S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Un portugais écope de 880 € d’amende pour avoir téléchargé trois chansons

Un peu plus de 290 € la chanson, ça fait cher le CD

Le quotidien portugais Correio da Manhã nous informe qu’un internaute a été condamné le 12 avril dernier par un tribunal de Lisbonne pour avoir téléchargé illégalement trois chansons. Alors qu’il était âgé de 17 ans au moment des faits, les juges l’ont puni d’une amende de 640 €, complétée par deux mois de prison avec sursis, qui ont été transformés en 240 € d’amende (4 euros par jour). Soit un montant total de 880 €.

Compact disc cd

En 2006, l’association phonographique portugaise (AFP) avait transmis à la justice plusieurs adresses IP, dont les propriétaires étaient suspectés de partager illégalement des œuvres protégées grâce à un logiciel de peer-to-peer. Six ans après le dépôt de 28 plaintes, la justice a estimé que l’un d’entre eux, mineur au moment des faits, avait effectivement violé le droit d’auteur portugais. Alors que l’AFP soutenait que plusieurs centaines de chansons avaient été téléchargées par cet individu, les juges n’en ont retenu que trois : « Queda de um Anjo » du groupe Delfins, « Não há » de João Pedro Pais, et « Right Through You » d’Alanis Morisette.

Si cette sentence peut paraître sévère, elle n’en a pas pour autant réjoui l’AFP, dont peu de plaintes ont abouti. Le président de l’association Eduardo Simões a ainsi déclaré à Exame Informatica que « le cadre juridique n'est pas suffisant pour lutter contre la distribution de copies illégales sur les sites P2P, dans la mesure où il a été conçu pour combattre le piratage dans les marchés et les foires ». S’en prenant notamment à la difficulté de prouver ce genre d’infractions, il en a alors appelé le gouvernement à faire évoluer la législation portugaise, se prononçant par exemple en faveur d'un dispositif de réponse graduée à la française.
Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 30/04/2012 à 14:31

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 109 commentaires

Avatar de Fuinril INpactien
Fuinril Le lundi 30 avril 2012 à 14:37:29
Inscrit le jeudi 8 avril 10 - 2618 commentaires
Comme d'hab, ce n'est jamais suffisant...

Il fut une époque ou on coupait les mains des voleurs, je pense que pour satisfaire ce genre d'individu il faudrait couper les oreilles des vils pirates ...

900€ pour 3 chansons...
Avatar de peptine INpactien
peptine Le lundi 30 avril 2012 à 14:40:33
Inscrit le mardi 22 novembre 11 - 22 commentaires
Moi qui pensais que les portugais pouvaient télécharger librement...Toutes les bonnes choses ont une fin on dirait
Avatar de Arcy INpactien
Arcy Le lundi 30 avril 2012 à 14:40:39
Inscrit le mardi 23 juin 09 - 4022 commentaires
S’en prenant notamment à la difficulté de prouver ce genre d’infractions, il en a alors appelé le gouvernement à faire évoluer la législation portugaise, se prononçant par exemple en faveur d'un dispositif de réponse graduée à la française.
Citoyens portugais, TREMBLEZ !

La HADOPI portugaise va s'installer, profitant de la pleine réussite de son homologue au pain sous le bras et le béret sur la tête.
Moi qui pensais que les portugais pouvaient télécharger librement...Toutes les bonnes choses ont une fin on dirait
Ça concerne les espagnols, du moment que c'est à titre non-marchand.

Edité par Arcy le lundi 30 avril 2012 à 14:41
Avatar de AlexRNL INpactien
AlexRNL Le lundi 30 avril 2012 à 14:41:10
Inscrit le samedi 7 novembre 09 - 1199 commentaires
elle n’en a pas pour autant réjoui l’AFP


J'étais en train de me demandé pourquoi l'AFP donnait son avis sur ce genre de sujet... et j'ai relu la news attentivement

Et ça fait cher le mp3 ces condamnations...

Edité par AlexRNL le lundi 30 avril 2012 à 14:42
Avatar de Plasm INpactien
Plasm Le lundi 30 avril 2012 à 14:41:50
Inscrit le mardi 13 septembre 11 - 321 commentaires
l’association phonographique portugaise (AFP) avait transmis à la justice plusieurs adresses IP


Comment une association a pu se procurer des adresses ip ?

Il y a 109 commentaires

;