S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Cloud : Greenpeace s'en prend à Microsoft et Amazon avec une banderole

Le charbon, énergie du futur

Il y a quelques jours, l’organisation Greenpeace a publié un rapport sur la consommation énergétique des data centers impliqués dans les offres Cloud. Certaines sociétés comme Yahoo! s’en sortaient particulièrement bien, tandis que d’autres telles qu’Apple, Microsoft et Amazon étaient « vertement » pointées du doigt. Après un premier combat contre Apple, Greenpeace a voulu faire passer le passage plus efficacement contre les deux autres.

greenpeace

Deux hommes de l’ONG ont décidé de faire une opération coup de poing. Ils ont grimpé sur une tour en construction d’Amazon pour y déplier une immense banderole. L’emplacement était stratégique car le message était directement visible depuis les locaux voisins de Microsoft puisque l’action se déroule à Seattle. Le journal Seattle PI indique d’ailleurs que la police a demandé aux deux hommes de partir.

Le message en question est simple : « How clean is your cloud ? », littéralement : « À quel point votre cloud est-il propre ? ». Greenpeace fait directement référence à la consommation d’énergie des data centers. Dans les cas de Microsoft et Apple, elle provient en bonne partie des centrales à charbon, particulièrement polluantes.

greenpeace 

Sur son blog officiel, Greenpeace s’explique : « Amazon et Microsoft ont plusieurs des ingénieurs les plus brillants et innovants du marché. Ils ont le potentiel d’alimenter leur cloud avec des énergies vertes et renouvelables, mais finissent derrière des concurrents comme Google, Facebook et Yahoo! dans la course à la construction d’un cloud vraiment propre ». Un sujet qui préoccupe d’autant plus l’organisation que la quantité de données qui sera gérée d’ici 2020 est estimée à 50 fois l’actuelle.

Pour finir, Greenpeace demande des efforts sur quatre points :
  • La transparence sur les sources d’énergie et le partage des connaissances sur les solutions innovantes en matière d’alimentation
  • Construire les centres de données dans les zones où des énergies renouvelables peuvent plus facilement être obtenues
  • Investir ou acheter directement des énergies renouvelables
  • Demander aux gouvernements et fournisseurs d’énergie qu’ils augmentent la proportion d’énergies renouvelables dans les réseaux
Source : Greenpeace
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 20/04/2012 à 17:46

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 31 commentaires

Avatar de carbier INpactien
carbier Le vendredi 20 avril 2012 à 18:12:30
Inscrit le mercredi 28 avril 10 - 4795 commentaires
je me répète, mais Greenpeace a t'il fait une étude sérieuse de comparaison entre la conso perso et sur le cloud.

1- on ne met que quelques Go sur le cloud donc on a toujours besoin d'un DD
2- une sauvegarde sur DD externe ne consomme que le temps de la dite sav et surtout dure bcp moins longtemps qu'une sav sur le cloud etc. etc.
Avatar de carbier INpactien
carbier Le vendredi 20 avril 2012 à 18:12:59
Inscrit le mercredi 28 avril 10 - 4795 commentaires
double post

Edité par carbier le vendredi 20 avril 2012 à 18:14
Avatar de Pr. Thibault INpactien
Pr. Thibault Le vendredi 20 avril 2012 à 18:17:49
Inscrit le mardi 23 mars 10 - 1334 commentaires
Pourtant dans cette vidéo ils disent que leur nouveau datacenter pour le cloud (vous me direz qu'ils en ont beaucoup ^^) est alimenté à 100% par de l'énergie renouvelable:http://www.youtube.com/watch?v=hOxA1l1pQIw (@3:05)

Edité par Pr. Thibault le vendredi 20 avril 2012 à 18:18
Avatar de JCLB INpactien
JCLB Le vendredi 20 avril 2012 à 19:06:25
Inscrit le jeudi 15 mars 07 - 982 commentaires
S'il n'y avait que ça comme contraintes pour choisir où poser un datacenter.

-coût de la main d’œuvre
-régime fiscal
-disponibilité d'au moins 2 centres de production électrique à proximité.
-raccordement à au moins 2 opérateurs trans-continentaux

Faut-il rappeler les sommes dépensées pour abaisser la consommation du matos info ET du matos annexe (clim, éclairage, ....)

Le calcul est le suivant:
Rendement électrique = qté énergie informatique / qté énergie totale

Actuellement ce ratio atteint 1.15 dans certains datacenters, et 1.25 en cas de redondance.


La transparence est donnée aux gros clients, pas aux petits, mais c'est une requête louable.

La conception coût des millions, et comme ailleurs on ne partage pas ses secrets, quand un fabricant de moteur réduit de 10% les émissions d'une génération à l'autre, il ne distribue pas ses documents sur la place publique.

Je comprend la frustration, mais si on part de ce principe, toute étude pharmaceutique, technologique, etc... devrait être libre de droit, et c'est inenvisageable. On rappelera quand même que la concurrence met en général moins de 5 ans à répondre avec un truc similaire voir mieux, quelque soit le secteur.


Moi je pose une autre question, quelle est la quantité d'énergie économisée via la consolidation d'infrastructure en interne ? (VMware, Xen, Hyper-V)
Et même question dans le cas du Cloud (EC3, Azure,...)

Et là on tombe sur le cul

Effectivement ce sont des grosses usines de calcul, mais le déport du calcul coûte moins cher et pollue moins que si chacun le faisait chez soit.



Avatar de Tolor Modérateur
Tolor Le vendredi 20 avril 2012 à 19:13:42
Inscrit le mercredi 5 août 09 - 12179 commentaires

Il y a 31 commentaires

;