S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Édito : les Mac sont-ils ou seront-ils marginalisés ?

Ou homérisés

En une décennie, le statut des Macintosh a fortement évolué. Aujourd’hui, Mac OS X constitue la principale spécificité des machines d’Apple, et ces dernières ne représentent qu’une part infime du chiffre d’affaires de la Pomme. De là à penser que le Mac sera délaissé à l’avenir par Apple, il y a un pas que nous ne franchirons pas. Malgré son importance moindre, les ordinateurs restent un atout majeur pour Apple.

imac

Pourquoi les Mac ne sont plus ce qu’ils étaient.

Le côté financier. Au premier trimestre 2012, les ordinateurs fixes et portables d’Apple ont généré 12,9 % du chiffre d’affaires d’Apple. Et au regard des tendances actuelles, les Mac représenteront moins de 10 % du chiffre d’affaires d’Apple d’ici une poignée de trimestres. Il y a encore quelques années, ce taux était proche de 100 %, et même après le lancement des iPod, les Mac sont restés la source principale de la Pomme. En somme, aujourd’hui, Apple pourrait abandonner les Mac, l’impact financier direct serait mineur. Une action impensable il y a encore dix ans.

Le côté technique. Jusqu’en 2006, les Mac disposaient de processeurs différents du monde classique du PC. Les fameux PowerPC, conçus en partenariat avec IBM notamment, ont ainsi équipé les Mac entre 1994 et 2006. Depuis, les Mac sont passés dans l’univers du x86 et d’Intel, les rapprochant un peu plus des PC. Bien sûr, Apple tente toujours de sortir du lot, l’utilisation dès l’an passé du Thunderbolt en exclusivité temporaire étant un bon exemple. Mais tout ceci est sans rapport avec certaines technologies qui ont marqué les spécificités techniques d’Apple, dont le FireWire.

Le côté logiciel. Si Mac OS reste une vitrine pour Apple, l’importance que prend iOS fait en quelque sorte de l’ombre à Mac OS X. Quand bien même iOS aurait pour base le système des Mac, aujourd’hui, bien plus de gens connaissent iOS que Mac OS. Un mouvement qui n'a pas échappé à Apple puisque l'évolution d'OS X se fait désormais clairement vers iOS. Mountain Lion est d'ailleurs le premier pas franc dans cette direction.

Le côté sécurité. C’est une arme anti-Windows abondamment exploitée par les utilisateurs de Linux, mais aussi de Mac OS X : si les Mac sont plus réactifs, ce n’est pas uniquement parce que le système d’exploitation est mieux pensé et optimisé vis-à-vis du matériel, c’est aussi parce qu’il n’y a pas besoin d’anti-virus. Les virus étant quasi exclusivement programmés pour Windows, un Mac ne court que peu de risques. Par contre, s’il n’est pas infecté, le Mac peut très bien servir de vecteur de propagation.

Mais surtout, depuis quelques années, les virus et chevaux de Troie ont commencé à devenir de sérieuses menaces. Sans atteindre les proportions souvent remarquées sur Windows, ces logiciels malveillants ont tout de même touché plusieurs centaines de milliers de Mac, et au regard des ventes actuelles des machines de la Pomme, nous parlerons en millions tôt ou tard. Le phénomène est tel qu’Avast a récemment lancé une version Mac OS X de son antivirus gratuit.

Pourquoi les Mac restent un atout majeur pour Apple.

Le côté commercial. Cela peut paraître incohérent, mais alors que les Mac représentent une part de plus en plus petite dans le chiffre d’affaires d’Apple, il ne s’est jamais autant vendu d’ordinateurs de la Pomme depuis son existence. Rien qu’entre octobre 2011 et mars 2012, Apple a écoulé plus de 9,2 millions de Mac. Un nombre astronomique qui pourrait encore augmenter. Aujourd’hui, Apple ne se contente plus d’être un acteur important en Amérique du Nord en tant que constructeur d’ordinateurs, il l’est aussi en Europe et d’autres territoires dans le monde. Abandonner les Mac n’a donc aucun sens de ce point de vue.

