S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Le président du CNN, entre bilan et appel du pied

Opération séduction

Le nouveau président du Conseil national du numérique (CNN) vient d’esquisser dans une interview au Journal du Net le programme du CNN pour l’année à venir. Alors qu'il est de plus en plus question de l'avenir de l'institution suite à l'élection de François Hollande, cette opération de communication semble avant tout destinée à éviter que le CNN ne finisse au placard.

patrick bertrand CNN
 

Élu président du CNN depuis le 4 avril dernier, Patrick Bertrand a commencé par défendre le bilan de l'institution. « Le CNN a bien montré son rôle tant sur sa réactivité suite aux saisines du gouvernement que quant à sa capacité à s'emparer de sujets d'actualité et de fond ». Il a ensuite illustré ses propos de plusieurs exemples, dont celui de la fiscalité numérique. Il est vrai que le CNN s’était fait remarqué en mai 2011 pour avoir demandé la suppression de la « taxe Google ». Le Conseil fustigeait alors cette usine fiscale inventée par Nicolas Sarkozy, qui revenait en réalité à taxer les entreprises installées en France.
 
Pour légitimer son action, le président du CNN a également détaillé ses priorités pour les mois à venir. D'une manière générale, son objectif « sera d'accentuer le rôle du numérique dans la croissance de l'état à travers des séries de recommandations ». Patrick Bertrand a ainsi expliqué au Journal du Net que le Conseil allait poursuivre ses travaux relatifs au financement de l'économie numérique, afin de sécuriser les entreprises du secteur. Les actions de l’institution devraient à cet égard être plus particulièrement dirigées vers « des dispositifs permettant aux personnes physiques de financer les start-up ». 

Des ponts avec le programme de François Hollande

Patrick Bertrand a surtout fait de nombreux appels du pied au nouveau président élu. Divers projets ont ainsi été présentés par le président du CNN, dont un « Grenelle du numérique », qui pourrait être organisé dès le mois de juin. L’intéressé précise d'ailleurs très clairement que cet événement fait « écho au programme de François Hollande sur le thème "jeunesse et croissance" ».

Suivant ce même filon, M. Bertrand souhaite que dans les six mois à venir, le CNN puisse « approfondir les réflexions sur la protection de l'enfance en ligne et parallèlement sur l'e-éducation ». Pour encore mieux rallier le thème de la jeunesse à celui de la croissance, il indique que l'institution va également « cartographier les besoins métiers dans le numérique et travailler avec le gouvernement, les écoles et universités sur le sujet de l'emploi dans le numérique ».

 Conseil national du numérique CNN logo

La survie du CNN en question

Il faut reconnaître que l’alternance politique n’est pas forcément un bon signe pour le CNN. L’organe consultatif avait effectivement été créé à la demande et sous le mandat du président Sarkozy, en mai 2011. Le CNN fait d’ailleurs l’objet de critiques de la part de l’équipe de campagne de François Hollande. Fleur Pellerin, la chargée de l'économie numérique du candidat socialiste, avait par exemple déclaré à La Tribune: « Si l'on maintenait cette institution, nous redéfinirions les critères de saisine et rendrions ses avis systématiquement publics ». Le CNNum vient en outre de perdre son secrétaire général, Benoit Tabaka. Il avait participé à la conception de cette institution, mais il part rejoindre l'équipe lobbying de Google France.

Interrogé sur une possible suppression du CNN par le nouveau président de la République, Patrick Bertrand a affirmé attendre pour l'instant « des directives de la part du futur gouvernement ». Il a néanmoins précisé être ouvert à de possibles « ajustements », en référence au souhait de Fleur Pellerin « que le CNNum soit systématiquement consulté sur les projets de loi le concernant ». Il a également tenu à préciser que ces évolutions devraient être accompagnées de moyens adéquats.

L'interview se termine par deux phrases appelant clairement au maintien de l’institution présidée par Patrick Bertrand : « Le CNNum doit continuer à être clairement identifiable et renforcer ses recommandations au côté d'autres organisations, quelles que soient leurs formes juridiques. Dans un an nous devons être définitivement une figure incontournable sur l'ensemble des sujets du numérique... ».
Source : Journal du Net
Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 15/05/2012 à 14:48

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 1 commentaire

Avatar de ArthurB INpactien
ArthurB Le mercredi 16 mai 2012 à 07:35:23
Inscrit le mercredi 16 mai 12 - 10 commentaires
Assez flagrant quand même... Je ne vois comment ils pourraient tomber dans le panneau!
;