S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

La tablette Nexus 7 de Google interdite sur le marché chinois

C'est-à-dire que les constructeurs locaux en ont aussi... en moins bien

Selon DiGiTimes, la Nexus 7 de Google ne serait pas la bienvenue sur le marché chinois pour le moment. Le gouvernement n'aurait en effet pas donné son approbation pour la commercialisation de la tablette. Un coup dur pour Google et ASUS, puisque si la situation reste en l'état, les estimations de ventes au niveau mondial seraient revues à la baisse.

Si pour le moment les premières ventes de la tablette de Google semblent être particulièrement bonnes que ce soit aux États-Unis ou en Europe, cette décision du gouvernement chinois pourrait mettre à mal les ventes au global selon nos confrères. En effet, pour le géant du web et son partenaire, les estimations de ventes seraient alors revues à la baisse et « seulement » 3,5 millions de tablettes devraient être écoulées au niveau mondial à la fin 2012. 

 

Google Nexus 7

 

Derrirère cette décision, on peut penser que le gouvernement chinois fait payer à Google ses manoeuvres d'ouvertures de son moteur de recherche, il y a deux ans de cela. En effet, le géant du Web avait tenté (en vain) de stopper la censure qui lui était imposée. En outre, il est fortement probable que la Chine souhaite favoriser ses vendeurs locaux comme l'est par exemple Lenovo. Surtout que ce constructeur dispose  de produits répondant au tarif de 200 $ de la Nexus 7 de Google / ASUS, mais qui n'ont par contre pas du tout les mêmes caractéristiques techniques.

 

Enfin, comme nous l'indiquait une étude hier, le marché chinois est quelque peu particulier au niveau de la consommation d'applications et une percée du Play Store semble pour le moins caduque. Les Chinois ne  sont que peu enclins à passer par un marché d'applications, et ils préfèrent les télécharger directement depuis les sites des éditeurs. Google n'aurait donc pas forcément de raison évidente de pousser son ardoise sur ce marché. Reste à savoir si cette interdiction n'est que temporaire ou si elle perdurera dans le temps.

Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Google+

Publiée le 12/09/2012 à 15:15

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 17 commentaires

Avatar de JohnCaffey INpactien
JohnCaffey Le mercredi 12 septembre 2012 à 15:18:35
Inscrit le mercredi 30 août 06 - 6810 commentaires
Ouch...
Avatar de Bejarid INpactien
Bejarid Le mercredi 12 septembre 2012 à 15:20:34
Inscrit le lundi 5 mai 08 - 1236 commentaires
Comment ça, la Chine ferait du protectionnisme ? Et pourquoi pas du dumping pendant qu'on y est ?
Avatar de CryoGen INpactien
CryoGen Le mercredi 12 septembre 2012 à 15:20:54
Inscrit le jeudi 12 mai 05 - 1847 commentaires
Effectivement ca fait quelques clients en moins çà
Avatar de CR_B7 INpactien
CR_B7 Le mercredi 12 septembre 2012 à 15:30:13
Inscrit le vendredi 12 mai 06 - 1072 commentaires
Un jour on arrivera a leur pourrir le marché européens en représailles.
Avatar de trash54 INpactien
trash54 Le mercredi 12 septembre 2012 à 15:30:53
Inscrit le mardi 13 septembre 05 - 6214 commentaires
Autre possibilité sur le blocage "les services chinois n'ont pas encore trouvé comment censurer certaines applications ou si les tablettes Google n'espionnaient pas plus que eux la population"

Il y a 17 commentaires

;