S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

L'idée de segmenter les offres Internet fixe refait surface

Pour financer le très haut débit...

L’idée de segmenter les forfaits internet fixe est loin d’être enterrée. Dévoilé l’été dernier par notre confrère Owni suite à la fuite d’un document interne de la Fédération Française des Télécoms, le concept refait aujourd’hui surface via le premier ministre François Fillon. Son Centre d’Analyse Stratégique milite en effet pour cette solution afin de financer le très haut débit.

forfaits Internet fixe segmentation
Tableau publié par Owni l'an passé sur une possible segmentation des forfaits.

« Répondre aux demandes spécifiques de certains usagers »

Comment peut-on fibrer rapidement la France, alors que les tarifs internet sont parmi les plus bas du monde à pouvoir d’achat comparable ? Afin de trouver de nouvelles sources de revenus, le gouvernement a déjà imaginé dans le passé de multiples taxes, notamment sur les abonnés ADSL et mobiles, mais aussi sur d’autres produits comme les consoles, les télévisions ou même les fournisseurs de contenus (Google, Apple, Facebook, etc.). Ces taxes ont cependant toutes été abandonnées.

Selon le 55ème numéro de l’Edition Multimédi@ à paraître lundi prochain, le Centre d’Analyse Stratégique (CAS) du premier ministre a publié fin mars dans sa dernière note d’analyse la proposition suivante, toujours dans le but de financer le très haut débit : « Il paraît important, dans cette perspective, de promouvoir des offres tarifaires “segmentées”, qui permettraient de répondre aux demandes spécifiques de certains usagers tout en contribuant à faire croître le revenu moyen par abonné pour le très haut débit. »

Segmenter et non taxer

Plutôt de taxer à tout-va, l’idée serait donc d’augmenter les tarifs des abonnements à haut et à très haut débit en proposant des services haut de gamme, bien évidemment payants. Le CAS explique dans sa synthèse que cette segmentation ne s’oppose pas à l’existence d’un forfait de base, ni à « la mise en place d’un tarif social du haut débit dans un premier temps, puis, à terme, du très haut débit ».

Le Centre d’Analyse Stratégique de François Fillon ajoute que taxer les fournisseurs de contenus comme cela avait été imaginé n’est pas intéressant d’un point de vue financier. A contrario, les « gains qui pourraient être dégagés par les opérateurs en introduisant une segmentation de leur clientèle » peuvent être très importants.

Mais comment segmenter les offres et sur quels critères ? Le CAS précise trois critères possibles :
  • l’intensité de la consommation
  • la qualité des accès utilisés
  • les fonctionnalités additionnelles du terminal et les contenus couplés avec l’abonnement.
Cette idée deviendra-t-elle réalité un jour dans les mois ou années à venir ? Il est pour le moment difficile de le savoir tant le sujet est polémique. Cette éventualité ne doit cependant pas être écartée. Notre confrère Edition Multimédi@ note en effet que cette idée du CAS est en fait une reprise stricto sensu des propositions formulées par l’Idate dans son dernier rapport.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 06/04/2012 à 17:23

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 72 commentaires

Avatar de -SQP- INpactien
-SQP- Le dimanche 8 avril 2012 à 10:37:36
Inscrit le samedi 3 juin 06 - 181 commentaires
je suis juste sur d'une seule chose : on n'aurait pas une vraie (tous les ports ouvert, aucun service filtré) connexion 24/7, au débit maximum et sans quota, sans devoir mettre une bonne rallonge sur la facture.

Je ne parle même pas des services annexes, juste du service de base d'un accès Internet normal. Et pas le truc révé par AOL ou Orange du Internet = Mon réseau.
Avatar de Jarodd INpactien
Jarodd Le dimanche 8 avril 2012 à 11:48:35
Inscrit le mardi 26 octobre 04 - 19527 commentaires
Donc si, ils communiquent sur les débits théoriques possibles.


Comme je le disais dans le message que tu cites, je faisais référence au commercial qui sonne à la porte. Et lui ne parle pas de débit symétrique ou pas, il ne parle que des usages.

C'est moi qui lui ai posé des questions après avoir écouté son baratin. Et il a tout fait pour noyer le poisson, d'abord en me disant "qu'appelez-vous débit symétrique ?", ensuite en me faisant comprendre que seul le débit descendant était impencortant, et que 10 ou 100 Mbps n'avaient aucune influe sur les services proposé par la Fibre par Orange, que ce chiffre n'avait aucune importance (sous entendu, 10 100 ou 1000 Mbps, on aura toujours accès à tout ce qu'on souhaite sans jamais être limité). Perso j'appelle cela de la publicité mensongère. Et je précise que j'ai eu plusieurs commerciaux qui m'ont le même discours.

