S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Megaupload : Sarkozy souhaite aussi s'attaquer aux sites "pirates"

En taule les professionnels du tipiak

Outre ses projets de taxes et impôts touchant Internet, ce qui a aussitôt fait réagir Google, le président et candidat Nicolas Sarkozy a aussi abordé un thème bien particulier : le cas Megaupload. Pour l’ex-président de l’UMP, l’action du FBI contre le site hébergement doit être répétée, et la France y participera si besoin est.

Kim dotcom megaupload
Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload, avant son arrestation en janvier dernier.

« Rien ne ferait obstacle à ce que les autorités françaises lancent une telle opération sur la base du délit de contrefaçon » a-t-il ainsi affirmé au Point, dont l’interview sera disponible dans quelques heures dans la version papier. « C'est une simple question de coopération policière et judiciaire internationale et je souhaite qu'elle soit plus active. »

Il n’est donc pas question ici de surveiller et traquer les internautes, mais de s’attaquer directement à la source, aux sites ou services permettant le piratage, et à leurs administrateurs. Les sites « Allo » (Allostreaming et Alloshowtv principalement), fermés en pleine affaire Megaupload en janvier dernier, ont déjà fait les frais d’une attaque de leurs activités par le web, officiellement du fait des déréférencements sur les moteurs de recherche.

Mais l’attaque du FBI contre Megaupload, en collaboration avec les autorités et les polices d’une dizaine de pays dans le monde, est d’une toute autre envergure. La France n’a pas participé à cette opération, au contraire de ses voisins allemands, anglais et néerlandais. Mais l’aurait-elle pu ?

Pour Nicolas Sarkozy, la situation est en effet limpide : les personnes responsables de sites comme Megaupload et Megavideo doivent être sanctionnées pénalement. Néanmoins, en France, la loi protège l’hébergeur, notamment s'il réagit correctement à tout signalement de présence de fichier illégal. Il faut donc avant toute action prouver qu’un site ou ses administrateurs vont à l'encontre de la loi. Kim Dotcom, le créateur de Megaupload, est d’ailleurs accusé de racket, d’infraction au copyright et de blanchiment d’argent, ce qui explique en grande partie son arrestation.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 15/03/2012 à 02:48

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 114 commentaires

Avatar de oposs INpactien
oposs Le jeudi 15 mars 2012 à 10:01:51
Inscrit le lundi 11 octobre 04 - 9248 commentaires


Quel sont ces frais ?

Payer les acteurs, les techniciens, tout le personnel associe aux films, les societes tierces, les distributeurs, le marketing, les frais financiers, ...
Sans compter la prise de risque. S'ils financent un film qui se plante et ne rentre pas dans le budget, il faut qu'ils compensent sur des autres films.
En comparaison avec le webmaster: payer la bande passante et l'hebergement.
Avatar de Marc4444 INpactien
Marc4444 Le jeudi 15 mars 2012 à 10:06:39
Inscrit le dimanche 10 mai 09 - 462 commentaires
le nain veut imiter les états-unis, c'est son exemple, mais il n'arrivera jamais a la cheville d'un Obama


Oui, si Obama appliquait la politique américaine en France, il ne serait pas populaire du tout... bien moins que Sarko !
Avatar de Eagle1 INpactien
Eagle1 Le jeudi 15 mars 2012 à 10:16:28
Inscrit le dimanche 24 octobre 04 - 2824 commentaires
je me suis fait ****** mon compte MU
maintenant je paie encore plus cher pour u****t

qui saisiera les milions d'€ à prendre ? qui ?
Avatar de cwerle INpactien
cwerle Le jeudi 15 mars 2012 à 10:16:38
Inscrit le mercredi 22 décembre 04 - 46 commentaires
Je peux comprendre que des ayants-droits fasse la chasse sans vergogne aux "paradis numériques", je comprends moins qu'on n'ait pas la même ardeur à faire la chasse aux "paradis fiscaux".

A quand des agents du FBI s’infiltrant dans les coffres forts pour voir ce qui s'y trouvent ?

Ne trouvez-vous pas qu'il y a 2 poids 2 mesures ?
Avatar de carbier INpactien
carbier Le jeudi 15 mars 2012 à 10:17:37
Inscrit le mercredi 28 avril 10 - 4795 commentaires

Payer les acteurs, les techniciens, tout le personnel associe aux films, les societes tierces, les distributeurs, le marketing, les frais financiers, ...
Sans compter la prise de risque. S'ils financent un film qui se plante et ne rentre pas dans le budget, il faut qu'ils compensent sur des autres films.
En comparaison avec le webmaster: payer la bande passante et l'hebergement.

