S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Microsoft Open Technologies, une filiale focalisée sur l'open source

Rose, couleur de paix

jean paoliMicrosoft et open source n’ont jamais réellement rimé, mais la firme est décidée à changer cette image. Microsoft s’est lancée dans de nombreuses initiatives open source ces dernières années et est passée à l’étape suivante : une filiale entièrement dévolue aux technologies ouvertes.

Microsoft Open Technologies, c’est le nom de cette filiale, embauchera à terme de 50 à 75 employés. La structure est dirigée par Jean Paoli et chapeautera l’ensemble des efforts de l’entreprise sur l’ouverture au sens large. On y retrouvera donc tout ce qui touche à l’interopérabilité, les standards ouverts ainsi que l’open source.

Dresser l'inventaire

Sur l’annonce officielle de cette filiale, Jean Paoli explique que l’équipe est la même qui a déjà travaillé sur des projets tels que le HTML5 au W3C ou le HTTP 2.0 à l’IETF. Ce sont également les mêmes personnes qui ont travaillé sur Node.js, la prise en charge du PHP et de Java pour la plateforme de cloud Windows Azure ou encore sur le framework jQuery Mobile.

Évidemment, Microsoft en profite pour glisser quelques mots sur son engagement de longue date à l’ouverture. La firme en veut pour preuve des collaborations fructueuses avec des fondations telles qu’Outercurve (auparavant CodePlex) et Apache, ou encore avec des organismes de standardisation tels que l’OASIS (Organization for the Advancement of Structured Information Standards). Mais puisque Microsoft travaillait déjà sur ce type de collaboration, pourquoi créer une filiale ?

Une solution qui n'aurait que des avantages

Pour trois raisons. Tout d’abord, c’est un message clair adressé au reste de l’industrie. Il y aura nécessairement des retombées marketing, ne serait-ce que par un retour positif de l’opinion publique. Ensuite, il y a un bénéfice organisationnel : une entité séparée pour concentrer tous les efforts visant des objectifs proches. Enfin, Microsoft Open Technologies servira d’intermédiaire privilégié entre les « processus de développement propriétaires » de la firme et les diverses communautés.

Microsoft Open Technologies est donc une égide unique sous laquelle seront déployées les initiatives. Jean Paoli indique que d’autres informations seront partagées plus tard, mais on peut imaginer qu’un site web unique sera ouvert pour dresser l’inventaire de l’ensemble des projets. La structure fera également la synthèse des actions en cours et devra permettre à la communauté de participer sous forme de contributions. On imagine cependant que tous les projets ne seront pas forcément concernés par un mode de développement ouvert, même si la technologie est open source.

Le grand objectif de la filiale est selon Paoli de mieux répondre à la problématique des environnements hétérogènes. Comprendre : mieux relier des technologies Microsoft et non-Microsoft. Une manière sans doute pour la firme de faire comprendre que tout le monde s’y retrouvera, elle y compris.

Reste encore à savoir quelles seront les actions concrètes qui seront menées par cette filiale. Il est en tout cas intéressant de savoir que Microsoft paiera plusieurs dizaines d’employés à temps complet pour travailler sur des projets ouverts. Encore plus intéressant : Microsoft pourrait se servir plus tard dans ses produits commerciaux de technologies aujourd’hui embryonnaires et potentiellement portées par la communauté.
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 13/04/2012 à 17:48

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 93 commentaires

Avatar de j-c_32 INpactien
j-c_32 Le samedi 14 avril 2012 à 00:26:51
Inscrit le jeudi 11 juin 09 - 2254 commentaires
2-3 réactions d'un profane total sur le débat:
  • le xml est utilisé pour les documents structurés. Ils doivent de toutes manières être parsés d'une manière ou d'une autre. Que la structure interne soit définie par des caractère ascii ou des bits ne change sans doute pas grand chose au capacité du parser (s'il est bien conçu). Non ?
  • en texte brut, cela prend plus de place, mais il y a la possibilité de compresser. Auquel cas, cela prends moins de place que le binaire non compressé (mais cela demande un traitement de décompressage en plus).
  • du point de vue de l'humain qui interagit avec le document, je pense que l'intérêt du texte brut par rapport à un format binaire est identique à celui d'un document Doc de MsWord (ou pdf, ou ...) par rapport à un document LaTeX.
  • l'intérêt d'utiliser des formats en texte brut lorsque les données sont nombreuses et doivent surtout être traitées par des machines plutôt que par des humains est à mon avis en effet faible. C'est le cas sans doute des données bancaires, mais ce n'est pas le cas des premières pages web qui correspondaient plus à ce que fait LaTeX (c-à-d de la mise en page d'un contenu textuel) (maintenant, le web a évolué et la question peut être posée, mais historiquement, le fait que l'html est en texte brut est tout aussi judicieux que le fait que LaTeX soit en texte brut)



Edité par j-c_32 le samedi 14 avril 2012 à 00:27
Avatar de Sebdraluorg INpactien
Sebdraluorg Le samedi 14 avril 2012 à 00:49:20
Inscrit le jeudi 12 mai 05 - 1533 commentaires

En général du HTML c'est du statique qui doit juste être lu. Tout le traitement se fait coté serveur. Les binaires, il te faux le plus souvent une le programme capable de lire et tu te retrouve à faire du traitement sur le client.