Et quand tu signes avec ce genre de gus, tu n'as pas le temps de lire les petites lignes. A la limite s'il est sympa, il te laisse 10mn le temps de faire quelques portes de plus et il se repointe pour reprendre le document signé. C'est pour cela qu'on a un délai de réflexion de 7 jours d'ailleurs, parce qu'un bon nombre de gens doivent se faire avoir, en signant sur des paroles pour s'apercevoir ensuite qu'ils se sont fait plumer.

D'ailleurs si j'en crois le site du gouvernement, la Fibre par Orange, c'est de la fibre, mais pas forcément du haut débit (bien que ces définitions ne sont pas figées et bougent avec le temps).

A l’instant de la présente réponse, une traduction quantitative des performances exigibles pour qu’une liaison puisse être qualifiée de très haut-débit pourrait donc être :
- Débit descendant > 50 Mbit/s
- Débit montant > 20 Mbit/s
- Temps de réponse < 100 ms


Pourtant ce n'est pas la définition d'Orange

La Fibre, tout le confort du très haut débit dans les deux sens
- des téléchargements ultra rapides (jusqu’à 100 Mbits/s en réception) **
- accélération de l’envoi de fichiers lourds (jusqu’à 10 Mbits/s en émission) **
Avatar de SebGF INpactien
SebGF Le dimanche 8 avril 2012 à 12:21:19
Inscrit le mercredi 16 septembre 09 - 4348 commentaires
Et quand tu signes avec ce genre de gus, tu n'as pas le temps de lire les petites lignes. A la limite s'il est sympa, il te laisse 10mn le temps de faire quelques portes de plus et il se repointe pour reprendre le document signé. C'est pour cela qu'on a un délai de réflexion de 7 jours d'ailleurs, parce qu'un bon nombre de gens doivent se faire avoir, en signant sur des paroles pour s'apercevoir ensuite qu'ils se sont fait plumer.


Par définition, vendeur porte à porte = voleur... Mais j'avoue n'en avoir jamais vu un seul de ma vie pour Orange. Ni même avoir été appelé par aucun service commercial de FAI/Opérateur mobile en fait, je dois avoir de la chance. Et pourtant c'est pas faute d'avoir eu un numéro de fixe spammé à mort.

Mais bon, tant qu'il y aura des gens pour signer un contrat sans le lire, cette espèce de voleurs existera. Ca me rappelle quand j'ai signé mon assurance tient, la nana qui me donne le bouquin des conditions "à lire plus tard". J'ai lu tout le bouquin sur place et j'ai signé une fois tout expliqué et passé au peigne fin. Je ne dois pas avoir le profil de la victime consentante il faut croire...


D'ailleurs si j'en crois le site du gouvernement, la Fibre par Orange, c'est de la fibre, mais pas forcément du haut débit (bien que ces définitions ne sont pas figées et bougent avec le temps).



Pourtant ce n'est pas la définition d'Orange



Y'a effectivement divergence. A noter qu'Orange (et Free aussi, qui promet du 100/50) sont les seuls à indiquer facilement les débits proposés dans l'offre de base.
Chez SFR, je n'ai pas réussi à trouver, que le descendant noyé dans les conditions illisibles.
Chez Bouygues :
En zone éligible Très Haut Débit : débit en réception jusqu'à 100 Mbit/s IP, débit en émission jusqu'à 5 Mbit/s IP. En zone non éligible au Très Haut Débit, Haut Débit en réception jusqu'à 30 Mbit/s IP, et débit en émission jusqu'à 1 Mbit/s IP.


Encore du progrès à faire en termes de lisibilité chez certains en gros.

Edité par SebGF le dimanche 8 avril 2012 à 12:21
Avatar de Patch INpactien
Patch Le dimanche 8 avril 2012 à 12:42:47
Inscrit le vendredi 7 mai 04 - 27811 commentaires
Donc si, ils communiquent sur les débits théoriques possibles.
en même temps une ligne fibre 100Mega à débit garanti, c'est un SMIC pour l'abonnement mensuel. pas super intéressant pour un particulier...

Edité par Patch le dimanche 8 avril 2012 à 12:43
Avatar de SebGF INpactien
SebGF Le dimanche 8 avril 2012 à 13:51:00
Inscrit le mercredi 16 septembre 09 - 4348 commentaires
en même temps une ligne fibre 100Mega à débit garanti, c'est un SMIC pour l'abonnement mensuel. pas super intéressant pour un particulier...


