S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Un cadre de la MPAA débauché par une association de défense de l’internet

L'employé du mois

Internet Society, association américaine de défense de l’internet, a annoncé avoir embauché Paul Brigner, un ancien cadre de la MPAA. Après avoir travaillé au service de l’industrie du cinéma américain, l’intéressé opère une surprenante volte-face, qu’il justifie par une opposition personnelle à l’égard des projets de loi SOPA/PIPA.

paul brigner mpaa 
Crédits: MPAA

C’est par un communiqué que l’Internet Society a indiqué avoir nommé Paul Brigner « Directeur de son bureau régional Amérique du Nord ». La directrice générale de l’association Walda Roseman a ainsi déclaré que l’association était « ravie » que ce dernier les rejoigne. Michael Nelson, l’un des responsables de l’Internet Society à Washington a quant à lui vanté l’expérience de Brigner, qui « connaît la technologie (...) et dispose de connexions à la fois avec les FAI et les industries de contenus ». Il apparaît en effet qu’avant d’être embauché par la MPAA en janvier 2011 en tant que responsable du département technologique, Brigner a travaillé pendant « environ 10 ans » pour le FAI Verizon.

De nombreuses voix ont toutefois critiqué cette nomination, dans la mesure où les intérêts qu’avait portés Paul Brigner pour l’industrie du cinéma s’avéraient incompatibles avec ses nouvelles fonctions. Dans plusieurs billets publiés sur le blog de la MPAA, il avait effectivement soutenu les projets de loi SOPA/PIPA, alors que l’Internet Society y était opposée. Il affirmait alors que le rejet de PIPA conduirait à ce que l’internet « se désintègre dans un Far West sans foi ni loi ». Ce billet datant de juillet 2011 était d’ailleurs destiné à signifier l’opposition de la MPAA à l’encontre d’un document publié conjointement par l’Internet Society et le Center for Democracy and Technology au sujet de PIPA.


Face à ces remous, Paul Brigner a souhaité s’expliquer dans une déclaration publiée le 27 mars par CNET. Il s’est tout d’abord défendu d’avoir porté lui même les idées contenues dans les projets qu’il était en charge de promouvoir : « mon rôle principal était de travailler avec la communauté, je ne faisais pas partie du comité de direction ».

Brigner a ensuite évoqué ses motivations : « je crois fermement que nous ne devrions pas légiférer pour protéger le copyright, comme pour SOPA/PIPA ». « Plus j’ai été informé sur la réalité de ces questions, plus j’ai réalisé qu’une solution technique décidée par la loi n’était pas compatible avec la prospérité d’Internet ». Reconnaissant ainsi que son avis avait évolué au cours des douze derniers mois, il a poursuivi : « je suis convaincu que la seule façon d'avancer pour régler ces problèmes de violation de copyright est d’arriver à des accords volontaires entre les industries technologiques et celles du contenu. Toute tentative de légiférer entravant la liberté d'expression ou bridant l'Internet est de toute manière une erreur difficile à réparer ».

Malgré cette défection et les difficultés législatives des projets SOPA/PIPA, CNET nous informe voilà quelques jours que la MPAA continue son travail de lobbying auprès des autorités américaines. Le responsable de l’association Christopher Dodd se serait ainsi « déclaré "confiant" que le président Obama fasse usage de "ses bonnes relations avec chacune des communautés" - que sont la Silicon Valley et Hollywood, pour faire avancer SOPA ».
Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 12/04/2012 à 11:42

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 31 commentaires

Avatar de Arcy INpactien
Arcy Le jeudi 12 avril 2012 à 11:46:52
Inscrit le mardi 23 juin 09 - 4022 commentaires
Avatar de ano_635301045460992542 INpactien
ano_635301045460992542 Le jeudi 12 avril 2012 à 11:47:06
Inscrit le mardi 13 octobre 09 - 4184 commentaires
Quand on dit qu'ils se coulent eux même mdr2.gif
Avatar de Fuinril INpactien
Fuinril Le jeudi 12 avril 2012 à 11:49:04
Inscrit le jeudi 8 avril 10 - 2618 commentaires
vomi2.gif

Taupe ou opportuniste sentant le vent tourner ?

Ce genre de mec ne mériterait qu'une seule chose : se retrouver à la rue, sans toit, sans ressource.

