S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Élection présidentielle 2012 : un dispositif anti sondage avant 20h ?

Les sondages au karcher

Depuis la démocratisation d’internet et des frontières virtuelles, le débat lors de l’approche des grandes élections est sans cesse le même : la loi interdisant la presse française de diffuser les sondages aux sorties des urnes avant 20h a-t-elle encore un sens aujourd’hui ? En réaction aux annonces de la presse étrangère de ne pas respecter la loi française (comme elle en a tout à fait le droit), la Commission des sondages vient d’annoncer à l’instant qu’elle rendra public ce vendredi à 15h un dispositif. Sans plus de précision…

photo elysee plan besson ministre

« À la suite des déclarations émanant notamment de la presse étrangère et de certains acteurs des réseaux sociaux qui ont annoncé qu'ils feraient circuler des données chiffrées relatives à l’élection présidentielle en contravention avec la loi de 1977, la Commission des sondages a décidé de rendre public par voie de communiqué le dispositif par elle arrêté. »

La Commission des sondages donne ainsi rendez-vous avec la presse et par conséquent le public dès demain pour en savoir plus sur ledit dispositif. Selon notre confrère Le Point, la Commission pourrait tout simplement s’arranger avec les instituts de sondages nationaux afin qu’ils ne diffusent aucun détail avant dimanche soir 20h.

Une initiative qui tuerait dans l’œuf la presse radio, TV et internet, qui serait forcée de réaliser ses propres sondages. Qui plus est, la population française comme étrangère sera alors sevrée de sondages, ce qui l’empêchera de publier quoi que ce soit sur les réseaux sociaux.

Rappelons en effet que la loi de 1977 ne concerne pas uniquement les médias, mais aussi la population française dans son ensemble. Ceux diffusant publiquement sur leur blog ou leur réseau social les résultats des sondages avant 20h risquent ainsi une amende pouvant atteindre 75 000 euros (en savoir plus). Un simple lien vers un article étranger abordant un sondage ou des résultats partiels peut suffire. Gare aux flux RSS automatiques donc.

Reste que si des milliers voire millions de Français venaient à braver la loi, il sera intéressant d’analyser la réaction de la Commission. Certains se rappelleront d’ailleurs qu’en 2002, les Guignols de l’Info sur Canal+ avaient plus que sous-entendu la défaite de Jospin et la victoire de Le Pen au premier tour quelques minutes avant 20h. Une poignée de minutes qui avaient fait déjà grand bruit à l’époque…

Notez que notre confrère Le Point remarque que la Commission pourrait de surcroît menacer de poursuite les médias étrangers, et notamment belges et suisses, du fait de leur disponibilité aux frontaliers français.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 19/04/2012 à 00:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 96 commentaires

Avatar de linkin623 INpactien
linkin623 Le jeudi 19 avril 2012 à 00:52:53
Inscrit le lundi 5 mai 08 - 6533 commentaires
la Commission des sondages vient d’annoncer à l’instant qu’elle rendra public ce vendredi à 15h un dispositif. Sans plus de précision…




Coupure Internet totale à la Chinoise? DPI activé car déjà mis en place?
Ou plus simplement des gens sur les réseaux d'information pour dresser des PV? (ce qui impliquera un juge, l'ancienne quoi).
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
127.0.0.1 Le jeudi 19 avril 2012 à 00:55:18
Inscrit le mercredi 29 avril 09 - 13213 commentaires
la Commission pourrait tout simplement s’arranger avec les instituts de sondages nationaux afin qu’ils ne diffusent aucun détail avant dimanche soir 20h


Ca m'étonnerait que les principaux candidats ne trouvent pas un moyen de connaitre les résultats de sondage avant 20h...

Avatar de RRMX INpactien
RRMX Le jeudi 19 avril 2012 à 01:03:16
Inscrit le mardi 5 août 08 - 861 commentaires


plus exactement, les Guignols; par la voix de PPD avaient CLAIREMENT dit :
"allez voter, le Pen est au deuxieme tour!"

