S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Motorola Mobility, la future filiale de Google, publie ses résultats financiers

Et ses ventes de smartphones

Certains l’oublient peut-être, mais Motorola n’appartient toujours pas à Google. Rachetée pour 12,5 milliards de $ l’été dernier, la société aux 17 000 brevets a bien reçu l’aval des autorités européennes et américaines, mais les autorités chinoises enquêtent toujours sur cette transaction. En attendant, l’entreprise continue de fonctionner et de vendre ses produits.

motorola droid x

Des résultats stables

Motorola vient ainsi d’annoncer un chiffre d’affaires de 3,1 milliards de $ (+0,1 %)) au premier trimestre 2012 et une perte nette de 86 millions de $, à comparer aux 81 millions de pertes de l’an passé. Financièrement, Motorola est donc stable d’une année sur l’autre et ses pertes restent raisonnables.

Ce chiffre d’affaires se divise comme suit : 2,2 milliards de $, soit 71 % du chiffre d’affaires total, ont pour source les produits mobiles, et donc les téléphones et les tablettes. En hausse de 3 %, la division « Mobile Devices » affiche néanmoins des pertes opérationnelles de 121 millions de $, soit 32 millions de plus que l’an passé. Motorola annonce avoir écoulé 8,9 millions de produits mobiles, dont 5,1 millions de smartphones. Les ventes de ses tablettes tactiles Xoom ne sont pas décrites.

Des ventes très limitées

Motorola reste donc un nain dans le secteur des smartphones, bien loin de Samsung (44,5 millions), Apple (35 millions) et Nokia (11,9 millions). L’importance des smartphones dans ses ventes de mobiles est en tout cas très nette ici, et à l’instar de Sony, ses téléphones mobiles classiques pourraient bien disparaître d’ici peu. Cela prouve aussi que le rachat de Motorola par Google n'est pour le moment pas un danger pour les fabricants d'appareils sous Android.

L’autre division à compléter le chiffre d’affaires de Motorola est le « Home segment », secteur offrant des produits et logiciels multimédias, parfois liés à la domotique, à la télévision, etc. Cette division a ainsi généré 884 millions de $ de chiffre d’affaires (-2 %), et surtout un bénéfice opérationnel de 68 millions de $, en hausse de 15 millions de $ sur un an.

Une acquisition close d'ici un mois ou deux ?

Enfin, concernant son acquisition par Google, Motorola Mobility précise qu’il continue de travailler activement avec son futur acquéreur officiel et les autorités chinoises afin d’en terminer définitivement. Google et Motorola espèrent finaliser ce rachat d’ici la fin du premier semestre 2012.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 02/05/2012 à 16:59

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 4 commentaires

Avatar de PCl INpactien
PCl Le mercredi 2 mai 2012 à 17:37:07
Inscrit le mercredi 22 mars 06 - 2317 commentaires
Dire que cette boite a été pendant longtemps le n°2 mondial de la téléphonie mobile.
Eux et Ericsson, ça fait 2 exemples de géants de la téléphonie qui gagnaient des milliards et qui en un rien de temps se sont transformés en nains qui perdent de l'argent parce qu'ils se sont endormis sur leurs lauriers.
Je crains que Nokia ne soit sur le point de les rejoindre...
Avatar de Burn2 INpactien
Burn2 Le mercredi 2 mai 2012 à 17:56:26
Inscrit le mardi 1 novembre 05 - 9864 commentaires
S'ils pouvaient publier d'autres choses, genre des bootloader déverrouillés ça serait top...
Avatar de Miles Prower INpactien
Miles Prower Le mercredi 2 mai 2012 à 22:26:37
Inscrit le mardi 15 janvier 08 - 580 commentaires
La solution du 2init sur le Defy n'est pas si mal ; le téléphone est quasi non brickable. Ça n'est pas idéal (ça reste un tweak à cause du verouillage initial), mais c'est un bon failsafe. J'aimerais qu'il inspire une réflexion sur un bootloader solide mais non verrouillé (deuxième phase de boot ouverte / pas d'eFuse / etc).


Pour ma part, j'attends d'ailleurs un bon successeur au Defy. J'en ai tardivement testé un, et c'est plutôt sympa d'avoir un smartphone IP67-like.
Avatar de Jiyuu_Hashi INpactien
Jiyuu_Hashi Le mercredi 2 mai 2012 à 23:25:01
Inscrit le lundi 20 décembre 10 - 1960 commentaires
Je crains que Nokia ne soit sur le point de les rejoindre...

En même temps, Nokia n'a jamais été leader dans le domaine des smartphones, uniquement dans le domaine de la téléphonie mobile.
Ils ont une carte à jouer, via WP, qui monte, petit à petit (la progression est par contre très lente de ce côté ><).
Ce que j'adore, c'est lire tous ces commentaires concernant Nokia, son orientation, sa "quasi" chute parce que c'est du Microsoft Inside, etc.
Faut se réveiller un peu. Nokia a été longtemps le leader de la téléphonie mobile… en utilisant un OS dépassé (et pourtant adapté au tactile)
Qui se souvient de Psion sous Symbian ? De Palm ?
Deux OS tactiles, très bien adaptés pour de la téléphonie, mais qui n'ont malheureusement pas fait l'unanimité (dommage d'ailleurs, les PDA Clié de Sony, c'était quand même le top, molette jogdial, clavier physique, meilleure résolution d'écran, APN intégré, etc.)
Palm, on sait le résultat, HP s'est vautré sur sa tablette (en même temps, vu le prix de départ, fallait pas trop rêver ^^;)
Nokia, avec Symbian, s'en est pas trop mal sorti, mais un peu trop tard, à mon avis.
Désormais, vu la course au "meilleur" OS, pour se démarquer des autres, soit mettre le paquet sur leur vieillissant Symbian (pas gagné), passer sous Android (avec le risque de n'être plus qu'un lambda dans ce monde), ou risquer le pari de WP.
L'avenir nous le dira, mais, pour ma part, je pense que le pari est tout sauf une erreur. Laissons au temps le temps ^^;
;