S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

La Radio Numérique Terrestre (RNT) en danger?

Mauvais échos

Selon nos confrères des Échos, le gouvernement Ayrault s’apprête à ne pas demander de fréquences de radio numérique terrestre pour le groupe Radio France. Si elle se confirmait, cette décision pourrait porter un sérieux coup de semonce au projet de RNT, déjà rejeté par les grands groupes privés.

radio morguefile

 

Hier, Les Échos affirmaient que le Gouvernement ne souhaitait pas solliciter de fréquences pour le groupe Radio France (France Inter, France Info, France Culture,...), dans le cadre des appels à candidatures pour les villes de Paris, Marseille et Nice. Depuis, cette information a été confirmée par une source proche du dossier à l’AFP, même s’il faut néanmoins attendre l’issue d’une réunion interministérielle devant se tenir cette semaine pour que la décision soit officialisée. Sans candidature, aucune des chaînes du groupe public ne serait disponible sur la future RNT.

 

radio france

 

En gestation depuis 2005, le projet de RNT a récemment été relancé par le Conseil supérieur de l’Audiovisuel, lequel a ouvert il y a trois mois un appel à candidatures pour les villes de Paris, Marseille et Nice. Au mois de mai, cet appel était étendu à 20 nouvelles zones, et annonçait un déploiement de la RNT sur l’ensemble du territoire métropolitain pour 2015.

 

Toutefois, si le groupe public ne présentait pas de candidatures, cela s’ajouterait à la défection de Lagardère, NextRadioTV, NRJ et RTL, qui ont renoncé officiellement le 31 mai dernier à demander des fréquences RNT, comme le notait alors RadioActu. Dans un communiqué officiel, ils affirmaient que « l’avenir de la radio numérique se fera via les réseaux IP », soulignant que « ce projet représente des millions d'euros dépensés en pure perte ». Alors que le Gouvernement cherche des sources d'économies pour maîtriser les dépenses publiques, il se pourrait que les autorités partagent ce souci d'éviter tout gaspillage.

 

Du côté du CSA, la douche pourrait se révéler relativement froide, même si l’autorité de régulation a indiqué à l’AFP que « la procédure de cet appel à candidatures ira à son terme », quelle que soit la décision du Gouvernement. « Nous nous sommes engagés auprès du Conseil d'État à délivrer les autorisations sur ces trois zones avant la fin de l'année », a ajouté le CSA à nos confrères. 

 

rnt calendrier csa

Source : Les Echos
Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 03/07/2012 à 12:16

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 87 commentaires

Avatar de roswell51 INpactien
roswell51 Le mardi 3 juillet 2012 à 12:23:53
Inscrit le samedi 3 septembre 05 - 232 commentaires
C'est vrai qu'à force de trainer, on se demande si la RNT a un intérêt.
Bon c'est vrai que ce serai "gratuit" pour le consommateur contrairement a de l'IP (je veux dire sans abonnement car acheter les équipements compatibles ne l'est pas)

Rien que la pure TNT (c'est à dire via le câble coax) j'aimerais voir combien de personne l’utilise réellement.
Avatar de darkbeast INpactien
darkbeast Le mardi 3 juillet 2012 à 12:23:59
Inscrit le lundi 5 mai 03 - 3209 commentaires
C'est surtout que toutes les petites radios ne peuvent pas se payer les nouvelle fréquence/équipements, la rnt c’était la mort pour eux.
Avatar de pecos INpactien
pecos Le mardi 3 juillet 2012 à 12:26:23
Inscrit le mercredi 28 mars 07 - 709 commentaires
Enfin une bonne nouvelle !!!!
La RNT c'est de la merde.
C'est aussi simple que ça.

Il suffit d'imaginer des postes de radio aussi sensibles aux problème de réception que l'est la TNT (c'est inévitable) pour comprendre la profondeur de la connerie de ce projet, quand on pense que la plus grande part d'écoute des radios ce fait avec des autoradios embarqués, donc dans des zones pleines de trous (campagne, autoroutes, etc...), sauf en zone urbaine.

Mettre cela en place serait tout simplement signer l'arrêt de mort de la radio, car ça ne marcherait bien qu'en ville : trop cher d'équiper la totalité des campagnes en relais RNT performants.

Au moins, la FM, ça crachouille un peu, mais on arrive à capter.
Donc vive l'analogique et saluons cette décision raisonnable.
Avatar de John Shaft INpactien
John Shaft Le mardi 3 juillet 2012 à 12:29:19
Inscrit le vendredi 14 janvier 11 - 10371 commentaires
Enfin une bonne nouvelle !!!!
La RNT c'est de la merde.
C'est aussi simple que ça.


+1000

Il y a aussi la problématique des radios locales associatives qui luttent désespérément contre la RNT

Edité par tot0che le vendredi 18 janvier 2013 à 19:33
Avatar de myahoo INpactien
myahoo Le mardi 3 juillet 2012 à 12:30:19
Inscrit le dimanche 13 août 06 - 507 commentaires
Logique : les connexions 3G/3G+/4G en sont déjà à s'installer confortablement, et le matériel qui va avec est déjà présent, bien modulable en fonction des différents réseaux.

À côté de ça, pour les radios numériques il n'y a quasiment que les téléviseurs récents qui permettent de décoder. Or étant donné que l'arrivée (nécessaire) de la TNT a déjà coûté beaucoup aux habitants, ils ne seront pas prêts à investir pour renouveler la foule d'objets qu'ils ont dans leur vie quotidienne (téléphone, radio basique, chaîne multifonctions, jouets, autoradio, etc.).

La radio peut déjà fournir près d'une trentaine de chaînes en FM stéréo !
Certes il y a le RDS, mais il n'apporte pas toujours grand chose.

Donc le numérique n'est vraiment pas encore rentable pour les radios.

Il y a 87 commentaires

;