S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

FTTH : Free ne cherche plus à raccorder de nouveaux immeubles

Mais plutôt à attirer les abonnés

La fibre optique jusqu’au domicile de l’abonné (FTTH) reste actuellement en France très confidentielle. La faute à une publicité quasi inexistante, un très faible taux de conversion des abonnés pourtant éligibles et au succès de l’ADSL encore trop important. Et cette situation ne devrait pas s’inverser, tout du moins du côté de Free. Notre confrère ZDNet a ainsi dévoilé hier que Free avait fortement réduit le nombre de nouveaux immeubles fibrés.

Free fibre optique 100Mbps

Mieux vaut raccorder que de signer de nouveaux immeubles

Une nouvelle stratégie a été mise en place par Free en matière de très haut débit. Désormais, l’opérateur préfère se concentrer sur les immeubles fibrés et se contente de deux actions : convaincre les habitants des immeubles qu’il a déjà fibrés afin d’augmenter le taux de pénétration, et louer le réseau des immeubles fibrés par ses concurrents.

Interrogé par ZDNet, Maxime Lombardini, le directeur général d’Iliad, a été très clair sur ce point : « Nous pensons qu'il est plus important de transformer les logements éligibles en logements raccordés plutôt que de chercher à signer le plus d'immeubles possible. Vu le taux de transformation encore trop faible, on se focalise d'abord sur les immeubles signés avant de chercher à en couvrir d'autres. »

Un taux d'abonnement misérable...

Il est vrai que la situation actuelle est assez désastreuse. Selon l’ARCEP, au 31 décembre 2011, la France comptait 1,475 million de foyers éligibles au FTTH, pour 200 000 foyers abonnés, soit un taux de pénétration de seulement 13,5 %. Et selon des données de l’Idate, Free ne comptait en juin dernier que 28 000 abonnés pour 450 000 foyers raccordés, soit un taux d’abonnement misérable de 6,22 %...

À ce constat particulièrement médiocre, rajoutez les problèmes de conventions avec de nombreux immeubles que connaît Free depuis 2010, et les investissements importants qu’il doit absolument réaliser dans le secteur mobile. Résultat, Free tente désormais d’optimiser au mieux ses investissements en se concentrant sur les abonnés plus que sur les immeubles.

Orange, leader incontesté du FTTH

Cette stratégie ne semble cependant pas être celle de SFR et surtout d’Orange. Ainsi, selon notre confrère, Free a revu à la baisse le nombre de logements ayant signé un accord, passant de 592 000 en septembre dernier à 265 000 désormais. A contrario, Orange est passé de 897 000 à 1,1 million de logements, et SFR de 361 000 à 450 000. Au final, Orange et SFR représentent désormais la quasi totalité des déploiements de nouveaux immeubles.

Nombre d'abonnés : les chimères de Free

Cette nouvelle tactique, si elle a de grandes chances d’être payante pour Free financièrement à court terme, le sera-t-elle en termes d’abonnés ? Rappelons-nous en effet qu’en mai dernier, Free a annoncé qu’il comptait atteindre 100 000 abonnés fin 2011, total qui n’a pas été atteint, bien loin de là. Pire encore, en 2010, Maxime Lombardini a annoncé lors d'un colloque organisé par l'Arcep que « fin 2012 ou début 2013, nous aurons donc 700 000 à 800 000 abonnés à la fibre optique jusqu'à leur domicile (FTTH), c'est à dire bénéficiant de 100 mégabits par seconde ou plus ».

À ce jour, il est probable qu’un tel total de 700 000 à 800 000 abonnés FTTH pour fin 2012 ou début 2013 ne soit même pas atteint par l’intégralité des FAI français. Free a donc toutes les chances de manquer à sa parole. Ce fiasco sera peut-être compensé par un succès dans le secteur mobile, tout du moins si l’opérateur arrive à résoudre ses problèmes actuels.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 05/04/2012 à 00:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 195 commentaires

Avatar de Drepanocytose INpactien
Drepanocytose Le jeudi 5 avril 2012 à 13:17:45
Inscrit le jeudi 26 mai 11 - 9646 commentaires
Free qui ne veut plus investir et préfère louer le boulot des autres ?
Mais quelle surprise !