Le côté médiatique. Les Mac sont particulièrement visibles dans de nombreux films et un nombre incalculable de séries TV. Si c’est aussi le cas de l’iPhone (et bientôt de l’iPad ?), le Mac reste encore le roi pour Apple en termes de visibilité dans les fictions du petit et grand écran. Or n’importe quelle pomme croquée aperçue ici et là est une publicité incomparable pour l’entreprise, ceci pour l’intégralité de ses produits.

Le côté logiciel. Les Mac disposent de l’exclusivité de Mac OS X, or ce dernier est indispensable pour développer des applications sur iOS. Sachant qu’iOS est désormais présent dans plus de 300 millions de produits dans le monde (iPod touch, iPhone et iPad), l’App Store est une plateforme inévitable pour tous les développeurs. 

Le côté logiciel (bis). Si Windows et Linux disposent d’une logithèque abondante, Max OS X compte une poignée de logiciels spécifiques très appréciés du monde professionnel, en particulier dans le secteur de la création. À moins d’autoriser Mac OS en dehors des Mac, tant que ce dernier disposera de son exclusivité, il restera désiré dans plusieurs milieux professionnels, en partie à cause d'une longue tradition.

À l’heure actuelle, les Mac sont donc loin d’être en danger. Néanmoins, si leurs ventes venaient à chuter, ne serait-ce que légèrement, leur marginalisation ne ferait que se renforcer. Pour quelles conséquences ? Il faudrait demander à Tim Cook.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 05/05/2012 à 10:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 362 commentaires

Avatar de geekounet85 INpactien
geekounet85 Le samedi 5 mai 2012 à 10:08:07
Inscrit le mercredi 9 juin 04 - 8092 commentaires
or ce dernier est indispensable pour développer des applications sur iOS.
aberrant!
Avatar de kamuisuki INpactienne
kamuisuki Le samedi 5 mai 2012 à 10:08:45
Inscrite le mardi 23 juin 09 - 2275 commentaires
J'ai un peu peur que MacOSX devienne un OS pour les professionnels ,
et IOS pour le grand public. IOS risque d'évoluer vers le coté desktop (plus de fonctionnalités ) alors que Macosx en se rapprochant trop des tablettes va perdre
son identité . La frontière OSX/IOS sera trop faible et Apple devra :
Soit Retirer OSX
Soit le tourner vers le milieu pro
Soit vers la partie Serveur
Soit retrouver le coté Desktop et pour IOS le coté mobile, pour bien discerner les deux.

Enfin c'est un avis.

Edité par kamuisuki le samedi 5 mai 2012 à 10:09
Avatar de sum0 INpactien
sum0 Le samedi 5 mai 2012 à 10:09:10
Inscrit le vendredi 12 février 10 - 1121 commentaires
Personnellement, je ne peux pas acheter de Mac parce que c'est trop cher pour moi.

J'adore construire mes PC, voir ce qu'il y a à l'intérieur et mettre l'OS que l'on veut, avec les Mac on peut pas.
Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le samedi 5 mai 2012 à 10:14:22
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5274 commentaires
Un Mac c'est un ordi très cher, mais avec un hardware de (très) bonne qualité.

Pour celui qui n'a pas besoin d'une puissance brute démeusurée (gamer, ...) mais qui a une utilisation intensive de son ordinateur au quotidien, pour celui qui est prêt à mettre (au dessus du) prix pour avoir de la qualité, c'est un bon matos ... pour mettre un linux ou un windows dessus.

Pour le reste, je ne vois pas vraiment l'intérêt d'opter pour une philosophie qui fait tout pour enfermer le client dans un écosystème de plus en plus restrictif dont les PDM sont en outre largement minoritaires. Les quelques bons concepts et le soin approté à l'intégration et la cohérence entre les softs, qu'on peut retrouver ça et là dans MacOS (ou iOS) ne compensent pas les désagréments en termes de compatibilité, de restriction dans les choix ultérieurs et donc dans les coûts (temps, argent) cachés sur le moyen/long terme.

