S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Pour le Quai d’Orsay, le vote par Internet s’est bien passé, sauf que ...

L’applet et les jambes

Alors que 126.947 Français basés à l’étrange ont voté par Internet pour les législatives, le Quai d’Orsay a balayé d’un revers de manche les différentes démonstrations mettant en cause la fiabilité du vote électronique. « Pour ce premier tour de vote par Internet, les conditions constitutionnelles exigées pour tout scrutin politique ont été respectées : secret du vote, sincérité du suffrage et accessibilité du scrutin. Il en a été de même au plan technique » a expliqué dans un point presse le ministère (sa retranscription).

Que ce soit juridiquement ou techniquement, il n’y a donc aucun problème particulier.

Le porte-parole du ministère était questionné spécialement sur les travaux de Laurent Grégoire, cet informaticien, qui a dévoilé comment il est possible de mettre à terre ce dispositif. Dans une vidéo et un PDF, il illustre comment une attaque de type homme du milieu fait que le candidat choisi par l’électeur est remplacé par celui d’un autre parti.

Les propos du Quai d’Orsay surviennent alors que d’autres incertitudes perturbent le ronronnement de cette machine à voter. Oumph (à la ville Benoît Sibaud, un des délégués sur le vote par internet AFE, webmaster sur LinuxFR.org, membre de l’April, etc.)  a remarqué que le checksum de l’applet servant à certifier le vote a semble-t-il changé au fil du temps. Ce changement laisserait entendre que l’applet a été modifiée, comme le remarque aussi Paul Da Silva.

Pourquoi une telle prudence dans ces affirmations ? Car la version en production n’est plus accessible et Oumph a vérifié une copie trouvée dans les travaux de Laurent Grégoire. Plus troublant, une troisième version serait en circulation avec un checksum encore différent selon Bastien Durel. L'examen de l'intimité de ce dispositif se poursuit. En attendant, Hardkor a pour sa part regardé comment était signée l’applet Java utilisée pour le vote. Il y a constaté « un certificat de test, avec des champs remplis n’importe comment et surtout expiré depuis près de 5 ans ! »

Ces questionnements illustrent un peu plus les propos de l'universitaire Roberto Di Cosmo, qui depuis des années met en doute la fiabilité intrinsèque du vote électronique : « L'électeur qui utilise un ordinateur de vote n'a pas fabriqué lui-même entièrement ce code, et ne peut pas lui faire confiance. Peu importe si les sources sont publiées sur internet... peu importe si l'ordinateur affiche un checksum... ces données nous sont présentées par une interface homme-machine, et donc sont une "représentation" de l'intérieur de la machine, qui peut-être faussée. »
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 30/05/2012 à 16:39

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 125 commentaires

Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le mercredi 30 mai 2012 à 17:35:40
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3053 commentaires


Tu pointes déjà un autre problème : il faut des techniciens. Un citoyen normal sera obligé de faire confiance à un spécialiste informatique… C'est très problématique tu ne trouves pas ?

Ben une chose est sur ça demande une vraie réflexion derrière. Plus loin que de dire oui c'est possible ou non c'est pas possible.

On peut tout à fait imaginer des solutions relativement simple d'accès :
- Quand tu vote on te donne un numéro/identifiant pour ton vote, qui te permet de contrôler après coup si ton vote est bien prit en compte dans les résultats.
- Une base de donnée totalement ouverte accessible par tous dans des formats simple d'accès.

Après c'est sur que si ils s'y prennent comme il l'ont fait cette semaine y'a de quoi s'inquiéter.
Avatar de Ronfl INpactien
Ronfl Le mercredi 30 mai 2012 à 17:36:15
Inscrit le mardi 29 août 06 - 1913 commentaires
Vous voyez?
Avec la machine, on voit encore la supercherie, et on peut faire confiance à un humain pour valider le vote quand même ("stabilité de la nation" qu'ils disaient)

Alors vos petits arguments contre, on les regardera quand les politiques font leur boulot quand on voit quand même la fraude...
Avatar de Oungawak INpactien
Oungawak Le mercredi 30 mai 2012 à 17:36:47
Inscrit le mercredi 20 août 08 - 1536 commentaires
Tu peux très bien assister (et même réaliser) aux dépouilles papier si tu le souhaite (et souvent ils ont besoin de personnes en plus car ils sont pas nombreux à la mairie pour s'occuper rapidement de tous les bureaux de vote)

Avec une urne tous les citoyens peuvent s'assurer du bon déroulement du vote jusqu'au comptage très facilement : il suffit de rester dans le bureau de vote.

