S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

GNOME 3.4 renforce l'intégration et la cohérence de ses interfaces

Une vraie bonification de l'environnement

GNOME est l’un des environnements de bureau que l’on retrouve régulièrement dans les distributions Linux. La nouvelle version 3.4 est la seconde mise à jour majeure de l’environnement depuis le passage à la branche 3.X, les versions impaires étant dédiées au développement et aux tests. GNOME 3.4 apporte de multiples améliorations et continue le polissage de l’environnement.

gnome

Globalement, l'interface de GNOME est plus aboutie. Le thème a évolué, l’ensemble des contrôles lissés et on remarque facilement une apparence graphique cohérente avec une empreinte forte sur l’ensemble des applications.

L’application Documents a reçu une importante mise à jour. Elle sert à gérer l’ensemble des documents de l’utilisateur et peut désormais créer des collections. Elle prend en charge également l’impression et bénéficie d’une interface beaucoup plus propre que précédemment. Question interface, le navigateur Epiphany en profite aussi. Il a en outre changé de nom pour s’appeler tout simplement « Web », et améliore autant les performances que la prise en charge des technologies.

gnome

Parmi les autres grandes améliorations d’interface, on pourra citer celles de l’application Contacts, désormais plus simple et claire à utiliser, de Disques ainsi que de Clés et mots de passe. Dans l’ensemble, tout semble avoir été fait pour que l’utilisateur passe un moment agréable avec le système.

Au niveau du bureau lui-même, il faut noter que les extensions de GNOME 3.2 peuvent désormais embarquer leur propre panneau de configuration. Linuxfr.org souligne qu’environ 150 extensions ont été créées sur les six derniers mois et qu’il s’agit d’un vrai succès. Les extensions sont puissantes puisqu’elles permettent d’ajouter facilement des fonctionnalités au système.

Plusieurs simplifications ont en outre été ajoutées. Par exemple, la recherche est beaucoup plus précise dans les applications et une nouvelle API permet aux applications de devenir autant de fournisseurs de recherches. Les aficionados du glisser/déposer pourront s’appuyer sur la combinaison Alt+Tab pour déplacer un contenu d’une application vers une autre. Autre amélioration : le mode maximisé des fenêtres, semblable à Unity, peut faire disparaître la barre de titre. Le menu de l’application s’inscrit alors dans la barre de menu générale.

gnome

Enfin, signalons la première apparition officielle de Boîtes dont nous avions déjà discuté. Il s’agit d’une interface très simplifiée permettant de créer facilement des machines virtuelles. Aux côtés des fonctions traditionnelles, on trouve la gestion des machines virtuelles distantes. Mais Boîtes permet également de créer des collections de bureaux distants. On peut considérer l’application comme un accès regroupé à tout un ensemble de machines qui sont simplement d’autres que celle de l’utilisateur. La version complète et finalisée de Boîtes ne sera cependant disponible que dans GNOME 3.6.

Ceux qui souhaitent plus de détails sur GNOME 3.4 pourront consulter l’annonce officielle ou bien l’actualité très complète sur Linuxfr.org. Comme d’habitude, les dépôts des diverses distributions Linux seront progressivement mis à jour et les utilisateurs recevront prochainement le signalement de la disponibilité.
Source : GNOME
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 29/03/2012 à 12:45

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 162 commentaires

Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le jeudi 29 mars 2012 à 19:25:34
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12030 commentaires
@jb c'est pas tellement le fait que tu sois un power user, c'est surtout que tu utilises du matériel différent et qui nécessite une interaction différente.

C'est ce que n'ont pas compris les développeurs de gnome (et microsoft avec le startscreen de windows 8 inadapté aux grands écran).
A chaque form factor il faut faire une interface adaptée.
Il faut que ce soit possible de basculer d'un type d'interface à un autre mais il ne faut pas mélanger tout en une seule interface parce que certains éléments ne sont alors plus utilisé de façon optimale.


Tout à fait.

Des usages trop éloignés impliquent forcément de se spécialiser.

On ne peut pas courir un grand prix et transporter des meubles avec le même véhicule.



Avatar de Winderly INpactien
Winderly Le jeudi 29 mars 2012 à 19:28:20
Inscrit le vendredi 19 mai 06 - 7542 commentaires
Pour mon cas personnel, j'ai mis mon système à jour vers opensuse 12.1.
Et plus flemmard que la moyenne je me suis pas renseigné sur le gnome fourni avec avant de faire la mise à jour (donc je parle de gnome 3.2.1)

Et c'est l'horreur. Mon pc serait un smartphone je pourrais apprécier mais là vraiment je peux pas.

