S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

BitTorrent : Btjunkie ferme ses portes à son tour

Une véritable épidémie

Alors que certains sites se sont contentés de faire le ménage afin de faire bonne figure et éviter de subir le même châtiment que Megaupload, d’autres ont tout simplement décidé de fermer leurs portes. Ainsi, après x7.to et Uploadbox, le fameux site BTjunkie a annoncé à son tour, volontairement, vouloir s’arrêter là. Il s’agissait pourtant d’un moteur de recherches de liens BitTorrent bien connu.

BTjunkie

Créé en 2005, BTjunkie faisait partie des sites spécialisés dans les liens BitTorrent les plus utilisés du Web avec The Pirate Bay, Demonoid, isoHunt, Mininova, Torrentz, etc. Certains de ces sites ont d’ailleurs été bloqués, filtrés, attaqués, pour la plupart du temps renaître de leurs cendres assez rapidement.

DDL, streaming, P2P, tout le monde y passe

BTJunkie, lui, tire définitivement sa révérence. Et si cette fermeture en période normale paraitrait anecdotique, elle ne l’est définitivement pas au regard des évènements de ces dernières semaines. Megaupload, Megavideo, Allostreaming, Alloshowtv, Allomovies, x7.to, Uploadbox et BTjunkie ont donc fermé leurs portes. D’autres ont supprimé totalement leurs contenus illégaux. Quelques sites encore ont arrêté certains services bien précis. The Pirate Bay est toujours en danger. Et avant le Super Bowl, 16 sites de streaming ont vu leurs noms de domaine saisis. Ceci en moins de trois semaines.

Habituellement, la fermeture d’un site ou d’un service est compensée par l’utilisation plus importante des sites et services équivalents. Or depuis quelques semaines, il semble que nous assistons à un nouveau scénario. Le futur le confirmera, mais jamais Internet n’avait vécu de tels changements en si peu de temps.

Qui sera le prochain ?

Il est aussi intéressant de noter qu’en décembre dernier, le gouvernement US avait dressé sa liste de sites à problèmes. Nous retrouvions des sites de téléchargement direct, de streaming, de P2P et des forums. Btjunkie et Megaupload faisaient partie de cette liste, en compagnie de The Pirate Bay, IsoHunt, Torrentz, Demonoid, Allofmp3, etc. Le prochain site à fermer ses portes figure certainement dans cet inventaire de sites et services « pirates ».
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 07/02/2012 à 00:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 113 commentaires

Avatar de Faith INpactien
Faith Le mardi 7 février 2012 à 16:32:21
Inscrit le jeudi 5 juillet 07 - 2921 commentaires
beaucoup d'artistes n'arrivent jamais au niveau qu'ils méritent car la sacro-sainte maison de disque pense que ça ne rapportera pas.

Une Major, c'est quoi ?
Une boite de prêt d'argent, de matériel couplée à une boite de communication/marketing. C'est tout.
Il ne faut pas imaginer que leur rôle est de faire progresser la culture ! Ce sont juste des boites à thunes. Faire progresser la culture, c'est le rôle de l'état.
Et les artistes qui font appel à ces majors, c'est parce qu'ils veulent se vendre, pas propager la culture.

Les artistes qui sont refusés par les majors ont tout loisir de faire des emprunts par eux-mêmes et de faire leur propre marketing. Seulement l'histoire montre que, même avec internet, ça ne marche quasiment jamais (et ça précarise encore plus les artistes qui tentent l'aventure)

Je n'ai pas la solution car c'est un sujet qui mérite une concertation de tous les acteurs. Mais quand certains font tout en utilisant des moyens dictatoriaux pour empêcher le progrès, il faut trouver des solutions.

Chaque problème n'a pas forcément une solution.

Les maisons de disque tiennent plus un rôle de cash-machine aujourd'hui qu'un rôle de diffuseur de contenu culturel.

CF ci-dessus: ça n'a jamais été leur rôle.

comment appelle-t-on une taxe qui cherche à compenser un acte illégal (Copie privée) ? C'est à mon sens une pratique malhonnête également, on ne montre pas l'exemple en corrompant un système.

Grave erreur: la taxe copie privé n'a rien à voir avec le piratage, elle concerne tout autre chose.
Avatar de Enyths INpactien
Enyths Le mardi 7 février 2012 à 16:53:39
Inscrit le vendredi 31 août 07 - 1615 commentaires

Une Major, c'est quoi ?
Une boite de prêt d'argent, de matériel couplée à une boite de communication/marketing. C'est tout.
Il ne faut pas imaginer que leur rôle est de faire progresser la culture ! Ce sont juste des boites à thunes. Faire progresser la culture, c'est le rôle de l'état.
Et les artistes qui font appel à ces majors, c'est parce qu'ils veulent se vendre, pas propager la culture.

C'est ce que je leur reproche. Que tu penses que ça ne soit pas leur rôle, c'est une divergence de point de vue.


Les artistes qui sont refusés par les majors ont tout loisir de faire des emprunts par eux-mêmes et de faire leur propre marketing. Seulement l'histoire montre que, même avec internet, ça ne marche quasiment jamais (et ça précarise encore plus les artistes qui tentent l'aventure)

Les Majors cherchent à détruire les modèles alternatifs, donc on ne peut absolument pas savoir si ils sont viables.


Chaque problème n'a pas forcément une solution.

Faudrait déjà commencer par y réfléchir sérieusement et tester avant d'en conclure que ce n'est pas possible.


CF ci-dessus: ça n'a jamais été leur rôle.

Et qui a décrété si ce n'est eux que leur rôle n'a pas d'objectif culturel? Quand on tient un rôle comme le leur, on a des responsabilités vis à vis de la culture. Je ne reproche pas de vouloir faire de l'argent, je reproche de ne vouloir faire que de l'argent.