Je suis au courant. Je ne fait que souligner l'absurdité de dire que chaque citoyen peut littéralement vérifier lui-même que tout ce passe bien avec le vote papier, si chaque citoyen se mettait à suivre son vote, il faudrait 1 semaine pour dépouiller les voix. Vote papier ou électronique, dans les deux cas c'est pareil à ce niveau. Et une fois qu'on a vérifié que la machine est en ordre, on se doute qu'elle ne va pas être soudainement partiale ou faire une erreur à cause de la fatigue.

Selon linuxfr, il y avait deux représentants de parti politique présent pour la vérification. De plus, ils n'ont pas eu accès au code source, ni aux machines, qui sont hébergé par une société privé (dirigé par Besson…) en Espagne apparemment.

Ça c'est pareil, c'est pas lié à la méthode du vote électronique mais à la gestion de catastrophique de l’événement par l'Etat français.

Le vote a distance pose certain problème. Il est par exemple plus facile de contraindre quelqu'un à bien voter chez lui que dans l'isoloir.

_En soit_, le vote électronique pose des problèmes de démocratie, c'est intrinsèque à cette façon de voter, que le code source et les spec de la machine soient libre ou pas.

Voilà CA c'est des arguments, le second que j'ai entendu est le côté immatériel de la chose. Je ne vais pas me lancer dans ce débat, je ne faisait que signaler les grosses erreurs que j'entends être répété à tort et à travers.
Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le mercredi 30 mai 2012 à 17:41:28
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3053 commentaires


L’urne physique est transparente pour cette raison. Les urnes en bois (opaques) sont interdites en France (autorisées dans des pays moins démocratiques, en revanche).



Les gens qui ont réfléchi et qui savent de quoi ils parlent sont très majoritairement en défaveur du vote électronique. Le vote électronique est une aberration démocratique car il ne respecte un principe indispensable : « tout électeur doit pouvoir contrôler la sincérité du vote ».

C’est pour cette raison que le dépouillement est public (il est interdit de fermer la porte du bureau), que l’urne est transparente, etc.

Ce n’est pas parce qu’ici, en plus, c’est fait visiblement n’importe comment qu’il faut en conclure que le vote électronique bien fait serait acceptable. Il ne l’est pas, en tout cas pas sous les formes dans lesquelles on le propose actuellement (je n’exclue pas qu’un jour, on y arrive, mais tout ce que j’ai vu actuellement n’y correspond pas).

Mouais toujours cet arguement. Les gens qui savent, Mr Roberto Di Cosmo, tout le monde, mr bidule, les spécialistes, Roberto Di Cosmo, ...

Cette phrase peut être tourner dans l'autre sens. Les gens qui savent disent qu'on peut faire un vote éléctronique sécurisé. Si si puisque je vous le dit faut me croire .

En l'absence d'une étude sérieuse sur le sujet je pense qu'on peut pas s'avancer. Et L'Urne classique n'est pas non plus la panacée.
Avatar de pamputt INpactien
pamputt Le mercredi 30 mai 2012 à 17:45:54
Inscrit le mardi 4 mars 08 - 784 commentaires

J'ai plutôt qu'il s'agit du vote par Internet, plus que du vote avec les machines électronique.

Que ça soit un ordinateur de vote ou via internet, à partir du moment où le vote est dématérialisé alors on ne peut plus rien contrôler.

Ca n'apporte rien à part supprimer le travail archaïque de compter des dizaines de millions de bouts de papier, rendre le comptage instantané.

C'est le seul avantage que je vois. Je réponds aux autres points juste en-dessous.
supprimer le besoin de faire une procuration à quelqu'un quand on ne peut pas venir voter (la raison pour laquelle se système tant décrié est en place d'ailleurs) en permettant de voter directement

C'est vrai que c'est un autre avantage.
réduire fortement les coûts de gestion

Ça reste à prouver (voir par exemplehttps://www.youtube.com/watch?v=E0Xii6MW1Sc)
une plus grande facilité rendant possible le vote de la population pour bien plus de choses que les grosses élections (consultations sur une loi, etc.)...

Je ne vois pas en quoi le vote papier est plus compliqué que le vote par internet. Je dirai même que c'est le contraire. Il faut avoir le bon plugin java, ...
Avatar de Ronfl INpactien
Ronfl Le mercredi 30 mai 2012 à 17:46:03
Inscrit le mardi 29 août 06 - 1913 commentaires

Mouais toujours cet arguement. Les gens qui savent, Mr Roberto Di Cosmo, tout le monde, mr bidule, les spécialistes, Roberto Di Cosmo, ...