J'ai fini par trouver un tuto sur youtube pour activer le mode "fallback" (lequel ressemble un peu à gnome 2).

J'ai installé compiz (je l'utilisais aussi avec gnome 2).

Mon pc est ainsi redevenu utilisable mais je regrette gnome 2.
Avatar de ben51 INpactien
ben51 Le jeudi 29 mars 2012 à 19:29:47
Inscrit le dimanche 15 mars 09 - 512 commentaires
Moi j'aime bien gnome shell rem.gif
Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le jeudi 29 mars 2012 à 19:30:09
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12030 commentaires


Par ce que quand tu n'es pas en train de switcher entre les applications, ça prend de la place pour rien.


L'argument pourrait être valable sur un écran très petit tel que celui d'une tablette ou d'un smartphone.

Mais sur un poste de travail avec un grand écran, l'espace occupé par la barre des tâches est insignifiant.



Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le jeudi 29 mars 2012 à 19:34:39
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3053 commentaires

Quand une nouveauté débarque, il est toujours tentant de vouloir s'y conformer.
...
Il est toujours plus difficile d'oser la rejeter.

Au contraire. Humainement le réflexe va plutôt vers un rejet du changement. C'est tout un travail de faire accepter un changement à un groupe de personne. On retrouve notamment pas mal de réaction irrationnelles comme par exemple considérer que ce qui n'est pas pareil qu'avant est forcément mauvais.

Et c'est globalement ce qui se passe avec Gnome 3 et Unity. On est en train de passer par un cycle classique de résistance aux changements (en plus d'une certaine maturation des concepts). On est passé de l'hystérie générale y'a un an a l'acceptation. Ca veut pas dire que tout le monde va aimer mais simplement qu'il y a pas mal d'exagération et de position tranchés.


Réfléchissez seulement un instant à la suppression de la barre des tâches : soit vous aviez accepté à tort une mauvaise nouveauté. Soit vous acceptez à tort sa suppression.

Non c'est simplement que ce sont des bureaux différents avec des concepts différents ou la barre des tâches telle qu'elle était n'a plus ça place. Perso sous Unity j'ai le dock qui me va très bien. Et pose moins de soucis pour certaines choses.


Personnellement, c'est parce que j'ai le recul que je sais que les mêmes utilisateurs peuvent applaudir un jour une nouveauté et le lendemain... sa suppression Croyez le ou non, mais il y a forcément un moment ou ils se sont trompés...

Et ils peuvent rejeter une nouveautés et l'accepter 6 mois après. Et tu repars dans tes "egocentrismes". Tu es le seul à avoir du recul ?


Il y a aussi malheureusement beaucoup de volonté d'imposer d'imposer des vérités uniques et parfois iniques.

Alors que Gnome 3 et Unity ne font pas l'unanimité et n'ont même pas encore fait leurs preuves, de très grandes distributions que je ne citerais pas ont pourtant fait le choix de les imposer sans même le moindre splash screen de choix au départ.

Je trouve cela plus qu'osé et je n'appelle pas cela respecter le libre choix des utilisateurs qui pour beaucoup ne sauront pas facilement installer d'autres environnements.

Il peut être tentant pour le monde libre de suivre les mêmes (mauvaises) habitudes que dans le monde propriétaire : imposer à des millions de gens la vision d'une poignée de programmeurs quand bien même leur vision est contestable et contestée...

L'histoire d'imposer un environnement est absurde. Puisqu'une distribution se définit justement par le fait qu'elle impose des choix par défaut à la place de ses utilisateurs. Mis à part si tu compiles tout et que tu montes ta propre distrib tu fera forcément face à des choix imposés. En plus tu m'excuseras mais les distributions comme Ubuntu ou Fedora ne propose pas et n'ont jamais proposé d'environnement au choix préinstallé. C'est pas recevable comme argument.

De même si une distribution veut avoir une identité et avancer il faut à un moment prendre des risques et faire bouger les choses. C'est ce qu'on fait Gnome et Ubuntu et plus anciennement KDE.

Edité par seb2411 le jeudi 29 mars 2012 à 19:35
Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le jeudi 29 mars 2012 à 19:45:33
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12030 commentaires

Encore une fois, on dirait que tu détiens la vérité absolue... Que tu es le seul à avoir le courage d'affirmer ton opinion et que les autres ne font que capituler sans avoir réfléchi. Tu ne peux pas concevoir qu'une autre personne, confronté aux mêmes problèmes que toi, puisse arriver à une conclusion différente ?


