S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité
Cooler Master HAF X : boîtier de rêve ?

Cooler Master HAF X : boîtier de rêve ?

Julien Arrachart le 11 août 2010
Le carton nous dévoile quelques grandes lignes de ce modèle, au travers de plusieurs illustrations, ainsi qu’un récapitulatif de ses caractéristiques. À l’intérieur, les protections sont bien présentes comme la majorité des cartons de boîtiers avec de gros blocs en polystyrène.

Cooler Master HAF XUn packaging massif et un bundle relativement complet

Le bundle est composé d’un livret de documentation très détaillé, expliquant le montage de la configuration, ainsi que l’installation des accessoires. On trouve toutes les vis nécessaires, plusieurs serres câbles, une rallonge pour le câble d’alimentation 8 broches de type P4 de 30 cm, les roulettes, sans omettre un câble pour relier les ports USB 3.0 du boîtier à la connectique interne USB 2.0 sur le PCB de la carte mère.

Que l’on aime ou pas son design, il faut bien reconnaître que ce HAF X a un certain charme qui devrait attirer une majorité des utilisateurs. Très loin des boîtiers jacky avec des lumières multicolores et des formes tombant dans les excès, l’aspect de ce modèle reste sage, tout en proposant un style propre à la marque et à cette série.

Toujours au format grand tour comme le HAF 932, cette nouvelle mouture est compatible avec les cartes mères aux formats ATX, µATX, mais aussi avec les géants : l’E-ATX et XL-ATX. Oui, ces deux derniers formats sont nettement moins répandus, mais qu’ils soient pris en charge est un petit plus, que l’on ne peut qu'apprécier. Cette grande compatibilité avec la plupart des formats est principalement due à sa taille, relativement importante. Malgré des dimensions légèrement inférieures à celles du HAF 932, excepté sur la longueur, ce nouveau modèle mesure 230 x 550 x 590 mm pour un poids de 14.35 kg contre 243 x 560 x 564 mm et 13.2 kg pour le précédent modèle.

Cooler Master HAF X Cooler Master HAF X 

Acier ou plastique, l’ensemble est de très bonne qualité.

Cooler Master HAF XComme nous l’avions évoqué lors de son PCi Labs, toute sa structure ainsi que les plaques latérales sont en acier, alors que les autres parties, avec entre autres la façade et le dessus sont fabriquées en plastique. Fort heureusement, Cooler Master a opté pour une épaisseur amplement suffisante. Si cela augmente très sensiblement le poids, en contrepartie, la solidité est accrue et c’est avant tout ce que l’on souhaite lorsqu’on trouve ce matériau au sein d’un boîtier.

Sur sa partie supérieure, la façade comprend les boutons « Power » et « Reset », ainsi qu’un troisième permettant d’allumer ou d'éteindre les LED du ventilateur. Pour améliorer l’esthétisme, la marque a mis en place un cache mobile offrant la possibilité de dissimuler les boutons.

Cooler Master HAF XJuste en dessous, on découvre la connectique externe, qui est très complète. Elle se compose de deux ports USB 3.0. Pour les faires fonctionner, il faut les relier à la connectique arrière de votre carte mère via un câble relativement long (123 cm). Bien entendu, si celle-ci dispose de la norme USB 3.0, sinon ils fonctionneront à la vitesse du 2.0 (480 Mbps). Il est également possible de les brancher sur un connecteur interne situé sur le PCB de la carte mère, en utilisant le câble inclut dans le bundle, avec cette méthode ils fonctionneront là encore comme des ports USB 2.0

Pour le reste, il y a un port eSATA, un FireWire 1394a de six broches, deux ports USB 2.0, ainsi que les deux habituelles prises audio. Alors que les boutons de mise sous tension ont un cache, on regrette l’absence d’un système similaire pour la connectique externe, ce qui aurait été un petit plus sur l'esthétique, mais ce n'est rien de bien méchant.

Du « Mesh », en veux-tu en voilà !

La façade avant comprend quatre baies au format 5.25”, les caches sont tous constitués de grilles de type « mesh » avec un filtre placé à l’arrière de chacun, ce qui devrait diminuer la présence de poussière. Notons que ces caches  se retirent très simplement : il suffit de faire une simple pression sur chaque côté pour les extraire de leur logement. Un système très simple, qui facilite grandement le montage des lecteurs optiques, par exemple.

