S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Édito : ARM, le futur tueur et remplaçant d’AMD ?

I won't survive

Depuis une bonne quinzaine d'années et l'effondrement de Cyrix, AMD est le seul concurrent sérieux d'Intel dans le domaine des processeurs. Pourtant, avec l'explosion des smartphones et des tablettes, l'architecture de l'Anglais ARM fait de l'ombre à Intel, et ne parlons pas d'AMD. Or avec Windows RT gérant l'architecture ARM, l'évolution du marché pourrait bien remettre en question l'ordre que l'on croyait établi.


Des difficultés financières et un concurrent dangereux

AMD est-elle en danger ? La question peut sérieusement se poser. Outre ses finances loin d'être toujours dans le vert (c'est un euphémisme) et ses dettes cumulées à n'en plus finir, la société fait face à un autre défi en la présence même des processeurs basés sur les technologies conçues par ARM.


Écrasée par Intel dans le secteur des serveurs, et dominée dans les secteurs des ordinateurs de bureau et des PC portables, AMD peut heureusement s'appuyer sur de bonnes ventes dans le secteur graphique et sur de solides partenariats dans le secteur des consoles de jeux vidéo. Cependant, la firme de Sunnyvale s'est surtout illustrée ces dernières années en manquant de très nombreux marchés.

L'explosion des netbooks a largement profité à Intel et à ses fameux Atom, qui ont rapidement remplacé les Celeron-M auparavant utilisés dans ce type de machines. Outre le secteur de ces mini PC « low cost », AMD a aussi totalement manqué ceux des smartphones et des tablettes. Sur ce point, Intel est dans une situation similaire, néanmoins ce dernier a déjà réagi (voir notre test de l'Orange avec Intel Inside) et compte bien croquer des parts de marché à ARM.

Et AMD ? Peu importe les marchés, Advanced Micro Devices ne semble pas capable d'investir sérieusement et massivement les netbooks, les tablettes et les smartphones. La firme américaine pourrait bien sûr se contenter de ses parts de marché actuelles dans les PC et les serveurs. AMD va cependant devoir faire face à un problème de taille : ARM ne compte pas se contenter des smartphones et des tablettes...

L'appétit grandissant d'ARM

Compatible avec l'intégralité des OS mobiles (smartphones et tablettes), l'architecture ARM est aussi présente dans les consoles PlayStation Vita et Nintendo DS. Elle pourrait de plus accompagner les futurs chromebooks (sous Google Chrome OS) et sa compatibilité avec Windows RT annonce un potentiel de vente immense. Le mois dernier, ARM annonçait même qu'il espérait capter 10 à 20 % du marché des ordinateurs portables d'ici deux à trois ans, ceci grâce à des tarifs très compétitifs...


Aujourd'hui, l'importance de ce nouvel acteur est telle qu'AMD s'est officiellement allié avec lui il y a quelques semaines, en compagnie de Texas Instruments, MediaTek et Imagination Technologies afin de fonder la fondation HSA. Mieux encore, le lendemain de cette annonce, soit le 13 juin 2012, AMD annonça un partenariat renforcé avec ARM afin de proposer des solutions dans le secteur de la sécurité. Résultat, AMD pourrait bien utiliser la technologie TrustZone d'ARM et ses Cortex A5...

AMD et ARM pourraient donc devenir amis, comme le souhaite ARM depuis plus d'un an, époque où le PDG de la société tentait de convaincre AMD d'abandonner le x86 pour son architecture ? Néanmoins, d'un éventuel allié, ARM pourrait bien devenir un concurrent géant pour AMD. Comme rappelé ci-dessus, ARM compte bien envahir les PC portables, marché largement dominé par Intel (plus de 80 % de PDM), AMD captant le reste. Pire encore, ARM commence aussi à investir le marché des serveurs. Si Intel capte la quasi-totalité de ce secteur, il n'empêche que ce dernier ne sera pas le seul à souffrir de l'arrivée de ce nouveau concurrent.

Pour ARM, le but est clairement de capter un maximum de parts de marché dans les segments nécessitant une faible consommation et à bas prix. Si ARM venait à réussir son pari, il ne resterait alors à AMD que les segments haut de gamme. Or dans ces marchés, Intel a plus que des arguments...