Bref, pour moi Apple c'est un bon Lenovo, capable de produire des 'thinkpad' blancs de bonne qualité, mais avec un crapware installé par défaut dessus qu'il faut désinstaller de tout urgence.



Edité par brazomyna le samedi 5 mai 2012 à 10:19
Avatar de Drepanocytose INpactien
Drepanocytose Le samedi 5 mai 2012 à 10:14:45
Inscrit le jeudi 26 mai 11 - 9646 commentaires
Max OS X compte une poignée de logiciels spécifiques très appréciés du monde professionnel, en particulier dans le secteur de la création

Juste pour info, quels sont ces logiciels "spécifiques" qu'on ne retrouverait pas sur d'autres OS ?
Avatar de neural INpactien
neural Le samedi 5 mai 2012 à 10:16:56
Inscrit le vendredi 3 juin 05 - 88 commentaires
J'ignore quel sera l'avenir des Mac, tout ce que je sais c'est que j'attends impatiament le prochain MacBook Pro 15" depuis des mois !

Mon MacBook Black de 2007 tient le coup tant bien que mal sous Lion

STP Apple, sors enfin ce MBP 15" Ivy Bridge tout fin sans lecteur optique, écran haute résolution, full SSD, autonomie de fou... !
Avatar de Mamamia INpactien
Mamamia Le samedi 5 mai 2012 à 10:19:49
Inscrit le mardi 15 mars 05 - 450 commentaires
Un Mac c'est un ordi très cher, mais avec un hardware de (très) bonne qualité

Surement pas

C'est le même hardware que les PC, fabriqué dans les mêmes usines, ce qui change c'est juste le design autour des composants et l'intregration qu'apple en fait.

En gros tu payes la marque et l'integration, pas le hardware.
Avatar de Gilbert_Gosseyn INpactien
Gilbert_Gosseyn Le samedi 5 mai 2012 à 10:20:39
Inscrit le mercredi 27 mai 09 - 1075 commentaires
J'ai un peu peur que MacOSX devienne un OS pour les professionnels ,
et IOS pour le grand public. IOS risque d'évoluer vers le coté desktop (plus de fonctionnalités ) alors que Macosx en se rapprochant trop des tablettes va perdre
son identité . La frontière OSX/IOS sera trop faible et Apple devra :
Soit Retirer OSX
Soit le tourner vers le milieu pro
Soit vers la partie Serveur
Soit retrouver le coté Desktop et pour IOS le coté mobile, pour bien discerner les deux.

Enfin c'est un avis.

J'ai surtout l'impression que Apple et Microsoft font peu ou prou la même erreur : à savoir un OS "unifié" mobile (téléphones et tablettes) et desktop (fixes et portables à clavier+souris/trackpad). Pour avoir testé suffisamment longtemps Windows 8, c'est pas du tout une bonne idée ...

OSX Server ? Pourquoi pas mais :
- sauf erreur de ma part, il n'y a plus de gamme matériel serveur chez Apple (dommage)
- et la version "server" de OS/X semble abandonnée de ce fait
Avatar de kamuisuki INpactienne
kamuisuki Le samedi 5 mai 2012 à 10:30:27
Inscrite le mardi 23 juin 09 - 2275 commentaires



OSX Server ? Pourquoi pas mais :
- sauf erreur de ma part, il n'y a plus de gamme matériel serveur chez Apple (dommage)
- et la version "server" de OS/X semble abandonnée de ce fait

C'est vrai aussi, .. mais possiblement dans un futur proche ou pas, qu'ils
pourrait se décider a sortir et piétiner les plates bandes de Dell , HP, IBM
pour faire une division serveur (machines) Seulement , ils ont comme concurrent
les UNIX ..
Avatar de Torfirion INpactien
Torfirion Le samedi 5 mai 2012 à 10:32:57
Inscrit le samedi 7 avril 12 - 29 commentaires
Je hais mac & les produits Apple, ce sont les produits les plus fermés en informatique... Et Jobs m'avait bien fait rire en disant que Bill Gates aurait dû prendre de la drogue, il aurait eu l'esprit plus ouvert...
;