S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Vidéo : Frank Esser (SFR) doute de la pérennité des offres de Free Mobile

L'intégrale en vidéo

Après Xavier Niel (Free Mobile) et Stéphane Richard (Orange) et avant Olivier Roussat (Bouygues Télécom) et Jean-Ludovic Silicani (ARCEP), Frank Esser, le PDG de SFR, est passé hier devant la Commission des Affaires économiques à l’Assemblée Nationale. Résumé de cette longue séance de questions réponses particulièrement décousue.

Note : Frank Esser est Allemand, ce qui explique son accent.

Free Mobile peut-il maintenir ses tarifs ?

Surpris par l’agressivité de Free Mobile, à l’instar de Stéphane Richard, Frank Esser a insisté sur certains points bien précis concernant son nouveau concurrent. Le patron de SFR a notamment douté de la pérennité des offres actuelles de Free Mobile.

« Pour ces offres à zéro euro, deux euros ou 19,99 euros, la question est maintenant de savoir si elles seront pérennes. » Pour Esser, financer sa fréquence  4G avec des forfaits à 2 euros par mois est ainsi impossible. 

Frank Esser sous-entend donc qu’il s’agit d’offres de lancement. Et donc que les prix pourraient augmenter dans le futur. Cela expliquerait la limite des 3 millions d’abonnés fixés par Free. Néanmoins, commercialement parlant, une augmentation des tarifs ne serait pas judicieuse, d’autant plus que certains concurrents se sont rapprochés de Free Mobile.

L'étonnant accord entre Orange et Free

Esser est aussi revenu sur la couverture de la population de Free Mobile. Selon ses propres tests, hormis dans certaines villes comme Le Havre, la couverture de Free est très loin d’atteindre les 27 % de la population (en savoir plus).

Pour le patron de SFR, il y a donc non seulement un problème du côté de la couverture, mais aussi des rapports entre Orange et Free Mobile. Esser a en effet sous-entendu que Free était plus un MVNO qu’autre chose, mais surtout, il a estimé que l’accord entre Orange et Free au sujet de la 3G était des plus surprenants.

Que ce soit sur le plan financier ou sur la capacité de réseau d’Orange à gérer un opérateur comme Free Mobile, cet accord, confidentiel rappelons-le, soulève de nombreuses questions. Par ces manœuvres, Esser cherche ainsi à forcer les deux opérateurs à faire preuve de plus de transparence sur leur accord. Le PDG de SFR a d’ailleurs questionné l’ARCEP sur le sujet.

L'art de l'esquive

Enfin, Esser a éludé de très nombreuses questions, fait qui a été remarqué par les membres de la Commission. Si certaines, d’ordre financier, s’expliquent aisément dès lors que Vivendi, sa maison-mère, publiera ses résultats début mars, d’autres ont été évitées sciemment.

Frank Esser n’a ainsi donné aucune information sur l’impact de Free Mobile sur son nombre d’abonnés, ce qu’Orange a pourtant été capable de faire. Il a de plus esquivé une question sur un possible rapprochement avec Bouygues Télécom, ceci afin de lutter contre le duo Orange Free Mobile.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 23/02/2012 à 18:39

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 122 commentaires

Avatar de AxelDG INpactien
AxelDG Le jeudi 23 février 2012 à 21:30:29
Inscrit le vendredi 10 juillet 09 - 1451 commentaires

Et si tu prends pas la télé, et que tu es dégroupé, et que tu n'as pas d'appel mobile inclut.


Non pour les appels sur mobile pas besoin de passer au nouveau tarif.
Commentaire de mondlinux supprimé le 24/02/2012 à 00:39:25 : Propos irrespectueux
Avatar de linkin623 INpactien
linkin623 Le jeudi 23 février 2012 à 21:38:32
Inscrit le lundi 5 mai 08 - 6539 commentaires

Un monopole naturel, c'est un système qui n'est pas forcément plus efficient avec une rente de situation et aucun intérêt à innover.

Le monopole, c'était les PTT. S'ils étaient restés seuls on aurait 2Mbits/s pour 45€ / mois limité à 5 ou 10Go de volume. Suffit de voir où en sont les pays qui n'ont pas ouvert et dynamisé le marché aussi tôt que la France, et constater où ils en sont.


Spa faux, mais lis la suite de mon commentaire
Avatar de the_Grim_Reaper INpactien
the_Grim_Reaper Le jeudi 23 février 2012 à 21:43:33
Inscrit le mardi 6 novembre 07 - 2883 commentaires

Et si tu prends pas la télé, et que tu es dégroupé, et que tu n'as pas d'appel mobile inclut.

Perso, les appels mobiles depuis ma ligne fixe je m'en cogne, en fait, les appels vers les fixes depuis ma ligne fixe je m'en cogne.

La TV, c'est plus ce que c'était, puis TNT ca suffit en plus

Je t'accorde le dégroupé, sinon t'as rien (fait le test dans la famille d'amis, 30€ pour l'adsl juste internet).
Avatar de huskie INpactien
huskie Le jeudi 23 février 2012 à 21:44:15
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires

Free est toujours à 30€ si tu prends la Freebox HD.

Et il est au même prix qu'il y a dix ans avec la Freebox Révolution en prenant en compte l'inflation.


Et Free va toujours se prendre une casquette au 4eme trimestre 2011 malgré la FB révolution et son prix à 30€.