Le traitement ne serait pas fait par un programme appelé Web Browser par hazard ?
Pour le flash, y a juste aucun raport !

[*]le xml est utilisé pour les documents structurés. Ils doivent de toutes manières être parsés d'une manière ou d'une autre. Que la structure interne soit définie par des caractère ascii ou des bits ne change sans doute pas grand chose au capacité du parser (s'il est bien conçu). Non ?

Bah non, le binaire ne se parse pas ! Tu lis des blocs de données brutes et tu sais qu'à tel offset (adresse) tu as telle valeur point barre.
Avatar de zefling INpactien
zefling Le samedi 14 avril 2012 à 01:49:19
Inscrit le mercredi 30 juin 04 - 12468 commentaires
En tout cas, le HTML n'est pas vraiment à comparait au XML car les parseurs peuvent être hyper tolérant aux erreurs là où elle ne le seront pas pour XML, du Json ou encore pire du binaire.

Après je fait tout de même une différence pour certains formats de stockage où là ça peut être pratique de pouvoir éditer un fichier avec juste un bloc-note basique, mais ça reste un petit bonus facultatif comparé aux pertes définitives en simplicité et en efficacité.


Un fichier de config, la plupart du temps je préfère l'avoir en INI ou XML c'est quand même vachement plus simple que du binaire à lire à l'éditeur de texte.


Edité par zefling le samedi 14 avril 2012 à 01:52
Avatar de Schpountz42 INpactien
Schpountz42 Le samedi 14 avril 2012 à 07:48:20
Inscrit le jeudi 26 février 09 - 2586 commentaires

Un fichier de config, la plupart du temps je préfère l'avoir en INI ou XML YAML c'est quand même vachement plus simple que du binaire à lire à l'éditeur de texte.

maitrecapello.gif
Avatar de charon.G INpactien
charon.G Le samedi 14 avril 2012 à 09:26:56
Inscrit le vendredi 29 avril 05 - 7344 commentaires
Pour le JSON, Je voulais souligner que c'est surtout utilisé dans le développement web. A ma connaissance il n'existe pas d'api système pour JSON dans Windows contrairement au XML. (A part dans WinRT mais c'est un cas particulier). Je ne connais pas beaucoup de développeurs C++ qui utilise du JSON dans leurs programmes.
Avatar de charon.G INpactien
charon.G Le samedi 14 avril 2012 à 09:47:25
Inscrit le vendredi 29 avril 05 - 7344 commentaires
2-3 réactions d'un profane total sur le débat:
[list]
[*]le xml est utilisé pour les documents structurés. Ils doivent de toutes manières être parsés d'une manière ou d'une autre. Que la structure interne soit définie par des caractère ascii ou des bits ne change sans doute pas grand chose au capacité du parser (s'il est bien conçu). Non ?

euh ça n'a rien à voir... Avec un format binaire, tu arrives directement au résultat à coup d'offset et tu peux lire direct la bonne taille.
Pour lire un format texte tu dois coder toute une analyse lexicale et syntaxique qui va parcourir ton texte et analyser plusieurs fois tout un tas de termes. C'est extrêmement lourd comparé à un format binaire.

C'est ce qui explique pourquoi les performances de la base de registre sont bien supérieures à tout autre format texte;

Edité par charon.G le samedi 14 avril 2012 à 09:48
Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le samedi 14 avril 2012 à 12:22:16
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3062 commentaires

Le traitement ne serait pas fait par un programme appelé Web Browser par hazard ?
Pour le flash, y a juste aucun raport !

Le browser à juste à lire le résultat. Le résultat est créé par le serveur qui va prendre en charge le plus gros du boulot de calcul. En binaire le plus souvent il faut que le client telecharge le binaire complet pour en utiliser seulement une partie et ensuite réaliser le traitement complet.

C'est le cas de flash justement. Tu télécharge un fichier complet avec tout dedans et ensuite tu l'execute sur un logiciel dédié à cet usage.
Avatar de Baldurien INpactien
Baldurien Le samedi 14 avril 2012 à 12:22:18
Inscrit le lundi 9 mai 05 - 747 commentaires
En somme, espérer que la production de médicament en masse soit suffisante quand on peut utiliser une écharpe pour ne pas attraper froid (et utiliser l'argent de la production pour des choses plus utiles)...

