S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

400 € d’amende pour avoir piraté un compte Facebook

Le professeur de philo et la morale

Un jeune garçon vient d’être condamné par le tribunal correctionnel d’Angers à 400 euros d’amende avec sursis pour avoir modifié la photo de profil Facebook d’un de ses professeurs. Le lycéen avait piraté le compte de l’enseignant pour effectuer ces retouches.
facebook logo icone

En septembre 2010, un professeur de philosophie de Maine-et-Loire voyait sa photo de profil Facebook retouchée, puisqu’un chapeau chinois et une paire de moustaches lui avaient été ajoutées. La police est alors remontée jusqu’à l’auteur des faits, grâce à son adresse IP.

Un élève de ce professeur avait réussi à cracker le mot de passe du compte Facebook de l’enseignant, depuis l’ordinateur de ses parents. L'accusé, qui a reconnu les faits, s’était défendu en affirmant qu’il ne s’agissait que d’une « simple blague », comme le relate Ouest France. Quelques mois avant les faits, il avait été exclu de son lycée, suite à un litige avec cet enseignant, comme nous l’a confirmé son avocat, Maître Jean-Noël Bouillaud.

Le professeur décide alors d’engager des poursuites contre cet élève, sur la base de l’article 323-3 du Code pénal. D’après ce texte, le fait de modifier frauduleusement des données contenues dans un système de traitement automatisé de données - tel que Facebook, est puni de « cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende ».

Lundi, la justice a décidé de donner raison au professeur de philosophie, et a puni le garçon d’une amende de 400 euros avec sursis. Il devra également verser des dommages et intérêts à sa victime, à hauteur de 300 euros pour son préjudice moral, ainsi que de 100 euros pour son préjudice matériel (notamment au titre des démarches qu’à du engager l’enseignant auprès de Facebook), soit un total de 400 euros. 
Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 23/05/2012 à 11:59

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 192 commentaires

Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le mercredi 23 mai 2012 à 17:27:25
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27132 commentaires


Le problème aussi c'est que tu n'es à la place de cette personne. C'est facile de s'imaginer à la place des autres, mais autre chose d'y être.


J'essaye de voir tout ce qu'il y a comme éléments.

L'élève n'es pas allé plus loin que quelques graffitis sur une photo après avoir été exclu du lycée par l'action du prof. Déjà, le ratio action/réaction n'est pas en faveur du prof.


Si tu recevais des menaces de mort en moyenne une fois tout les deux ans, étais victime régulières d'actes de malveillances (la joie de se faire crever ses pneus) et étais insulté au moins une fois par semaine (même en maternelle car les parents insultent et agressent les instits qui osent punir leurs gosses), je ne suis pas sûr que tu prendrais la chose avec tant d'humour.


Tu as des profs qui se font physiquement agresser pour une heure de colle bien méritée. Là, c'est resté au niveau de l'acte de vandalisme plus bête que méchant. C'est quand même un peu exagéré de saisir la justice pour cela. Et on est loin des menaces de mort auxquelles tu fais allusion. Pour une exclusion, dans certains lycée sensibles, le prof se serait peut-être fait physiquement agresser.

Bref, la réaction apparaît comme étant disproportionnée. Avec un bémol : nous n'avons pas le détail des motifs des exclusions précédentes. Le prof est peut-être une peau de vache, mais l'élève n'est pas innocent non plus.

Edité par commentaire_supprime le mercredi 23 mai 2012 à 17:28
Avatar de hellmut INpactien
hellmut Le mercredi 23 mai 2012 à 17:34:44
Inscrit le jeudi 9 décembre 04 - 5317 commentaires


Le problème aussi c'est que tu n'es à la place de cette personne. C'est facile de s'imaginer à la place des autres, mais autre chose d'y être.

Si tu recevais des menaces de mort en moyenne une fois tout les deux ans, étais victime régulières d'actes de malveillances (la joie de se faire crever ses pneus) et étais insulté au moins une fois par semaine (même en maternelle car les parents insultent et agressent les instits qui osent punir leurs gosses), je ne suis pas sûr que tu prendrais la chose avec tant d'humour.

oui enfin j'ose espérer qu'un prof de philo sait faire la part des choses entre une menace de mort et le tag de sa photo facebook...

le bon argument c'est juste que le prof pouvait raisonnablement penser que la personne avait eu accès à un certain nombre d'infos personnelles, pouvant par la suite lui porter préjudice. à moins qu'il soit complètement neuneu, il n'a pas du porter plainte juste à cause de la photo.
Avatar de Pochi INpactien
Pochi Le mercredi 23 mai 2012 à 17:37:49
Inscrit le dimanche 31 août 08 - 4548 commentaires


En premier lieu, est-ce que le mot de passe était, per se, facilement crackable ? Premier élément à prendre en compte.