Le pire étant ce genre de phrase :
mon rôle principal était de travailler avec la communauté, je ne faisais pas partie du comité de direction


vomi1.gif

Edité par fuinril le jeudi 12 avril 2012 à 11:49
Avatar de Spidard INpactien
Spidard Le jeudi 12 avril 2012 à 11:49:07
Inscrit le vendredi 6 juillet 07 - 2038 commentaires
Face à ces remous, Paul Brigner a souhaité s’expliquer dans une déclaration publiée le 27 mars par CNET. Il s’est tout d’abord défendu d’avoir porté lui même les idées contenues dans les projets qu’il était en charge de promouvoir : « mon rôle principal était de travailler avec la communauté, je ne faisais pas partie du comité de direction ».
Ouais, bref, il assume pas sa position après que toute le pays se soit opposé à ces lois.

Tentative de noyautage, ou vrai cas de conscience ?
arf, BBQed a 5sec

Edité par spidard le jeudi 12 avril 2012 à 11:49
Avatar de dualboot INpactien
dualboot Le jeudi 12 avril 2012 à 11:54:48
Inscrit le lundi 30 novembre 09 - 1046 commentaires
Arrêtez de juger avant de voir ce qu'il en sera. Donnons lui le bénéfice du doute.
Je pense sincèrement que les gens peuvent changer (en dehors de toute corruption bien entendu).

La connaissance est le fruit délicieux de la liberté.
Avatar de MaXxX INpactien
MaXxX Le jeudi 12 avril 2012 à 11:59:52
Inscrit le dimanche 13 juin 04 - 606 commentaires
L'employé du mois

Avatar de Fuinril INpactien
Fuinril Le jeudi 12 avril 2012 à 12:02:51
Inscrit le jeudi 8 avril 10 - 2618 commentaires
Arrêtez de juger avant de voir ce qu'il en sera. Donnons lui le bénéfice du doute.
Je pense sincèrement que les gens peuvent changer (en dehors de toute corruption bien entendu).

La connaissance est le fruit délicieux de la liberté.



Et moi je pense que ce genre de type est fondamentalement corrompu : quand on vend son âme au diable il n'y a pas de retour en arrière possible.

"Tous responsable mais pas coupable"
Avatar de antares56 INpactien
antares56 Le jeudi 12 avril 2012 à 12:11:01
Inscrit le lundi 30 août 04 - 317 commentaires




"Tous responsable mais pas coupable"



tiens ca me rappel quelqu un ca
Avatar de fred131 INpactien
fred131 Le jeudi 12 avril 2012 à 12:23:33
Inscrit le samedi 7 mars 09 - 711 commentaires
Dans ce genre de cas l'employé montre patte blanche du genre quelques clés USB, photocopies, DVD, PV de son ancien camp pour montrer sa bonne volonté. Ou tout au moins sa connaissance des plans de bataille.

Après concernant son cas : "l'ennemi apprécie toujours la trahison, jamais le traître".

Et puis pipa et sopa c'est du lourd, du genre à diviser un pays comme les USA où les droits et la justice sont utilisés à tout bout de champ pour un oui ou un non. Avec ces accords secrets (dont il a du avoir connaissance) il a du ouvrir le parapluie et activer le système PTC (protège ton c**).

Ces systèmes de droits touchent pas simplement des idées mais toute la propriété intellectuelles et préparent le brevetage du vivant, de l'ADN, des médicaments etc. et là ce sont un jour des victimes ou des familles de victimes qui viendront déposer plaintes. C'est plus dur de contrer un ou une orphelin qu'une association "droitdel'hommiste" qui milite pour la neutralité d'internet pour paraphraser un futur ex président.
Avatar de nicobiz INpactien
nicobiz Le jeudi 12 avril 2012 à 12:28:29
Inscrit le lundi 19 septembre 05 - 1347 commentaires
vomi2.gif

Taupe ou opportuniste sentant le vent tourner ?

Ce genre de mec ne mériterait qu'une seule chose : se retrouver à la rue, sans toit, sans ressource.

Le pire étant ce genre de phrase :
mon rôle principal était de travailler avec la communauté, je ne faisais pas partie du comité de direction

vomi1.gif

Mais oui, à qui tu vas faire croire que tu adores ton entreprise et tout ce qu'elle fait et que si un jour, tu n'es pas d'accord avec ton boss, tu démissionnes sur le champ. Arrête les bobards.
Personne n'est parfait ni lui ni toi et ce n'est pas parce que tu n'aime pas la MPAA (ce sur quoi je suis d'accord avec toi), que tu ne peux pas tempérer ton jugement à son encontre.
;