Orange= 38% PDM en acquisition
Et Bouygues fera mieux parce qu'il fait un malheur depuis 6 trimestres.
Restera 18-20% à partager entre SFR et Free.

Comme je suis mauvaise langue, je dirai que Free Mobile va faire pschitt comme la FreeBox Révolution qui a suivi le pschitt de la FTTH P2P de Free..

Bref, Free surfe d'échec en échec et personne ne s'en rend compte. On appelle cela, une fuite en avant.
Avatar de Jarodd INpactien
Jarodd Le jeudi 23 février 2012 à 21:44:58
Inscrit le mardi 26 octobre 04 - 19540 commentaires
Esser est aussi revenu sur la couverture de la population de Free Mobile. Selon ses propres tests, hormis dans certaines villes comme Le Havre, la couverture de Free est très loin d’atteindre les 27 % de la population (en savoir plus).


Ah bon Free est censé couvrir 27% de population dans chaque moyenne ou grande ville ?



Quelle était la couverture de SFR, 5 semaines après son lancement ?
Avatar de huskie INpactien
huskie Le jeudi 23 février 2012 à 21:47:40
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires


Ah bon Free est censé couvrir 27% de population dans chaque moyenne ou grande ville ?



Quelle était la couverture de SFR, 5 semaines après son lancement ?

Le lancement de Free, c'était il y a deux ans déjà, pas 5 semaines.
Avatar de Tim-timmy INpactien
Tim-timmy Le jeudi 23 février 2012 à 21:51:14
Inscrit le mardi 26 avril 05 - 4649 commentaires

Et Free va toujours se prendre une casquette au 4eme trimestre 2011 malgré la FB révolution et son prix à 30€.

Orange= 38% PDM en acquisition
Et Bouygues fera mieux parce qu'il fait un malheur depuis 6 trimestres.
Restera 18-20% à partager entre SFR et Free.

Comme je suis mauvaise langue, je dirai que Free Mobile va faire pschitt comme la FreeBox Révolution qui a suivi le pschitt de la FTTH P2P de Free..

Bref, Free surfe d'échec en échec et personne ne s'en rend compte. On appelle cela, une fuite en avant.


chiffres ? sources ? chapeau magique ? mamie du cantal ? Paco Rabanne ? (et si ils sont faux, tu te retireras du marché des prédictions ?)



Le lancement de Free, c'était il y a deux ans déjà, pas 5 semaines.


ah oui, car sfr a lancé son offre dès la pose de la première antenne.. ou alors ils ont posé de quoi couvrir 55% du territoire en une soirée ..
Avatar de WereWindle INpactien
WereWindle Le jeudi 23 février 2012 à 21:53:26
Inscrit le mercredi 2 avril 08 - 5761 commentaires

Le lancement de Free, c'était il y a deux ans déjà, pas 5 semaines.

Si si, dans la nuit précédant le lancement, Santa Xavier a fait le tour de la France pour déposer des antennes à des points clé (ce qui est moins bien que le père noël niveau perf' mais vachement plus technique) puis il a monté la structure de réception des commandes et fait le site web en prenant son ptit dej le matin même (cette dernière partie est la plus crédible compte tenu des problèmes de site que je lis ici et là )
Avatar de kwak-kwak INpactien
kwak-kwak Le jeudi 23 février 2012 à 21:55:09
Inscrit le jeudi 27 mai 10 - 1983 commentaires

Je crois que le Frank pense en teuton. Comment financer la fibre jusque dans les petits patelins, la 4G que tous les élus réclament à cor et à cri, si derrière les marges sont sabrées et donc les capacités de financement internes annihilées. ...
Tout faux !
- Pour commencer, ce n'est pas du rôle de la téléphonie mobile que de financer la fibre. Je sais qu'en France on a pris l'habitude de voir le marché de l'informatique financer les majors "en difficulté" (dont Vivendi), il ne faudrait pas en faire une généralité. L'internet et la téléphonie mobile sont deux activités certes complémentaires mais pas moins distinctes.
- Ce n'est pas du rôle d'une entreprise que de faire des investissements à perte. Si l'aménagement du territoire doit absolument passer par le fibrage de la boucle locale, ce n'est pas aux entreprises privées d'en assumer les coûts, mais à l'Etat (qui s'y retrouvera dans les taxes diverses). Et quand bien même si une entreprise fait beaucoup de bénef, il faut être le dernier des crétins pour aller les gaspiller à perte, alors qu'il y a plein de trucs plus profitable à faire avec. (Cf: Apple) Il ne faut pas confondre entreprise privée et oeuvre de charité: SFR != SPA.
- La 4G et son développement ne se font pas pour le bien de l'Etat (sinon, l'État la déploierait lui-même) mais comme une possibilité offertes aux entreprises de réduire leurs coûts. Une entreprise qui ne déploiera pas la 4G verra ses coûts de fonctionnement exploser (avec une 3G non adaptée à l'internet mobile) et pourra mettra la clef sous la porte. L'arrivée de Free n’empêche pas le déploiement de la 4G, il le précipite en le rendant encore plus nécessaire (et oui, il risque d'y avoir des morts au passage, mais ce n'est pas plus mal: 4 réseaux téléphoniques c'est 4 fois plus cher à construire qu'un seul !).
;