S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Accord Orange/Free : des syndicats saisissent l’Autorité de la concurrence

Les avocats de Free ne vont pas chômer

Déjà attaqué par deux opérateurs mobiles « anonymes », l’accord d’itinérance entre Orange et Free Mobile est cette fois la cible des syndicats CFE-CGC et Unsa d’Orange lui-même, de SFR et Bouygues Télécom. Ces derniers ont ainsi saisi l’Autorité de la concurrence et accusent cette fois explicitement les deux opérateurs de pratiques anticoncurrentielles.

Antennes Morguefile

L'ARCEP très critiquée

Selon l’AFP, qui révèle cette information, les syndicats ont adressé un long courrier à l’Autorité de la concurrence. Et le contenu de cette missive n’y va pas par quatre chemins, pointant des « pratiques anticoncurrentielles mises en oeuvre par Orange France et Free Mobile sur le marché des services de téléphonie mobile ».

Les syndicats profitent d’ailleurs de cette correspondance pour tacler à nouveau l’ARCEP, comme ils l’ont déjà fait il y a quelques semaines de cela : « les modalités d’application du contrat d’itinérance ont été dévoyées par une interprétation de l’Arcep des obligations de Free Mobile contestée par l’ensemble des acteurs du marché ».

Une entente pour écraser la concurrence

Mais pour les syndicats, l’accord entre Free et Orange va bien plus loin. Selon eux, ce partenariat n’a qu’un seul but : tuer les MVNO et affaiblir SFR et Bouygues. En somme, les deux opérateurs sont suspectés d’entente caractérisée.

« Free Mobile a fait en sorte de conclure avec Orange France un contrat qui va bien au-delà d’un simple accord commercial et a conduit à une concertation qui a pour objet et pour effet d’évincer à court terme les opérateurs mobiles virtuels du marché des services de téléphonie mobile, et de mettre en difficulté SFR et Bouygues Telecom. »

L'emploi est en jeu

Le risque de licenciements « massifs » est de plus rappelé par les syndicats CFE-CGC / Unsa, des propos néanmoins tempérés par avance par le président de l’ARCEP. Ce dernier a en effet affirmé il y a quelques jours qu’un impact négatif sur l’emploi était probable, mais qu’il consisterait plutôt en des gels de recrutement qu’à des licenciements bruts et massifs. Des employés de certains grands opérateurs nous ont cependant confirmé que le climat actuel était particulièrement tendu. Des licenciements pourraient être ainsi annoncés sous peu…

Après la brigade financière de Paris, l’Autorité de la concurrence devra donc s’attacher à mettre toute la lumière sur cet accord.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 31/03/2012 à 00:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 56 commentaires

Avatar de js2082 INpactien
js2082 Le samedi 31 mars 2012 à 14:47:16
Inscrit le dimanche 18 novembre 07 - 1658 commentaires
Haaa, l’hôpital qui se fout de la charité, c'est beau.

Free fait du bénéfice quelque soir le forfait proposé. Orange et bouygues se sont alignés dessus dès l'annonce de Free, et même des mvno (tel zero forfait) ont baissé leur tarfif à un prix similaire à celui de Free.

Ces modifications se sont faites très rapidement et apparemment sans réels problèmes. Les opérateurs devant alors seulement réduire leur marge pour rester compétitifs (et ainsi arrêter de couillonner leurs clients de plusieurs dizaines d'euros par mois).
S'ils se sont adaptés si vite, c'est qu'ils pouvaient le faire économiquement parlant, et ce, bien avant l'arrivée de Free, et qu'ils l'ont anticipé depuis plusieurs mois (on ne change pas de stratégie commerciale du jour au lendemain sans études préalable, hein).

Du coup, je vois mal en quoi ces tarifs pourraient être considérés comme des prix prédateurs (visant à tuer la concurrence) sachant qu'ils ne font que réduire leur bénéfice mais ne se créent pas de déficit ; et je vois mal comment le contrat d'itinérance entre Orange et Free pourrait du coup nuire à la concurrence.

De même, il n'y a aucune raison pour justifier les possibles licenciements futurs, car les opérateurs ne font que diminuer leurs bénéfices, ils ne subissent aucune perte et les comptes des sociétés restent dans le vert .

Bien évidemment, si certains opérateurs ne veulent pas s'adapter en réduisant leurs bénefs, ils perdront leurs clients et auront des difficultés financières. C'est ce qu'on appelle la concurrence: proposer les meilleurs produits aux meilleurs tarifs (tout en fonctionnant).

Au final, cette histoire va faire perdre du temps à l'Autorité de la concurrence et de l'argent au contribuable.
Dommage que ces syndicats n'aient pas porté plainte plutôt. Ils auraient ainsi fait l'objet d'une condamnation pour procédure abusive. Ça leur aurait peut-être servi de leçon.


