S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

[MàJ] L’Équateur devrait décider cette semaine du sort de Julian Assange

Le tour du monde en 80 jours

Mise à jour :  Fin juin, Julian Assange demandait l’asile politique à l’Équateur, afin d’échapper à une extradition vers la Suède. Après plus de deux mois passés au sein de l’ambassade de ce pays à Londres, le fondateur de Wikileaks devrait bientôt être fixé sur son sort. En effet, le président équatorien Rafael Correa a annoncé hier au cours d’une interview télévisée qu’il rendrait une décision dans le courant de la semaine, comme le rapporte l’AFP. « J'espère que nous aurons cette semaine une décision à ce sujet » a expliqué l’intéressé, ajoutant qu’il s’entretiendrait demain avec ses services diplomatiques londoniens pour faire son choix. 

Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, a demandé le 19 juin l’asile politique à l’Équateur. Menacé d’une extradition vers la Suède, l'australien craint d'être ensuite extradé à nouveau vers les États-Unis.

tweet assange wikileaks


Le ministre équatorien des affaires étrangères, Ricardo Patiño, a confirmé à l’AFP que Julian Assange s’était bien rendu à l’ambassade de son pays à Londres, afin d’y demander l’asile politique. Il a ensuite ajouté que le « gouvernement équatorien examine cette requête », précisant que « toute décision qui sera adoptée à son sujet prendra en compte le respect des normes et des principes du droit international ».

Assigné à résidence depuis plus d’un an et demi outre-Manche, le père de WikiLeaks fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen émis par la Suède en décembre 2010, pour des faits allégués de viol et violence sexuelle, qu’Assange a toujours niés. La justice britannique avait d’ailleurs accordé son extradition en février dernier.

Toutefois, les avocats de l'accusé ont remis en cause cette décision auprès de la Cour suprême, qui a rejeté leur recours en annulation, estimant que la demande d’extradition vers la Suède était parfaitement légale. En dépit d’un appel de cette décision, les magistrats ont à nouveau rejeté la demande d’Assange le 14 juin dernier, comme le notait alors Télérama.

S’il veut éviter son extradition, le fondateur de WikiLeaks ne se voit plus offrir comme dernier recours juridique que de saisir la Cour européenne des droits de l’homme, comme nous l’expliquions dans ces colonnes.

 

Julian Assange semble toutefois avoir tenté une autre option, en demandant l’asile politique à l’Équateur. Comme le souligne l’AFP, le choix de ce pays n’était pas totalement anodin. En effet, « le vice-ministre équatorien des Affaires étrangères avait déjà suggéré à titre personnel d'offrir l'asile à M. Assange » fin 2011. Même si cette proposition n’avait alors pas obtenu l’approbation de Rafael Correa, le président équatorien, ce dernier a eu l’occasion de rencontrer le fondateur de WikiLeaks en avril dernier. Interviewé par Assange, il déclara d’ailleurs que celui-ci avait été « persécuté, calomnié et lynché médiatiquement ».



Quelques heures plus tard, la première ministre australienne annonçait son soutien à Julian Assange. « L'Australie continuera à soutenir M. Assange de la même façon qu'elle soutient tout Australien à l'étranger qui est confronté à des difficultés ou des dilemmes juridiques », a-t-elle déclaré à l'AFP.

Rappelons que Wikileaks avait publié des wagons de données confidentielles, notamment issues de la diplomatie américaine. Dans l’analyse de certains câbles, on découvrait ainsi comment les États-Unis avaient réécrit une partie de la loi DADVSI via la loi Hadopi

Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 14/08/2012 à 10:15

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 107 commentaires

Avatar de yukon_42 INpactien
yukon_42 Le mercredi 20 juin 2012 à 15:28:05
Inscrit le mardi 19 juin 07 - 1488 commentaires
.

