S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Samsung dévoile sa Chromebox et des Chromebook à base de Celeron

Bientôt les versions à base de Core i7 ?

Google vient d'annoncer l'arrivée d'une nouvelle génération de Chrome OS, son système d'exploitation pour PC portables, qui se veut plus moderne, plus productif, mais aussi un peu plus agréable à l'utilisation. Pour accompagner ce lancement, Samsung dévoile deux nouveaux Chromebook de 12,1 pouces qui utilisent désormais un processeur Core de seconde génération chez Intel (Sandy Bridge). Le Coréen ajoute aussi la fameuse ChromeBox que l'on avait aperçue au CES en janvier dernier.

Chrome OS

L'arrivée d'un bureau au sein de Chrome OS

Commençons par la nouvelle interface de Chrome OS, qui était précédemment connue sous le nom de code Aura. Celle-ci se veut plus moderne que celle présentée l'année dernière et son premier changement majeur est l'apparition d'un bureau, comme l'on peut en avoir sur la majorité des systèmes d'exploitation actuels.

Pas de changement par contre du côté du lancement des applications, qui se fait toujours au travers du navigateur. Tout comme sous Chrome, il est néanmoins possible de choisir comment vous souhaitez les ouvrir via un clic droit sur leur icône. Quatre options sont ainsi proposées :
  • Dans un onglet normal
  • Dans un onglet épinglé
  • Dans une nouvelle fenêtre
  • En plein écran
Bien évidemment, tous les services de Google sont de la partie et l'arrivée de Drive vous permettra d'obtenir déjà 5 Go de stockage en ligne, en plus des 16 Go du SSD présent au sein des machines. Mais vous pourrez aussi disposer de certains de vos fichiers hors-ligne, via la synchronisation.

Samsung propose des Chromebook et une Chromebox

L'année dernière deux partenaires avaient suivi Google dans son périple Chrome OS : Acer et Samsung. Cette année, seul le second est toujours de la partie et propose trois machines : deux portables Chromebook Série 5 550 et un Mini PC Chromebox Série 3. Pour les premiers,  on note assez peu de changements du design ou des déclinaisons puisque l'on retrouve toujours une version Wi-Fi et une version Wi-Fi / 3G. L'une des principales améliorations concerne en effet le coeur de la machine.

Google laisse ainsi de côté les Atom d'Intel et exploite dorénavant des Celeron de la génération Sandy Bridge. Sur les portables c'est donc un Celeron 867qui prend place alors que sur la Chromebox, c'est un Celeron B840 qui est de la partie. La différence entre les deux ? Le second est plus véloce grâce à une fréquence supérieure tant au niveau des deux coeurs intégrés, que de la partie graphique. Il en résulte un TDP qui passe de 17 watts pour l'un, à 35 watts pour l'autre.

Samsung Chromebook Samsung Chromebox

On notera que dans les deux cas, on dispose d'un SSD de 16 Go, de 4 Go de mémoire vive et d'une connectivité qui comprend du Wi-Fi 802.11n et du Bluetooth 3.0. Côté connectique, ces deux machines font la part belle au DisplayPort. Le Chromebook en possède un alors que la Chromebox en possède deux : de quoi ravir ceux qui utilisent deux écrans ?

329 $ pour la ChromeBox, à partir de 449,99 $ pour le Chromebook

Au niveau de la tarification, Samsung dégaine trois tarifs outra Atlantique. Pour ce qui est de la Chromebox, celle-ci est proposée à 329,99 $ alors que du côté des Chromebook, le prix est de 449,99 $  ou 549,99 $ en fonction de la présence ou non d'une puce 3G. Comme avec la génération précédente, cela nous semble plutôt élevé, surtout que dans le dernier cas, il faudra en plus souscrire à un abonnement 3G pour réellement en tirer parti, tout du moins en France.

Sachez enfin que pour ce qui est de la disponibilité Google indique que les États-Unis et l'Angleterre disposent de l'ensemble des machines dès maintenant. Du côté de la France, il est question d'une arrivée dans les semaines à venir, sans plus de précisions. Comme pour la précédente génération, ce sont Amazon et Pixmania qui ont été retenus pour la distribution de ces machines chez nous.

Enfin, voici une courte vidéo de présentation proposée par Google afin de présenter la dernière version de Chrome OS ainsi que ses nouvelles machines :

Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Google+

Publiée le 30/05/2012 à 09:27

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 26 commentaires

Avatar de Sogox INpactien
Sogox Le mercredi 30 mai 2012 à 09:32:21
Inscrit le mercredi 23 juin 10 - 108 commentaires
Hihi tant que Google n'utilisera pas son OS pour travailler, je n'achèterais pas de machine en Chrome OS
Avatar de asmrct INpactien
asmrct Le mercredi 30 mai 2012 à 09:35:07
Inscrit le vendredi 8 mai 09 - 574 commentaires
Pour les Chromes book, ça semble effectivement plutôt cher pour un OS encore jeune. Comment préférer Chrome OS plutôt que l'une des nombreuses distribs linux tellement plus matures et fournies en logiciels ?

Par ailleurs, si le prix de la Chrome Box peut en faire un petit HTPC sympa, quid de players capables de décoder tous les formats vidéo/audio, quid de l'installation d'un media center type XBMC, ou du support de l'Upnp... La comparaison reste toujours difficile avec une petit HTPC sous Ubuntu ou autre...
Avatar de David_L Equipe
David_L Le mercredi 30 mai 2012 à 09:41:58
Inscrit le vendredi 13 septembre 02 - 26607 commentaires
Par ailleurs, si le prix de la Chrome Box peut en faire un petit HTPC sympa, quid de players capables de décoder tous les formats vidéo/audio, quid de l'installation d'un media center type XBMC, ou du support de l'Upnp... La comparaison reste toujours difficile avec une petit HTPC sous Ubuntu ou autre...

Je doute que Google cherche à faire un PC de salon avec cette machine...
Avatar de kypd INpactien
kypd Le mercredi 30 mai 2012 à 09:45:12
Inscrit le mercredi 12 avril 06 - 1197 commentaires

Je doute que Google cherche à faire un PC de salon avec cette machine...


Même si c'est pas le but recherché, n'importe quoi équipé d'un Sandy Bridge avec GPU et une connectivité réseau peu remplir la mission de machine de salon
Avatar de asmrct INpactien
asmrct Le mercredi 30 mai 2012 à 09:45:20
Inscrit le vendredi 8 mai 09 - 574 commentaires
Certes, c'est pas le but de concurrencer la Google TV. Mais même en tant que PC de salon, la vraie faiblesse de ces portables, c'est leur OS fermé...

Il y a 26 commentaires

;