S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Frédéric Mitterrand s’attaque aux prix cassés des banques d’images

Fracasser les prix cassés

Le ministre de la Culture a visiblement été sensibilisé par la question des banques d’images sur Internet. Celles-ci permettent à quiconque de vendre des photos ou d’en acheter. Elles ont donné naissance à des stocks immenses de contenus à prix cassés, malmenant les circuits de commercialisations traditionnels.

banque d'images CSPLA

Selon nos informations, Frédéric Mitterrand a adressé fin janvier une lettre de mission au Conseil Supérieur de la Propriété littéraire et artistique afin que celui-ci se saisisse du sujet (capture ci-dessus).

Le ministre ne cache pas les sources de son inspiration : « les organisations professionnelles, représentant tant les photographes que les agences de presse ou d’illustration, constatent que ces pratiques nouvelles créent une concurrence déloyale ». Il évoque à la fois un problème de « prix », tout en reconnaissant dans le même temps la liberté tarifaire dans le secteur. Mais peu importe : la diffusion parfois gratuite de ces images « met en péril tout un secteur d’activité ». Et c'est à ce problème qu'il entend remédier.

On se souvient que Fotolia, une banque d’images en ligne disponible sur le marché français, propose justement un service à prix cassé avec des licences d’utilisation atypiques avec notre droit. Cependant, sous le feu des critiques des organisations professionnelles, son responsable nous expliquait que Fotolia « est une société américaine de banque d’images. On propose des contrats de droit américain sur notre site qui effectivement ne peuvent pas se calquer exactement sur le droit français ». La banque avait malgré tout obtenu une labellisation « PUR » par la Hadopi, à la stupéfaction des professionnels du secteur.

La Rue de Valois veut justement que le CSPLA : « s’interroge sur la détermination du droit applicable à ces banques d’images – code de la propriété intellectuelle ou loi étrangère – et la liberté pour celles-ci de prévoir dans leurs licences l’application d’une loi étrangère au regard de l’indisponibilité de certaines prérogatives du droit d’auteur ». Le ministre souhaite que le CSPLA mène une analyse approfondie de la situation... tout en anticipant déjà une possible compatibilité des sites comme Fotolia et notre droit.

Dans ce cas, voilà l'idée : « le CSPLA pourrait proposer les pistes d’éventuelles adaptations qui permettraient aux auteurs, dans le contexte de large ouverture des conditions de circulations des œuvres, de continuer à bénéficier des sources de revenus et des protections nécessaires au développement de leurs activités. »
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 22/03/2012 à 12:15

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 98 commentaires

Avatar de 2show7 INpactien
2show7 Le jeudi 22 mars 2012 à 14:11:20
Inscrit le vendredi 24 juillet 09 - 9663 commentaires
Il faut aussi penser, qu'une photo brut, peut être recadrée de différentes façons. Ce qui donne son charme à la photographie et sa qualité.
Avatar de Guinnness INpactien
Guinnness Le jeudi 22 mars 2012 à 14:12:55
Inscrit le mardi 26 octobre 10 - 1160 commentaires

si madame michou qui vien de s'acheter un Nikon D7000 fait des clichés aussi bons dans son temps libre qu'un pro qui est payé pour le faire... c'est qu'il y a un problème...

C'est bien ça justement leur problème, avec la qualité du matos dispo à l'heure actuelle à prix relativement abordable pour le grand public la différence ne se fait plus vraiment sur la qualité du matos lui même mais sur celle de celui qui est derrière et ça ça fait mal au cul des glandus qui se prennent pour des artistes alors qu'ils ne touchent pas un caramel.

T'en a même de ces pseudos pros qui font chier les amateurs parcequ'ils doivent être les seuls à pouvoir prendre LA photo :
Perso mon truc c'est la photo d'action et ça m'est arrivé sur une course F2 -F3 inshore (des bateaux quoi) d'être prié de m'éloigner par un gars du service de sécurité parcequ'un des "pros présent avait été se plaindre que je me trouvais dans un endroit réservé à la presse (alors que je respectais les rubalises).
En fait l'empafé en question avait juste la haine parceque j'avais trouvé un point d'observation nickel à travers les buissons d'où j'avais une vue imprenable sur les virages à la bouée que lui avait été incapable de repérer et dès que je suis parti il s'est empressé de prendre ma place cet
Avatar de trouiller INpactien
trouiller Le jeudi 22 mars 2012 à 14:17:37
Inscrit le vendredi 17 février 12 - 46 commentaires
à suivre, il s'interroge c'est son droit (et son job), et demande des clarifications sur le cadre légal à apporter suite à des plaintes ... gueuler maintenant car on essaierait d'interdire alors que ce n'est pas évoqué, prévu, ou planifié est idiotique ..mais pas grave, si il demande c'est qu'il veut interdire car il est méchant !

Au contraire, ça peut représenter un danger de laisser ce genre de chose s'immiscer dans l'esprit collectif des gens en tant que "normalité"
Avatar de Goldy INpactien
Goldy Le jeudi 22 mars 2012 à 14:18:59
Inscrit le mercredi 2 novembre 05 - 963 commentaires


Heureusement qu'il y en a des photographes dans ton genre, si j'en avais côtoyé plus, j'aurais sans doute continué à faire ce métier.

Enfin comme je l'ai dis, ce n'est pas parce que les photographes font du bon travail que c'est nécessairement une démarche artiste, quand un bon cuistot fait un plat extraordinaire, il se tripote pas la nouille avec des droits d'auteurs, il fait son plat, on le paye et tout le monde est content.


Dans cette histoire, le problème pour moi est surtout qu'on puisse utiliser le travail de quelqu'un sans lui demander son avis ni le rémunérer. Que ce soit une œuvre d'art ou pas est un autre problème.


