S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Vidéo : Frank Esser (SFR) doute de la pérennité des offres de Free Mobile

L'intégrale en vidéo

Après Xavier Niel (Free Mobile) et Stéphane Richard (Orange) et avant Olivier Roussat (Bouygues Télécom) et Jean-Ludovic Silicani (ARCEP), Frank Esser, le PDG de SFR, est passé hier devant la Commission des Affaires économiques à l’Assemblée Nationale. Résumé de cette longue séance de questions réponses particulièrement décousue.

Note : Frank Esser est Allemand, ce qui explique son accent.

Free Mobile peut-il maintenir ses tarifs ?

Surpris par l’agressivité de Free Mobile, à l’instar de Stéphane Richard, Frank Esser a insisté sur certains points bien précis concernant son nouveau concurrent. Le patron de SFR a notamment douté de la pérennité des offres actuelles de Free Mobile.

« Pour ces offres à zéro euro, deux euros ou 19,99 euros, la question est maintenant de savoir si elles seront pérennes. » Pour Esser, financer sa fréquence  4G avec des forfaits à 2 euros par mois est ainsi impossible. 

Frank Esser sous-entend donc qu’il s’agit d’offres de lancement. Et donc que les prix pourraient augmenter dans le futur. Cela expliquerait la limite des 3 millions d’abonnés fixés par Free. Néanmoins, commercialement parlant, une augmentation des tarifs ne serait pas judicieuse, d’autant plus que certains concurrents se sont rapprochés de Free Mobile.

L'étonnant accord entre Orange et Free

Esser est aussi revenu sur la couverture de la population de Free Mobile. Selon ses propres tests, hormis dans certaines villes comme Le Havre, la couverture de Free est très loin d’atteindre les 27 % de la population (en savoir plus).

Pour le patron de SFR, il y a donc non seulement un problème du côté de la couverture, mais aussi des rapports entre Orange et Free Mobile. Esser a en effet sous-entendu que Free était plus un MVNO qu’autre chose, mais surtout, il a estimé que l’accord entre Orange et Free au sujet de la 3G était des plus surprenants.

Que ce soit sur le plan financier ou sur la capacité de réseau d’Orange à gérer un opérateur comme Free Mobile, cet accord, confidentiel rappelons-le, soulève de nombreuses questions. Par ces manœuvres, Esser cherche ainsi à forcer les deux opérateurs à faire preuve de plus de transparence sur leur accord. Le PDG de SFR a d’ailleurs questionné l’ARCEP sur le sujet.

L'art de l'esquive

Enfin, Esser a éludé de très nombreuses questions, fait qui a été remarqué par les membres de la Commission. Si certaines, d’ordre financier, s’expliquent aisément dès lors que Vivendi, sa maison-mère, publiera ses résultats début mars, d’autres ont été évitées sciemment.

Frank Esser n’a ainsi donné aucune information sur l’impact de Free Mobile sur son nombre d’abonnés, ce qu’Orange a pourtant été capable de faire. Il a de plus esquivé une question sur un possible rapprochement avec Bouygues Télécom, ceci afin de lutter contre le duo Orange Free Mobile.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 23/02/2012 à 18:39

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 122 commentaires

Avatar de Jarodd INpactien
Jarodd Le jeudi 23 février 2012 à 21:57:08
Inscrit le mardi 26 octobre 04 - 19540 commentaires
Et ? 27% des villes commes le Havre, ça représente quoi, niveau engagement de couverture ?

Free devait avoir 27% de la population nationale, en décembre. En gros, l'ile de France + Rhone Alpes + Nord Pas de Calais. Tout le reste ça peut être vide. Vous avez tendance à confondre couverture de la population et couverture de territoire, donc la référence à la population du Havre, on s'en cuit le steak

Edité par jarodd le jeudi 23 février 2012 à 21:58
Avatar de mynameisfedo INpactien
mynameisfedo Le jeudi 23 février 2012 à 22:04:53
Inscrit le mardi 4 octobre 05 - 1577 commentaires
bah! sfr et bouygues ont refusé l'accord d'itinérance avec free, contrairement à orange. qu'ils assument!

car tout ceci était prévisible.

et tant free qu'orange: les dirigeants de ces 2 boites ont parfaitement compris l'intérêt de cette alliance: dégommer les concurrents et s'imposer dans le low cost pour free et le not low cost pour orange.

une stratégie gagnant gagnant pour les 2 opérateurs: free gagnant de très nombreux abonnés, et orange louant financièrement son réseau à free.

et je pense que free n'est pas près à investir dans une couverture réseau à l'image de celle d'orange: free préfèrera se concentrer sur les endroits les plus rentables, quitte à mettre en place quelques petites antennes un peu partout histoire de faire croire qu'il couvre un grand territoire.
Avatar de AxelDG INpactien
AxelDG Le jeudi 23 février 2012 à 22:05:16
Inscrit le vendredi 10 juillet 09 - 1451 commentaires
Et ? 27% des villes commes le Havre, ça représente quoi, niveau engagement de couverture ?