Je conçoit parfaitement qu'une personne puisse avoir une opinion différente. Mais j'attends surtout que ces personnes la justifient.

Regarde le nombre de livres de management qui donne des méthodes pour faire accepter le changement. Je pense au contraire de toi que beaucoup de gens sont réfractaires au changement. Chacun a ses habitudes, et même si le système est plus performant après la période de changement, ça ne vaut pas forcément le prix des efforts à faire.


Peut être faut t'il réaliser que la peur du changement n'explique pas tout.

Il ne faut quand même pas oublier que dans l'histoire de l'informatique, une très grande majorité des changements qu'on a tenté de nous imposer se sont révélés mauvais et ont fini par disparaitre.

Penser qu'on devrait forcément accepter un changement parce que c'est un changement, c'est juste du lavage de cerveau.

Heureusement, les gens peuvent changer d'avis. Il fut un temps, ils ont considéré que la barre de tâche était une bonne chose. Ensuite, ils se sont dit qu'il y avait une meilleure solution, mais comme la plupart des gens y étaient habitués, il ne l'ont pas changé. Puis pour diverses raisons (nouvelles expériences sur mobile par exemple), ils ont décidé qu'ils pouvaient faire évoluer leur interface.


Le problème, c'est qu'un poste de travail n'est pas utilisé comme une tablette ou une téléphone. Et visiblement, certains programmeurs ont eu tendance à l'oublier.

En informatique comme ailleurs, il y a des modes et des gens qui les suivent...

Encore une fois, j'explique leur raisonnement, mais je ne fais aucun jugement de valeur sur le fait que l'absence de barre de tâche soit une bonne chose. Sur le fond je suis d'accord avec toi d'ailleurs, mais d'autres personnes peuvent avoir un avis différent du mien, et je vais pas leur dire que ce sont des moutons qui acceptent tout ce qu'on leur propose sans broncher, et que c'est moi qui détient la vérité...


Tu peux constater par toi même que la majorité des gens ont tendance à tout accepter sans broncher et sans même savoir pourquoi.





Edité par Sr17 le jeudi 29 mars 2012 à 19:47
Avatar de balustre INpactienne
balustre Le jeudi 29 mars 2012 à 20:06:47
Inscrite le vendredi 10 octobre 08 - 4 commentaires

L'histoire d'imposer un environnement est absurde. Puisqu'une distribution se définit justement par le fait qu'elle impose des choix par défaut à la place de ses utilisateurs. Mis à part si tu compiles tout et que tu montes ta propre distrib tu fera forcément face à des choix imposés. En plus tu m'excuseras mais les distributions comme Ubuntu ou Fedora ne propose pas et n'ont jamais proposé d'environnement au choix préinstallé. C'est pas recevable comme argument.

De même si une distribution veut avoir une identité et avancer il faut à un moment prendre des risques et faire bouger les choses. C'est ce qu'on fait Gnome et Ubuntu et plus anciennement KDE.
Entièrement d'accord avec tout ça !!

De plus, la plupart des distributions laissent de toute manière le choix du bureau à l'installation. Sur Fedora par exemple, sont proposés à l'installation Gnome, KDE et xfce... Le passage à Gnome3 n'était donc pas réellement "imposé"...

Par ailleurs, Gnome3 se définit aussi par son lot d'extensions et là encore laisse un choix total à l'utilisateur. J'adore de manière générale la nouvelle interface de gnome, mais je n'étais pas forcément satisfaite du menu (mettre en veille par défaut... pas de bouton éteinde), ou encore de l'apparence de la date sans le jour...

Mais tout cela reste très facilement configurable en un clic à l'aide de gnome extensions :https://extensions.gnome.org/extension/3/bottom-panel/
Il est donc tout à fait possible de rajouter un dock, une barre des tâches, un menu alternatif etc. à gnome3 pour le rendre plus adapté à sa propre utilisation, et ce, en 2 clics... Je ne comprends pas comment on peut reprocher à cette interface d'imposer quoi que ce soit à l'utilisateur !!
Avatar de Rozgann INpactien
Rozgann Le jeudi 29 mars 2012 à 20:22:26
Inscrit le mercredi 16 janvier 08 - 1036 commentaires
Peut être faut t'il réaliser que la peur du changement n'explique pas tout.

Il ne faut quand même pas oublier que dans l'histoire de l'informatique, une très grande majorité des changements qu'on a tenté de nous imposer se sont révélés mauvais et ont fini par disparaitre.

