S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Des employés du Pentagone priés de ne pas regarder de porno au travail

Attention aux obus

Des employés travaillant au sein du Pentagone ont reçu la semaine dernière un note de service un peu particulière, puisque celle-ci leur demandait de ne pas regarder de films pornographiques sur Internet depuis leur poste de travail. Un ordre de leur hiérarchie, qui avance avant tout des raisons de sécurité.

   pentagone flickr gregwest98

"Pentagon" par gregwest98 - CC BY 2.0 - Flickr

 

Dans un mémo en date du 27 juillet, que s’est procuré Bloomberg, l’un des responsable de la Missile Defense Agency explique aux personnes travaillant dans son service que certains individus ont eu ces derniers mois une utilisation « inappropriée du réseau de la MDA ». Et de préciser : « des employés ont accédé à des sites ou transmis des messages contenant des images pornographiques ou sexuellement explicites ».

 

Le responsable poursuit en expliquant que ces comportements, au-delà du fait qu’ils sont moralement discutables, violent certaines règles et notamment celles du département américain de la Défense. Surtout, il insiste sur le fait que cela « peut compromettre la sécurité du réseau en cas d’introduction de malware ou de codes malveillants ». Et pour mieux faire passer le message, il est précisé que ceux qui contreviennent à ces recommandations s’exposent à des mesures « appropriées », en l’espèce une suspension ou un renvoi.

 

Rappelons qu’en France, la jurisprudence retient que le salarié a droit à une certaine vie privée au travail. La cour d’appel de Rennes a ainsi tranché en octobre 2010 que seule la consultation excessive de sites pornographiques peut être sanctionnée de licenciement. La Cour de cassation avait d’ailleurs affirmé quelques mois plus tôt que « la seule conservation sur [un] poste informatique de trois fichiers contenant des photos à caractère pornographique sans caractère délictueux ne constitue pas un manquement du salarié ». 

Source : Merci @btabaka
Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 02/08/2012 à 16:14

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 39 commentaires

Avatar de jackjack2 INpactien
jackjack2 Le jeudi 2 août 2012 à 16:15:20
Inscrit le lundi 18 juin 12 - 643 commentaires
Sous-titre : dix.gif
Avatar de jackjack2 INpactien
jackjack2 Le jeudi 2 août 2012 à 16:15:22
Inscrit le lundi 18 juin 12 - 643 commentaires
doublon: pas de token?

Edité par jackjack2 le jeudi 2 août 2012 à 16:15
Avatar de Amnesiac INpactien
Amnesiac Le jeudi 2 août 2012 à 16:17:26
Inscrit le vendredi 21 février 03 - 505 commentaires
Définissez ... "excessive"
Avatar de aurel_gogo INpactien
aurel_gogo Le jeudi 2 août 2012 à 16:19:12
Inscrit le mardi 7 décembre 04 - 642 commentaires
Définissez ... "excessive"
Plus de 5000 films je pense, pas moins.
Avatar de Schpountz42 INpactien
Schpountz42 Le jeudi 2 août 2012 à 16:19:43
Inscrit le jeudi 26 février 09 - 2586 commentaires
Plus de 5000 films je pense, pas moins.

Par jour?

Il y a 39 commentaires

;