S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Tracking : Google proche d'une amende de 22,5 millions de dollars

Do not raque

En février dernier, on apprenait que Google contournait les protections du navigateur Safari permettant de bloquer le suivi des cookies. Visée depuis par une plainte déposée devant la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis, la firme de Mountain View négocie à l'amiable le montant de son amende avec l’autorité de contrôle des pratiques commerciales. Alors qu’une amende supérieure à 10 millions de dollars était jusqu’ici évoquée, nos confrères du Wall Street Journal viennent de révéler que celle-ci devrait finalement atteindre les 22,5 millions de dollars.

 

Il y a cinq mois, le Wall Street Journal révélait que Google avait ouvert une brèche dans le système de blocage du tracking opéré par le navigateur Safari, présent sur les systèmes d’exploitation Mac OS X et iOS. Deux études démontraient en effet que la firme de Mountain View collectait des cookies à l’insu des utilisateurs de Safari. L’association de consommateurs Watchdog avait alors déposé une plainte devant la FTC, au motif que « Google a faussement déclaré que les utilisateurs de Safari pouvaient contrôler la collecte de leurs données et veiller à ce que leurs cookies soient bloqués, alors qu'en fait Google a contourné les paramètres de suivi des cookies ».

 

En octobre 2011, Google avait pourtant conclu un accord avec la FTC, dans lequel il s'engageait à ne pas faire de fausses déclarations s’agissant des règles de vie privée. La convention reconnaissait alors que « Google a utilisé des tactiques trompeuses et violé ses promesses de confidentialité aux consommateurs lors du lancement de son réseau social, Google Buzz, en 2010 ». Pour lever définitivement les charges qui pesaient contre elle, la firme de Mountain View avait accepté de se soumettre régulièrement à « des audits de confidentialité indépendants pour les 20 prochaines années ».

Négociation de l’amende avec la FTC

Il y a deux mois, nos confrères de Bloomberg affirmaient que d’après les termes de cet accord, Google s’exposait à une amende maximale de 16 000 dollars par jour et par violation. Pour éviter de se faire infliger une peine trop forte, la firme de Mountain View avait alors engagé des négociations avec la FTC, afin d’arriver à un règlement de l’affaire à l’amiable.

 

Mais, contrairement à la somme évoquée à l’époque - de l’ordre de 10 millions de dollars - le géant de l’Internet serait en réalité sur le point de débourser une somme de l’ordre de 22,5 millions de dollars, soit environ 18,3 millions d’euros. C'est en tout cas ce qu'affirme le Wall Street Journal, qui note par ailleurs que cette amende constituerait ainsi la plus forte sanction imposée à une société par la FTC.

Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 10/07/2012 à 16:12

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 13 commentaires

Avatar de Holly Brius INpactien
Holly Brius Le mardi 10 juillet 2012 à 16:18:50
Inscrit le vendredi 16 décembre 11 - 1299 commentaires
Et pan

même pas mal
Avatar de Winderly INpactien
Winderly Le mardi 10 juillet 2012 à 16:37:28
Inscrit le vendredi 19 mai 06 - 7522 commentaires
Et pan

même pas mal

Tout est dit.
Avatar de nucle INpactien
nucle Le mardi 10 juillet 2012 à 16:39:27
Inscrit le mardi 13 juillet 04 - 3587 commentaires
J'aime bien les technologies de Google, mais sur ce coup-là, l'amende est amplement méritée.

Google, dû à son poids et à son universalité, doit être un exemple de transparence au niveau de la gestion des données privées.
Avatar de sirius35 INpactien
sirius35 Le mardi 10 juillet 2012 à 16:39:57
Inscrit le vendredi 11 juin 04 - 1237 commentaires
Et pan

même pas mal


tu m'étonne 22,5 millions de $.... déjà x10 ça commencerai à être sympathique comme amende... là c'est du pipi de chatounnet vu ce que les avocats arrivent à avoir ne serait-ce en accord à l'amiable...
Avatar de SebGF INpactien
SebGF Le mardi 10 juillet 2012 à 16:47:46
Inscrit le mercredi 16 septembre 09 - 4346 commentaires
Google, dû à son poids et à son universalité, doit être un exemple de transparence au niveau de la gestion des données privées.


Et justement c'est tout l'inverse, dès que ça commence à toucher à son business, y'a plus personne et Apple ou Microsoft passent moins pour des hypocrites à côté d'eux.

Il y a 13 commentaires

;