Au final, le devenir d'AMD est de façon évidente lié au succès ou non d'ARM dans les nouveaux secteurs que ce dernier convoite. La firme n'ayant, semble-t-il, pas les armes pour contrer Intel et ARM dans les marchés dominés par ces deux derniers. Sauvegarder ses actuels marchés est donc une question de survie. Dans le cas contraire, AMD mettra la clé sous la porte, sera racheté ou rejoindra la même cour que VIA...

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 30/06/2012 à 09:09

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 270 commentaires

Avatar de Dyblast INpactien
Dyblast Le samedi 30 juin 2012 à 09:17:42
Inscrit le lundi 2 janvier 06 - 547 commentaires
Comparé ARM et AMD/Intel c'est un bizarre ... Sachant que ce premier n'est pas fondeur. La force (et sa faiblesse: niveau OS) de l'architecture ARM et que des entreprises peuvent acheter les plans et le custumiser pour ajouter des fonctionnalités. Je pense que c'est ce grand atout qui a permis à cette architecture de dominer le marcher du mobile où tout doit être intégrer et aussi moins consommer.

Edité par dyblast le samedi 30 juin 2012 à 09:19
Avatar de fbzn INpactien
fbzn Le samedi 30 juin 2012 à 09:21:22
Inscrit le jeudi 6 octobre 05 - 3276 commentaires
Ca fait un moment que j'observe la montée en puissance d'ARM.

Pour ce qui est d'AMD, il leur faut une alliance, ce serait vraiment dommage de ne plus avoir que du Intel en processeur X-86 à l'avenir.

J'ai eu de l'AMD, j'ai de l'Intel actuellement, toujours content: mais il faut qu'il subsiste de la concurrence.

Par contre, je me demande ce qu'il existe comme concepteur de processeur en Chine... ce ne serait pas étonnant que, dans un avenir à moyen terme, on voie arriver des concurrents...

Ensuite, avec la virtualisation, je verrais bien l'architecture X-86 abandonnée, avec une période de transition pour faire tourner les softwares via des machines virtuelles.
Avatar de Nithril INpactien
Nithril Le samedi 30 juin 2012 à 09:24:55
Inscrit le lundi 16 mai 05 - 2161 commentaires
Comparé ARM et AMD/Intel c'est un bizarre ... Sachant que ce premier n'est pas fondeur. La force (et sa faiblesse: niveau OS) de l'architecture ARM et que des entreprises peuvent acheter les plans et le custumiser pour ajouter des fonctionnalités. Je pense que c'est ce grand atout qui a permis à cette architecture de dominer le marcher du mobile où tout doit être intégrer et aussi moins consommer.


AMD est encore un fondeur?
Avatar de brice.wernet INpactien
brice.wernet Le samedi 30 juin 2012 à 09:25:33
Inscrit le mardi 18 mars 03 - 1552 commentaires

J'ai eu de l'AMD, j'ai de l'Intel actuellement, toujours content: mais il faut qu'il subsiste de la concurrence.

En termes de concurrence, ARM fait suffisamment bien pour que Intel se force à faire de (très bons) Socs.

Intel améliore le HD4000, mais à part cela, il ne craint plus rien d'AMD actuellement.

C'est moche pour AMD qui ne peut avoir que le segment bas de gamme alors que ces produits ne sont pas mauvais, mais Intel est vraiment excellent depuis plusieurs années.


Par contre, je me demande ce qu'il existe comme concepteur de processeur en Chine... ce ne serait pas étonnant que, dans un avenir à moyen terme, on voie arriver des concurrents...

Je crois que phoronix doit benchmarker la 3ème génération de processeurs Chinois. Des bases MIPS.


Ensuite, avec la virtualisation, je verrais bien l'architecture X-86 abandonnée, avec une période de transition pour faire tourner les softwares via des machines virtuelles.

Moi je vois bien venir, comme les jeux à distances avec la box, des windows 7 virtualisés chez le FAI pour maintenir les vieilles applis.
Avatar de sat57 INpactien
sat57 Le samedi 30 juin 2012 à 09:35:55
Inscrit le jeudi 10 avril 08 - 136 commentaires
Si les prédictions qui indiquent le pc actuel est mort dans moins de 5ans. Amd sera mort aussi. Intel fera des processeurs uniquement pour faire tourner les serveurs sur lesquels les machines arm se connecteraient (tablette, smartphone...)

Il y a 270 commentaires

;