S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Android : Pegatron paye à son tour Microsoft pour ses brevets

Le système de Google pas si gratuit

Pour lutter contre Android, chaque entreprise a sa méthode. Apple a souvent été citée pour ses plaintes pour violation de brevets, notamment contre Samsung. Microsoft se tourne davantage vers la négociation. La firme de Redmond a à ce jour conclu plus d’une dizaine de partenariats lui assurant des rentrées d’argent régulières. Et elle en compte désormais un de plus dans sa besace : le constructeur Pegatron.

Galaxy Nexus SFR

Le douzième constructeur à succomber

Pegatron est un constructeur qui était à l’origine (2007) une filiale du groupe Asustek. En 2010, la société est devenue indépendante. Pegatron est surtout connu pour sa capacité à produire des ordinateurs pour d’autres marques, mais il possède également des produits en nom propre, notamment des smartphones. Or, puisqu’Android est une fois de plus utilisé, Microsoft a fait valoir ses brevets en la matière.

Microsoft dispose d’un vaste arsenal de brevets dont elle se sert pour sécuriser une manne financière régulière. La technique est simple : demander aux constructeurs de payer un petit pourcentage sur chaque vente de terminal Android pour couvrir les frais d’utilisation des brevets. Le premier à avoir succombé aux charmes de Redmond était HTC, puis une dizaine d’autres ont suivi : LG, Wistron, General Dynamics Itronix, Velocity Micro, Onkyo, Acer, Viewsonic, Quanta, Samsung et Compal.

L’ombre du « sinon » plane également sur ces négociations. On sait par exemple que Motorola a été jusqu’à présent le seul grand constructeur à refuser de négocier. Pas étonnant puisque la branche mobilité a été rachetée par Google et que ces opérations visent à faire grimper le prix d’Android, dont la gratuité dérange. Résultat : après Apple, Microsoft a elle aussi déposé plainte contre Motorola.

Une vraie manne

La signature de partenariats a bon nombre d'avantages. Nul besoin de procédure complexe et d’armadas d’avocats. La banque d’investissement Goldman Sachs avait ainsi estimé en décembre dernier que ces accords allaient générer un chiffre de 444 millions de dollars pour Microsoft sur l’année 2012. En moyenne, la firme toucherait entre 3 et 6 dollars par terminal Android vendu. Déjà lors du premier accord avec HTC, le cabinet d’analyse Citi indiquait que Microsoft touchait 5 dollars par smartphone vendu. Un chiffre qui avait été démenti par HTC.

Mais dans le cas de Pegatron, comme pour les autres, le communiqué de presse ne mentionne aucune somme.

Les brevets toujours au cœur des stratégies

Si les brevets ont été créés en premier lieu pour protéger l’innovation, de nombreuses sociétés appliquent aujourd’hui la maxime « la meilleur défense est l’attaque ». On aboutit ainsi à des situations parfois bloquées, comme c’est le cas en Allemagne. En effet, Motorola a récemment obtenu le blocage du push pour le bouquet de services iCloud d’Apple. Et les représailles ne sont clairement pas terminées.

Le gros problème de Google est en effet son manque de propriété intellectuelle. Sans un bagage conséquent de brevets, Android est fragile face aux attaques. Le rachat de Motorola vise d’ailleurs essentiellement à récupérer 17 000 brevets qui ne seront pas de trop pour lutter contre Microsoft et Apple, mais également Oracle.
Source : Microsoft
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 26/04/2012 à 10:15

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 110 commentaires

Avatar de Dacoco974 INpactien
Dacoco974 Le jeudi 26 avril 2012 à 18:06:52
Inscrit le vendredi 23 décembre 05 - 2289 commentaires

Qui te dis que Google ne l'a pas déjà fait ?
MS n'a aucun intérêt financier et aucune obligation légale à collaborer avec Google.
Faire payer les constructeurs lui rapporte plus (parce que les constructeurs gagne de l'argent avec Android) et lui permet de mieux distribuer WP.

Comme je le dis, je ne prétend pas que Google est tout blanc dans l'histoire. Mais prétendre que le comportement de MS n'est pas majoritairement stratégique, motivé par l'argent et que s'ils cherchaient vraiment à faire respecter les brevets, ils ne feraient pas autre chose, c'est nier la réalité.

Google sont des connards, MS sont des connards, mais actuellement, s'il y a un problème avec Android, c'est parce que MS refuse de dire (ou refuse que soit divulgué) quels sont les brevets violés.


