S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Oracle France compte se séparer de 144 employés cet été

Prévisible

L’Américain Oracle continue de dégraisser en France. Après avoir organisé divers plans de départs ces dernières années, poussant des centaines d’employés vers la sortie, Oracle répète cet été l’opération. 144 employés sont concernés par ce plan de sauvegarde de l’emploi. Le but pour l’éditeur spécialisé en base de données est simple : éviter les licenciements secs. Et la formule fonctionne.

Oracle

"Malgré les bénéfices..."

Annoncé la semaine passée selon nos informations, ce plan de départ volontaire (PDV) touchera principalement des ingénieurs et des commerciaux de la division hardware issue du rachat de Sun Microsystems. Il faut dire que cette dernière n’est pas la division la plus importante et bénéficiaire pour Oracle.

Les employés volontaires devront déclarer leur départ entre le 24 juillet et le 16 août, pour quitter leurs postes avant le 30 septembre. « Malgré les bénéfices d'Oracle, la filiale Oracle France a décidé d'ouvrir un plan de volontariat au départ, ciblant des métiers considérés à risque à court et moyen terme (relocalisation, contexte économique difficile) » s’est plaint le syndicat CFDT d’Oracle France.

Les succès étonnants des PDV chez Oracle France

Ce type de plan de départ volontaire est loin d’être le premier chez Oracle. En 2009, la filiale française, qui comptait à cette époque 1600 employés, a dû se séparer de 250 personnes. Néanmoins, comme le rapportait notre confrère 01 Net Entreprises, Oracle France a dépassé ses objectifs et a reçu 312 demandes de départs.

L’année suivante, après le rachat de Sun Microsystems, Oracle France reproduisit le processus avec cette fois 102 emplois à supprimer de l’effectif. Or selon la CFE-CGC, Oracle a reçu 210 candidatures pour ces départs volontaires. « C'est une telle désillusion de travailler chez Oracle que les employés sont prêts à tout pour partir moyennant finance » résumait le syndicat en janvier 2011...

Peu importe les raisons, les plans de départ volontaire chez Oracle France sont toujours couronnés de succès pour l’entreprise. Ce nouveau PDV cet été devrait confirmer cette tendance.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 12/06/2012 à 17:17

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 24 commentaires

Avatar de ano_635301045460992542 INpactien
ano_635301045460992542 Le mardi 12 juin 2012 à 17:26:47
Inscrit le mardi 13 octobre 09 - 4184 commentaires
Larry Ellison doit pas être le genre de patron cool et décontracté
Avatar de tmtisfree INpactienne
tmtisfree Le mardi 12 juin 2012 à 17:27:07
Inscrite le mercredi 19 avril 06 - 2166 commentaires
Le sous-titre veut tout dire.
Avatar de Yangzebul INpactien
Yangzebul Le mardi 12 juin 2012 à 17:29:13
Inscrit le mardi 6 mai 03 - 2717 commentaires
« C'est une telle désillusion de travailler chez Oracle que les employés sont prêts à tout pour partir moyennant finance » résumait le syndicat en janvier 2011...


C'est tellement triste... et ce qui est encore plus triste c'est que cela ne m'étonne pas du tout.
Avatar de IAmNotANumber INpactien
IAmNotANumber Le mardi 12 juin 2012 à 17:30:48
Inscrit le vendredi 22 octobre 10 - 2036 commentaires
La fin de l'article sur les plans de départ est tout de même assez ahurissante...
Avatar de Aloyse57 INpactien
Aloyse57 Le mardi 12 juin 2012 à 17:33:29
Inscrit le jeudi 31 décembre 09 - 1727 commentaires
Entre partir volontairement avec une prime et se faire virer à coups de pied dans le Q, le choix est vite fait AMHA.

Il y a 24 commentaires

;