Free devait avoir 27% de la population nationale, en décembre. En gros, l'ile de France + Rhone Alpes + Nord Pas de Calais. Tout le reste ça peut être vide. Vous avez tendance à confondre couverture de la population et couverture de territoire, donc la référence à la population du Havre, on s'en cuit le steak


T'as tout faux...
C'est en Ile de France que le réseau Free est le moins bien proportionné compte tenu du prix des antennes.
J'aurais même tendance à penser que Free est plus proche des 30% de couverture du territoire en surface qu'en nombre d'habitants justement...

Edité par AxelDG le jeudi 23 février 2012 à 22:07
Avatar de Deep_INpact INpactien
Deep_INpact Le jeudi 23 février 2012 à 22:13:23
Inscrit le vendredi 11 novembre 11 - 2882 commentaires
Il pourrait nous parler un peu plus de son entreprise et surtout de revoir à la baisse ses forfaits ?
Avatar de Jarodd INpactien
Jarodd Le jeudi 23 février 2012 à 22:14:07
Inscrit le mardi 26 octobre 04 - 19540 commentaires
Axel, t'as pas Free, t'as rien compris

J'illustrais simplement ce qu'il fallait à Free pour avoir les 27% de population, j'ai pris en exemple 2 des régions les plus peuplés. Avec 2 régions, Free peut atteindre ses engagements, alors quel est l'intérêt de parler de la couverture à l'intérieur d'une ville moyenne ?

Si ça se trouve, Free a 10% de couverture au Havre mais 90% en Normandie. Et puis 27% de la couverture de population d'une ville, c'est idiot, il devrait plutôt parler de 27% de couverture de la ville plutôt, mais ce n'est pas l'engagment de Free. C'est la bêtise de l'argument d'Esser que j'ai pointé, je n'ai pas pris de vrais chiffres puisque personne ne les a (même pas Free ou l'ARCEP )

Quant au chiffre de 30% du territoire, j'aimerais bien que tu argumentes tes chiffres... Mon pifomètre à moi se donne 54%, il doit être déréglé ! Et encore une fois, OSEF de la couverture de territoire, puisque l'objectif est la couverture de population.

Edité par jarodd le jeudi 23 février 2012 à 22:16
Avatar de AxelDG INpactien
AxelDG Le jeudi 23 février 2012 à 22:20:36
Inscrit le vendredi 10 juillet 09 - 1451 commentaires
Axel, t'as pas Free, t'as rien compris

J'illustrais simplement ce qu'il fallait à Free pour avoir les 27% de population, j'ai pris en exemple 2 des régions les plus peuplés. Avec 2 régions, Free peut atteindre ses engagements, alors quel est l'intérêt de parler de la couverture à l'intérieur d'une ville moyenne ?

Si ça se trouve, Free a 10% de couverture au Havre mais 90% en Normandie. Et puis 27% de la couverture de population d'une ville, c'est idiot, il devrait plutôt parler de 27% de couverture de la ville plutôt, mais ce n'est pas l'engagment de Free. C'est la bêtise de l'argument d'Esser que j'ai pointé, je n'ai pas pris de vrais chiffres puisque personne ne les a (même pas Free ou l'ARCEP )


Bin j'ai rien compris mais pourtant j'ai Free...
Avatar de TexMex INpactienne
TexMex Le jeudi 23 février 2012 à 22:26:21
Inscrite le samedi 6 janvier 07 - 1337 commentaires
Visiblement il y en a encore un tas qui brassent de l'air. Surtout le canard.

Pour ceux qui parlent de mon ADSL est plus bô que le tiens :
http://www.ariase.com/fr/haut-debit/index.html
http://www.ariase.com/fr/haut-debit/cartes-degroupage.html
Donc pas vraiment de quoi parader. C'est plutôt kif kif.


Pour le reste, il est vrai que la question pertinente est la pérennité d'un forfait à prix cassé en opposition avec l'entretien un réseau digne de ce nom. Surtout pour Free qui a des comptes à l'équilibre positif mais pas vraiment de quoi sortir sa bite fièrement dans le monde des réseaux. Bilan


Gardez en tête deux petites choses:
1 - Orange se plaint PUBLIQUEMENT d'incidents sur sont propre réseau en pointant du doigt Free. Première fois que ça arrive.
2 - Une audition de tous les opérateurs et de l'ARCERP en dit long sur le problème. Si je ne m'abuse c'est la première fois qu'on voit ça en France. Ça signifie surtout que l'état (par le biais des députés ici), premier actionnaire de FT/Orange s'inquiète. Ça aussi c'est nouveau.