Défaut de sécurisation, je propose qu'on relaxe le gamin, qu'on coupe internet au prof via Hadopi (finalement ça sert ce machin) et qu'on l'oblige à porter un chapeau et une moustache ! mdr2.gif
Avatar de Croux INpactien
Croux Le mercredi 23 mai 2012 à 18:12:10
Inscrit le mercredi 29 octobre 08 - 16 commentaires
L'élève n'es pas allé plus loin que quelques graffitis sur une photo après avoir été exclu du lycée par l'action du prof. Déjà, le ratio action/réaction n'est pas en faveur du prof.


Sauf que ce prof ne connaissait pas au départ l'identité du responsable. Il a constaté qu'un individu avait piraté son compte Facebook et avait procédé à des modifications. Il ne connaissait pas les motivations de cet acte. Il ne savait pas si on était allé plus loin dans le dénigrement, dans l'atteinte à la vie privée, ... Il a donc décidé de porter plainte pour se protéger, et quand il a su que c'était un ancien élève (qui avait été exclu et avec qui il a eu des problèmes), il a compris que c'était une vengeance et a de ce fait maintenu sa plainte, tout en acceptant une conciliation que cet élève a rejeté par contre...
Avatar de tass_ INpactien
tass_ Le mercredi 23 mai 2012 à 18:17:45
Inscrit le mardi 14 novembre 06 - 3506 commentaires


Sauf que ce prof ne connaissait pas au départ l'identité du responsable. Il a constaté qu'un individu avait piraté son compte Facebook et avait procédé à des modifications. Il ne connaissait pas les motivations de cet acte. Il ne savait pas si on était allé plus loin dans le dénigrement, dans l'atteinte à la vie privée, ... Il a donc décidé de porter plainte pour se protéger, et quand il a su que c'était un ancien élève (qui avait été exclu et avec qui il a eu des problèmes), il a compris que c'était une vengeance et a de ce fait maintenu sa plainte, tout en acceptant une conciliation que cet élève a rejeté par contre...

Ou dit autrement : un prof veut faire casquer financièrement un élève pour une blague de potache.
Trouver cela normal est idiot. Au mieux cela peut fausser complètement les repères moraux des jeunes : on leur montre que tout ce qui compte c'est l'argent.
Avatar de Yangzebul INpactien
Yangzebul Le mercredi 23 mai 2012 à 18:39:31
Inscrit le mardi 6 mai 03 - 2720 commentaires

Ou dit autrement : un prof veut faire casquer financièrement un élève pour une blague de potache.
Trouver cela normal est idiot. Au mieux cela peut fausser complètement les repères moraux des jeunes : on leur montre que tout ce qui compte c'est l'argent.


Oui un bien meilleur repère moral aurait été de ne pas donner suite, comme cela on leur montre que dans la vie ils peuvent tout faire y compris se venger en toute impunité.

Quoi que étant donné que tu n'hésite pas à me traiter d'attardé mental parce que je ne suis pas d'accord avec toi, je me doute un peu que tes valeurs morales ne doivent pas être très différentes de ça.
Avatar de Croux INpactien
Croux Le mercredi 23 mai 2012 à 18:41:42
Inscrit le mercredi 29 octobre 08 - 16 commentaires
Ou dit autrement : un prof veut faire casquer financièrement un élève pour une blague de potache.


Demander 400 € ça ne s'appelle pas faire casquer quelqu'un quand il a fallu aller déposer plainte contre X, prendre un avocat et ouvrir un dossier, ... afin de faire reconnaître le préjudice subit par la victime touchée dans sa vie privée (et qui doit passer en plus beaucoup de temps dans toutes ces démarches).

Ceci étant, si ce prof avait réellement voulu aller loin, il aurait pu faire valoir son statut de fonctionnaire représentant de l'Etat ...

Au lieu de cela, l'avocat de ce professeur a demandé une somme raisonnable, lors de la conciliation, que ce jeune a refusé (c'était son choix).


Trouver cela normal est idiot. Au mieux cela peut fausser complètement les repères moraux des jeunes : on leur montre que tout ce qui compte c'est l'argent.


Je pense avoir montré que l'argent n'était justement pas l'objectif visé, surtout que le jugement à conclu à une somme comparable, voire double si on considère l'amende du sursis.

