S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Street View : Google a gardé une partie des données personnelles collectées

Seek and destroy

Condamné à 100 000 euros d'amende par la CNIL l'an passé pour avoir collecté bien plus d'informations qu'il n'aurait dû via son service Street View, Google était sommé de supprimer ces données rapidement. Le géant américain vient cependant d'informer la CNIL ainsi que la plupart de ses consoeurs européennes qu'une enquête interne avait révélé que toutes les informations n'avaient pas été supprimées révèle Le Figaro. Une information qui pourrait avoir des conséquences importantes.

Google Car Montpellier

De l'Europe à l'Australie

Alors que Google est en passe d'éviter une lourde amende en Europe grâce à ses dernières concessions dans le secteur de la recherche, la société doit désormais craindre le pire. En expliquant dans une lettre adressée à la CNIL et à ses consoeurs étrangères qu'elle détenait toujours une petite partie des informations qui auraient dû être intégralement supprimées, Google n'a pas tenu sa promesse. Le géant du web s'expose surtout à d'autres amendes voire à des sanctions contraignantes, d'autant plus que la CNIL avait déjà condamné Google pour ne pas avoir « répondu à ses demandes dans les délais impartis ».

 

Selon Deseret News, Google a contacté en ce sens les équivalents de la CNIL au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Belgique, en Suisse, en Norvège, en Suède, en Finlande, en Autriche et en Australie. L'affaire dépasse donc largement le cadre français et des excuses ne seront probablement pas suffisantes. Google rejoint ainsi Microsoft qui a récemment confirmé qu'il avait manqué à ses engagements quant au fameux ballot screen, le système proposant aux utilisateurs de Windows de choisir entre différents navigateurs web.

Des données très personnelles...

Pour rappel, en mars 2011, la CNIL condamnait Google après avoir constaté entre fin 2009 et début 2010 que les véhicules français de Google de son service Street View « captaient et enregistraient non seulement des photographies, mais aussi des données transitant par les réseaux sans fil Wi-Fi de particuliers, et ce à l'insu des personnes concernées ».

 

Parmi les données captées à l'insu des Français, la CNIL a notamment retrouvé des identifiants, des mots de passe, des données de connexion, et même des échanges de courriels. La Commission rajouta que cette collecte permit à Google « de développer une base de données de géolocalisation extrêmement performante, et d'acquérir ainsi une position dominante dans le secteur des services de géolocalisation ».

La CNIL britannique très réactive

De l'autre côté de la Manche, l'Information Commissioner's Office (ICO), l'équivalent britannique de la CNIL, a publié vendredi dernier la lettre de Google ainsi que sa réponse. Google explique ainsi avoir analysé des milliers de disques et qu'une « petite partie » des données collectées par les voitures de Street View est encore en sa possession. Google précise à l'ICO qu'il peut supprimer immédiatement ces données, mais qu'il préfère attendre ses instructions avant d'appuyer sur le bouton rouge.

 

L'ICO a immédiatement répondu qu'elle appréciait l'information et qu'elle comptait examiner les contenus anglais encore détenus par Google. Une fois que les données seront analysées, l'ICO expliquera alors de façon précise comment Google devra les supprimer.

 

La CNIL de son côté n'a publié aucune information sur le sujet. Contactée, la Commission n'a pas souhaité commenter la nouvelle dans un premier temps, mais promet de répondre à nos questions sous peu.

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 30/07/2012 à 11:08

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 31 commentaires

Avatar de mickey and co INpactien
mickey and co Le lundi 30 juillet 2012 à 11:14:00
Inscrit le lundi 31 janvier 11 - 554 commentaires
Pourquoi une telle honnêteté de la part de Google ?

(oui, je ne crois pas en la sincérité naturelle des multinationales surtout quand cela touche leur image et leur business)
Avatar de Amnesiac INpactien
Amnesiac Le lundi 30 juillet 2012 à 11:21:47
Inscrit le vendredi 21 février 03 - 494 commentaires
Peut-être que la maison mère avait dit "on supprime" mais que les agences n'ont pas écouté... du coup une tatane dans les agences avec la CNIL en Cc pour montrer patte blanche. ooo.gif
Avatar de Bob Isback INpactien
Bob Isback Le lundi 30 juillet 2012 à 11:24:29
Inscrit le mardi 3 janvier 06 - 43 commentaires

C'est si difficile que ça d'effacer des données ?!?
Avatar de Vieux_Coyote INpactien
Vieux_Coyote Le lundi 30 juillet 2012 à 11:26:30
Inscrit le mercredi 6 mai 09 - 773 commentaires
Juste une question annexe, c'est normal que sur l'image d'illustration de l'article on puisse lire clairement la plaque d'immatriculation ?
Avatar de Amnesiac INpactien
Amnesiac Le lundi 30 juillet 2012 à 11:27:40
Inscrit le vendredi 21 février 03 - 494 commentaires

C'est si difficile que ça d'effacer des données ?!?