Penser qu'on devrait forcément accepter un changement parce que c'est un changement, c'est juste du lavage de cerveau.


Je suis d'accord avec ce que tu dis ici. Mais c'est pas ce que tu disais dans le post auquel je répondais. Tu disais que la plupart des gens acceptaient le changement, et que tu étais un des seuls à réaliser que ce changement là était négatif et à l'affirmer haut et fort. C'est l'excès inverse à celui que tu dénonces.

Le problème, c'est qu'un poste de travail n'est pas utilisé comme une tablette ou une téléphone. Et visiblement, certains programmeurs ont eu tendance à l'oublier.

En informatique comme ailleurs, il y a des modes et des gens qui les suivent...

Je pense aussi que l'approche KDE (une interface par form factor, partageant la quasi-intégralité de leur code) est meilleure. Chez Gnome ou Microsoft, ils considèrent que le plus important, c'est que l'utilisateur retrouve la même interface sur tout ses appareils, pour pas avoir à apprendre un fonctionnement spécifique, quitte à imposer aux utilisateurs avancés d'apprendre des raccourcis clavier. Les utilisateurs basiques y gagnent, les utilisateurs avancés y perdent, mais comme il y a plus d'utilisateurs basiques (du moins pour Windows), pour eux c'est un bon calcul.

Tu peux constater par toi même que la majorité des gens ont tendance à tout accepter sans broncher et sans même savoir pourquoi.

Regarde les forums de n'importe quel site traitant de Gnome 3 ou de KDE 4 autour de leur sortie, et tu verras que tu trouveras beaucoup plus de mécontents que de personne qui sont satisfaites. Il y a des raisons légitimes dans les deux cas, mais je dirais plutôt que la majorité a une réaction irrationnelle au changement. C'est surtout flagrant pour KDE 4, à qui ont reproche encore de consommer trop de ressources, alors que ça fait longtemps qu'il est revenu au même niveau de consommation que Gnome 2 à fonctionnalité également et qu'il tourne parfaitement sur un Pentium IV. Il y a encore des gens sous KDE 3 alors que le code n'est plus maintenu, et que KDE 4 permet maintenant de faire absolument tout ce que permettait KDE 3.

L'argument pourrait être valable sur un écran très petit tel que celui d'une tablette ou d'un smartphone.

Mais sur un poste de travail avec un grand écran, l'espace occupé par la barre des tâches est insignifiant.


Bien que mon avis ne vaille pas grand chose, je préfère largement quand tu donnes de vrais arguments comme celui-là.
Avatar de megabigbug INpactien
megabigbug Le jeudi 29 mars 2012 à 20:55:57
Inscrit le jeudi 11 septembre 08 - 706 commentaires

Regarde les forums de n'importe quel site traitant de Gnome 3 ou de KDE 4 autour de leur sortie, et tu verras que tu trouveras beaucoup plus de mécontents que de personne qui sont satisfaites. Il y a des raisons légitimes dans les deux cas, mais je dirais plutôt que la majorité a une réaction irrationnelle au changement. C'est surtout flagrant pour KDE 4, à qui ont reproche encore de consommer trop de ressources, alors que ça fait longtemps qu'il est revenu au même niveau de consommation que Gnome 2 à fonctionnalité également et qu'il tourne parfaitement sur un Pentium IV. Il y a encore des gens sous KDE 3 alors que le code n'est plus maintenu, et que KDE 4 permet maintenant de faire absolument tout ce que permettait KDE 3.


Je pense que le cas de KDE 4 est différent de gnome shell ou de windows 8. Comme tu l'as dit la sortie de KDE 4 a été marquée par des problèmes de bugs et de performance mais ils ont réintégré l'ensemble des fonctionnalités de KDE 3 alors que gnome shell et windows 8 ont clairement changé d'ergonomie.

La transition de KDE 3 à KDE 4 s'apparente plus au passage de windows XP à Vista alors que la transition de gnome 2 à gnome shell s'apparente au passage de windows 7 à windows 8.


Edité par megabigbug le jeudi 29 mars 2012 à 20:59
Avatar de ouragan INpactien
ouragan Le jeudi 29 mars 2012 à 20:59:21
Inscrit le jeudi 6 novembre 03 - 18396 commentaires


Llanos ???

oui mais comment je fait pour éditer le boot de grub alors que celui ci n'est pas installer ... ?

nan, sur le liveCD tu pars pas direct en live, tu sélectionne les options.
Tu peux virer le modeset dans les options de démarrage.

;