Sauf que c'est fondamentalement différent.
Dans un cas, je parle d'économiser l'énergie en minimisant les pertes; toi tu me parles de produire des médicaments pour éviter d'être malade... La seule économie d'énergie que je peux voir, c'est au niveau du chauffage et de la production des médicaments... (car ça peut paraître logique de moins produire quand on tombe moins malade)
Avec une batterie, tu es limité; je vois réellement aucune de ces sociétés vendant ces appareils ne pas faire un peu de R&D dans la batterie pour en améliorer l'efficacité.
Oui, la preuve les pages Web sont remplis de plugin Flash et de fichiers image, audio ou vidéo. Remplacer le HTML ne ferait qu'obliger le développeur à utiliser un outil plus élaboré qu'un bloc-note, mais certains devs Web le font déjà et ce problème ne se pose qu'à la création du site. De l'autre côté le visiteur lui ne regarde PAS le code source (et si un geek voulais le voir, il utiliserait juste le même outil que le dev). Pire, les besoins en bande passante seraient LARGEMENT inférieur, donc serveurs moins chargé et chargement plus rapide pour le visiteur.

Pour les besoins en bande passante, j'aurais tendance à dire qu'un format texte se compresse bien mieux qu'un format binaire (=déjà optimisé), et que ce n'est donc pas forcément vrai.
Et du reste, le vrai problème d'un format binaire, reste dans sa maintenance, son évolutivité et sa compréhension par tout le monde; cela posera difficilement peu de problèmes dans un projet relativement cloisonné mais sur le web, avec la guerre des navigateurs ? Il y aurait eu une fragmentation encore plus importante avec d'un côté des ajouts au format binaire pour MS, ..., etc.
Et le flash est une anomalie liée à cette guerre.

Le binaire ne dépend de rien, le JPG ou le ZIP sont compris par tout le monde. Ton encodage des caractères ne s'applique d'ailleurs qu'au texte brut justement. Il suffit juste que le format binaire soit standard et public. Après c'est sûr que pour concevoir, un langage compréhensible de l'homme est obligatoire (code source), mais dès qu'on parle à une machine, faut arrêter de lui faire bouffer du texte (compilation).

Sauf que l'encodage des caractères ne sera quand même pas le même... Vous parlez de binaire, donc je suppose que vous vous souvenez bien des encodages little endian, big endian; que les représentations des structures ne sont pas les mêmes selon la plateforme (ex: 32bits vs 64bits, représentation des flottants, ...).
D'ailleurs la compilation ne compile pas uniquement du format source vers du format binaire, elle construit un exécutable pour l'architecture et l'os cible.
Bref : pour un truc spécifique, comme l'exemple de la base de registre, cela peut passer mais pour un truc plus global, comme ce qu'est devenue le Net, nope. Quant à la preuve que ça serait plus économique en terme de BP, là non plus, pas convaincu : le texte a l'avantage de bien se compresser, le binaire moins.
Avatar de Sebdraluorg INpactien
Sebdraluorg Le samedi 14 avril 2012 à 12:39:47
Inscrit le jeudi 12 mai 05 - 1533 commentaires

C'est le cas de flash justement. Tu télécharge un fichier complet avec tout dedans et ensuite tu l'execute sur un logiciel dédié à cet usage.

Arf, arretes avec ce flash ! Le probleme du flash n'a rien à faire ici !


Vous parlez de binaire, donc je suppose que vous vous souvenez bien des encodages little endian, big endian; que les représentations des structures ne sont pas les mêmes selon la plateforme (ex: 32bits vs 64bits, représentation des flottants, ...).
.

Oui j'en ai parlé tout au début de ce thread.


D'ailleurs la compilation ne compile pas uniquement du format source vers du format binaire, elle construit un exécutable pour l'architecture et l'os cible.
Bref : pour un truc spécifique, comme l'exemple de la base de registre, cela peut passer mais pour un truc plus global, comme ce qu'est devenue le Net, nope. Quant à la preuve que ça serait plus économique en terme de BP, là non plus, pas convaincu : le texte a l'avantage de bien se compresser, le binaire moins.

Je crois que tu mélange constament data et code, faut savoir de quoi on parle.

Pour la compression je ne suis que partiellement d'accord, si tu veux monitorer une machine à distance par exemple, tu veux quelques infos genre les temps, la charge CPU, RAM etc...
En gros on va dire une 20aine d'entier codé sur 4 octets, tu as donc 80 octets de datas, si tu format ça en xml et que tu le compresse puis envoi, moi sur ce temps en binaire j'ai déja envoyé les 3 paquets suivant

Edité par sebdraluorg le samedi 14 avril 2012 à 12:41
Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le samedi 14 avril 2012 à 12:47:10
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3062 commentaires

Arf, arretes avec ce flash ! Le probleme du flash n'a rien à faire ici !

Pourquoi ?
;