S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Un compte Twitter suspendu pour avoir utilisé le logo des JO de Londres

L'olympe pique

Le compte Twitter d’un groupe d’activistes britanniques manifestant contre les Jeux Olympiques de Londres a été momentanément suspendu en début de semaine. Le site de micro-blogging leur reprochait d’avoir utilisé un logo des JO, ce qui contreviendrait à ses conditions d’utilisation.

twitter suspension

Les « Space Hijackers » protestent contre la tenue des Jeux Olympiques à Londres cet été, et se servent de leur compte Twitter (@spacehijackers) pour le faire savoir. Or, les activistes utilisaient jusqu’alors une image parodiant le logo officiel des JO de Londres, qui faisait office de photo de profil et d’image de fond. Cet usage n’a toutefois pas plu aux organisateurs des JO, qui s'en sont plaints auprès de Twitter.

Le réseau social a alors averti par mail le propriétaire du compte, comme l’indique la capture d’écran publiée sur le site Internet des Space Hijackers. On apprend ainsi que Twitter a décidé de suspendre momentanément leur compte, dans la mesure où l’utilisation détournée du logo des JO contreviendrait aux règles d’utilisation du site de micro-blogging, et plus particulièrement celles concernant les marques déposées.

Les activistes ont alors été invités à modifier tous les éléments de leur profil qui pourraient laisser croire à un lien entre leur groupe et les organisateurs officiels des JO de Londres. Comme si les messages acerbes à l’égard de la tenue de cet événement pouvaient prêter à confusion. Twitter souligne enfin qu’en cas de nouveau problème relatif à ses règles sur les marques déposées, la suspension du compte deviendrait « permanente ».

Après avoir retiré les images litigieuses, les Space Hijackers ont finalement retrouvé l’accès à leur compte, hier en fin d’après-midi. « Nous étions plutôt surpris que Twitter, après avoir soutenu tout le monde durant le printemps arabe (...) ferme notre compte sans même nous poser de questions » a alors déclaré un porte-parole du groupe au Guardian.

Pour afficher leur soutien vis-à-vis des Space Hijackers, plusieurs personnes ont mis le logo en question en photo de profil, dont Mark Thomas, un comédien britannique. Une provocation qui a aussi pour but de tester le comportement de Twitter. Certains soupçonnaient en effet Twitter d'avoir aidé les organisateurs des JO à profiter de cette suspension pour limiter la capacité d'expression du groupe. Un effet qui fut inverse, quelles que fussent leurs intentions. 
Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 24/05/2012 à 18:11

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 10 commentaires

Avatar de Florent_ATo INpactien
Florent_ATo Le jeudi 24 mai 2012 à 18:17:08
Inscrit le mercredi 5 juillet 06 - 987 commentaires
L'olympe pique


Ou "L'olympique nique" mais c'est moins élégant...

Un effet qui fut inverse, quelles que fussent leurs intentions.


Faudrait apprendre à ces messieurs des JO la définition de "effet streisand".

Edité par Florent_ATo le jeudi 24 mai 2012 à 18:20
Avatar de Linksys WAG54G INpactien
Linksys WAG54G Le jeudi 24 mai 2012 à 18:19:20
Inscrit le mardi 9 août 11 - 304 commentaires
Comme de par hasard hein, ils manifestent contre les JO, ça et la très grande protection de leurs droits par le CIO.
Avatar de ano_635301045460992542 INpactien
ano_635301045460992542 Le jeudi 24 mai 2012 à 19:44:14
Inscrit le mardi 13 octobre 09 - 4184 commentaires
Faudrait apprendre à ces messieurs des JO la définition de "effet streisand".

Ça leur donne aussi un motif fallacieux de plus pour bloquer à tout va
Avatar de Florent_ATo INpactien
Florent_ATo Le jeudi 24 mai 2012 à 19:52:53
Inscrit le mercredi 5 juillet 06 - 987 commentaires

Ça leur donne aussi un motif fallacieux de plus pour bloquer à tout va


Ce qui est, en conséquence de l'effet, peine perdue.
Avatar de Bourriks INpactien
Bourriks Le jeudi 24 mai 2012 à 19:55:02
Inscrit le mercredi 28 janvier 04 - 6773 commentaires


Ce qui est, en conséquence de l'effet, peine perdue.