Je ne pense pas ... mais ça sert toujours par contre.
Avatar de atomusk Modérateur
atomusk Le lundi 30 juillet 2012 à 11:28:30
Inscrit le mardi 20 juillet 04 - 21674 commentaires

C'est si difficile que ça d'effacer des données ?!?


ça dépend, tu as combien d'ordinateurs dans l'entreprise ? combien de disque dur qui ont potentiellement des sample de test ? combien d'ordinateurs en cours de réparation, ou de clé USB/disque externe ?

Combien de Go fait leur datacenter ? et si un employé n'ayant pas conscience que dans le package de données qu'il gére il y avait dans la structure de donnée encore quelques info personnelles ? et que pour son projet "20%" il ait poussé un sample sur son projet cloud ?

C'est des données privés, dans un package de données "classiques" (photo, position GPS, forme des batiments en 3D ... ). C'est plutôt dur à retrouver
Avatar de bibou65 INpactien
bibou65 Le lundi 30 juillet 2012 à 11:38:37
Inscrit le mardi 7 novembre 06 - 1436 commentaires
s'est sure que google sont pas fortiche sur le coup, pas si compliqué de virrer toutes ces data, en plus ca va sauver de l'espace disc

par contre j'me demande bien ce que google peut bien faire de ces données... il on pu collecté que les donnée wifi non securisé (donc déjà les proprio sont pas trop averti vu que leur wifi est publique) quesque google s'enfou de savoir que georgette à visité pouette.fr ou que jacobe était sur GrosSiteDeSteak.com...

zarbi...
Avatar de nemesis93_75 INpactien
nemesis93_75 Le lundi 30 juillet 2012 à 11:50:08
Inscrit le lundi 13 décembre 04 - 1134 commentaires
s'est sure que google sont pas fortiche sur le coup, pas si compliqué de virrer toutes ces data, en plus ca va sauver de l'espace disc


CF le post d'atomusk... Si c'est compliqué dans un entreprise, surtout celle de la taille de Google.

Quand tu vois que déjà dans des PME/PMI, c'est compliqué... Alors une très gros entreprise, j'imagine même pas le boulot monstre
Avatar de tazvld INpactien
tazvld Le lundi 30 juillet 2012 à 11:51:47
Inscrit le jeudi 10 novembre 11 - 1138 commentaires

C'est si difficile que ça d'effacer des données ?!?

Imagine toi déjà de supprimer toute trace d'un document comme ton CV de tous tes ordinateurs, clé USB et autres. Moi, perso, j'en suis incapable, ce document est dupliqué, répliqué, multiplié, compresser, sauvegardé un peu partout à un tel point que je ne sais plus si je suis sur la dernière version ou autre.
Pour le cas de google, il y avait des employés qui avaient déjà du en copie une infime partie sur leurs post en local pour faire du boulot dessus...
Avatar de Vieux_Coyote INpactien
Vieux_Coyote Le lundi 30 juillet 2012 à 11:56:37
Inscrit le mercredi 6 mai 09 - 773 commentaires

Imagine toi déjà de supprimer toute trace d'un document comme ton CV de tous tes ordinateurs, clé USB et autres. Moi, perso, j'en suis incapable, ce document est dupliqué, répliqué, multiplié, compresser, sauvegardé un peu partout à un tel point que je ne sais plus si je suis sur la dernière version ou autre.
Pour le cas de google, il y avait des employés qui avaient déjà du en copie une infime partie sur leurs post en local pour faire du boulot dessus...


Je comprends bien, mais en même temps, ce n'est pas une excuse valable non ? Ils ont récupéré des données qu'ils n'avaient pas le droit de récupérer. Si, en plus, ils ne savaient pas comment les supprimer, alors ils n'auraient (vraiment) pas du les récupérer.
;