S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Sergey Brin clarifie ses critiques sur Apple et Facebook

Message personnel

Trois jours après s’être alarmé de l’état des libertés sur Internet dans une interview au Guardian, le cofondateur de Google Sergey Brin a publié le 18 avril dernier un billet sur sa page Google +, dans lequel il explique que certaines de ses idées auraient été « particulièrement déformées », et plus précisément celles à destination de Facebook et Apple.

sergey brin google+ 

Dans ce communiqué, Sergey Brin déclare que l’article du quotidien britannique ne constitue qu’un « bref résumé d’une longue conversation ». Certaines de ses pensées ayant été « détournées de [ses] principes fondamentaux », il a tenu a apporter certaines clarifications.

Il rappelle ainsi que pour lui, actuellement, « la principale menace à la liberté de l’internet réside, de loin, dans les filtrages gouvernementaux à l’égard des dissidents politiques ». Il souligne au passage que « d’autres pays comme les États-Unis ont adopté des techniques très similaires pour combattre le piratage ou d’autres vices », ce qui est à ses yeux considéré comme « dangereux ».

Le cofondateur de Google s’était également montré très acerbe à l’égard de Facebook, affirmant par exemple qu’il n’aurait pas pu mettre en place son moteur de recherche avec Larry Page si l’Internet avait été dominé par le réseau social. Il avait ainsi critiqué « la montée de Facebook et Apple, qui possèdent leurs propres plates-formes propriétaires et contrôlent l'accès de leurs utilisateurs, ce qui risque d'étouffer l'innovation et de balkaniser le Web ».

Pour éviter certains « malentendus », Brin a ainsi tenu à ajouter qu’il ne pensait « certainement pas » que ces inquiétudes étaient à mettre « sur un pied d’égalité avec les menaces de censures gouvernementales ». Pour lui, le problème est qu’un entrepreneur qui souhaiterait lancer une innovation sur le Web aurait bien plus de mal de nos jours qu’auparavant, du fait de l’apparition de nombreuses barrières. Il évoque en comparaison l’époque du « Web 1.0 », où « Yahoo ! créa un répertoire de tous les sites qu’il pouvait trouver sans demander de permission à personne », où eBay « devint rapidement la plus importante société d’enchères dans le monde sans avoir à reverser une partie de ses revenus aux FAI »...

Pour redorer son blason vis-à-vis de Facebook et Apple, il déclare avoir « beaucoup d’admiration » pour ces deux sociétés, qui œuvrent selon lui pour « la libre circulation des informations dans le monde ». Pour Brin, Facebook se révèle d’ailleurs « un outil clé pour l’expression politique, et fut un instrument des printemps arabes ». Du côté d’Apple, il pousse le bouchon de son « admiration pour les produits Apple » jusqu’à affirmer écrire « ce billet depuis un iMac et utiliser un clavier Apple [qu’il chérit] depuis sept ans ».
Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 19/04/2012 à 15:27

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 21 commentaires

Avatar de ano_634726298070965238 INpactien
ano_634726298070965238 Le jeudi 19 avril 2012 à 15:33:00
Inscrit le mercredi 25 mai 11 - 1721 commentaires
Donc en gros, il explique comment le onde fonctionne depuis toujours.

J'entend souvent les gens dire, si un tel ou un tel a réussi (souvent en prenant en exemple des mecs comme bill gates ou steve jobs) ben nous aussi on peut réussir, sauf qu'aujourd'hui le mec qui veut lancer une boite comme microsoft au mieux il rencontre un petit succés et ce fait racheter soit c'est l'échec total.

Donc soit t'innoves, soit tu bosses pour ceux qui était la à l'époque où l'innovation était possible.

Par contre, il peut parler mais c'est pareil niveau moteur de recherche, concurrencer google c'est pas simple non plus ...
Avatar de Hybrid Son Of Oxayotl INpactien
Hybrid Son Of Oxayotl Le jeudi 19 avril 2012 à 15:42:33
Inscrit le jeudi 24 juillet 08 - 5207 commentaires
J'entend souvent les gens dire, si un tel ou un tel a réussi (souvent en prenant en exemple des mecs comme bill gates ou steve jobs) ben nous aussi on peut réussir

Ce qui est souvent utilisé de façon fallacieuse : si chacun peu réussir de façon individuelle, il est totalement impossible que tout le monde réussisse en même temps, donc il y aura nécessairement des laissés pour compte.
Avatar de tolo INpactien
tolo Le jeudi 19 avril 2012 à 15:45:49
Inscrit le mardi 16 décembre 03 - 518 commentaires
Il faut pour "réussir", trouver un domaine où l'innovation est encore possible.

