S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Canonical ne supportera plus Kubuntu après la version 12.04 du système

Commercialement un échec

Comme d’autres distributions GNU/Linux , Ubuntu a rassemblé autour d’elle une communauté et plusieurs variantes ont été créées pour répondre à des besoins ou simplement des envies. Parmi ces variantes, Kubuntu bénéficiait d’un traitement particulier car elle était prise en charge et supportée par Canonical, l’éditeur derrière Ubuntu. Or, l’entreprise a récemment annoncé que ce support serait prochainement arrêté.

kubuntu

Un succès commercial qui n'a pas été au rendez-vous

Kubuntu 12.04, qui sortira en avril, sera la dernière version supportée officiellement par Canonical. Cela signifie qu’après cette mouture, Kubuntu deviendra un projet totalement communautaire. Ses avancées dépendront uniquement de ce que les développeurs tiers (et donc pas de Canonical ou rémunérés par Canonical) en feront. Kubuntu rejoint dans la pratique le lot des variantes communautaires telles que Xubuntu et Edubuntu.

Il s’agit évidemment d’un coup dur pour KDE qui s’explique par plusieurs raisons. La nouvelle a été annoncée par le développeur Jonathan Riddell qui travaillait depuis de nombreuses années sur Kubuntu. Il résume la situation ainsi :

« J’ai essayé durant les sept dernières années de créer une distribution pour montrer l’excellente technologie KDE sous son meilleur jour, et nous avons une belle communauté construite autour de cette vision, mais elle n’a pas pris commercialement et ne montre aucun signe immédiat d’amélioration sur ce point malgré des succès incroyables comme le plus grand déploiement Linux au monde. »

Un destin à redéfinir

Jonathan Riddell affiche sa déception face au constat d’échec sur une mission qui n’a pas porté ses fruits. Il reconnaît que la décision de Canonical est logique dans la mesure où elle investit de l’argent dans Kubuntu depuis sept ans, notamment via le salaire de Ridell. Cela signifie que son propre rôle est recadré et que s’il souhaite continuer à travailler sur Kubuntu, il devra le faire sur son temps libre. Autre conséquence : les entreprises choisissant Kubuntu ne pourront acheter de support payant pour ce système d’exploitation.

Le développeur pose de fait la question de savoir « si le monde a besoin de Kubuntu ». Si suffisamment de personnes répondent par l’affirmative, elles devront participer au travail communautaire. Selon lui, aucune distribution pouvant être considérée comme majeure ne se focalise autant sur KDE.

L’autre souci pour lui est que Kubuntu passe parfois au travers de certains travaux considérés comme ingrats et pourtant essentiel. Il prend pour exemple les tests ISO qu'il décrit comme « une tâche longue, lente, sans remerciements » et pour laquelle il est « difficile de trouver des volontaires ».

Jonathan Riddell encourage enfin les développeurs de Kubuntu à s'inscrire à l’Ubuntu Developer Summit afin qu’ils se réunissent et puissent décider ensemble de la meilleure méthode à adopter. 
Source : Canonical
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 09/02/2012 à 15:59

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 64 commentaires

Commentaire de kamui57 supprimé le 09/02/2012 à 17:01:18 : Réponse à un commentaire supprimé
Commentaire de IAmNotANumber supprimé le 09/02/2012 à 17:01:39 : Réponse à un commentaire supprimé
Avatar de hopper28630 INpactien
hopper28630 Le jeudi 9 février 2012 à 16:59:10
Inscrit le lundi 16 février 09 - 1339 commentaires
Je pense que l'interface qui va faire un tabac va être Cinnamon. Le boulot qu' a fait Clément Lefebvre est excellent. On retrouve quasiment l'ergonomie de Gnome 2.32. Il y a même la possibilité d'avoir les barres en haut et en bas.
Je parie même que Cinnamon va éclipser Gnome Shell.

Edité par hopper28630 le jeudi 9 février 2012 à 16:59
Avatar de Pikrass INpactien
Pikrass Le jeudi 9 février 2012 à 17:06:25
Inscrit le mercredi 10 juin 09 - 389 commentaires
Je pense que l'interface qui va faire un tabac va être Cinnamon. Le boulot qu' a fait Clément Lefebvre est excellent. On retrouve quasiment l'ergonomie de Gnome 2.32. Il y a même la possibilité d'avoir les barres en haut et en bas.
Je parie même que Cinnamon va éclipser Gnome Shell.

Pour ça, faudrait que le succès de quelque chose dépende uniquement de sa qualité... Quel beau monde ce serait.
En tout cas, moi, tu me le fais découvrir là. C'est vrai que ça a l'air sympa. Faudra que je l'essaye à l'occasion.
Avatar de mezcalbert INpactien
mezcalbert Le jeudi 9 février 2012 à 17:06:51
Inscrit le mercredi 7 septembre 05 - 3618 commentaires
Bah, Kubuntu sera désormais au même niveau que Xubuntu, Lubuntu, Ubuntu Studio, Edubuntu ou Mythbuntu. D'après le développeur lui-même, ça ne changera pas grand chose en pratique.