Je me répéte:

1- la TOTALITE de ces frais doivent être remboursés grace au CA issu des ventes de places de cinéma. Si ce n'est pas le cas, un film est un échec. La vocation première d'un film a toujours été de se rentabiliser grace à la diffusion en salle. Si les "producteurs" font des bouzes en se disant qu'ils se rattraperont sur les ventes de DVD c'est leur problème.

2- Pour les Films TV et les séries: elles sont déjà payées via leur diffusion sur le petit écran.

Dans un cas, comme dans l'autre, la vente de DVD et la VOD n'est qu'un bonus et OUI les producteurs aussi n 'ont qu'a payer la bande passante et l'hébergement.
Avatar de Boobies_Charlton INpactien
Boobies_Charlton Le jeudi 15 mars 2012 à 10:26:26
Inscrit le jeudi 15 mars 12 - 63 commentaires

Il sera retraité président, c’est assez bien payé il paraît.


"Ce montant ne dépend ni de la durée ni du nombre de mandats.
Le montant de la pension est égal aujourd'hui à 63.000,00 euros brut par an

(...) Il peut ainsi cumuler notamment le montant de cette pension avec celui du traitement reçu en tant que membre de droit du Conseil constitutionnel (NB : 12 000 € brut par mois (en 2009) ) "



Edité par Boobies_Charlton le jeudi 15 mars 2012 à 10:28
Avatar de GuyVer INpactien
GuyVer Le jeudi 15 mars 2012 à 10:29:27
Inscrit le mercredi 22 octobre 03 - 500 commentaires
Personne ne l'a prévenu que dans à peine 2 mois, il sera à Polemploi le garçon ?


Mais carrément on attend que ça, à part parler pour ne rien dire il ne fait rien (comme beaucoup de politiciens vous allez me dire, vous avez raison), enfin si il fait de la merde...
On en retire quoi de son mandat ? Rien... de positif en tout cas, que du négatif, et y en a qui veulent encore voter pour lui ?! Mais on va-t-on...

C'était ma minute politique. ooo.gif
Avatar de goodwhitegod INpactien
goodwhitegod Le jeudi 15 mars 2012 à 10:29:38
Inscrit le vendredi 31 octobre 03 - 10779 commentaires
Et les pirates "réels" du genre lui et ses copains du gouvernement et les actionnaires et autre magouilleurs ?
Avatar de Drepanocytose INpactien
Drepanocytose Le jeudi 15 mars 2012 à 10:32:25
Inscrit le jeudi 26 mai 11 - 9646 commentaires
Et les pirates "réels" du genre lui et ses copains du gouvernement et les actionnaires et autre magouilleurs ?

Pour eux, le nain a abaissé le délai de prescription sur les grands délits financiers, de 10 à 5 ans de mémoire.

Vous avez vachement bien voté la dernière fois, braves gens.
Avatar de oposs INpactien
oposs Le jeudi 15 mars 2012 à 10:35:48
Inscrit le lundi 11 octobre 04 - 9248 commentaires

Je me répéte:

1- la TOTALITE de ces frais doivent être remboursés grace au CA issu des ventes de places de cinéma. Si ce n'est pas le cas, un film est un échec. La vocation première d'un film a toujours été de se rentabiliser grace à la diffusion en salle. Si les "producteurs" font des bouzes en se disant qu'ils se rattraperont sur les ventes de DVD c'est leur problème.

C'est une loi? Tu as decide ca tout seul? Il y a plein de films qui se rentabilisent en dehors des cines. Et c'est encore plus vrai maintenant que les cines se contentent de diffuser les grosses prods.
Donc non la totalite de ces frais ne DOIT PAS etre rembourse par les ventes de places cines parce que tu l'as decide.


2- Pour les Films TV et les séries: elles sont déjà payées via leur diffusion sur le petit écran.

Oui si suffisamment de chaines achetent. Ca ne retire en aucun cas le droit du producteur d'augmenter son revenu par la vente de DVD ou VOD.


Dans un cas, comme dans l'autre, la vente de DVD et la VOD n'est qu'un bonus et OUI les producteurs aussi n 'ont qu'a payer la bande passante et l'hébergement.

Oui sauf que tes scenarios ne refletent pas la realite economique pour tous les films.
Et puis il y a encore une difference majeure entre les 2: le risque.
;