S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité
GeForce GTX 280 : détails et premiers essais du GT200

GeForce GTX 280 : détails et premiers essais du GT200

David Legrand le 16 juin 2008
GTX 280Pour notre test du jour, nous avons reçu, seulement en fin de semaine dernière, une GTX 280 signée Point of View.

Une carte et des pilotes à la dernière minute... merci pour les testeurs.

Certains s'amuseront sans doute que la carte soit livrée avec... Assassin's Creed, qui est le jeu à l'origine de la polémique sur l'utilité de DirectX 10.1, la nouvelle version de l'API de Microsoft qui apporte certaines améliorations, notamment au niveau de la gestion de l'anti-aliasing.

En effet, ce jeu supportait des fonctionnalités rendues possibles grâce à DirectX 10.1, et donc utilisables avec les Radeon HD 3k d'AMD uniquement... qui ont été retirés via un patch, officiellement en raison d'un souci dans le rendu, même si certains soupçonnent NVIDIA d'avoir fait pression sur l'éditeur.

Modèle de Point of View : un modèle de référence avec un « hit » dans le bundle

Pour le reste, le bundle de la carte sera composé des câbles habituels, et d'un adaptateur d'alimentation PCIe. Une fois de plus, aucun modèle de huit broches n'est présent, il faudra donc absolument une alimentation disposant d'un tel connecteur pour utiliser cette carte.

GTX 280 GTX 280 GTX 280 GTX 280

Haut de gamme oblige, le ventirad est un modèle de référence qui exploite une base en cuivre et un large dissipateur, qui est accompagné d'un ventilateur situé à la droite de la carte.

Fixé par des vis et un système de clipsation, il n'est clairement pas fait pour être démonté, et ainsi emprisonner la chaleur au mieux. Comme toujours, on appréciera la qualité de fabrication de l'ensemble.

Un ventirad plutôt massif, quasiment impossible à démonter, mais à la finition toujours irréprochable

Il occupera deux slots et sera aux couleurs de Point of View, bien entendu. Le PCB de la carte, lui, mesure 10.5" comme pour tout modèle haut de gamme qui se respecte depuis la GeForce 8800GTX.

GTX 280 GTX 280

Une fois retiré, il laisse place à un PCB qui n'est pas sans rappeler celui des GeForce 8800 à base de G80. On retrouve en effet la puce NVIO et le GPU caché par un IHS énorme, qui protège le GPU, qui ne l'est pas moins.

GTX 280 GTX 280 GTX 280 GTX 280

La mémoire est de marque Hynix, seize puces sont présentes, dont la moitié au dos de la carte. L'étage d'alimentation reprend des composants que l'on ne trouve que sur les cartes haut de gamme de NVIDIA, qui semble par contre avoir fait l'impasse sur son fameux buzzer.

Notre bonne vieille Micheline de test, toujours au rendez-vous

Nous avons bien entendu repris notre bonne vieille machine de test. Elle se compose d'une carte mère X38-DS4 signée Gigabyte, qui dispose de deux ports PCIe 16x à la norme 2.0 qui est utilisée par la GeForce GTX 280.

Elle est accompagnée d'un processeur Core 2 Quad Q6600 de chez Intel, cadencé à 3 GHz grâce à un FSB de 333 MHz, ainsi que de 2 Go de DDR-2 @ 889 MHz de chez Crucial.

NSK4400 X38 DS4 Gigabyte Crucial DDR-2 Core 2

Le tout est monté dans un boîtier Antec NSK 4480 dans lequel nous avons installé une alimentation modulaire ST-85F de Silverstone. Le système est un Windows Vista 32 bits, mis à jour avec le SP1 récemment publié.

Les tests de température sont effectués boîtier fermé, avec le ventilateur de 120 mm arrière à sa vitesse minimale. Riva Tuner 2.09 est utilisé pour effectuer le relevé, et GPU Caps Viewer nous sert à mettre à mal notre GPU de manière continue. La température de la pièce était de 24°C.

Les outils habituels, un panel plutôt complet, des pilotes récents et un protocole amélioré

GTX 280La carte sera opposée à une Radeon HD 38070X2 de chez AMD, ainsi qu'à une GeForce 9800GX2 et une 8800GTX de référence, sans marque particulière, utilisée à leurs fréquences d'origine. Le tout était géré par les pilotes Forceware 177.34 du côté de chez NVIDIA et les Catalyst 8.5 du côté de chez AMD.

Le relevé de consommation s'effectue à la prise, et représente donc la puissance demandée par l'ensemble de la machine, élevée du rendement de l'alimentation.

Pour nos benchs, nous avons utilisé notre nouveau protocole complet, avec des résolutions de 1680x1050 et de 1920x1200. Nous avons néanmoins décidé de ne publier que nos moyennes pour l'instant, afin de vous communiquer des tests plus complets et détaillés, réalisés avec les derniers pilotes, dès que les versions officielles et définitives seront en ligne, tant chez NVIDIA que chez AMD.