Personnellement, ce qui me pose un plus gros souci, c'est la disparition annoncée du mode "Dodge Windows" de Unity, c'est un mini-drame pour moi qui suit pourtant un fervent défenseur d'Unity.
Avatar de Rozgann INpactien
Rozgann Le jeudi 9 février 2012 à 17:07:56
Inscrit le mercredi 16 janvier 08 - 1036 commentaires
KDE 4, c'est mignon, mais un peu trop lourd :-/


Faut arrêter avec cette légende urbaine issu de la (longue) période de maturation de KDE 4 mais qui n'est plus du tout d'actualité avec les dernières versions.
Par défaut, Plasma Desktop ne consomme pas plus de ressources que Unity ou Gnome 3 avec Gnome-Shell. Et le fait que ce soit très configurable fait qu'on peut avoir quelque chose de très léger, plus léger que ce qu'on peut obtenir avec les autres environnements "principaux" (si on ne considère pas XFCE comme un environnement principal). Kubuntu propose d'ailleurs un paquet Kubuntu-low-fat-settings qui configure l'environnement pour utiliser le moins de ressources possible, et ça tourne beaucoup mieux que Gnome sur une machine peu puissante.

Pour l'arrêt du support de Kubuntu par Canonical, c'est dommage parce qu'avec la 11.10, ils avaient corrigé pas mal des défauts et manques de finitions qu'ils avaient comparés à des distributions plus axés KDE comme openSUSE ou Mandriva. Enfin au final, Canonical ne finançait qu'un seul développeur à temps plein, donc c'était déjà une distribution majoritairement communautaire.
Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le jeudi 9 février 2012 à 17:09:23
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3062 commentaires
Bah, Kubuntu sera désormais au même niveau que Xubuntu, Lubuntu, Ubuntu Studio, Edubuntu ou Mythbuntu. D'après le développeur lui-même, ça ne changera pas grand chose en pratique.

Personnellement, ce qui me pose un plus gros souci, c'est la disparition annoncée du mode "Dodge Windows" de Unity, c'est un mini-drame pour moi qui suit pourtant un fervent défenseur d'Unity.

il reste l'auto-hide. Et vu les discussions on garde l'espoir de le garder comme option. Mais mini-drame faut pas exagérer
Avatar de IAmNotANumber INpactien
IAmNotANumber Le jeudi 9 février 2012 à 17:09:52
Inscrit le vendredi 22 octobre 10 - 2036 commentaires
Je pense que l'interface qui va faire un tabac va être Cinnamon. Le boulot qu' a fait Clément Lefebvre est excellent. On retrouve quasiment l'ergonomie de Gnome 2.32. Il y a même la possibilité d'avoir les barres en haut et en bas.
Je parie même que Cinnamon va éclipser Gnome Shell.


Mhhh... c'est loin d'être impossible ! Je n'ai pas testé ('pas envie de compiler) mais les screens m'ont beaucoup séduit, et la philosophie aussi :

« Notre principale expertise réside sur le desktop, nous ne sommes pas intéressés par les smartphones, tablettes et autres terminaux mobiles ».

Je crois que la plupart des bureaux sont en train de se fourvoyer en choeur dans une impasse de première grandeur consistant a avoir une approche unique pour les terminaux fixes et mobiles. Cinnamon va à l'encontre de cela et promet donc d'être très bien adapté au desktop. Si j'aime Xfce, c'est parce qu'il suit la même approche et est très ergonomique (je l'apprécie même beaucoup plus pour ça que pour sa conso très raisonnable de ressources).

Edité par IAmNotANumber le jeudi 9 février 2012 à 17:14
Avatar de Thald' INpactien
Thald' Le jeudi 9 février 2012 à 17:13:56
Inscrit le jeudi 26 novembre 09 - 1462 commentaires
+1 Vive ArchLinux


-1 Vive Debian
Avatar de IAmNotANumber INpactien
IAmNotANumber Le jeudi 9 février 2012 à 17:14:16
Inscrit le vendredi 22 octobre 10 - 2036 commentaires


Faut arrêter avec cette légende urbaine issu de la (longue) période de maturation de KDE 4 mais qui n'est plus du tout d'actualité avec les dernières versions.
Par défaut, Plasma Desktop ne consomme pas plus de ressources que Unity ou Gnome 3 avec Gnome-Shell. Et le fait que ce soit très configurable fait qu'on peut avoir quelque chose de très léger, plus léger que ce qu'on peut obtenir avec les autres environnements "principaux" (si on ne considère pas XFCE comme un environnement principal).


Pourtant je suis d'accord avec cette critique concernant la lourdeur de KDE4, qui m'a fait quitter cet environnement. Je le juge lourd non pas du fait de sa conso de ressources mais de l'inutile encombrement des IHM - en clair comprenez "lourd" au sens de "complexe". Je préfère les bureaux plus simples et aérés.
;