Cette phrase peut être tourner dans l'autre sens. Les gens qui savent disent qu'on peut faire un vote éléctronique sécurisé. Si si puisque je vous le dit faut me croire .

En l'absence d'une étude sérieuse sur le sujet je pense qu'on peut pas s'avancer. Et L'Urne classique n'est pas non plus la panacée.



+ 100000000000000


Mais puisque les gens qui savent et qui ont le diplome - DONC l'expérience et la science diffuse - te le disent... c'est maaaaaal!
Avatar de Ronfl INpactien
Ronfl Le mercredi 30 mai 2012 à 17:47:13
Inscrit le mardi 29 août 06 - 1913 commentaires

Que ça soit un ordinateur de vote ou via internet, à partir du moment où le vote est dématérialisé alors on ne peut plus rien contrôler.


C'est le seul avantage que je vois. Je réponds aux autres points juste en-dessous.

C'est vrai que c'est un autre avantage.

Ça reste à prouver (voir par exemplehttps://www.youtube.com/watch?v=E0Xii6MW1Sc)

Je ne vois pas en quoi le vote papier est plus compliqué que le vote par internet. Je dirai même que c'est le contraire. Il faut avoir le bon plugin java, ...


Il est plus simple d'organiser un référendum sur le net qu'en vote papier avec 1 urne par commune, sisi, je sais!
Avatar de Khalev INpactien
Khalev Le mercredi 30 mai 2012 à 17:47:33
Inscrit le mercredi 1 avril 09 - 5594 commentaires


Comment être sûr que l'encre du bulletin papier ne va pas se désagréger pour laisser place à une encre invisible?

Parce que tu peux amener ton propre bulletin de vote imprimé par tes soins?
Avatar de Oungawak INpactien
Oungawak Le mercredi 30 mai 2012 à 17:49:53
Inscrit le mercredi 20 août 08 - 1536 commentaires
Ce n’est pas parce qu’ici, en plus, c’est fait visiblement n’importe comment qu’il faut en conclure que le vote électronique bien fait serait acceptable. Il ne l’est pas, en tout cas pas sous les formes dans lesquelles on le propose actuellement (je n’exclue pas qu’un jour, on y arrive, mais tout ce que j’ai vu actuellement n’y correspond pas).

Non, c'est l'inverse justement : On ne peut pas en conclure que ce concept est mauvais à cause d'un seul exemple fait par des branques. Ce n'est pas plus visible ici, ici c'est n'importe quoi donc on ne peut pas baser la réflexion sur cet exemple. Ou alors on considère que le vote papier c'est n'importe quoi parce qu'en russie Poutine à été élu avec un vote qui représente plus de 100% de la population totale...

Le vote électronique n'apporte que des doutes pour aucun bénéfice. Les personnes qui ne peuvent pas se déplacer le jour J ont déjà la procuration comme système de vote. Et là encore, ce système ne peut pas être détourné massivement.

cf mon commentaire en #14
Avatar de Oungawak INpactien
Oungawak Le mercredi 30 mai 2012 à 17:58:28
Inscrit le mercredi 20 août 08 - 1536 commentaires
Je ne vois pas en quoi le vote papier est plus compliqué que le vote par internet. Je dirai même que c'est le contraire. Il faut avoir le bon plugin java, ...

Comme le dit Ronfl, je ne parle pas de la facilité pour le votant, mais de la facilité à multiplier ces événements pour faire d'avantage participer les citoyens à la gestion de la société dont ils font partie. Organiser une consultation de la population pour chaque loi importante par exemple, sur papier ce serait suicidaire, de manière dématérialisé ça ne nécessite que de mettre en route des serveurs.

Parce que tu peux amener ton propre bulletin de vote imprimé par tes soins?

C'est un raisonnement sans fin, voire de la paranoïa, comment être sûr PERSONNELLEMENT qu'après que tu sois parti du bureau de vote le bureau n'a pas changé ton vote ? Ou qu'en remontant les résultats ils aient tout simplement été falsifiés ?

Question subsidiaire : Pourquoi on n'utilise pas au moins des cartes perforés (en plus du nom habituel) pour faciliter les votes papier ? Je sais que c'est une techno très avancée mais...
;