Il s'agit pas de concurrence et de pépette mais de savoir si oui ou non Free a filouté (cas plus que probable au vu de son histoire). Et filouter l'état ça va pas se passer comme ça.


Avatar de asez69 INpactien
asez69 Le jeudi 23 février 2012 à 22:27:40
Inscrit le mercredi 21 janvier 09 - 8 commentaires
Il y a la maxime américaine qu'il faudrai vraiment méditer: If you can't beat them, join them!
"them" étant FreeMobile, "you" étant "SFR" ici...
C'est d'ailleurs ce qu' Orange a su parfaitement faire dans ce cas très précis en signant le contrat avec FreeMobile!!!
C'est aussi ce qui explique qu'Orange n'hésite pas à annoncer ses "pertes". En fait elles ne sont qu'apparentes car il reste le coeur du business, le trafic data payé et voix de FreeMobile, chez eux, au moins pour un temps. Ca limite leur pertes tout en maximisant les effets sur leurs concurrents.
Pour SFR et Bouyghes, c'est donc, une perte totale de marché et de CA, de même que pour tous les MVNO, présents sur ces réseaux, qui se retrouvent entre le marteau et l'enclume en termes économiques. Le gag, c'est qu'une perte de CA, c'est un point mort immédiatement en vue dans les comptes et donc un risque de mort subite.
De la part de Free, c'est assez, ou plutôt pas du tout, étonnant! Non?
Comment croire que des intermédiaires pouvaient vivre, et même dégager des profits, sans que les vrais fournisseurs du service, SFR et Bouyghes, soient eux-mêmes pleins aux as.
Au final, d'un point de vue purement compétitif, la fin de "la poule aux oeufs d'or", imposées par FreeMobile, sera d'autant plus dure que certains ne l'ont tout simplement pas correctement anticipé.
Il me parait clair que FreeMobile veut bel et bien faire 0+ profits le temps de s'installer en éjectant les autres. Ces "autres" devraient avoir les poches pleines, du fait de leurs profits éxagérés antérieurs. Mais est-ce bien le cas? S'ils ont déjà renvoyé tout leur trésor de guerre à leurs actionnaires alors ils sont morts!
Bon, c'est juste une opinion, les actionnaires peuvent aussi vouloir reverser une partie de leurs dividendes pour relancer la compétitivité de leur entreprise. Par contre ce qu'ils remettront dedans ne leur reviendra jamais: Les prix sont "tombés" trop bas.
Cruel dilemme: réinjecter le reste des dividendes et les perdres définitivment ou "vendre" leurs actions à bas prix et se barrer avec les profits déjà engrangés... Tout est affaire de stratégie et j'en retombe à ma maxime du début: If you can't beat them, join them!
Si vous ne pouvez pas les battre alors alliez-vous à eux! Ce qu'Orange a fait, elle!!!
Avatar de domFreedom INpactien
domFreedom Le jeudi 23 février 2012 à 22:29:46
Inscrit le jeudi 12 janvier 12 - 1643 commentaires
...
et je pense que free n'est pas près à investir dans une couverture réseau à l'image de celle d'orange: free préfèrera se concentrer sur les endroits les plus rentables, quitte à mettre en place quelques petites antennes un peu partout histoire de faire croire qu'il couvre un grand territoire.


Oui mais non !

L'ARCEP impose une couverture très importante à Free Mobile dans seulement quelques années (de mémoire 90% pour 2018)
Après, FM sera libre de proposer des densités de cellules plus importantes dans les zones fortement urbanisées, laissant les zones à faible densité se "contenter" éventuellement d'un débit plus réduit...

La vraie question qui se posera, si FM respecte à terme ses engagements de couverture de population, est le % de zones blanches non couvertes...
Mais, déjà, connait-on ces chiffres pour les 3 opérateurs...?
Avatar de AxelDG INpactien
AxelDG Le jeudi 23 février 2012 à 22:31:06
Inscrit le vendredi 10 juillet 09 - 1451 commentaires
Gardez en tête deux petites choses:
1 - Orange se plaint PUBLIQUEMENT d'incidents sur sont propre réseau en pointant du doigt Free. Première fois que ça arrive.
2 - Une audition de tous les opérateurs et de l'ARCERP en dit long sur le problème. Si je ne m'abuse c'est la première fois qu'on voit ça en France. Ça signifie surtout que l'état (par le biais des députés ici), premier actionnaire de FT/Orange s'inquiète. Ça aussi c'est nouveau.


T'as oublié de dire que c'était aussi la première fois qu'on proposait des tarifs aussi bas par rapport à la concurrence mais surtout avec autant de services inclus (je parle du forfait à 20€)...
Ceci pourrait expliquer cela...

Edité par AxelDG le jeudi 23 février 2012 à 22:34
;