Sauf que si MS rend public les brevets violés, Google ne pourra plus nier qu'il ment ou dire qu'il ne sait pas.
Comme je dis: MS court-circuite les responsabilités de Google. Si Google est méchant, c'est grâce à MS qui lui facilite la tâche.


Tu as une vision pommesque des brevets. Un brevet ne veut pas dire "mon précieux, je le garde pour moi et les autres peuvent aller se faire voir chez les grecs !". Dans la vraie vie, de nombreuses entreprises paient des licences à d'autres pour utiliser leurs brevets, c'est ce qu'on a ici : un constructeur accepte de payer une licence à Microsoft, ce dernier estime avoir reçu réparation des viols de brevets antérieurs et le constructeur ne se prend pas un procès sur la gueule, fin de l'histoire. Je ne vois pas pourquoi Microsoft s'emmerderait avec Google qui s'en tape royalement alors qu'ils ont déjà reçu réparation. Parce que oui, la réparation peut être financière pas seulement un remaniement en profondeur d'Android.


J'aurais du dire:
"et n'a pourtant jamais perdu bcp de plumes à cause de ça, sans doute parce que MS a les moyens de régler ça"
à la place de:
"et n'a pourtant jamais été attaqué en justice, sans doute parce que MS est armé pour se défendre."


Parce que Google n'a pas les moyens de négocier un accord à l'amiable ? Avant Oracle, Sun avait tenté de passer un accord avec Google qui n'a jamais abouti alors qu'ils demandaient une paille (Sun n'était pas très gourmand). Résultat : Oracle n'ayant pas envie de se faire marcher sur les pieds sort l'artillerie lourde...

Je pense que ceux qui disent que le méchant dans cette histoire est principalement google répondent à ça: ce n'est qu'une interprétation, rien ne prouve que MS a réellement ce plan là en tête.
Ce qui me dérange, c'est que de l'autre côté, ils font tout autant de supposition concernant Google.
Personnellement, mon approche, c'est de regarder la situation et de dire: comment résoudre le problème avec le moins de frais possible.
La réponse me semble être clairement: dans un premier temps, informer Google (au moins) de brevets qui sont violés.
Tant que MS ne fait pas ça, on ne peut pas sérieusement prétendre que MS ne joue pas un jeu hypocrite et ne profite pas des brevets dans le mauvais sens.


Un conseil : change de point de vue et arrête de voir tout ça à travers les yeux de monsieur tout-le-monde, tu comprendras mieux pourquoi c'est comme ça.
Avatar de Sebdraluorg INpactien
Sebdraluorg Le jeudi 26 avril 2012 à 18:18:33
Inscrit le jeudi 12 mai 05 - 1533 commentaires

Tu n'as donc pas compris le second degré de ma phrase qui est au final: ils ont tous des brevets sur tout et sur ce point j'admire la technique de MS qui sans procès va chercher les sous!

Rien de plus... rien de moins!

Bref... tu prends le premier commentaire (pas de bol... le mien!) et tu joues... je passe mon tour!!

Ok, si tu le dis j'ai pas de raison de ne pas te croire, mais bon, ces mots que tu as sortis sont sortis au moins 10 000 fois depuis le début de cette polémique !
Ta phrase laisse penser que MS organise un racket, ce qui n'est clairement pas le cas, ici c'est une contre-attaque de MS face à l'agressivité de Google.
Alors oui j'ai pris ton message comme j'aurais pu prendre n'importe lequel des 5 premiers. Mais pas pour jouer, vous alliez tous dans le meme sens, meme si visiblement ton intention n'était pas celle qu'on pouvait penser (du moins moi )

Donc sorry de t'avoir fait dire ce que tu n'as pas dit, et prend alors mon commentaire en réponse à la tendance que prenait le topic plutot qu'a ton message.
Avatar de j-c_32 INpactien
j-c_32 Le jeudi 26 avril 2012 à 18:54:40
Inscrit le jeudi 11 juin 09 - 2251 commentaires

Tu as une vision pommesque des brevets. Un brevet ne veut pas dire "mon précieux, je le garde pour moi et les autres peuvent aller se faire voir chez les grecs !". Dans la vraie vie, de nombreuses entreprises paient des licences à d'autres pour utiliser leurs brevets, c'est ce qu'on a ici : un constructeur accepte de payer une licence à Microsoft, ce dernier estime avoir reçu réparation des viols de brevets antérieurs et le constructeur ne se prend pas un procès sur la gueule, fin de l'histoire. Je ne vois pas pourquoi Microsoft s'emmerderait avec Google qui s'en tape royalement alors qu'ils ont déjà reçu réparation. Parce que oui, la réparation peut être financière pas seulement un remaniement en profondeur d'Android.