Comme heu... en fait, si je le savais, je serais pas là, mais en train d'y bosser je crois .
Avatar de ano_634726298070965238 INpactien
ano_634726298070965238 Le jeudi 19 avril 2012 à 15:48:24
Inscrit le mercredi 25 mai 11 - 1721 commentaires

Comme heu... en fait, si je le savais, je serais pas là, mais en train d'y bosser je crois .


hehe c'est tout le problème de l'innovation, faut trouver l'IDEE, des idées j'en ai, les compétences pour la réalisation, .. pas toujours ^^"
Avatar de yvan INpactien
yvan Le jeudi 19 avril 2012 à 16:06:24
Inscrit le mardi 21 janvier 03 - 8106 commentaires
Donc en gros, il explique comment le onde fonctionne depuis toujours.

J'entend souvent les gens dire, si un tel ou un tel a réussi (souvent en prenant en exemple des mecs comme bill gates ou steve jobs) ben nous aussi on peut réussir, sauf qu'aujourd'hui le mec qui veut lancer une boite comme microsoft au mieux il rencontre un petit succés et ce fait racheter soit c'est l'échec total.

Je pense que facebook est parti d'encore plus petit que Microsoft donc ça reste possible.
En fait c'est surtout que l'innovation ne peut pas arriver dans un secteur déjà occupé. Aujourd'hui tu peux espérer bâtir des réussites dans les biotechnologies appliquées au médical (le premier qui réussit à faire repousser des organes ou à en réparer avec des cellules souches est richissime) dans les nanocomposants etc. L'informatique est déjà surchargée comme domaine d'activité.
Avatar de ano_634726298070965238 INpactien
ano_634726298070965238 Le jeudi 19 avril 2012 à 16:20:41
Inscrit le mercredi 25 mai 11 - 1721 commentaires

Je pense que facebook est parti d'encore plus petit que Microsoft donc ça reste possible.
En fait c'est surtout que l'innovation ne peut pas arriver dans un secteur déjà occupé. Aujourd'hui tu peux espérer bâtir des réussites dans les biotechnologies appliquées au médical (le premier qui réussit à faire repousser des organes ou à en réparer avec des cellules souches est richissime) dans les nanocomposants etc. L'informatique est déjà surchargée comme domaine d'activité.


Sauf que facebook n'a rien a voir avec microsoft ... facebook n'avait pas ou peu de concurrent quand il est arriver sur son créneau, et les truc qui était présent n'était pas franchement grandiose. C'est aujourd'hui une des clés de la réussite, proposer un produit sur un marché nouveau, sauf qu'au bout d'un moment les marchés nouveau ...

Je ne dis pas que réussir est impossible, mais réussir la où il y a déjà de gros leader avec des moyens financier énormes... on se rapproche de l'impossible, aujourd'hui beaucoup essais de concurrencer facebook, même google n'y arrive pas.

Il faut arriver avec un idée innovante et qui n'a pas déjà été faite. Demain je suis même pas sur que si un nouveau réseau social apparaissait, super génial etc... que les gens changerait, par flemme de recréer un compte etc...

Dans les biotech... c'est pas tout le monde qui peut faire ça non plus, et faut des moyens financier très lourd quand même, et je parle pas des compétences techniques ^^"

L'informatique c'est chargé oui, surchargé, non, des idées on peut tous en avoir, le truc c'est de les réaliser, moi en terme de jeux vidéos j'ai d'excellentes idées par exemples, mais par manque de temps et de certaines connaissances c'est compliqué à réaliser, même si j'y bosse. ;)



Edité par Danisk le jeudi 19 avril 2012 à 16:23
Avatar de yvan INpactien
yvan Le jeudi 19 avril 2012 à 16:32:01
Inscrit le mardi 21 janvier 03 - 8106 commentaires

Dans les biotech... c'est pas tout le monde qui peut faire ça non plus, et faut des moyens financier très lourd quand même, et je parle pas des compétences techniques ^^"

Heu faire facebook je pense que c'est pas tout le monde qui peut faire ça non plus hein, et c'est pas gratos à mettre en place. Mais de la même manière que microsoft à ses débuts faisait des choses que pas grand monde pouvait/savait faire (le basic) et si bill gates n'avait pas été fils de avec un petit pécule sa société ne lui aurait plus appartenu rapidement.

Globalement pour réussir des choses faut bosser comme un malade et ne faire quasi que ça. Ensuite au bout de dix ans après avoir foutu sa jeunesse en l'air on peut se la péter avec sa thune et tenter vainement d'avoir l'air cool et de rattraper le temps perdu.
Et si tu démarres avec pas ou peu d'argent tu n'as quasi aucune chance que ton boulot profite principalement à ta personne. C'est injuste mais personne ne fait quoi que ce soit pour que ça change.

Edité par yvan le jeudi 19 avril 2012 à 16:33
Avatar de gogo77 INpactien
gogo77 Le jeudi 19 avril 2012 à 16:32:20
Inscrit le lundi 9 mai 05 - 985 commentaires

Je pense que facebook est parti d'encore plus petit que Microsoft donc ça reste possible.
En fait c'est surtout que l'innovation ne peut pas arriver dans un secteur déjà occupé. Aujourd'hui tu peux espérer bâtir des réussites dans les biotechnologies appliquées au médical (le premier qui réussit à faire repousser des organes ou à en réparer avec des cellules souches est richissime) dans les nanocomposants etc. L'informatique est déjà surchargée comme domaine d'activité.