Chose qui n'avait scandalisé personne alors que c'était tout bonnement inacceptable, d'ailleurs. Donc oui, les résultats quasi-définitifs sont accessibles à beaucoup avant 20h.
Attaquer les médias étrangers est simplement ridicule et de toute façon infaisable. (EDIT : bon, d'après Pyrignis, pas si infaisable que ça, pourquoi pas...)
Par contre, il est pour moi important que le moins d'information possible ne filtre avant les 20h. Pas pour que la tv est l'exlusivité de l'annonce, ça je m'en fiche. Mais parce que :
1. si, comme il y a 5 ans, les 1ères tendances sont divulguées vers 18h30, cela laisse 1h30 aux électeurs des grandes villes, les bureaux de votes fermant à 20h, pour adapter leur vote en fonction des 1ers résultats. Alors oui, ça resterait très certainement limité, mais par principe, cela doit être empêché un maximum (déjà que les sondages influencent le vote des citoyens...)
2. Un candidat peut contester la validité de l'élection si des fuites ont lieu avant 20h et qu'il peut prouver que cela à potentiellement jouer en sa défaveur. Vu les enjeux pour la 3ième place, je suis certains que certain (oups, ... certaine?!) se ferait un malin plaisir d'abuser de ce droit.

Un article de slate résume très bien cette situation :http://www.slate.fr/story/53469/publier-estimations-premier-tour-dimanche-18h


Faire valoir son droit c'est en abuser ? Meh.

Edité par rrmx le jeudi 19 avril 2012 à 01:04
Avatar de AnthoniF INpactien
AnthoniF Le jeudi 19 avril 2012 à 01:26:16
Inscrit le vendredi 18 novembre 11 - 492 commentaires
Un monde anarchiste sans règle.... que du bon Une chance pour Sarko ou Marine
Avatar de hebus357 INpactien
hebus357 Le jeudi 19 avril 2012 à 01:32:05
Inscrit le lundi 17 janvier 05 - 95 commentaires


plus exactement, les Guignols; par la voix de PPD avaient CLAIREMENT dit :
"allez voter, le Pen est au deuxieme tour!"


d'une manière générale, ils avaient prédit la défaite de jospin des semaines avant l'élection. à l'époque c'était la marionnette de hollande qui mettait en garde lionel contre sa campagne et la possibilité de 21 avril... ( c'est pas pour rien que les guignols ont rappelé jospin dans leur émission pour faire le warning à hollande )

entre les cons qui vont voter mélanchon " pour orienter le futur gouv" et le reste... un sondage dès la mi journée pourrait aider les indécis à choisir XD


du reste, pourquoi cette loi ? soit on considère qu'un sondage altère l'opinion qu'on se fait d'un politique, et a ce moment la on les interdit TOUT LE TEMPS de la campagne, soit on les considère comme une informations et on s'en fout. mais interdir les sondages le jour du vote alors que 50 sondages sortent toute les semaines jusqu'à l'avant veille du scrutin... c'est débile. pire c'est contre productif, puisque les favoris "assurés" de leurs place au second tour vont avoir le problème d'une désertion massive des voix vers d'autres partis ( cf. 2002 là encore ) sans possibilité de rattrapage lorsque le jour de l'élection arrive.

Edité par hebus357 le jeudi 19 avril 2012 à 01:36
Avatar de js2082 INpactien
js2082 Le jeudi 19 avril 2012 à 01:33:39
Inscrit le dimanche 18 novembre 07 - 1653 commentaires
Oulaaa, je crois qu'il y en a qui ferait bien de lire l'article avant de commenter n'importe quoi (comparer ça à des mesures antidémocratiques..., faut arrêter la fumette là, ça devient n'importe quoi).
Et il faut aussi apprendre à lire et à comprendre ce qu'il y a écrit: attaquer en justice un média étranger ne signifie pas qu'on va l'attaquer à l'étranger, mais en France. On va le poursuivre devant les tribunaux français. Cela est encore plus facile si le média visé a un pied-à-terre en France: il ne pourra pas arguer de sa méconnaissance de la loi et il ne pourra pas prétendre que son action n'a pas été réalisé en France et n'était pas destiné à un public français. Bien sur, il n'y aura aucune poursuite envers des médias étrangers visant uniquement l'étranger. (mais du coup, l'intérêt de ces sondages pour leurs lecteurs est nul, donc le sondage s'avère inutile)

Quant à la diffusion de ceux-ci, sanctionner ceux qui en sont à l'origine est une bonne chose, ça évitera un peu le comportement "faux-culs" de ces instituts.

De même, pour les élections, pour éviter tout conflit, il ne devrait pas y avoir de diffusion de résultats aux journalistes avant la clôture des bureaux de vote et la fin du dépouillement et décompte des voix. Ça nous éviterait ainsi de devoir subir la vague d'émissions bien pourries tournant autour de l'annonce de ces résultats.