On appelle ça l'effet Streisand.
Avatar de linkin623 INpactien
linkin623 Le vendredi 25 mai 2012 à 00:16:04
Inscrit le lundi 5 mai 08 - 6530 commentaires
D'un point de vue légal, c'est la procédure. Du moment que Twitter est informé par le titulaire du logo, il se doivent d'intervenir. Sinon c'est proche d'une complicité.

Les pays arabes c'est vraiment l'argument d'un non juriste. Justement, ce qui fait la différence entre ces pays et l'affaire, c'est que l'on applique un droit, et pas les souhaits d'une dictature.

Après, liberté d'expression oui, mais reprendre la travail d'un autre, quel qu'il soit, devient une limite. Perso je trouve rien à redire.

Ils peuvent dire ce qu'ils veulent ensuite sur le compte contre les JO, c'est de l'ordre de la liberté d'expression.
Avatar de Garat INpactien
Garat Le vendredi 25 mai 2012 à 10:00:38
Inscrit le vendredi 3 août 07 - 656 commentaires
Ca ne m'étonne pas vu comment le CIO est pointilleux sur ces droits...

On attend maintenant les premières suspensions des comptes flickr ou picasa suite à la parution de photos persos prises pendant les JO.
Avatar de CounterFragger INpactien
CounterFragger Le vendredi 25 mai 2012 à 11:51:32
Inscrit le mardi 10 juin 08 - 2196 commentaires
D'un point de vue légal, c'est la procédure. Du moment que Twitter est informé par le titulaire du logo, il se doivent d'intervenir. Sinon c'est proche d'une complicité.

Les pays arabes c'est vraiment l'argument d'un non juriste. Justement, ce qui fait la différence entre ces pays et l'affaire, c'est que l'on applique un droit, et pas les souhaits d'une dictature.

Après, liberté d'expression oui, mais reprendre la travail d'un autre, quel qu'il soit, devient une limite. Perso je trouve rien à redire.

Ils peuvent dire ce qu'ils veulent ensuite sur le compte contre les JO, c'est de l'ordre de la liberté d'expression.

Ca s'appelle le droit à la parodie, et le fair-use dans les pays anglo-saxons.

Quant à l'argument de la "reprise du travail d'un autre", il est fallacieux. Il s'agit juste d'un malheureux logo détourné qui a été largement rentabilisé depuis le temps qu'existent les JO...

La liberté d'expression pleine et entière suppose le droit à la parodie et au pastiche, c'est indiscutable !

Quant aux JO, d'évènement censé représenter la "fraternité entre les peuples" via le sport, ils ne sont devenus qu'un produit bassement commercial copyrighté à outrance (en gros, une sorte de dictature du copyright)...

Edité par CounterFragger le vendredi 25 mai 2012 à 11:55
Avatar de Florent_ATo INpactien
Florent_ATo Le vendredi 25 mai 2012 à 18:35:29
Inscrit le mercredi 5 juillet 06 - 987 commentaires


On appelle ça l'effet Streisand.


Tu lis les post précédents, juste un peu ?

Edité par Florent_ATo le vendredi 25 mai 2012 à 18:36
Avatar de c4tnt1 INpactien
c4tnt1 Le samedi 26 mai 2012 à 08:21:47
Inscrit le lundi 5 mai 03 - 1005 commentaires

Ca s'appelle le droit à la parodie, et le fair-use dans les pays anglo-saxons.

Quant à l'argument de la "reprise du travail d'un autre", il est fallacieux. Il s'agit juste d'un malheureux logo détourné qui a été largement rentabilisé depuis le temps qu'existent les JO...

La liberté d'expression pleine et entière suppose le droit à la parodie et au pastiche, c'est indiscutable !

Quant aux JO, d'évènement censé représenter la "fraternité entre les peuples" via le sport, ils ne sont devenus qu'un produit bassement commercial copyrighté à outrance (en gros, une sorte de dictature du copyright)...

+1
;