Milles excuses, mais l'ironie sur ce point est très délicate : à chaque fois que quelqu'un de non-geek me parle d'Assange, il est considéré comme un violeur qui mérite ce qui lui arrive…



Je voulais juste mettre en lumière le tél dévouement des gouvernement envers ce "criminel", alors que ces derniers ont prouvés maintes fois leurs réticences à extrader des personnalités.... le fait que julien assange = wikileaks n'est qu'une fortuite coïncidence nous montrant que les personnes pratiquants l'informatique sont aux choix :

A des pédophiles
B des pirates ou hackers ruinant les majors et co responsable de la crise
C des terroristes
D des dangereux criminels psychopathes gavé de porno

Assange cumule les 3 derniers pour n'importes quels néophyte gavé de secret story...

Fin

Edité par yukon_42 le mercredi 20 juin 2012 à 15:28
Avatar de gokudomatic INpactien
gokudomatic Le mercredi 20 juin 2012 à 15:33:14
Inscrit le mercredi 15 décembre 04 - 12304 commentaires


La présemption d'innocence, tu connais ?

c'est ce que disent tous les criminels.
Avatar de caesar INpactien
caesar Le mercredi 20 juin 2012 à 15:46:10
Inscrit le mardi 8 mars 05 - 2561 commentaires

Faut surtout arrêter tous les pères de familles ^^


Clair preuve irréfutable
Avatar de Crubon INpactien
Crubon Le mercredi 20 juin 2012 à 16:01:04
Inscrit le mercredi 23 mai 12 - 14 commentaires


edit, erreur désolé


Edité par Crubon le mercredi 20 juin 2012 à 16:03
Avatar de Crubon INpactien
Crubon Le mercredi 20 juin 2012 à 16:01:40
Inscrit le mercredi 23 mai 12 - 14 commentaires
Du Premier ministre britannique, Tony Blair:

- En Irak, "le dispositif militaire est conçu afin que certaines de ses armes de destruction massive soient prêtes à l'usage 45 minutes après que l'ordre en a été donné" (septembre 2002).


secrétaire à la Défense américain, Donald Rumsfeld:

- "Nous savons" (où se trouvent les armes de destruction massive),


secrétaire d'Etat américain, Colin Powell:

- "L'Irak détient 100 à 500 tonnes d'agents chimiques à usage militaire" (février 2003, devant le Conseil de sécurité de l'ONU).


Je fais confiance à la justice de mon pays.
Chirac, Pasqua, Badinter, Fabius... etc...

Ad nauseam.

Avatar de Mr.Kraft INpactien
Mr.Kraft Le mercredi 20 juin 2012 à 16:52:46
Inscrit le mardi 16 novembre 10 - 826 commentaires
Alors on récapitule :

The court heard Assange is accused of using his body weight to hold her down in a sexual manner.

The second charge alleged Assange "sexually molested" Miss A by having sex with her without a condom when it was her "express wish" one should be used.

The third charge claimed Assange "deliberately molested" Miss A on August 18 "in a way designed to violate her sexual integrity".

The fourth charge accused Assange of having sex with a second woman, Miss W, on August 17 without a condom while she was asleep at her Stockholm home.


http://www.swedishwire.com/politics/7570-the-charges-against-julian-assange

Alors "juste" un préservatif craqué ?

Avatar de Ballos INpactien
Ballos Le mercredi 20 juin 2012 à 17:12:05
Inscrit le jeudi 10 janvier 08 - 1135 commentaires

C'était pas de l'humour donc... Ben les plaintes n'auraient pas été déposées longtemps après les faits sur des éléments matériels capilotractés, juste au moment où justement il était devenu ennemi des USA avec demandes publiques de lynchage/assassinat de pas mal d'élus américains etc. on pourrait comparer les deux cas que tu cites.

Plusieurs féministes américaines ont eu des échanges intéressants sur le sujet, elles se font pas d'illusions sur les motifs de la plainte, leur débat était plutôt "doit on soutenir assange au risque que ça donne une image de nier la parole des victimes?"

