S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité
Asus Eee Pad Transformer, la tablette convertible en netbook

Asus Eee Pad Transformer, la tablette convertible en netbook

Damien Labourot le 10 juin 2011
Passons maintenant en revue la machine que nous avons eu entre les mains. Il s'agit du modèle de 16 Go avec sa station d'accueil. 

Eee Pad Transformer : une tablette convertible en netbook 

Eee Pad Transformer Eee Pad Transformer Eee Pad Transformer

 

Commençons par faire les présentations d'usage. La couleur choisie par Asus est quelque peu déconcertante au départ. Le marron choisi est particulièrement sobre et donne un aspect chic à cette tablette. Un sentiment qui se prolonge lorsque nous apercevons le liseré metallique qui encercle cette ardoise. De plus, le constructeur a eu la bonne idée d'employer un matériau ne prenant pas les traces de doigts. Elle respire la qualité de fabrication, ce qui est plutôt bon signe.

Un écran 10.1 pouces IPS recouvert d'une « Gorilla Glass »

Eee Pad Transformer Eee Pad Transformer Eee Pad Transformer 

Continuons avec un second point très positif : son écran. Qu'importe l'angle avec lequel vous regardez la tablette, l'image est nette ou presque. Attention tout de même, la fine couche de verre recouvrant la dalle, la fameuse Gorilla Glass, est sujette aux reflets rapidement. Quant aux traces de doigts, elles apparaissent à la même vitesse, même si c'est une fois que l'on éteint la tablette que nous les apercevons en général. Il faudra donc garder à proximité de quoi nettoyer. 

Une connectique suffisante du côté de la tablette, mais qui manque de port USB


La tablette est plutot fine puisqu'elle ne mesure que 9.8 mm d'épaisseur. Son dos est recouvert d'un matériau plastique de couleur chocolat / marron qui comporte un motif, et bonne nouvelle celui-ci est insensible aux traces de doigts. La forme est légèrement bombée au centre de la tablette. Un arceau metallique entoure l'écran, visuellement la finition est à la hauteur et inspire un sentiment de qualité.

Asus Eee Pad Transformer Asus Eee Pad Transformer Asus Eee Pad Transformer

Par contre, si vous faites le choix de vous offrir l'Eee Pad Transformer seule, il faut savoir que vous aurez donc un lecteur de cartes miniSD, une sortie au format mini HDMI, une prise unique pour le casque et le micro et... c'est tout. Tous les trois sont situés sur le flanc droit de la tablette. De l'autre côté, vous avez l'unique bouton pour le réglage du son et le bouton marche / arrêt. Au pied de la tablette, nous retrouvons le port propriétaire au centre et deux encoches qui viendront se solidariser avec la station d'accueil. On regrettera le manque d'au moins un port USB 2.0 du côté de cette ardoise.

La station d'accueil : le point fort de cette Transformer

Asus Eee Pad Transformer Asus Eee Pad Transformer Eee Pad Transformer

Passons maintenant à l'autre partie de cette tablette, la station d'accueil. Celle-ci reprend exactement le même design arrondi de la tablette ainsi que son matériau plastique ne prenant pas les traces des doigts. Pour le repose poignet, Asus emploie un plastique toujours teinté couleur chocolat, mais métallique. 

Asus Eee Pad Transformer Asus Eee Pad Transformer Asus Eee Pad Transformer Asus Eee Pad Transformer Asus Eee Pad Transformer

Comme nous l'avons évoqué dans la fiche technique en page précédente, la connectique est intéressante. On y trouve deux ports USB 2.0, un lecteur de carte SDHC ainsi qu'un port propriétaire pour la recharge. Sous le clavier se cache une seconde batterie qui n'est pas amovible, malheureusement.

Le système de rétention de la charnière est particulièrement rassurant. En effet, cette dernière bloque la tablette à sa base par deux griffes qui se situent autour du connecteur propriétaire. De plus, l'ardoise est insérée dans une glissière de 15 mm (environ) de haut.  C'est si rigide que, lorsque l'on souhaite ouvrir le netbook ainsi créé, il faut s'y prendre à deux mains. Cette résistance vient d'ailleurs et nous l'avons découvert au remballage de la tablette. Dans la station d'accueil, un aimant permet d'éviter tout système de griffe ou de patte pour tenir le netbook fermé.

Enfin, on notera un dernier bon point à propos de cette charnière : en pivotant, elle remonte quelque peu le clavier donnant une meilleure ergonomie et donc un meilleur confort de frappe. (voir les photos ci-dessous)

Asus Eee Pad Transformer Asus Eee Pad Transformer Asus Eee Pad Transformer Asus Eee Pad Transformer

Un clavier « chiclet » de type ChromeOS et un large touchpad

On dispose d'un touchpad classique dont les dimensions sont plutôt généreuses : 80x40 mm. Un unique bouton permet le clic droit et gauche. Si esthétiquement c'est une réussite, dans la pratique, cela peut s'avérer agaçant. En effet, il nous est arrivé plusieurs fois dans nos manipulations (notamment dans le gestionnaire de fichiers) de revenir sur nos pas puisque c'est la fonction du clic droit.

Pour ce qui est du clavier, celui-ci est donc un modèle « chiclet » et toutes les touches sont de la même taille : 14x14mm. Seules les flèches directionnelles sont plus fines puisqu'elles ne font que 10x14 mm. On notera quelques spécificités au niveau des touches de raccourcis comme le bouton « home » qui prend la place de l'habituelle touche « Windows » et la touche « echap » est remplacée par un « retour arrière ».

De plus, les classiques touches fonctions sont elles aussi remplacées par des raccourcis permettant le contrôle du Wi-Fi, du Bluetooth, du touchpad, de la luminosité. Soit quelque chose de proche du CR-48, le prototype de portable de Google, ainsi que les Chromebooks fonctionnant sous ChromeOS.

Eee Pad Transformer Eee Pad Transformer Eee Pad Transformer

À l'usage, ce clavier est plutôt agréable à employer. On trouve les touches rapidement, même si le modèle que nous avions était en QWERTY.