Maintenant la Justice s'impose à tous, venir remettre en cause ce repère là ce serait vraiment idiot.
Avatar de tass_ INpactien
tass_ Le mercredi 23 mai 2012 à 18:49:58
Inscrit le mardi 14 novembre 06 - 3506 commentaires


Oui un bien meilleur repère moral aurait été de ne pas donner suite, comme cela on leur montre que dans la vie ils peuvent tout faire y compris se venger en toute impunité.

C'est sûr qu'en faire payer des préjudices moraux et ne pas donner suite il n'y a aucune nuance...
Bizarrement j'aurai trouvé que des TIG seraient bien plus adaptés : ça incite à réfléchir.
Mais non là le prof (enfin plus certainement l'avocat du prof) ne voulait clairement que du fric, un vrai rapia.

Quoi que étant donné que tu n'hésite pas à me traiter d'attardé mental parce que je ne suis pas d'accord avec toi, je me doute un peu que tes valeurs morales ne doivent pas être très différentes de ça.

Ha non si je t'ai ttraité d'attardé mental c'est que tu réagissait comme tel, n'inverse pas les choses s'il te plait.



Demander 400 € ça ne s'appelle pas faire casquer quelqu'un quand il a fallu aller déposer plainte contre X, prendre un avocat et ouvrir un dossier, ... afin de faire reconnaître le préjudice subit par la victime touchée dans sa vie privée (et qui doit passer en plus beaucoup de temps dans toutes ces démarches).

Dis ça à la plupart des étudiants de 20 ans pour qui ça représente un mois voire plus de budget.


Ceci étant, si ce prof avait réellement voulu aller loin, il aurait pu faire valoir son statut de fonctionnaire représentant de l'Etat ...

On peut toujours être plus con, pas de doute là dessus.


Au lieu de cela, l'avocat de ce professeur a demandé une somme raisonnable, lors de la conciliation, que ce jeune a refusé (c'était son choix).


C'est ton avis, maintenant désolé mais je ne vois toujours pas de préjudice moral, facebook ne faisant pas partie de l'intimité d'une personne (même si Mark Zukenberg crie au et fort le contraire).



Je pense avoir montré que l'argent n'était justement pas l'objectif visé, surtout que le jugement à conclu à une somme comparable, voire double si on considère l'amende du sursis.

Ben si, quand on demande des dommages et intérêts on veut de l'argent, pas éduquer la personne en face.


Maintenant la Justice s'impose à tous, venir remettre en cause ce repère là ce serait vraiment idiot.

T'es vraiment drôle quand tu veux, ou alors très naïf si tu crois vraiment ce que t'écris.
Avatar de Yangzebul INpactien
Yangzebul Le mercredi 23 mai 2012 à 19:05:37
Inscrit le mardi 6 mai 03 - 2720 commentaires
C'est ton avis, maintenant désolé mais je ne vois toujours pas de préjudice moral, facebook ne faisant pas partie de l'intimité d'une personne (même si Mark Zukenberg crie au et fort le contraire).


C'est pas parce que tu as une affliction envers facebook qu'il faut nier la réalité : c'est un système dans lequel les utilisateurs mettent des informations personnelles et des communications privées autant que publiques.

Tu réagirais de la même manière s'il avait écouté sa ligne téléphonique ou détourné son courrier postal ?



L'opinion que tu as de facebook et de son utilisation c'est une question toute autre.
Avatar de DniMam INpactien
DniMam Le mercredi 23 mai 2012 à 19:27:16
Inscrit le vendredi 1 mai 09 - 305 commentaires
Comme tous, juste pour une photo, 400€ je trouve disproportionné et c'est une forme de raquet qui ne bénéficie aucunement à l'éducation morale des deux parties contrairement à ce qu'on veut nous faire croire.
-Le professeur au motif "revanchard" d'avoir profité d'une loi idiote pour punir un élève qui n'aimait pas.
-L'élève qui détestait de toute évidence le professeur, a juste décoré la photo et a eu sans doute accès à ses donnés privées, intime qui n'aurait jamais du voir d'autant qu'elles sont sensibles et peuvent nuire.

Avec 400€, je ne vois pas du tout comment la situation va s'améliorer en classe avec le bouche à oreille, on ne verra que l'injustice de la manoeuvre et cela ne contribue pas à l'apaisement. J'aurais préféré une proposition intelligente en commençant par un dialogue pour montrer à quel point cela peut-être "dramatique" et ensuite en refléchissant communément à un petit travail sur ce sujet, philosophique ou non, comme des recherches sur la loi internet et en discuter en classe en s'excusant... C'est neuneu mais c'est cela qu'on doit travailler pour aider la nouvelle génération et obtenir quelque chose de positif.

le professeur doit dégager une image de respect, même si l'élève lui crache dessus. Là, il me répugne au plus haut point.
;