S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

L'idée de segmenter les offres Internet fixe refait surface

Pour financer le très haut débit...

L’idée de segmenter les forfaits internet fixe est loin d’être enterrée. Dévoilé l’été dernier par notre confrère Owni suite à la fuite d’un document interne de la Fédération Française des Télécoms, le concept refait aujourd’hui surface via le premier ministre François Fillon. Son Centre d’Analyse Stratégique milite en effet pour cette solution afin de financer le très haut débit.

forfaits Internet fixe segmentation
Tableau publié par Owni l'an passé sur une possible segmentation des forfaits.

« Répondre aux demandes spécifiques de certains usagers »

Comment peut-on fibrer rapidement la France, alors que les tarifs internet sont parmi les plus bas du monde à pouvoir d’achat comparable ? Afin de trouver de nouvelles sources de revenus, le gouvernement a déjà imaginé dans le passé de multiples taxes, notamment sur les abonnés ADSL et mobiles, mais aussi sur d’autres produits comme les consoles, les télévisions ou même les fournisseurs de contenus (Google, Apple, Facebook, etc.). Ces taxes ont cependant toutes été abandonnées.

Selon le 55ème numéro de l’Edition Multimédi@ à paraître lundi prochain, le Centre d’Analyse Stratégique (CAS) du premier ministre a publié fin mars dans sa dernière note d’analyse la proposition suivante, toujours dans le but de financer le très haut débit : « Il paraît important, dans cette perspective, de promouvoir des offres tarifaires “segmentées”, qui permettraient de répondre aux demandes spécifiques de certains usagers tout en contribuant à faire croître le revenu moyen par abonné pour le très haut débit. »

Segmenter et non taxer

Plutôt de taxer à tout-va, l’idée serait donc d’augmenter les tarifs des abonnements à haut et à très haut débit en proposant des services haut de gamme, bien évidemment payants. Le CAS explique dans sa synthèse que cette segmentation ne s’oppose pas à l’existence d’un forfait de base, ni à « la mise en place d’un tarif social du haut débit dans un premier temps, puis, à terme, du très haut débit ».

Le Centre d’Analyse Stratégique de François Fillon ajoute que taxer les fournisseurs de contenus comme cela avait été imaginé n’est pas intéressant d’un point de vue financier. A contrario, les « gains qui pourraient être dégagés par les opérateurs en introduisant une segmentation de leur clientèle » peuvent être très importants.

Mais comment segmenter les offres et sur quels critères ? Le CAS précise trois critères possibles :
  • l’intensité de la consommation
  • la qualité des accès utilisés
  • les fonctionnalités additionnelles du terminal et les contenus couplés avec l’abonnement.
Cette idée deviendra-t-elle réalité un jour dans les mois ou années à venir ? Il est pour le moment difficile de le savoir tant le sujet est polémique. Cette éventualité ne doit cependant pas être écartée. Notre confrère Edition Multimédi@ note en effet que cette idée du CAS est en fait une reprise stricto sensu des propositions formulées par l’Idate dans son dernier rapport.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 06/04/2012 à 17:23

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 72 commentaires

Avatar de lampsak INpactien
lampsak Le vendredi 6 avril 2012 à 17:32:15
Inscrit le samedi 21 mai 05 - 328 commentaires
Juste comme ca, la segmentation existe déjà chez Orange: Deux choix de box + option debit symmetrique ...

Mais bon, si ca devient comme les telephones avec des forfaits qui font tout et rien, ca va craindre :(

edit: lapsus

Edité par lampsak le vendredi 6 avril 2012 à 17:33
Avatar de ulhgard INpactien
ulhgard Le vendredi 6 avril 2012 à 17:33:19
Inscrit le samedi 28 février 09 - 240 commentaires
Il va sans doutes falloir leur rapeller que détèriorer un service de facon volontaire pour creer artificielement un accès premium est illégal.
Avatar de Fantassin INpactien
Fantassin Le vendredi 6 avril 2012 à 17:34:26
Inscrit le lundi 5 novembre 07 - 4083 commentaires
Pour la fibre, faut prendre une mesure à la Mélenchon du genre : au delà de 5000 € par mois de revenus, on doit reverser 80% du revenu au CAS.
Simple, précis, efficace.

