S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

P2P : un industriel du porno s’attaque à deux FAI américains

Plan à trois

Comcast et AT&T, deux des plus importants FAI américains, viennent d’être attaqués en justice par la Lightspeed Media Corporation, une société de production de films X. Alors que le procès ne concernait au départ que de simples abonnés suspectés d’avoir téléchargé des œuvres protégées, les opérateurs se sont attirés les foudres de l'industriel du porno en manifestant leur opposition à la divulgation des identités de leurs clients.

lightspeed

 

En décembre dernier, Lightspeed dépose plainte et demande à la justice de l’Illinois d’ordonner à différents FAI de révéler l’identité des propriétaires de plus de 6 000 adresses IP. Comme l’explique ArsTechnica, ces derniers sont suspectés d’avoir téléchargé des films, sans l’autorisation de l’industriel du X.

 

Seulement, les FAI voient ces demandes d’un mauvais œil, et forment une coalition pour s’y opposer, tant et si bien que la justice américaine refuse en première instance (en avril), puis en appel (début juillet), d’ordonner aux opérateurs l’identification des abonnés n’appartenant pas à l’État de l’Illinois.

 

Dans ce qui ressemble à des représailles en bonne et due forme, Lightspeed a annoncé vendredi par la voix de ses avocats qu’elle venait d’amender sa plainte, ajoutant AT&T et Comcast parmi les accusés. Les reproches qui leur sont fait ne sont pas nouveaux : l’industriel du X considère que les FAI protègent leurs clients, en raison des bénéfices que les opérateurs tirent de leurs activités illicites. Ainsi, la plainte de Lightspeed accuse Comcast et AT&T de « collusion d’intérêts, de complicité de fraude informatique et d’enrichissement sans cause ».

 

« Les FAI ont choisi de s'interposer dans ce litige, d’interférer avec les ordres de la Cour, de se soustraire à des assignations, et ce pour prévenir et empêcher [Lightspeed] de connaitre l'identité de ces abonnés qui ont piraté et le volé des contenus de son site web », a expliqué la société à ArsTechnica. Lightspeed a également expliqué que Comcast et AT&T avaient échoué à prendre « toutes les mesures permettant d’empêcher leurs abonnés de commettre des actes criminels et délictueux contre le plaignant, même après avoir eu une connaissance effective de l'activité criminelle et délictuelle ». L’industriel du X demande donc une injonction afin de contraindre les deux acteurs à collaborer, injonction accompagnée d'une demande de dédommagement de son préjudice.

 

Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 13/08/2012 à 17:16

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 46 commentaires

Avatar de Zlebouffon INpactien
Zlebouffon Le lundi 13 août 2012 à 17:22:20
Inscrit le mercredi 30 septembre 09 - 714 commentaires
Décidément ils ont la hargne les industriels du porno en ce moment
Avatar de tAran INpactien
tAran Le lundi 13 août 2012 à 17:25:15
Inscrit le samedi 21 mai 05 - 3860 commentaires
Aaaaah la news pr0nz de la journée, merci PCI
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
127.0.0.1 Le lundi 13 août 2012 à 17:26:45
Inscrit le mercredi 29 avril 09 - 13213 commentaires
P2P : un industriel du porno s’attaque à deux FAI américains


Est-ce qu'il vise l'arrêt des FAI ?

Avatar de WereWindle INpactien
WereWindle Le lundi 13 août 2012 à 17:30:29
Inscrit le mercredi 2 avril 08 - 5761 commentaires
rooooh le sous-titre

l’industriel du X considère que les FAI protègent leurs clients, en raison des bénéfices que les opérateurs tirent de leurs activités illicites.

J'avoue ne pas bien voir comment...
Avatar de Alpha Centauri INpactien
Alpha Centauri Le lundi 13 août 2012 à 17:34:37
Inscrit le vendredi 4 novembre 11 - 544 commentaires
Pourtant, statistiquement les périodes de crises économiques sont propices à l'activité de l'industrie « du sexe » (toutes branches confondues), le gateau n'est toujours pas assez gros?

Et lorsque l'on voit le chantage fait par ces mafieux sur la population dans le plus pur esprit du fud, on ne peut que vouloir les abattre...
Avatar de Loone INpactien
Loone Le lundi 13 août 2012 à 17:36:03
Inscrit le mardi 7 novembre 06 - 168 commentaires
Pour une fois que c'est eux qui l'ont dans le cul ...


ça devrait les faire réfléchir vis à vis de leurs activités à eux, proches du proxénétisme, voire de l'esclavagisme ... mais non, même pas honte, ils osent en appeler à la justice ...


...
Avatar de WereWindle INpactien
WereWindle Le lundi 13 août 2012 à 17:42:55
Inscrit le mercredi 2 avril 08 - 5761 commentaires
Pourtant, statistiquement les périodes de crises économiques sont propices à l'activité de l'industrie « du sexe » (toutes branches confondues), le gateau n'est toujours pas assez gros?

Et lorsque l'on voit le chantage fait par ces mafieux sur la population dans le plus pur esprit du fud, on ne peut que vouloir les abattre...

bah 2.84 Mds de $ annuel pour l'industrie du porno (juste aux USA, 4Mds au niveau mondial - oui j'ai été surpris aussi) source mais j'ai pas la date (je suppose que c'est stable)

Et non, le gâteau n'est jamais assez gros ^^
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
127.0.0.1 Le lundi 13 août 2012 à 17:45:03
Inscrit le mercredi 29 avril 09 - 13213 commentaires
J'avoue ne pas bien voir comment...


Logique identique à celle de l'industrie du divertissement musical et vidéo:

L'intermédiaire technique est coupable de participer à une transaction illégale entre un fournisseur de contenu et un consommateur. Cette transaction étant facturée au consommateur suivant un forfait global (abonnement), une partie de la somme acquise est frauduleuse.


D'où la loi de "confiance dans l'économie numérique" pour protéger les intermédiaires techniques de ce genre de raisonnement.
Avatar de WereWindle INpactien
WereWindle Le lundi 13 août 2012 à 17:49:47
Inscrit le mercredi 2 avril 08 - 5761 commentaires


Logique identique à celle de l'industrie du divertissement musical et vidéo:

L'intermédiaire technique est coupable de participer à une transaction illégale entre un fournisseur de contenu et un consommateur. Cette transaction étant facturée au consommateur suivant un forfait global (abonnement), une partie de la somme acquise est frauduleuse.


D'où la loi de "confiance dans l'économie numérique" pour protéger les intermédiaires techniques de ce genre de raisonnement.


j'espère sincèrement que la vie existe sur une autre planète parce qu'apparemment l'évolution s'est plantée à un moment ou à un autre sur la nôtre...
Avatar de Winderly INpactien
Winderly Le lundi 13 août 2012 à 17:57:37
Inscrit le vendredi 19 mai 06 - 7546 commentaires
Lightspeed Media Corporation
aussi a l'air bien têtu.
;