Edité par Drepanocytose le jeudi 5 avril 2012 à 13:18
Avatar de Optrolight INpactien
Optrolight Le jeudi 5 avril 2012 à 13:21:06
Inscrit le jeudi 1 avril 10 - 270 commentaires
je trouve le titre de l'article mal choisi.

Un titre comme: "free ne fibre plus d'immeuble" aurait été plus juste car Free raccorde toujours des immeubles au sens connexion fibre horizontale (fibre de la rue) à la fibre verticale (fibre dans les immeubles).


Certes quand on lit l'article la précision est apportée mais autant le faire dès le début !!
Avatar de Silenus INpactien
Silenus Le jeudi 5 avril 2012 à 13:26:55
Inscrit le jeudi 26 août 10 - 156 commentaires

Numéricable m'a l'air bien plus intéressant et ils proposent même une offre mobile identique à celle de Free. Même Orange est plus intéressant sur la fibre (offre à 24 euros sur la fibre en ce moment)


Sauf que chez NC, il faut bien se renseigner (sur les forums bien sur pas chez NC) car la stabilité de la connexion dépend vraiment de la zone ou te trouves...

Je suis en zone 100mbps et depuis 1 mois ma connexion ressemble plus à du 512 kbit / 1 mbps:

En journée, la semaine, c'est bon (entre 50mbps et 80 mbps) mais aux heures où les gens sont chez eux ( 18h - 00h30) c'est la cata (et je vous parle pas du ping > 200ms à ces heures là)...

Donc quand on est dans une zone surchargée de clients NC, il vaut mieux rester en adsl, ça évite les mauvaises surprises (bien entendu coté hotline: ras circuler, y'a rien à voir)

un petit exemple de la stabilité legendaire chez NC => ma grenouille hier

Edité par Silenus le jeudi 5 avril 2012 à 13:30
Avatar de ErGo_404 INpactien
ErGo_404 Le jeudi 5 avril 2012 à 13:28:17
Inscrit le lundi 16 mai 05 - 3903 commentaires


Qu'est-ce qui te permet de dire que cette idée (triviale), ils n'y ont pas déjà pensé et qu'ils l'ont écartée tout simplement parce que c'était du suicide économique ?
Sur quel délire te bases-tu pour affirmer en l'air comme ça que la solution de fibrer 'ceux qui le veulent vraiment comme toi' serait plus rentable que ce qu'ils font actuellement ?

Réveille-toi un peu: t'es en train d'avoir la position du gars qui râle parce que EuroDisney n'a pas implanté un immense parc d'attractions en plein cantal juste à côté de chez toi, tout ça parce que toi t'aimes bien EuroDisney et ce, même si 99.99% de tes voisins n'en ont strictement rien à foutre et ne dépenseraient pas un cent dedans.


Je n'ai pas trop à me plaindre encore une fois. Et je ne sais pas quelle solution était la meilleure, tout ce que je peux dire c'est que la solution actuelle n'est pas la bonne, puisqu'ils n'arrivent plus à rien et qu'ils arrêtent d'investir pour les suivants.
La solution aurait donc peut être été de faire plus de pub, tout simplement.
M'enfin t'as raison, c'est pas mon métier.
Avatar de jmclej INpactien
jmclej Le jeudi 5 avril 2012 à 13:31:40
Inscrit le jeudi 5 avril 12 - 3 commentaires


le GPON: une fibre jusqu'à l'immeuble (ou le coin de rue?), puis un démultiplicateur, puis plusieurs fibres, une pour chaque logement

le P2P: une fibre par logement jusqu'à l'immeuble, puis du matos, puis une fibre par logement

le point de mutualisation est en bas de l'immeuble, en vrai, il y a trois ou quatre fibre par logement, comme ça un fai qui couvre la rue peut proposer son offre au locataire d'un immeuble déjà fibré par un autre, juste en connectant sa fibre en bas de l'immeuble, au point de mutu

un fai P2P qui arrive avec sa fibre après un fai GPON, peut proposer du P2P


Merci pour ta réponse! C'est une bonne nouvelle, cela veut donc dire que si on est intéressé par le P2P, il y a moyen à terme de l'avoir, même si un fai GPON est passé en 1er. Par contre, ce que je n'avais pas réalisé, c'est que pour qu'un 2ème opérateur vienne proposer une offre fibre dans un immeuble déjà raccordé, il faut qu'il fasse également son déploiement fibre jusqu'à l'immeuble, c'est bien ça?
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le jeudi 5 avril 2012 à 13:56:57
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27132 commentaires
En ce qui me concerne, la fibre m'est indispensable parce que je diffuse beaucoup de données en ligne. J'ai un serveur chez moi en en ADSL, 12 heures pour télécharger un zip de 4 go par la personne branchée sur mon serveur, c'est rédhibitoire.

