S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Sécurité : Kaspersky pointe du doigt les entreprises françaises

Il faut bien vendre

Le célèbre Kaspersky Lab, spécialisé dans la sécurité et connu pour son logiciel Kaspersky Anti-Virus, a pointé du doigt les entreprises françaises. En effet, 65 % d’entre elles ont déjà été infectées par un malware selon la société, très loin devant les autres entreprises européennes hormis le Royaume-Uni.

bot malware securite virus

Avec le taux d’infection le plus élevé en Europe selon Kaspersky Lab, les entreprises françaises n’ont pas de quoi fanfaronner. Il faut dire que leurs homologues allemandes ne sont « que » 45 % à être dans la même situation, contre 50 et 55 % pour les sociétés italiennes et espagnoles. Seules les entreprises du Royaume-Uni sont proches de la France avec un taux d’infection de 62 %.

Les entreprises françaises ne sont pas de bons élèves

« Si une infection par un virus, un ver, un spyware ou un autre logiciel malveillant n’entraîne pas automatiquement la perte de données, c’est pourtant ce dont ont été victimes 32 % en moyenne des entreprises interrogées » précise Kaspersky.

Ce dernier note d’ailleurs que son étude a été réalisée l’été dernier auprès de 1300 professionnels, dans des entreprises ayant un effectif supérieur à 10 personne au minimum, ceci dans 11 pays, à savoir en France, en Allemagne, au Royaume Uni, aux USA, au Japon, en Chine, en Inde, en Russie, au Brésil, en Espagne, et en Italie.

Et selon Kaspersky, la France confirme sa position de mauvaise élève, en étant aussi le pays où les entreprises ont le taux le plus élevé de pertes de données suite à une infection. Avec 36 % des sociétés touchées, les sociétés françaises devancent largement les entreprises allemandes (25 %), italiennes (23 %) et surtout anglaises (7 %).

Plus d'internet début mars ?

Cette étude tombe à quelques jours d’une nouvelle qui se propage à vitesse grand V au sujet de millions d’ordinateurs infectés par un cheval de Troie (DNSChanger), et qui pourraient bien ne plus pouvoir se connecter à Internet le 7 ou 8 mars prochain.

Le FBI explique dans ce document (en anglais) comment vérifier si son ordinateur n’est pas touché. Seules les machines sans antivirus devraient cependant être concernées par ce phénomène, dont certaines presses ont un brin exagéré la situation…
Source : Kaspersky
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 20/02/2012 à 17:26

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 44 commentaires

Avatar de Miles Prower INpactien
Miles Prower Le lundi 20 février 2012 à 17:36:55
Inscrit le mardi 15 janvier 08 - 580 commentaires
mélaule
Avatar de uzak INpactien
uzak Le lundi 20 février 2012 à 17:39:09
Inscrit le vendredi 12 mai 06 - 6882 commentaires
Sont vraiment bons partout ces allemands...
C'est dommage qu'ils parlent pas français, j'aurais pu m'installer.
Avatar de elec INpactien
elec Le lundi 20 février 2012 à 17:42:19
Inscrit le lundi 5 septembre 05 - 559 commentaires
Humm.. .disons qu'en ce qui concerne le grand public, la plupart des machines sont derrière une box, et un simple blocage des DNS pourris au niveau de cette box suffira à résoudre le problème.

Pour les entreprises en effet, c'est plus chaud...
Encore qu'elles aient presque toutes un FAI derrière, donc là encore la possibilité d'éradiquer le problème en amont.

Dernier argument en faveur d'une exagération : les navigateurs actuels embarquent tous un filtre anti-fishing (en général google) de vérification des ip accédées en fonction de l'url tapée (et des url elles-mêmes).
Justement, parce qu'une usurpation de DNS pourrait conduire au plus efficace des fishings bancaires...
Avatar de psikobare INpactien
psikobare Le lundi 20 février 2012 à 17:43:17
Inscrit le lundi 1 août 05 - 5185 commentaires
à noter qu'une page a été mise en place pour s'assurer de son infection (ou pas) a DNSChanger
http://www.dns-ok.fr/

Humm.. .disons qu'en ce qui concerne le grand public, la plupart des machines sont derrière une box, et un simple blocage des DNS pourris au niveau de cette box suffira à résoudre le problème.

les dernières version du trojan était capable de changer la config de la box

la sécurité automatique dans les box n'est pas une mauvaise idée en soit, mais certains risques de gueuler vis a vis de la censure

Edité par psikobare le lundi 20 février 2012 à 17:46
Avatar de Shtong INpactien
Shtong Le lundi 20 février 2012 à 17:49:25
Inscrit le vendredi 23 septembre 05 - 126 commentaires
Quand je vois le niveau de sensibilisation à la sécurité des employés des boîtes dans lesquelles je vais travailler (informaticiens compris), le fait que la France soit dans les bas-fonds du classement ne me surprends guère...

Il y a 44 commentaires

;