Edité par js2082 le samedi 31 mars 2012 à 14:48
Avatar de Deep_INpact INpactien
Deep_INpact Le samedi 31 mars 2012 à 14:50:00
Inscrit le vendredi 11 novembre 11 - 2882 commentaires


Les syndicats, c'est comme pour les politiques, en théorie ils sont là pour défendre et au final une bonne majorité détournent le système à leur avantage...

Dans le cas présent, on a plus affaire à des "contremaîtres" que la direction encourage à créer un syndicat, même s'ils n'en n'ont pas besoin, pour défendre l'entreprise.
Avatar de huskie INpactien
huskie Le samedi 31 mars 2012 à 15:10:21
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires


Les syndicats, c'est comme pour les politiques, en théorie ils sont là pour défendre et au final une bonne majorité détournent le système à leur avantage...

Dans le cas présent, on a plus affaire à des "contremaîtres" que la direction encourage à créer un syndicat, même s'ils n'en n'ont pas besoin, pour défendre l'entreprise.

C'est marrant, n'étant pas syndiqué et ayant un litige avec mon employeur, je suis allé à la maison des syndicats, ait rencontré un permanent CGT et ait remporté mon procès devant les prud'hommes (représenté par la CGT) haut la main.

En France, on ne se' syndique pas mais on est bien content de faire appel aux syndicats en cas de problèmes.
Ce n'est pas le cas de tous les pays où les syndicats ne défendent que leurs adhérents.

Alors vomir sur les syndicats, c'est la norme jusqu'au moment où on en a besoin.
Avatar de athlonx2 INpactien
athlonx2 Le samedi 31 mars 2012 à 17:38:24
Inscrit le jeudi 7 mai 09 - 883 commentaires

C'est marrant, n'étant pas syndiqué et ayant un litige avec mon employeur, je suis allé à la maison des syndicats, ait rencontré un permanent CGT et ait remporté mon procès devant les prud'hommes (représenté par la CGT) haut la main.

En France, on ne se' syndique pas mais on est bien content de faire appel aux syndicats en cas de problèmes.
Ce n'est pas le cas de tous les pays où les syndicats ne défendent que leurs adhérents.

Alors vomir sur les syndicats, c'est la norme jusqu'au moment où on en a besoin.

En France, j'appelle pas ça des syndicats, ils baissent leur froc en échange de protection personnelle, la faute aussi à notre mentalité, j'avoue. Par contre en Allemagne, IG Métal, ça c'est un vrai syndicat qui a empêché maintes fois la fermetures d'usines, empêchant la délocalisation de leur industrie et ce qui fait que maintenant on cite l'Allemagne comme l'exemple européen.

Donnez moi un syndicat qui a des cou.... Au c.. J'adhère de suite !



Avatar de Jarodd INpactien
Jarodd Le samedi 31 mars 2012 à 18:22:27
Inscrit le mardi 26 octobre 04 - 19540 commentaires
C'est l'hôpital qui se moque de la charité ! Mais au moins en accusant d'entente, ils savent de quoi ils parlent...

Mais cette saisine est une bonne chose, ça fait presque 3 mois qu'ils font ces reproches, là c'est un bon moyen de démêler le vrai du faux. Si entente il y a elle devra cesser (remise en cause de l'accord bipartite ?), par contre si aucun abus n'est relevé, j'espère que ces syndicats auront la décence d'arrêter leurs attaques dans les medias !

Edité par jarodd le samedi 31 mars 2012 à 18:23
Avatar de Dv INpactien
Dv Le samedi 31 mars 2012 à 18:51:17
Inscrit le lundi 12 juillet 04 - 2206 commentaires

C'est marrant, n'étant pas syndiqué et ayant un litige avec mon employeur, je suis allé à la maison des syndicats, ait rencontré un permanent CGT et ait remporté mon procès devant les prud'hommes (représenté par la CGT) haut la main.

En France, on ne se' syndique pas mais on est bien content de faire appel aux syndicats en cas de problèmes.
Ce n'est pas le cas de tous les pays où les syndicats ne défendent que leurs adhérents.

Alors vomir sur les syndicats, c'est la norme jusqu'au moment où on en a besoin.


Marrant, j'ai l'exemple d'un ami, ex-adhérent d'un syndicat (donc qui ne l'etait plus), qui s'est fait envoyé bouler quand il a eut un problème avec son employeur, il est finalement allé aux prud'hommes avec l'assistance protection juridique de son assurance... comme quoi.
Avatar de Youka INpactien
Youka Le samedi 31 mars 2012 à 19:42:15
Inscrit le vendredi 8 février 08 - 863 commentaires
Ce qui me ferait marrer c'est que l'autorité conclue finalement que "En effet les MVNO n'ont pas assez de marge de manœuvre pour faire des bénéfices".

