S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Zero Forfait a perdu 2 000 abonnés depuis le lancement de Free Mobile

Un de perdu, dix de retrouvés ?

Comme nous vous l'annoncions vendredi dernier, Zero Forfait a procédé à une augmentation de tarif plutôt musclée de son forfait tout illimité : celui est passé de 18,99 € à 24,99 €. Nous avions alors interrogé le MVNO sur ce point, ainsi que sur le nombre de résiliations auxquels il a dû faire face. Celui-ci nous a répondu et il annonce donc avoir perdu 2 000 clients depuis le lancement de Free Mobile.

zero forfait libre  zero forfait libre
De gauche à droite : l'offre avant la barre des 10 000 abonnés franchis, puis une fois le cap dépassé.

L'opérateur nous a également précisé le détail des mouvements : 12 000 résiliations pour 10 000 nouveaux abonnés, soit un différentiel de 2 000 clients. Zero Forfait est donc bien loin des 210 000 d'Orange, 200 000 de SFR ou encore des 159 000 de Bouygues Telecom.

Pour autant, ramené au nombre total de clients, ce chiffre prend une dimension légèrement différente. En effet, au 31 décembre, l'opérateur revendiquait 90 000 clients (contre 88 000 fin février donc), ce qui nous donne un peu plus de 2.2 % du nombre total d'abonnés. Pour rappel, les opérateurs historiques étaient respectivement à 0.7 %, 1 % et 1,4 % pour Orange, SFR et Bouygues Telecom.

Dans le même temps, Zero Forfait nous précise avoir donc recruté 10 000 abonnés sur son offre tout illimité, et il ajoute que c'est « ce qui nous amène à la remettre à son tarif d'origine soit 24,99 euros ». Le forfait Libre à 18,99 € a donc permis à l'opérateur de réaliser une bonne opération et d'éviter une hémorragie, et il faudra donc voir ce qu'il en est maintenant qu'il est proposé à... 6 € de plus.

Enfin, sachez que ceux qui ont souscrit ce forfait à 18,99 € conserveront l'ancien tarif pendant toute la durée de leur abonnement. En effet, le nouveau prix de 24,99 € ne s'applique qu'aux nouveaux, ou à ceux qui demandent une migration.
Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Google+

Publiée le 05/03/2012 à 09:18

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 81 commentaires

Avatar de SrBelial INpactien
SrBelial Le lundi 5 mars 2012 à 09:27:11
Inscrit le jeudi 17 février 11 - 841 commentaires
ça sent la pente descendante ça .....
Avatar de Fantassin INpactien
Fantassin Le lundi 5 mars 2012 à 09:29:07
Inscrit le lundi 5 novembre 07 - 4082 commentaires
C'est la preuve qu'il y a encore des gens qui ne savent pas comparer les prix. Les commerçants s'enrichissent en partie sur ce manque de volonté des gens à susciter la concurrence.
Il a fallut que ce soit Free qui fasse le boulot et c'est bien dommage.
Avatar de pyro-700 INpactien
pyro-700 Le lundi 5 mars 2012 à 09:31:58
Inscrit le samedi 11 décembre 04 - 1019 commentaires
ça sent la pente descendante ça .....


aucun opérateurs historiques ni MVNO ne parvient à faire mieux que FREE MOBILE autant avec ses prix ridicules que la masse de fonctionnalité proposé et à venir.

Edité par pyro-700 le lundi 5 mars 2012 à 09:32
Avatar de Antwan INpactien
Antwan Le lundi 5 mars 2012 à 09:32:30
Inscrit le mardi 10 juin 08 - 1313 commentaires
Zéro forfait, zéro client.
Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le lundi 5 mars 2012 à 09:32:54
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5271 commentaires
Puisqu'on en est à la recherche d'éléments pour estimer les recrutements de Free Mobile, ne serait-il pas judicieux de parler (en plus des pertes de clients des opérateurs existant), de parler de leurs 'non gains'.

Par exemple, admettons que l'opérateur X gagne d'habitude 10 000 clients par trimestre. S'il ne fait que +2000 ce mois-ci, c'est un élément qui pourrait laisser penser qu'une partie des 8 000 qu'ils n'a pas faits ont été captés par d'autres, en premier lieu Free.

Même principe s'il fait -2 000: c'est une proportion non pas de 2 000, mais de 12 000 qu'on peut raisonnablement créditer en bonne partie à l'actif de Free.

Amha, il serait intéressant de reprendre un par un l'ensemble des chiffres fournis jusque là et les corréler avec ce qu'est un 1er trimestre 'moyen' pour les autres opérateurs pour affiner ladite estimation.



Edité par brazomyna le lundi 5 mars 2012 à 09:35

Il y a 81 commentaires

;