S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Ballot Screen : Microsoft manque à ses engagements et risque des sanctions

C'est screen...

Joaquín Almunia, le vice-président de la Commission européenne et commissaire à la Concurrence, déborde de travail. En négociation avec Google afin de l'obliger à faire des concessions et éviter des années de conflits (et accessoirement une amende de plusieurs milliards d'euros), voilà qu'Almunia vient d'annoncer que Microsoft pourrait bien rentrer dans une spirale négative. Pour l'instant, seule « une enquête pour un possible non-respect des engagements de Microsoft » vis-à-vis du choix des navigateurs (ballot screen) a été ouverte. Si ce non-respect venait à être confirmé, l'éditeur n°1 au monde risque des sanctions financières non négligeables.

28 millions de PC dans le collimateur

Après les amendes records d'Intel et Microsoft ces dernières années, pourrait-on assister à une nouvelle amende en centaines de millions voire milliard d'euros ? Nous n'en sommes pas encore là, néanmoins le scénario est plausible, même si de telles sommes devraient être évitées.

 

« Si, à la suite de notre enquête, cette infraction est confirmée, et Microsoft semble reconnaître les faits, alors il pourrait y avoir de sérieuses conséquences » a déjà prévenu Almunia. Or Microsoft vient de publier un communiqué sur son site s'excusant d'avoir failli à ses responsabilités, suite à une erreur technique. Le choix de navigateurs censé être proposé aux Européens depuis deux ans et demi environ a bien été mis en place, mais Microsoft a manqué 28 millions de PC européens fonctionnant sous Windows 7 SP1, des PC pourtant disponibles depuis plus d'un an...

Les regrets de Microsoft

« Bien que nous ayons pris des mesures immédiates afin de remédier à ce problème, nous regrettons profondément que cette erreur se soit produite et nous nous en excusons » explique Microsoft sur son site. Ce dernier rajoute que la Commission européenne lui a fait savoir qu'elle avait reçu des rapports que son système de choix de navigateurs n'a pas été visible sur certains PC, ce qui est un manquement direct à ses engagements.

Suite à cette nouvelle, des mesures ont été prises par Microsoft. Une mise à jour des PC concernés a ainsi été réalisée très rapidement. Les futurs PC vendus sous Windows 7 SP1 n'auront plus de problème, et une enquête a été menée afin de mieux comprendre la source de cette erreur technique. Un rapport sera fourni à la Commission.

La proposition de Microsoft pour éviter une amende

Enfin, dans le but d'éviter une sanction de la part de l'Europe, Microsoft a proposé de prolonger sa période de conformité de 15 mois, soit jusqu'à mi-2015. Microsoft s'attend cependant à des sanctions et comprend qu'elles puissent avoir lieu, ceci malgré ses réactions et sa proposition de prolonger le délai.

 

Selon le commissaire à la Concurrence européenne, un non-respect d'engagement « ne s'est jamais produit auparavant ». Il s'agirait donc d'une première pour la firme de Redmond.

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 17/07/2012 à 17:41

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 69 commentaires

Avatar de vampire7 INpactien
vampire7 Le mardi 17 juillet 2012 à 17:49:44
Inscrit le vendredi 19 janvier 07 - 983 commentaires
Il est vrai que sur mes dernières installations, il m'a semblé ne pas l'avoir eu...
Ca ne m'a pas manqué.
Avatar de tefze1 INpactien
tefze1 Le mardi 17 juillet 2012 à 17:54:51
Inscrit le vendredi 24 septembre 10 - 109 commentaires
Qu'on arrete un peu de les emmerder pour si peu.

Qu'un utilisateur achete un ordinateur et ait un pack de logiciel pret à l'emploi c'est ce que tout le monde veut.

Personne gueule pour le navigateur par défaut des autres os (ou le media player).
Avatar de Mme_Michu INpactien
Mme_Michu Le mardi 17 juillet 2012 à 18:00:26
Inscrit le mardi 22 mai 12 - 600 commentaires
Qu'on arrete un peu de les emmerder pour si peu.

Qu'un utilisateur achete un ordinateur et ait un pack de logiciel pret à l'emploi c'est ce que tout le monde veut.

Personne gueule pour le navigateur par défaut des autres os (ou le media player).


Nimporte quoi . il se trouve que MS a abusé, et il doit payer .. point barre

Et il n'y a pas que le navigateur imposé par défaut .

Microsoft a aussi pendant longtemps bloqué des fonctionnalités Windows qu'il réservait exclusivement à Internet Explorer, ce qui fait que les concurrents comme Netscape ne pouvait pas lutter... De plus ils se sont longtemps foutu des standards du web là où quasi tous les autres navigateurs se sont construits sur les standards du W3C.
Avatar de Dude76 INpactien
Dude76 Le mardi 17 juillet 2012 à 18:05:57
Inscrit le mardi 8 novembre 05 - 982 commentaires
Et ben je vais refaire un commentaire un peu du genre du sujet Google.
Microsoft propose SES produits au seins de SES produits, ça me paraît tou à fait normal.
La seule chose défendable - AMHA bien sûr - , c'est la pleine et entière séparation d'IE de windows, que ce ne soit qu'un logiciel indépendant dont on puisse entièrement se passer en le remplaçant par un logiciel tiers.

Je trouve toujours aussi illogique d'imposer à une entreprise qu'elle ait à proposer les produits de la concurrence...
Avatar de vida18 INpactien
vida18 Le mardi 17 juillet 2012 à 18:09:33
Inscrit le jeudi 17 avril 08 - 995 commentaires
Ça va faire pareil avec Microsoft Office 2013 pré-installé sur Windows RT. Certains concepteurs comme Kingsoft ou Ashampoo vont chialer devant la Commission Européenne en disant que le faite d'installer une suite bureautique gratuite sur Windows RT leur fait de la concurrence déloyale et que c'est un flagrant abus de position dominante !

Edité par vida18 le mardi 17 juillet 2012 à 18:10

Il y a 69 commentaires

;