Maintenant, je relocalise tout chez moi (adieu Picasaweb et sa limite de 1Go pour les photos, adieu skydrive et son interface devenue inexploitable du jour au lendemain pour la diffusion de fichiers) et j'envisage de me prendre en ligne un compte genre dropbox ou Hubic pour de la sauvegarde en ligne de données critiques, en plus de mon serveur.

Mais il est vrai que c'est un cas d'espèce et, comme dit plus haut, il faut des services grand public nécessitant la fibre. D'autant plus que l'internet des particuliers va devoir faire une transition vers le sans cuivre, pas seulement pour des contraintes de débit (coûts d'entretien du réseau, prix du métal en hausse...). Donc, autant s'y mettre tout de suite.
Avatar de tuxman INpactien
tuxman Le jeudi 5 avril 2012 à 13:58:49
Inscrit le dimanche 11 juillet 04 - 1045 commentaires
Ah bin voilà! Je peux m’asseoir sur ma FTTH! Damned!



t'es pas le seul, la fibre passe en bas de chez moi mais comme l'immeuble est numéricable ; oualou la fibre .
Avatar de psikobare INpactien
psikobare Le jeudi 5 avril 2012 à 13:59:18
Inscrit le lundi 1 août 05 - 5185 commentaires
il faut qu'il fasse également son déploiement fibre jusqu'à l'immeuble, c'est bien ça?

bah oui, voilà, les opérateurs n'ayant pas tellement envie (ni la possibilité technique s'ils décident de technologies différentes) de se prêter du matos et de la fibre horizontale

encore que, dans le cas des fai ayant opté pour le GPON? je penses qu'ils ont des accords maintenant
Avatar de Chamaloxxx INpactien
Chamaloxxx Le jeudi 5 avril 2012 à 14:00:00
Inscrit le vendredi 4 mars 05 - 355 commentaires
Le gros gros gros problème de la fibre c'est pas tant son déploiement que ses usages.

Il n'y a pas de "killer app" fibre aujourd'hui. Si on a l'ADSL correct, on a déjà quasiment tous les usages du haut débit, le reste ne servant qu'à télécharger rapidement.

Or le téléchargement rapide n'est pas une killer app, mais juste un confort supplémentaire.

Il faut donc des idées de killer app. Eh les gars de chez Free (et les autres), une idée qui pourrait être doublement bénéfique : faire du VRAI jeu vidéo en streaming !

Tant qu'on reste sur le réseau du FAI, on a un débit et un ping de fou. Donc le fameux grââl des jeux déportés sur des grosses plateformes qui permettent de jouer aux derniers hits à la mode sans machine lourde est faisable : la box se contente d'afficher le jeu depuis les grosses babasses du FAI, et pour en profiter on loue les services (au jeu, au mois, je laisse les spécialistes compter ce qui rapporte le plus).
Avatar de Tolor Modérateur
Tolor Le jeudi 5 avril 2012 à 14:04:06
Inscrit le mercredi 5 août 09 - 12179 commentaires

Ce sont bien les FAI qui choisissent qui ils fibrent, non ? Je fais le rageux mais en réalité je suis déjà bien desservi par l'ADSL et je ne suis pas à plaindre, simplement je suis demandeur de la fibre et je ne l'ai pas (comme BEAUCOUP de monde), alors que les FAI s'amusent à fibrer des zones où il n'y a aucun demandeur en pensant que ça leur rapportera plus.
Ils auraient peut être du faire des sondages (l'ont peut être fait remarque) pour savoir qui comptait s'abonner.
Et puis comme dit dans la news, ils auraient peut être du faire un peu de pub aussi au lieu de réserver la connaissance de ce service aux seuls gens qui se renseignent d'eux même.

Avant de fibrer, il y a des études de marché, des demandes de syndic... En général, si ils fibrent, c'est qu'il y a eu de la demande.
;