Edité par js2082 le jeudi 19 avril 2012 à 01:35
Avatar de Zyami INpactien
Zyami Le jeudi 19 avril 2012 à 01:40:20
Inscrit le samedi 19 novembre 11 - 1457 commentaires
Oulaaa, je crois qu'il y en a qui ferait bien de lire l'article avant de commenter n'importe quoi (comparer ça à des mesures antidémocratiques..., faut arrêter la fumette là, ça devient n'importe quoi).
Et il faut aussi apprendre à lire et à comprendre ce qu'il y a écrit: attaquer en justice un média étranger ne signifie pas qu'on va l'attaquer à l'étranger, mais en France. On va le poursuivre devant les tribunaux français. Cela est encore plus facile si le média visé a un pied-à-terre en France: il ne pourra pas arguer de sa méconnaissance de la loi et il ne pourra pas prétendre que son action n'a pas été réalisé en France et n'était pas destiné à un public français. Bien sur, il n'y aura aucune poursuite envers des médias étrangers visant uniquement l'étranger. (mais du coup, l'intérêt de ces sondages pour leurs lecteurs est nul, donc le sondage s'avère inutile)

Quant à la diffusion de ceux-ci, sanctionner ceux qui en sont à l'origine est une bonne chose, ça évitera un peu le comportement "faux-culs" de ces instituts.

De même, pour les élections, pour éviter tout conflit, il ne devrait pas y avoir de diffusion de résultats aux journalistes avant la clôture des bureaux de vote et la fin du dépouillement et décompte des voix. Ça nous éviterait ainsi de devoir subir la vague d'émissions bien pourries tournant autour de l'annonce de ces résultats.


N"importe quoi, réfléchit 2 sec , en quoi un tunisien ou un belge ne posterait pas sur faceplouc ou twitter en français le résultat du sondage fait par CNN, NBC ou je sais quoi ? Google va tagguer cela dans le srecherches de liens qui plus est et basta.
Avatar de Ravaged INpactien
Ravaged Le jeudi 19 avril 2012 à 01:44:28
Inscrit le mardi 27 avril 10 - 660 commentaires
1/ Hollande 2/ Sarkozy 3/ Mélenchon 4/ Le Pen

2ème tour : Hollande.

Voilà, fin du suspens

Mais je suis sûr que de toutes façon ça va fuiter, même chez les instituts de sondage, plus l'info est rare, plus elle a de la valeur.
Avatar de kwak-kwak INpactien
kwak-kwak Le jeudi 19 avril 2012 à 01:49:16
Inscrit le jeudi 27 mai 10 - 1983 commentaires
Certains se rappelleront d’ailleurs qu’en 2002, les Guignols de l’Info sur Canal+ avaient plus que sous-entendu la défaite de Jospin et la victoire de Le Pen au premier tour quelques minutes avant 20h. Une poignée de minutes qui avaient fait déjà grand bruit à l’époque…
Et moi je me souviens que France2 l'avait aussi annoncé à demi mot en annonçant "une grosse surprise" et en ouvrant un direct avec un JM Le Pen tout sourire 10 minutes avant l'annonce des résultats.
Avatar de kwak-kwak INpactien
kwak-kwak Le jeudi 19 avril 2012 à 02:10:03
Inscrit le jeudi 27 mai 10 - 1983 commentaires


Là on parle d'entreprises de sondages Française qui vendent leur résultats à des médiats étranger. Et dans ce cas-là le justice française pourrais être appliquée!
La loi n'interdit pas de vendre des sondages, juste de les diffuser.
Mieux encore il est interdit de les diffuser ou d'en donner accès depuis le territoire français. Les journaux Français peuvent tout à fait donner les résultat si leur site web est géré depuis l'étranger ce jour là.

Enfin, 75'000 € d'amende n'est pas une dépense qui effraierait un journal grand public qui tiendrait entre ses mains une exclusivité. Dans le cas présent, cela leur ferait même une publicité énorme (on parlerait d'eux aux JT de 20h pendant 1 semaine, alors que rien que sur TF1 la dernière pub avant 20h00 est à 40'000€). Pour un journal people, cela fait même parti des frais de dépenses "normaux" pour diffuser un reportage diffamatoire et/ou dans le plus total irrespect de la vie privée de la personnalité visée.

Edité par kwak-kwak le jeudi 19 avril 2012 à 02:10
;