S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Vote par Internet : le Parti Pirate demande l’annulation d'un scrutin

Le vote électronique de passage chez les sages

Le Parti Pirate a déposé hier une requête (PDF) auprès du Conseil constitutionnel, afin de demander l’annulation du scrutin de la quatrième circonscription des français de l’étranger. Remettant en question la « régularité et la sincérité » des opérations électorales de cette circonscription, qui concernait tous les français établis en Belgique, au Pays-Bas et au Luxembourg, le Parti Pirate s’est efforcé de démontrer aux sages de la rue Montpensier les anomalies relatives à cette élection législative.

 

Tout d’abord, les reproches du parti portent sur la constatation de bugs survenus lors du dépouillement des voix du second tour, le 17 juin. Comme nous l’évoquions alors, sur 14 624 émargements décomptés, on ne comptait que 14 623 bulletins. Cet écart de 1 voix, s’il peut sembler minime, met au contraire en question la sincérité du scrutin selon le Parti Pirate.

 

De plus, les demandeurs se plaignent d’un « contexte d’opacité généralisée » autour de ce vote. Les membres du parti affirment ainsi que leurs délégués n’ont « pas pu avoir accès à toutes les informations et réunions auxquelles leur statut donnait droit », et ce en violation du Code électoral. Au-delà du dysfonctionnement constaté lors du dépouillement et précédemment évoqué, le Parti Pirate note également qu’un nouvel incident a « nécessité la mise en oeuvre d’une procédure de secours et d’un patch logiciel », lequel n’aurait pas été audité de manière certaine par un expert indépendant. De ce fait, le parti en vient à déplorer la « confiance aveugle » accordée par l’État « à un sous-traitant pour la tenue d’une élection ».

 

 

Le Parti Pirate demande ainsi au Conseil constitutionnel d’enquêter « sur le respect des critères de sécurité, sincérité du scrutin et secret du vote par le système de vote électronique », réclamant au passage la publication de certaines informations, dont le code source du programme utilisé. En conclusion, le parti demande aux sages, garants du bon déroulement des élections législatives, de tirer les conséquences des irrégularités soulevées en annulant l’élection du socialiste Philip Cordery.

 

Le Parti Pirate n'est pas le seul à demander l'annulation d'un scrutin, puisqu'hier aussi, c'est Nadine Morano qui a également déposé un recours auprès du Conseil constitutionnel.

Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 29/06/2012 à 14:21

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 14 commentaires

Avatar de Deep_INpact INpactien
Deep_INpact Le vendredi 29 juin 2012 à 14:39:25
Inscrit le vendredi 11 novembre 11 - 2881 commentaires
C'est dommage qu'il n'y ait que le Parti Pirate pour demander cette annulation.

Les autres s'en foutent ou s'en accommodent de ce problème d'opacité ?
Avatar de gouessej INpactien
gouessej Le vendredi 29 juin 2012 à 14:44:55
Inscrit le dimanche 8 août 10 - 361 commentaires
C'est dommage qu'il n'y ait que le Parti Pirate pour demander cette annulation.

Les autres s'en foutent ou s'en accommodent de ce problème d'opacité ?

Ils ne s'en fichent pas mais ils ne sont pas nécessairement aussi audibles dans les médias et il y a peu de gens calés (sur les "nouvelles" technologies) dans la plupart des partis politiques traditionnels, ceux qui le sont (je devrais me compter dedans) ne sont pas toujours très écoutés au sein même de leurs formations politiques respectives alors imaginez à l'extérieur...

Edité par gouessej le vendredi 29 juin 2012 à 14:45
Avatar de alkashee INpactien
alkashee Le vendredi 29 juin 2012 à 14:46:34
Inscrit le mardi 13 septembre 11 - 186 commentaires
Non, les autres ont été élus, donc s'en foutent ^^
Avatar de bhackus INpactien
bhackus Le vendredi 29 juin 2012 à 14:57:49
Inscrit le mardi 4 août 09 - 24 commentaires
Le Parti Pirate n'est pas le seul à demander l'annulation d'un scrutin, puisqu'hier aussi, c'est Nadine Morano qui a également déposé un recours auprès du Conseil




Bon, on est tous d'accord pour dire qu'il n'y a que le PP qui demande cette annulation ^^'

Edité par bhackus le vendredi 29 juin 2012 à 14:59
Avatar de Deep_INpact INpactien
Deep_INpact Le vendredi 29 juin 2012 à 14:59:34
Inscrit le vendredi 11 novembre 11 - 2881 commentaires
Ils ne s'en fichent pas mais ils ne sont pas nécessairement aussi audibles dans les médias et il y a peu de gens calés (sur les "nouvelles" technologies) dans la plupart des partis politiques traditionnels, ceux qui le sont (je devrais me compter dedans) ne sont pas toujours très écoutés au sein même de leurs formations politiques respectives alors imaginez à l'extérieur...