Je sais pas bien ce que se figurent ces clowns mais ça m'étonnerait beaucoup qu'ils obligent Free à remonter ses tarifs...Non ils vont plutôt forcer les opérateurs en place à baisser leurs tarifs MVNO...
Avatar de TexMex INpactienne
TexMex Le samedi 31 mars 2012 à 21:17:42
Inscrite le samedi 6 janvier 07 - 1337 commentaires


attends donc l'édito (pastaper.gif)

Bon concernant la news, je vois mal pourquoi Orange voudrait tuer les MVNO, vu qu'ils en ont tout de même quelques-un (moins que SFR certes).


FT/Orange a fait ça depuis la nuit des temps.
*Le tarif de la minute fixe coupé en deux = Kertel (un des plus connu) et consort coupé en deux aussi.
*Adsl menacée en 2008 et pan un coup de tarif et tout les "petits" disparaissent.
*Adsl menacée en 2010 (sont cher quand même) = pan! un coup de forfait OPEN. Même l'ARCEP a couiné a l'époque. Donc maintenant le forfait OPEN est un peu moins visible mais existe toujours.

La différence aujourd'hui est qu'ils se servent de Free pour déstabiliser. Il ne reste que 3 vrais opérateurs. Free doit s'incruster dans le mobile pour en devenir un vrai.


la concurrence serait une pratique anticoncurentielle.. faut avoir des cojones pour ne pas se marrer en soumettant la plainte :p (les mvno n'étant que des revendeurs sur un marché captif qui a vocation à disparaître si les vrais opérateurs proposent de vrais tarifs (car ils n'apportent aucune plus value il faut bien le dire ..), et pas des concurrents à ces opérateurs, va falloir qu'ils soient très convaincants quand même)


Je ne pense pas que ce soit la concurrence qui soit dénoncée ici. Plutôt la dénonciation de la stratégie de Free qui consiste a faire de l'annonce et "après on voit". Tout est dans le "après on voit". Qui a dit FTTH ? Donc ce qui est mis en avant est l'effet d’annonce qui, cette fois, a de vrai répercutions sur le marché de l'emploi Telecom.


le syndicat d'orange qui se plaint des pratiques de sa propre entreprise et c'est étrangement que maintenant qu'il se réveille


Nan c'était avant. Tu as loupé quelques épisodes. Mais je te l'accorde celui de février et d'aujourd'hui sont un peu différents.


[quote:4094873:RoroGeek]" qui a pour objet et pour effet d’évincer à court terme les opérateurs mobiles virtuels du marché des services de téléphonie mobile, et de mettre en difficulté SFR et Bouygues Telecom."

Oui, allo la terre, ça s'appelle la concurrence, la loi du plus fort !
C'est sûr qu'un accord pour créer la concurrence, ça doit les changer d'un accord pour entente sur les prix ! Quoi de plus logique au final que l'opérateur à qui appartient le réseau soit plus intéressant qu'un MVNO ? Au pire, ce n'est qu'un juste retour à la normale...


La concurrence est très réglementée. Sinon ce serait trop facile. Tu prend un réassureur (celui qui assure les assureurs) qui dispose de plein de milliard. Tu lâches 20Md€ pour faire un réseau en béton armé avec au passage graissage de patte d'élu, tu casses les prix et tu attends que les bateaux coulent les uns après les autres. Du touché-coulé économique.


Enfin, j'ai lu, mais de source non sûre que ce syndicat n'est pas celui des employés mais celui des cadres, qui défendent plutôt les intérêts des patrons et de leur boîte que l'intérêt général ou ceux des employés.


Ce sont les seuls syndicats qui restent puisque les call center se sont fait dégager en offshore bien souvent.
Généralement :
-Archi / ingénierie / NOC + intervenant c'est cadre et assimilé cadre.
-Call center = Agent de maitrise / non cadre


Ben non... pour le moment on a des hypothétiques "licenciements ou non renouvellements de contrat" dixit les syndicats et/ou les patrons des 3 opérateurs historiques. Je n'ai pas vu/lu qu'il y avait eu des pertes d'emplois réels et significatifs.

Sources ??? les personnes qui posent les antennes, les hotliners se sont des Indiens ?

copain


A partir du moment ou les syndicats communiquent publiquement sur le sujets cela suppose déjà qu'en interne, syndicat et patronnât commencent les discussions / négociations.