Y'a pas de rapport avec ce que je disais, je répondais juste sur le fait que Jarodd disait qu'ils ne parlent pas des débits. Or les sites des FAI en parlent, mais il semble que les commerciaux en soient incapables.
(en même temps un commercial qui connait le produit qu'il vend..)

Je n'ai à aucun moment parlé d'offres professionnelles à débit garanti, d'où le fait que j'ai utilisé l'expression "débit théorique possible", et d'où le fait que les offres pour particuliers ont souvent la mention "jusqu'à".
Avatar de Patch INpactien
Patch Le dimanche 8 avril 2012 à 14:06:11
Inscrit le vendredi 7 mai 04 - 27811 commentaires


Y'a pas de rapport avec ce que je disais, je répondais juste sur le fait que Jarodd disait qu'ils ne parlent pas des débits. Or les sites des FAI en parlent, mais il semble que les commerciaux en soient incapables.
(en même temps un commercial qui connait le produit qu'il vend..)

Je n'ai à aucun moment parlé d'offres professionnelles à débit garanti, d'où le fait que j'ai utilisé l'expression "débit théorique possible", et d'où le fait que les offres pour particuliers ont souvent la mention "jusqu'à".
j'avais mal compis tes propos
Avatar de -SQP- INpactien
-SQP- Le dimanche 8 avril 2012 à 14:14:19
Inscrit le samedi 3 juin 06 - 181 commentaires

[...] en me faisant comprendre que seul le débit descendant était impencortant, et que 10 ou 100 Mbps n'avaient aucune influe sur les services proposé par la Fibre par Orange, que ce chiffre n'avait aucune importance (sous entendu, 10 100 ou 1000 Mbps, on aura toujours accès à tout ce qu'on souhaite sans jamais être limité). Perso j'appelle cela de la publicité mensongère. Et je précise que j'ai eu plusieurs commerciaux qui m'ont le même discours.

le truc marrant, c'est que c'est exactement le même commercial qui va essayer de t'expliquer que TOUT va aller 10 fois plus vite avec l'offre 100Mbps au lieu de la 10Mbps si il a 2 tarifs à proposer, pour te refourguer le plus gros. (sans bien sur préciser qu'à part pour du bon gros transfert et sur un serveur qui tient la charge, et si le réseau vers ce serveur n'est pas trop saturé (cogent?), on ne verra aucune différence)

Edité par -SQP- le dimanche 8 avril 2012 à 14:16
Avatar de SebGF INpactien
SebGF Le dimanche 8 avril 2012 à 14:47:49
Inscrit le mercredi 16 septembre 09 - 4348 commentaires
j'avais mal compis tes propos


Y'a pas d'mal
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le dimanche 8 avril 2012 à 14:57:37
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27124 commentaires


Par définition, vendeur porte à porte = voleur... Mais j'avoue n'en avoir jamais vu un seul de ma vie pour Orange. Ni même avoir été appelé par aucun service commercial de FAI/Opérateur mobile en fait, je dois avoir de la chance. Et pourtant c'est pas faute d'avoir eu un numéro de fixe spammé à mort.

Mais bon, tant qu'il y aura des gens pour signer un contrat sans le lire, cette espèce de voleurs existera. Ca me rappelle quand j'ai signé mon assurance tient, la nana qui me donne le bouquin des conditions "à lire plus tard". J'ai lu tout le bouquin sur place et j'ai signé une fois tout expliqué et passé au peigne fin. Je ne dois pas avoir le profil de la victime consentante il faut croire...


Orange, c'est moi qui suis allé les voir en boutique et qui leur ai posé les questions qui vont bien pour la fibre, en leur disant d'entrée que je voulais du symétrique. Je n'avais pas un commercial de base devant moi, mais quelqu'un qui, visiblement, connaissait son produit et savait faire son boulot.

Dans ce cas-là, les boutiques physiques sont, anéfé, un plus.
Avatar de SebGF INpactien
SebGF Le dimanche 8 avril 2012 à 15:40:02
Inscrit le mercredi 16 septembre 09 - 4348 commentaires


Orange, c'est moi qui suis allé les voir en boutique et qui leur ai posé les questions qui vont bien pour la fibre, en leur disant d'entrée que je voulais du symétrique. Je n'avais pas un commercial de base devant moi, mais quelqu'un qui, visiblement, connaissait son produit et savait faire son boulot.

Dans ce cas-là, les boutiques physiques sont, anéfé, un plus.


Yep, pas comme les vendeurs de porte à porte qui le lundi te vendent des abonnements Internet, le mardi une encyclopédie et le mercredi te proposent de devenir témoin de Jehova.
;