Je ne réponds pas à la question "MS fait des accords de brevets"
mais à la question "google pille MS" que se posent certains ici.

Soit on adopte ton point de vue, et dans ce cas, Google n'a absolument rien à se reprocher: ils font un logiciel qui utilise différentes technos (h264, techno ms, ...), les constructeurs l'utilisent et paient les brevets à qui de droit.
Soit on adopte le point de vue de certain: Google est un vil copieur et refuse de prendre ses responsabilités face à ses partenaires. Et dans ce cas, c'est MS qui est le plus à critiquer, car même si Google était un bisounours, MS fait tout pour que la situation ne soit pas modifiable. C'est donc lui le premier à bloquer la situation que critiquent certains.


Parce que Google n'a pas les moyens de négocier un accord à l'amiable ? Avant Oracle, Sun avait tenté de passer un accord avec Google qui n'a jamais abouti alors qu'ils demandaient une paille (Sun n'était pas très gourmand). Résultat : Oracle n'ayant pas envie de se faire marcher sur les pieds sort l'artillerie lourde...

Pas compris.
Tu sous-entends: "Google a les moyens de négocier un accord à l'amiable" et ensuite, tu donnes un exemple où Google a refusé un accord.
Quel est le lien ?
Si Google a refusé l'accord avec Sun, c'est p-e parce qu'il se considérait dans son bon droit (et d'ailleurs, il n'avait de toutes façons pas bcp de brevets à l'époque pour une contre-attaque).
Cela n'implique en rien qu'il refuse tout les accords ou qu'il a suffisamment de moyens pour négocier dans toutes les circonstances.


Un conseil : change de point de vue et arrête de voir tout ça à travers les yeux de monsieur tout-le-monde, tu comprendras mieux pourquoi c'est comme ça.

Ah parce qu'il y a des points de vue "interdits"
Sache que j'ai compris pourquoi c'est comme ça, mais j'en ai rien à foutre des raisons de Google ou de MS.
Mon but n'est pas de regarder les entreprises s'entretuer, mon but est de défendre mon intérêt (et l'intérêt de monsieur tout-le-monde). Et cet intérêt, c'est à la fois que l'auteur d'une innovation utile soit correctement rémunéré, que l'innovation ne soit pas entravée, et que les pots cassés ne soient pas payés par monsieur tout-le-monde.
Et selon moi, la meilleure façon d'y parvenir dans le cas présent passe par une divulgation des brevets violés à Google (et si ensuite Google ne fait rien, je critiquerais Google comme il se doit).
C'est donc MS qui bloque une solution simple au problème.
Avatar de hansi INpactien
hansi Le jeudi 26 avril 2012 à 18:57:01
Inscrit le mercredi 30 juillet 08 - 569 commentaires
@sebdraluorg

"Google veut le beurre, l'argent du beurre et le bip sourire de la cremiere !"

Comme tous les autres...

"Tu pense que la concurrence ne doit pas réagir ?"

J'ai etaye mes arguments concernant la debilite de l'existence meme de brevets en informatique. Donc oui : je pense que tous ces proces devraient etre enterres, purement et simplement.

Personne ne sait qui a inventé la roue un beau jour, mais tout le monde en profite aujourd'hui, et c'est très bien ainsi...
Avatar de xillibit INpactien
xillibit Le jeudi 26 avril 2012 à 18:58:47
Inscrit le lundi 6 décembre 04 - 751 commentaires
Quels sont les brevets de microsoft violés par android ?
Avatar de j-c_32 INpactien
j-c_32 Le jeudi 26 avril 2012 à 18:59:25
Inscrit le jeudi 11 juin 09 - 2251 commentaires

Ta phrase laisse penser que MS organise un racket, ce qui n'est clairement pas le cas, ici c'est une contre-attaque de MS face à l'agressivité de Google.