Mais toi, tu trouves normal les tarifs pratiqués jusqu'ici par SFR, Orange et Bouygues? Faut savoir que c'était l'un des tarifs les plus chers d'Europe.. Difficile de ne pas croire à une entente entre ces trois opérateurs. Et après on veut nous faire croire que c'était pour préserver les emplois. Vu les bénéfices, ils avaient de quoi très largement les préserver..
Maintenant, s'ils menacent de supprimer des emplois, ce n'est pas parce qu'ils n'ont plus de quoi les payer, mais simplement parce qu'ils ne sont pas content de devoir faire moins de bénéfices.

Tout ce qu'a fait Free, c'est une remise en place des choses, à leur juste valeur.
Par ailleurs, si les opérateurs historiques avaient pratiqué des tarifs plus abordables, ils auraient attiré beaucoup plus de monde. En effet, depuis que Free est arrivé sur le marché, beaucoup de consommateurs ont contracté leur premier forfait.


Je ne pense pas qu'un type qui bossait dans un call center (genre emploi alimentaire) apprécierai ce discours. Lui il a vu son emploi partir au Maroc pour des questions de cout et de concurrence. Reste plus que des "N2" en France.

Free n'a jamais remis en place quoi que ce soit. Ce n'est certainement pas Free qui prône une politique de défense de l'emploi français. A vrai dire ça ne l'arrange absolument pas.


En France, j'appelle pas ça des syndicats, ils baissent leur froc en échange de protection personnelle, la faute aussi à notre mentalité, j'avoue. Par contre en Allemagne, IG Métal, ça c'est un vrai syndicat qui a empêché maintes fois la fermetures d'usines, empêchant la délocalisation de leur industrie et ce qui fait que maintenant on cite l'Allemagne comme l'exemple européen.

Donnez moi un syndicat qui a des cou.... Au c.. J'adhère de suite !



En Allemagne il n'y a pas de salaire minimum. Ils sont a peine en train d'en débattre et ce ne sera pas du même niveau que la France. Pas de SMIC!! du coup t'en a qui sont payé 600€ par mois. Et tu vis comment avec ça en Allemagne ? A dix dans une piaule ? Ce sont les ultra libéraux qui vantent les mérites de l'Allemagne. Et si je peux te donner un conseil : faut pas les croire. Le peuple allemand a bien des tracas et ça commence a ce voir.

Le syndicat a autant de burnes que d'adhérent et que la législation sur le droit de grève. Aussi simple que çà. Tiens; parles en a un anglais ça va le faire marrer. Depuis Tatcher c'est tellement compliqué de faire grève en Angleterre que les syndicats sont rendu a favoriser les plan de départs. En france çà en prend le chemin.


Avatar de Oungawak INpactien
Oungawak Le samedi 31 mars 2012 à 21:48:14
Inscrit le mercredi 20 août 08 - 1537 commentaires
« pratiques anticoncurrentielles mises en oeuvre par Orange France et Free Mobile sur le marché des services de téléphonie mobile » (...) En somme, les deux opérateurs sont suspectés d’entente caractérisée.

C'est vrai que généralement lorsque des gens signent un contrat c'est qu'ils sont d'accord avec son contenu... Et si on doit considérer le moindre accord commercial comme anti-concurrenciel maintenant... (On n'autorise que ceux donnant un avantage décisif aux concurrents qui ne sont pas concerné ?)

Ouin Ouin ! *snif*

Et ben ! Entre ça et les guerres de brevets qui ont explosés pour qu'Android rapporte de l'argent à ses concurrents et que les concurrents d'Apple ne puisse tout simplement pas vendre leurs produits (étonnamment, c'est tout de suite plus simple après)... Que c'est dur de faire des bons produits pour se démarquer !
Avatar de huskie INpactien
huskie Le samedi 31 mars 2012 à 21:59:10
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires

C'est vrai que généralement lorsque des gens signent un contrat c'est qu'ils sont d'accord avec son contenu... Et si on doit considérer le moindre accord commercial comme anti-concurrenciel maintenant... (On n'autorise que ceux donnant un avantage décisif aux concurrents qui ne sont pas concerné ?)

Ouin Ouin ! *snif*

Et ben ! Entre ça et les guerres de brevets qui ont explosés pour qu'Android rapporte de l'argent à ses concurrents et que les concurrents d'Apple ne puisse tout simplement pas vendre leurs produits (étonnamment, c'est tout de suite plus simple après)... Que c'est dur de faire des bons produits pour se démarquer !

Orange a signé le contrat d'itinérance bien avant que Free sorte ses offres et son réseau.
Le réseau est ridicule, juste de quoi satisfaire l l'Arcep. L'itinérance va bouffer l'intégralité de la marge de Free.
Il n'empêche que l'offre de Free va tirer la QoS vers le bas et supprimer des emplois en France. D'où la réaction des syndicats.
;