En même temps parler de "l'informatique" ça n'a pas de sens. Un moyen technique n'est pas un concept. C'est juste un moyen d'arriver à ses fins. Si demain une boîte a une idée qui séduit et qu'elle réunit les connaissances techniques pour y arriver, il n'y a pas de raison que ça ne marche pas. Les besoins évoluent et les habitudes des gens aussi, c'est pour ça que certains s'écroulent et d'autres montent en flèche.
Quand on voit Instagram se faire racheter 1MD$ c'est un succès (un exemple parmi d'autres). Il n'y a pas besoin de peser 80 milliards pour estimer avoir réussi son pari.

Il y a des monstres dans tous les domaines (industrie, bio, énergie, IT...) et ça ne veut pas dire pour autant qu'on ne peut pas apporter de nouvelles idées dans ce milieu qui marcheront très bien sans pour autant écraser ceux qui sont déjà en place.

Bref je trouve ça infondé l'idée que FB freine l'innovation sur le net. Combien de boîtes en ont profité pour développer leurs idées ? (sans FB, Zynga ne vaudrait pas grand chose) Il y a ceux qui créent la vague et ceux qui surfent dessus.
Avatar de yvan INpactien
yvan Le jeudi 19 avril 2012 à 16:47:37
Inscrit le mardi 21 janvier 03 - 8106 commentaires


En même temps parler de "l'informatique" ça n'a pas de sens.

tu préfères télématique? industrie de la communication?

Un moyen technique n'est pas un concept. C'est juste un moyen d'arriver à ses fins. Si demain une boîte a une idée qui séduit et qu'elle réunit les connaissances techniques pour y arriver, il n'y a pas de raison que ça ne marche pas. Les besoins évoluent et les habitudes des gens aussi, c'est pour ça que certains s'écroulent et d'autres montent en flèche.
Quand on voit Instagram se faire racheter 1MD$ c'est un succès (un exemple parmi d'autres). Il n'y a pas besoin de peser 80 milliards pour estimer avoir réussi son pari.

Il y a des monstres dans tous les domaines (industrie, bio, énergie, IT...) et ça ne veut pas dire pour autant qu'on ne peut pas apporter de nouvelles idées dans ce milieu qui marcheront très bien sans pour autant écraser ceux qui sont déjà en place.

Bref je trouve ça infondé l'idée que FB freine l'innovation sur le net. Combien de boîtes en ont profité pour développer leurs idées ? (sans FB, Zynga ne vaudrait pas grand chose) Il y a ceux qui créent la vague et ceux qui surfent dessus.

Ben facebook oblige à passer par facebook là où google apporte des briques aux autres pour produire leur propre contenu. Apple est une concentration verticale impressionnante.
Autant je kiffe moyen Sergey Brin d'habitude dans ses interviews autant sur ce point il a raison, leur but n'est pas de participer à un mouvement global d'innovation mais de rendre captif des utilisateurs dans un écosystème qu'ils maitrisent seuls.

Edité par yvan le jeudi 19 avril 2012 à 16:48
Avatar de ano_634726298070965238 INpactien
ano_634726298070965238 Le jeudi 19 avril 2012 à 16:48:50
Inscrit le mercredi 25 mai 11 - 1721 commentaires

Heu faire facebook je pense que c'est pas tout le monde qui peut faire ça non plus hein, et c'est pas gratos à mettre en place. Mais de la même manière que microsoft à ses débuts faisait des choses que pas grand monde pouvait/savait faire (le basic) et si bill gates n'avait pas été fils de avec un petit pécule sa société ne lui aurait plus appartenu rapidement.

Globalement pour réussir des choses faut bosser comme un malade et ne faire quasi que ça. Ensuite au bout de dix ans après avoir foutu sa jeunesse en l'air on peut se la péter avec sa thune et tenter vainement d'avoir l'air cool et de rattraper le temps perdu.
Et si tu démarres avec pas ou peu d'argent tu n'as quasi aucune chance que ton boulot profite principalement à ta personne. C'est injuste mais personne ne fait quoi que ce soit pour que ça change.


hum je suis d'accord sur la 2ème partie duc omm par contre la 1ere ... au niveau compétence je ne parlais qu'au niveau biotech. Facebook honnêtement, c'est pas non plus la mort à faire pour un dèv un peu débrouillard. Y'a quelques algos maison, okay mais après c'est pas non plus le truc ultra compliqué. A coté d'autre domaine informatique c'est trois fois rien, ne serait que le traitement d'image c'est 1000 fois plus dur. FB c'est avant un concept, de l'ergo etc... c'est à ce niveau où c'est fort et bien foutu, mais pas au niveau du codage je pense.

par contre pour la biotech, faut déjà avoir bien étudier le domaine pour ne serait-ce que ce lancer dedans. Comparer à la biotech le dev web c'est ultra simple quand même
;