Ceux qui acceptent auront du 100 Mbits gratuit, ceux qui refusent auront les 100Mbites des prisonniers en taule !
Avatar de Skeeder INpactien
Skeeder Le vendredi 6 avril 2012 à 17:34:40
Inscrit le vendredi 18 mai 07 - 2585 commentaires
Je trouve que c'est dommage de segmenter sur les "fonctionnalités" (VoIP, P2P, Newsgroup) car ça créé des inégalités, et légitime certains usages.

Par contre, segmenter sur le débit (Up/Down) ne me semble pas idiot.
Avatar de pelotio INpactien
pelotio Le vendredi 6 avril 2012 à 17:38:07
Inscrit le lundi 24 mai 10 - 14 commentaires
Plus de revenus pour les FAI ne veut pas toujours dire plus d'investissement dans les réseaux!
Avatar de ed INpactien
ed Le vendredi 6 avril 2012 à 17:39:09
Inscrit le samedi 9 février 08 - 2217 commentaires
tout en contribuant à faire croître le revenu moyen par abonné pour le très haut débit.

Oh, la belle langue de bois, Je traduis : "faire payer plus cher l'abonné"

la qualité des accès utilisés
On touche à la neutralité du net là ?

Edité par ed le vendredi 6 avril 2012 à 17:40
Avatar de ed INpactien
ed Le vendredi 6 avril 2012 à 17:41:38
Inscrit le samedi 9 février 08 - 2217 commentaires
Il va sans doutes falloir leur rapeller que détèriorer un service de facon volontaire pour creer artificielement un accès premium est illégal.

C'est exactement le but final visé
Avatar de Skeeder INpactien
Skeeder Le vendredi 6 avril 2012 à 17:43:16
Inscrit le vendredi 18 mai 07 - 2585 commentaires

On touche à la neutralité du net là ?

Je ne pense pas. Quand on parle de "Qualité" ça serait plutôt le débit minimal assuré par exemple (aujourd'hui il n'y en a pas sur la plupart des offres).
Avatar de WereWindle INpactien
WereWindle Le vendredi 6 avril 2012 à 17:46:49
Inscrit le mercredi 2 avril 08 - 5761 commentaires
Il va sans doutes falloir leur rappeler que détériorer un service de façon volontaire pour créer artificiellement un accès premium est illégal.

+1
Je le pensais en d'autre terme mais ça revient à cela.
Si on segmente, ça implique que :
- soit le niveau actuel sert de niveau de base et les tarifs augmenteront avec le débit/service (symétrie par exemple... je n'en vois pas d'autre qui ne soient pas des aveux coups de p)
- soit on sabre dans les capacités dont profitent actuellement les usagers (bridages) et ceux qui ont de la chance aujourd'hui (ligne de qualité, proximité du DSLAM, que sais-je encore...) devront payer plus pour garder une qualité de service équivalente (et là c'est car modification unilatérale du contrat* ....

* même s'ils peuvent se cacher derrière la mention "jusqu'à xx Mbps" pour envoyer paître l'objecteur.
PS : ma réflexion ne prend même pas en compte ceux qui ont déjà une connexion merdique atteignant à peine des 512 K voire ceux qui n'ont absolument rien.

En résumé, sans contrepartie commerciale sérieuse, ça ressemble fort à de la magouille pour augmenter les prix...
Enfin, l'article est bien centré sur les revenus générés et laisse donc peu de place à l'espoir... consommateur, cochon de payeur...

Edité par werewindle le vendredi 6 avril 2012 à 17:47
Avatar de Apone INpactien
Apone Le vendredi 6 avril 2012 à 17:48:04
Inscrit le mardi 14 février 12 - 95 commentaires
Il va sans doutes falloir leur rapeller que détèriorer un service de facon volontaire pour creer artificielement un accès premium est illégal.
Bonjour,

tu pourrais développer d'où tu sort ça STP ?
Tu m’intéresses.
(ce n'est pas un sarcasme)
;