Le tribunal a jugé que son travail n'avait aucun caractère original, ce dont se réclamait le photographe, un peu comme ce qui sépare l'artiste peintre du peintre en bâtiment, le truc c'est que beaucoup de photographe ne sont en réalité que des peintres en bâtiments, ils sont juste persuadé d'être des artistes peintres.
Avatar de ceddec INpactien
ceddec Le jeudi 22 mars 2012 à 14:22:15
Inscrit le vendredi 18 novembre 05 - 168 commentaires



T'en a même de ces pseudos pros qui font chier les amateurs parcequ'ils doivent être les seuls à pouvoir prendre LA photo :
Perso mon truc c'est la photo d'action et ça m'est arrivé sur une course F2 -F3 inshore (des bateaux quoi) d'être prié de m'éloigner par un gars du service de sécurité parcequ'un des "pros présent avait été se plaindre que je me trouvais dans un endroit réservé à la presse (alors que je respectais les rubalises).
En fait l'empafé en question avait juste la haine parceque j'avais trouvé un point d'observation nickel à travers les buissons d'où j'avais une vue imprenable sur les virages à la bouée que lui avait été incapable de repérer et dès que je suis parti il s'est empressé de prendre ma place cet


Ca ne m'étonne pas, je me suis déjà disputé avec des collègues parce qu'ils voulaient mettre dehors un amateur.
Juste un point à préciser par contre, les places pour la presse sont justement réservée parce qu'elle sont contrôlés et qu'avoir une accréditation c'est pas toujours évident. Parfois cela peut se justifier, parce qu'il y a tout un travail un peu chiant en amont qui doit se faire.
Mais pour moi, un amateur qui vient me demander poliement si il peut s'installer à côté de moi, je demande pas mieux, ça me fait de la compagnie Ca m'est même arrivé de lui prêter du matos ou à l'époque de l'argentique de lui filer une ou deux bobines.
Avatar de Deep_INpact INpactien
Deep_INpact Le jeudi 22 mars 2012 à 14:36:42
Inscrit le vendredi 11 novembre 11 - 2881 commentaires
...un bon site pour des photos gratos, pratique mais attention à la qualité
http://www.sxc.hu/

+1 merci



Si non, durant ces dernières 5 années, y a t il eu un lobbying avec résultat positif à la clé du côté des citoyens ou associations de consommateurs ?
Avatar de ceddec INpactien
ceddec Le jeudi 22 mars 2012 à 14:43:19
Inscrit le vendredi 18 novembre 05 - 168 commentaires


Heureusement qu'il y en a des photographes dans ton genre, si j'en avais côtoyé plus, j'aurais sans doute continué à faire ce métier.

Enfin comme je l'ai dis, ce n'est pas parce que les photographes font du bon travail que c'est nécessairement une démarche artiste, quand un bon cuistot fait un plat extraordinaire, il se tripote pas la nouille avec des droits d'auteurs, il fait son plat, on le paye et tout le monde est content.


Je suis un peu mitiger quand on prend l'exemple d'un métier comme chef cuistot et qu'on le compare avec la photo. Le principe de la photo, c'est que de l'original tu peux le reproduire indéfiniment. Après tu me diras, de la recette originale du chef, tu peux la reproduire et la modifier comme tu en as envie.
Mais là ou je te rejoins, c'est pas au photographe de dire que c'est un artiste, mais au publique qui regarde ses photos d'en juger si il en est un ou pas. Après le domaine de la photo, c'est très vaste et le définir comme un art trop subjectif. Un photographe reporter peut aussi être un artiste quand on regarde les résultats du World Press, pourtant le but premier c'est de transmettre une information.
Avatar de Ph11 INpactien
Ph11 Le jeudi 22 mars 2012 à 14:50:33
Inscrit le mardi 15 mai 07 - 8254 commentaires
Le boulanger de la rue à côté est moins cher que celui de ma rue. Mitterrand va le casser ?

Ce gars a beau être cultivé, c'est un ignare en économie.

Maintenir la marine à voile la tête hors de l'eau en enfonçant la marine à vapeur...


Tout à fait ça.
Avatar de Fuinril INpactien
Fuinril Le jeudi 22 mars 2012 à 14:52:09
Inscrit le jeudi 8 avril 10 - 2606 commentaires

Mais là ou je te rejoins, c'est pas au photographe de dire que c'est un artiste, mais au publique qui regarde ses photos d'en juger si il en est un ou pas. Après le domaine de la photo, c'est très vaste et le définir comme un art trop subjectif.



A ce compte là on peut aussi parler de la musique... Des connards sans talents qui se prétendent artistes y en a un énorme paquet... et le pire c'est qu'il y en a plein de connus...
Avatar de Ph11 INpactien
Ph11 Le jeudi 22 mars 2012 à 14:56:22
Inscrit le mardi 15 mai 07 - 8254 commentaires
à suivre, il s'interroge c'est son droit (et son job), et demande des clarifications sur le cadre légal à apporter suite à des plaintes ... gueuler maintenant car on essaierait d'interdire alors que ce n'est pas évoqué, prévu, ou planifié est idiotique ..mais pas grave, si il demande c'est qu'il veut interdire car il est méchant !

Ça a toujours été propre aux français de voir des industriels demander l'aide au ministre afin de "réguler" des concurrents ou des innovation qui menacent leurs intérêts.

Et comme d'habitude, ça aboutit à ce que la France manque le train technologique, laissant cela aux Anglo-saxons et aux Allemands qui sont plus ouverts.

La France n'a pas évolué depuis Colbert.
;