Comment expliques-tu que MS ne rende pas les brevets concernés public ?
La seule raison que je vois, c'est que MS ne pourra plus continuer à les utiliser pour gagner de l'argent s'ils sont découverts invalides ou s'ils sont contournés.
Il s'agit là clairement d'une manœuvre de profit de la situation à des fins financières.
Google est p-e coupable d'avoir laissé cette situation se mettre en place, mais ça ne rend pas pour autant le comportement de MS non critiquable.
En d'autres termes: ce n'est pas parce MS contre-attaque face à Google que MS est autorisé à faire du racket.
Avatar de jezus INpactien
jezus Le jeudi 26 avril 2012 à 19:03:22
Inscrit le mercredi 17 septembre 03 - 3620 commentaires

Les 2 auraient marché oui. Mais Google a préféré laisser ça au constructeurs.
Mais bon, apparemment, vu le peu d'argent qu'ils ont fait depuis 2008 sur Android selon leurs chiffres, s'ils avaient passé des accords, ils seraient déficitaires de plusieurs milliards

Et des accords sur quoi précisément. Depuis SCO vs IBM on sait pertinemment que Microsoft n'a RIEN à sortir comme preuve matérielle contre le code de Linux (qui ne viole absolument rien du tout, comme prouvé par le procès en question), et encore moins contre Android (dont l'historique et la conception sont en train d'être déformés par un très habile Larry Ellison...). Là où ce système est totalement pourri, est qu'ils peuvent simplement MENACER un OEM pour qu'il baisse son froc et paye un accord de licence, et le pire c'est que les termes exacts de la menace restent à chaque fois secrets puisque l'OEM en question se couche avant d'arriver au procès (auquel cas MS devrait jouer cartes sur table, et à chaque fois on a bien vu que c'était du bluff, dois-je repêcher les anciennes news qui en parlent ?...).
Tout ceci marche un peu comme la Mafia: intimidation, cassage de genoux, et loi du silence....
Avatar de xillibit INpactien
xillibit Le jeudi 26 avril 2012 à 19:05:39
Inscrit le lundi 6 décembre 04 - 751 commentaires
Je crois que Barnes & Nobles avait aussi refusé de cédé au chantage de Microsoft, je n'arrive plus à mettre la main sur l'article.

Microsoft affirme qu'android viole ses brevets sans dévoiler lesquels, les fabricants en signent un NDA pour connaitre l'étendue des brevets et se font berner

Edité par xillibit le jeudi 26 avril 2012 à 19:06
Avatar de Sebdraluorg INpactien
Sebdraluorg Le jeudi 26 avril 2012 à 19:58:11
Inscrit le jeudi 12 mai 05 - 1533 commentaires

Comment expliques-tu que MS ne rende pas les brevets concernés public ?
La seule raison que je vois, c'est que MS ne pourra plus continuer à les utiliser pour gagner de l'argent s'ils sont découverts invalides ou s'ils sont contournés.
Il s'agit là clairement d'une manœuvre de profit de la situation à des fins financières.
Google est p-e coupable d'avoir laissé cette situation se mettre en place, mais ça ne rend pas pour autant le comportement de MS non critiquable.
En d'autres termes: ce n'est pas parce MS contre-attaque face à Google que MS est autorisé à faire du racket.

Bah oui tout le monde (enfin presque) tente d'éviter les proces dans ce domaine, cela ne veut pas dire que tu n'es pas de bonne foi.
Certe y a de la stratégie du coté de MS, mais les dirigeants des OEMs sont pas des tebés non plus hein.
Tu ne peux jamais prédire le verdict d'un procès donc oui MS tente de les éviter, tout comme les OEMs.
Penser que MS n'a strictement rien à présenter devant un tribunal face à Androïd releve quand meme de la naiveté...
Dire qu'il gagnerait son procès etre une autre histoire, et il n'a certainement pas envie de créer de précedent.

Si Google se sentait droit dans ses bottes il porterait lui-même plainte contre MS pour atteinte à l'image de son produit et pour manoeuvres d'intimidation.

Avatar de Sebdraluorg INpactien
Sebdraluorg Le jeudi 26 avril 2012 à 20:03:25
Inscrit le jeudi 12 mai 05 - 1533 commentaires
@sebdraluorg

"Google veut le beurre, l'argent du beurre et le bip sourire de la cremiere !"

Comme tous les autres...

"Tu pense que la concurrence ne doit pas réagir ?"

J'ai etaye mes arguments concernant la debilite de l'existence meme de brevets en informatique. Donc oui : je pense que tous ces proces devraient etre enterres, purement et simplement.

Personne ne sait qui a inventé la roue un beau jour, mais tout le monde en profite aujourd'hui, et c'est très bien ainsi...

Bah on est tous d'accord là-dessus, mais la US est ainsi et ils sont bien obligés de faire avec. Et Google n'est pas du genre à ne pas profiter des siens non plus.
S'ils en ont, ils s'en servent, s'ils n'en n'ont pas, ils les ignorent !

;