Cooler Master HAF X Cooler Master HAF X Cooler Master HAF X

Deux baies avec un système « Hot Swap », pour des périphériques de stockage aux formats 2.5’’ et 3.5’’ utilisant la connectique S-ATA sont disponibles. Cela se révèle très pratique dans certains cas d’utilisation au quotidien pour le branchement à chaud d’un disque dur ou d'un SSD, et ainsi transférer rapidement des données.

Cooler Master HAF XSur la partie inférieure de la façade, on peut apercevoir un ventilateur de pas moins de 230 mm avec la présence d’un filtre anti-poussière. Le cache en plastique est en partie constitué d’une grille mesh qui s’enlève très facilement, en tirant vers soi sur sa partie basse. Néanmoins, pour pouvoir le retirer, il faut glisser les doigts légèrement sous le boîtier, ce qui n’est pas faisable, lorsque celui-ci n'est pas surélevé par ses roulettes. On aurait préféré un système plus accessible, et ce dans toutes les conditions d’utilisations.

Une fenêtre en plexiglas pour les geeks narcissiques

Cooler Master HAF XComme de nombreux boîtiers orientés « Tuning / Bolidage », ce HAF X comporte une fenêtre en plexiglas, au sein de sa plaque latérale gauche. Le constructeur ne propose pas de version en étant dépourvu, ce que regretteront certains.

Elle est fixée à l’aide de plusieurs clips et vous donnera une vue sur le système de refroidissement de votre processeur, ainsi que sur la partie droite du boîtier. On a également le droit à un ventilateur de 200 mm. Afin d’éviter que la poussière ne s’engouffre trop rapidement au sein du boîtier, le constructeur a placé une grille en nids d’abeilles, avec des trous assez fins, ce qui devrait normalement suffire.

On remarque que la plaque latérale droite comprend une forme sortant vers l’extérieure, ce qui permet de remettre la porte sans être gêné par les câbles d’alimentation qui passent derrière le plateau de la carte mère. Une conception plutôt ingénieuse que l’on tient à souligner.

Cooler Master HAF X Cooler Master HAF X

Sur le dessus de la tour, si on trouve bien deux emplacements pour des ventilateurs de 200 mm, avec des filtres anti-poussière, un seul est inclus. Le sommet est aussi en plastique, tout comme la façade. Il est juste maintenu par des clips situés à l’intérieur de la tour, il est donc possible de le retirer très rapidement lors du grand nettoyage du printemps.

L’arrière du boîtier a aussi le droit à ses petits atouts : sorties watercooling, neuf équerres...

L’arrière du boîtier n’est pas vraiment dépouillé, même s’il n’a rien d'extraordinaire. Il propose un emplacement équipé d’un ventilateur de 140 mm, sans filtre anti-poussière. Cette absence n’est en rien un inconvénient, puisque le ventilateur fonctionne en extraction. Trois sorties sont présentes, l’une peut servir à faire passer les câbles USB 3.0 de la connectique externe de la tour vers la carte mère alors que les deux autre serviront pour les tuyaux d’un système watercooling, par exemple.

Cooler Master HAF XAutre petit avantage propre à ce modèle, les neuf emplacements pour la sortie des cartes filles, contre sept habituellement. Cette augmentation, permettra de rajouter des connecteurs, par exemple, sans obstruer celui d’un port PCI / PCI Express de la carte mère, ou permettra de profiter au mieux d'un modèle de très grande taille.

Malgré la présence des roulettes dans le bundle, plusieurs pieds en caoutchouc sont disposés sous la tour, permettant une très bonne stabilité et réduisant ainsi les vibrations. Vous pourrez choisir d’installer ou non ces roulettes, selon votre préférence. Sachez qu’elles se montent avec quatre vis standard chacune. Un système à clips aurait été plus sympathique, bien que cela soit déjà très bien d’avoir des roulettes, ce qui est plutôt rare.

Bref, l’extérieur de cet HAF X nous a globalement enchantés, la qualité est bien présente sur l’ensemble. Le constructeur n’a rien négligé, hormis quelques petits détails que nous avons cités, mais rien de bien méchant.