La question n'est pas là, elle est plutôt doit en absoudre et dispenser n'importe qui d'un procès peut importe l'importance des charges retenues sur le seul motif qu'il est persécuté par un pays et qu'il risque d'être jugé dans ce pays que tout le monde s'accorde à juger de "totalitaire" (sic)...


^^ On dit pas qu'il n'est pas pervers ou innocent, on dit juste que l'attaque est complétement politique et injuste (de injustice contraire a la justice) de faire poursuivre (a travers toute l'europe) pour baise sans capote (c'est loin d'un viol ou tout autre crime sexuel, ou il faut arrêter la majorité de la population en suède). S'il n'y avait pas toutes ses circonstances "fortuites" biensur que l'on serait pas (tous) en train de le défendre.


Je comprend et il y a de fortes probabilités que ce soit une vengeance des femmes ou un complot , mais c'est pas ça qui va le dispenser d'un procès.. Sur le principe j'ai du mal à trouver des arguments rationnels pour dire un tel doit éviter un procès parce qu' "on" sait tous qu'il est innocent .. ça reviendrais à nier le pouvoir judiciaire et où serait l'égalité de tous les citoyens prônée par la constitution?? Même Diallo qui "ressemble" à une affabulatrice à eu droit à son procès contre l'un des hommes les plus puissant à l'époque.. En quoi certains serait dispensé de venir s'expliquer.. ?? et puis cette fuite de la justice est étonnante pour un homme innocent, inédit même dans l'histoire judiciaire.
Avatar de yvan INpactien
yvan Le mercredi 20 juin 2012 à 17:24:34
Inscrit le mardi 21 janvier 03 - 8124 commentaires

La question n'est pas là, elle est plutôt doit en absoudre et dispenser n'importe qui d'un procès peut importe l'importance des charges retenues sur le seul motif qu'il est persécuté par un pays et qu'il risque d'être jugé dans ce pays que tout le monde s'accorde à juger de "totalitaire" (sic)...

Ben là en l’occurrence je qualifierai pas les us de totalitaire mais plus d'impérialiste.
La suède leur étant a priori redevable sur le sujet.
Assange n'étant pas américain il risque gros puisque déjà contre les américains il existe des programmes genre cointelpro là il n'a clairement aucune chance d'être traité équitablement.
Je ne sais pas ce qui pour toi empêche la suède de le juger/condamner par contumace (l'équivalent local disons)? En aucun cas il ne s'agit de l'absoudre et je ne pense pas que les juges suédois absolvent les gens qui ne présentent pas à leur procès d'ailleurs...

Edité par yvan le mercredi 20 juin 2012 à 17:25
Avatar de Kikilancelot INpactien
Kikilancelot Le mercredi 20 juin 2012 à 17:30:32
Inscrit le jeudi 25 février 10 - 668 commentaires

Deuxio, si jamais il pose un pied en suède il se fait extrader au USA -> direct guantanamo :
- AUCUN DROIT
- Aucune durée max d'emprisonnement
- Un procès non obligatoire
Le tout en ayant la moitié de l'administration US qui veut le voir mort pour avoir informer des gens sur des trucs immondes ? ( Il se fait prendre il ne reverra plus jamais le soleil )
Tu m'en voudra pas de trouver cela tout sauf équitable.

Guantanamo n'est pas censé être fermé ?
Avatar de yvan INpactien
yvan Le mercredi 20 juin 2012 à 17:32:18
Inscrit le mardi 21 janvier 03 - 8124 commentaires

pas d'accord

Et a titre perso le "on" sait tous qu'il est innocent je le partage pas. Par contre on sait tous ce qu'il risque s'il est extradé et c'est totalement disproportionné par rapport aux éventuelles agressions sexuelles qu'il devrait réparer/payer.

Edité par yvan le mercredi 20 juin 2012 à 17:33
;