S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité
Core i7 920 : LE processeur à avoir ?

Core i7 920 : LE processeur à avoir ?

David Legrand le 03 novembre 2008
Passons maintenant à une donnée qui nous est chère sur PC INpact : la consommation. Notons que la plate-forme la plus avantagée est ici le Phenom dont le chipset est une vraie réussite en terme de faible consommation, contrairement aux modèles d'Intel dont la finesse de gravure est plus élevée.

Comme précisé plus tôt, seule la consommation en mode performances est ici indiquée pour le processeur d'AMD. En mode normal, la puissance au repos était de 159 watts.

Pour rappel, les mesures sont effectuées à la prise et représentent donc la consommation de l'ensemble de la plate-forme :


Si l'on analyse les processeurs bruts, sans aucune optimisation, on s'aperçoit que les efforts d'Intel en terme de consommation sont bien récompensés. En effet, le Core i7 est clairement le plus économe au repos, car même le Phenom avec son Cool n' Quiet d'activé (qui est donc moins performant) affiche neuf watts de plus.

Une consommation au niveau du Core 2 Quad... ou presque

Core i7 Nehalem DossierSi l'on active les coeurs, l'écart entre le Core 2 Quad et le Core i7 920 se resserre pour arriver au même niveau avec le CPU à son maximum, et avec de la 3D. Le Phenom, lui, affiche le défaut majeur qui le caractérise : sa puissance, et donc son rapport performances par watt.

Avec le processeur à son maximum, on arrive à une différence de près de 70 watts entre les CPU d'Intel et celui d'AMD, ce qui est tout simplement énorme à l'échelle d'un CPU... vivement le 45 nm !

Néanmoins, l'écart se creuse avec l'activation de l'HT, où l'écart n'est plus que de 40 watts. Avec DST, où la fréquence du CPU est aussi plus élevée, on arrive à des valeurs du même niveau que le Phenom... mais avec 300 MHz de plus.

L'overclocking toujours au rendez-vous : 3.8 GHz avec le ventirad de référence et DST... sans forcer

Finissons maintenant par l'overclocking, qui était sans aucun doute l'un des éléments les plus attendus de ce Core i7. En effet, comme à chaque nouvelle architecture, certaines voix se sont élevées pour affirmer que le fondeur imposerait de nombreuses limites à ce niveau... et bien il n'en est clairement rien.

Core i7 Nehalem Dossier Core i7 Nehalem Dossier Core i7 Nehalem Dossier
Core i7 Nehalem Dossier Core i7 Nehalem Dossier Core i7 Nehalem Dossier

En effet, nous avons uniquement testé le modèle i7 920 sur le sujet, avec la carte mère signée Intel. Bien que les modèles du géant de Santa Clara ne sont pas connus pour leur potentiel à ce niveau nous avons été plutôt impressionnés.

Core i7 Nehalem DossierAvec le ventirad de référence, nous avons ainsi pu grimper de manière stable à une fréquence de base de 190 MHz avec une simple hausse de la tension du processeur de 0,2V. Rajoutons d'ailleurs que le BIOS permet de faire grimper cette tension de deux manières, soit avec une augmentation, comme nous l'avons fait, soit en fixant une valeur précise.

La différence ? Dans le second cas la tension appliquée au processeur est constante alors que  le premier permet de bénéficier de la fonction d'économie d'énergie, avec le décalage de tension désiré.

Au final, on arrive à une fréquence de 3.8 GHz, et de 4.2 GHz en mode DST, ce qui permet un rendu de la scène de CineBench en 64 bits en 40 secondes seulement.

Core i7 Overclocking Core i7 Overclocking Core i7 Overclocking
Overclocking avec et sans DST... et résultat final

Un logiciel un peu trop limité pour être utile... un silence qui fait plaisir à entendre

Pour ce qui est du logiciel donné par Intel, IDCC, on regrettera tout d'abord qu'il ne fonctionne qu'avec la carte mère du fondeur. De plus, s'il donne tout un tas d'informations et permet de nombreux réglages (pour lesquels il faudra redémarrer la machine), il ne donne pas des informations essentielles comme la fréquence réelle de chaque coeur ou la tension qui lui est appliquée en temps réel.

Core i7 Overclocking Core i7 Overclocking

Côté nuisance sonore enfin, on peut dire que les ingénieurs d'Intel on fait pour le mieux cette fois avec leur ventirad de référence. Reprennant la forme de ses prédécesseurs, avec un insert cuivre et un diamètre plus important, il est des plus silencieux, et ce, dans la quasi-totalité des cas.

Nous avons effectué des tests hors boîtier, mais aussi dans un boîtier (un Antec Twelve Hundred) et nous n'avons entendu notre processeur que lorsqu'il était overclocké de manière manuelle. Autant dire que le couple avec notre Radeon HD 4870 ou une autre carte silencieuse de cette gamme est quasiment parfait.