Que ce soit papier ou électronique, tous les candidats non élus devraient s'y intéresser, quitte à faire un copier/coller du PDF du Parti Pirate s'ils ne sont pas assez calés en informatique.
Sur 16 candidats, ils sont quand même 14 autres que le Parti Pirate à pouvoir déposer le même recours.

Non, les autres ont été élus, donc s'en foutent ^^

Il n'y en a forcément qu'un seul d'élu.

Donc au minimum, l'autre à 47% ne devrait pas s'en foutre.

Edité par Deep_INpact le vendredi 29 juin 2012 à 15:00
Avatar de gouessej INpactien
gouessej Le vendredi 29 juin 2012 à 15:06:54
Inscrit le dimanche 8 août 10 - 361 commentaires

Que ce soit papier ou électronique, tous les candidats non élus devraient s'y intéresser, quitte à faire un copier/coller du PDF du Parti Pirate s'ils ne sont pas assez calés en informatique.
Sur 16 candidats, ils sont quand même 14 autres que le Parti Pirate à pouvoir déposer le même recours.

On peut aussi avoir des appréciations légèrement différentes de celles du Parti Pirate donc il est important que des militants puissent vraiment comprendre ce document et ne pas donner un blanc seing à qui que ce soit. C'est pourquoi je comprends votre démarche mais je reste opposé à la méthode "je ne comprends rien donc je copie bêtement en faisant aveuglément confiance à une autre formation politique".
Avatar de hadoken INpactien
hadoken Le vendredi 29 juin 2012 à 15:14:14
Inscrit le jeudi 28 juillet 11 - 660 commentaires

Que ce soit papier ou électronique, tous les candidats non élus devraient s'y intéresser, quitte à faire un copier/coller du PDF du Parti Pirate s'ils ne sont pas assez calés en informatique.
Sur 16 candidats, ils sont quand même 14 autres que le Parti Pirate à pouvoir déposer le même recours.


Il n'y en a forcément qu'un seul d'élu.

Donc au minimum, l'autre à 47% ne devrait pas s'en foutre.

Ah ouais super, copier/coller d'un doc que l'on comprend pas pour un recours officiel ?

Géniale l'idée...
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le vendredi 29 juin 2012 à 15:17:55
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9585 commentaires
youhou.gif
Avatar de Paul Neitse INpactien
Paul Neitse Le vendredi 29 juin 2012 à 15:25:14
Inscrit le jeudi 10 mai 12 - 13 commentaires

Que ce soit papier ou électronique, tous les candidats non élus devraient s'y intéresser, quitte à faire un copier/coller du PDF du Parti Pirate s'ils ne sont pas assez calés en informatique.
Sur 16 candidats, ils sont quand même 14 autres que le Parti Pirate à pouvoir déposer le même recours.


Il n'y en a forcément qu'un seul d'élu.

Donc au minimum, l'autre à 47% ne devrait pas s'en foutre.


«On», je parle pour le groupe qui a préparé le recours (et assez peu moi pour le coup), avait prévu de publier le doc 2 jours à l'avance, ie mardi, pour que d'autres puissent marcher dans nos pas. Malheureusement, le manque de main d'œuvre a fait que l'on a déposé le recours au dernier moment. On/Je aurait peut-être dû appeler plus largement aux bonnes volontés, mais bon…

Et bien sûr, marcher dans nos traces ne veut pas dire faire un bête copié-collé ;)
Avatar de Crysalide INpactien
Crysalide Le vendredi 29 juin 2012 à 15:27:40
Inscrit le mardi 24 mars 09 - 5368 commentaires
La requête du PP est intéressante parce qu'elle n'est pas là pour mettre en cause la victoire ou la défaite d'un candidat en particulier (pas comme les guignols Morano ou Le Pen) mais pour mettre en évidence les failles du vote électronique (bugs, piratage, transparence obscure, contrôle citoyen compliqué et limité).
;