Grave erreur: la taxe copie privé n'a rien à voir avec le piratage, elle concerne tout autre chose.

Tu m'excuseras, mais la taxe copie privée ne tient plus le rôle qu'elle avait initialement, sachant d'ailleurs que l'on peut payer cette taxe sur des supports qui ne servent pas à la copie de contenu multimédia. Je peux te citer par exemple l'affaire de la taxe Copie Privée sur les disques durs d'entreprise.
On peut aussi souligner les DRM qui empêchent la copie alors que tu payes une taxe dessus. Ça te semble normal?
Et malgré cela, pourquoi faire une taxe pour financer une entreprise privée?

Edité par Enyths le mardi 7 février 2012 à 16:55
Avatar de Faith INpactien
Faith Le mardi 7 février 2012 à 17:56:34
Inscrit le jeudi 5 juillet 07 - 2921 commentaires
Et qui a décrété si ce n'est eux que leur rôle n'a pas d'objectif culturel?

Elles-mêmes: je n'ai pas souvenir que les majors soient des associations à but non-lucratif.
Croire qu'on peut mêler culture et compétition économique n'est pas réaliste.

Tu m'excuseras, mais la taxe copie privée ne tient plus le rôle qu'elle avait initialement, sachant d'ailleurs que l'on peut payer cette taxe sur des supports qui ne servent pas à la copie de contenu multimédia. Je peux te citer par exemple l'affaire de la taxe Copie Privée sur les disques durs d'entreprise.

Parce que la taxe est un forfait global.
Plutôt que de faire une usine à gaz qui aurait horriblement cher à l'état pour faire le tri entre "sert à la copie"/"ne sert pas à la copie", il a été décidé de faire simple et moins cher.

On peut aussi souligner les DRM qui empêchent la copie alors que tu payes une taxe dessus. Ça te semble normal?

Non, ça n'est pas normal. Mais d'une part les DRM sont en voie d'abandon, d'autre part cette absurdité de DRM ne suffit pas à invalider tout le concept.

Et malgré cela, pourquoi faire une taxe pour financer une entreprise privée?

Cette taxe finance les auteurs.
Auteurs qui choisissent parfois de vendre (pas donner...) leurs droits à des entreprises.
Dans les deux cas, cette taxe permet de financer les auteurs.
Avatar de maestro321 INpactien
maestro321 Le mardi 7 février 2012 à 18:12:55
Inscrit le vendredi 9 avril 10 - 2626 commentaires

Les ayant-droits sont les représentants des auteurs.
Tu refuses d'accepter le choix des auteurs à faire appel à des majors. Désolé, ça n'a rien de moral.


Je ne refuse pas le choix des auteurs (d'ailleurs ont-ils vraiment d'autres choix s'il veulent être rémunérés?) je refuse l'abus de position et les pratiques des majors.
Si ça ce n'est pas moral, tu n'imagines même pas tout ce que je fais de pas moral.


Apprends à te passer de ce que tu condamnes plutôt que de le consommer de force.

De force? ma consommation ne force rien ni personne.(à tel point que si je ne consommais plus, personne ne verrais pas la différence )
Avatar de misterB INpactien
misterB Le mardi 7 février 2012 à 18:29:32
Inscrit le vendredi 22 octobre 04 - 145750 commentaires


Je ne refuse pas le choix des auteurs (d'ailleurs ont-ils vraiment d'autres choix s'il veulent être rémunérés?) je refuse l'abus de position et les pratiques des majors.
Si ça ce n'est pas moral, tu n'imagines même pas tout ce que je fais de pas moral.

Distribué et promotioné surtout

C'est moins vrai aujourd'hui pour la distribution
Avatar de Faith INpactien
Faith Le mardi 7 février 2012 à 18:59:26
Inscrit le jeudi 5 juillet 07 - 2921 commentaires
De force? ma consommation ne force rien ni personne.(à tel point que si je ne consommais plus, personne ne verrais pas la différence )

Elle force la loi.
Avatar de maestro321 INpactien
maestro321 Le mardi 7 février 2012 à 19:10:08
Inscrit le vendredi 9 avril 10 - 2626 commentaires

Elle force la loi.


j'enfreins le fameux droit d'auteur qui servait à protéger les auteurs contre les distributeurs/diffuseurs/interprètes etc.. et qui a été remaniée tant et si bien que maintenant seul les distributeurs (majors) sont les grands gagnants (et les consommateurs de méchant voleur de sac à main).

M'enfin le préjudice reste à prouver...

Edité par maestro321 le mardi 7 février 2012 à 19:14
Avatar de nirgal76 INpactien
nirgal76 Le mardi 7 février 2012 à 19:10:11
Inscrit le mercredi 3 juin 09 - 597 commentaires
Cette taxe de copie privée est une mesure anti-créativité. les artistes n'ont plus à se casser à faire de la qualité, ils ont un revenu de l'état maintenant (les voila titularisés).
Je n'ai pas acheté un seul CD depuis plusieurs années (merci Deezer premium compris dans mon forfait mobile) et pourtant, j'ai du donner de l'argent à des artistes, ce n'est pas normal.
Eux qui sont si enclins à dénoncer les injustices, en voilà une qui ne les choquent pas. Artistes (enfin, c'est vite dit pour beaucoup) qui vilipandent Sarko à longueur d'interview et qui l'ont soutenu pour ce genre de loi et autre hadopi, belle bande de faux-c... Leur moralité s'arrete là ou commence leur avidité.
Avatar de Jarodd INpactien
Jarodd Le mardi 7 février 2012 à 19:12:41
Inscrit le mardi 26 octobre 04 - 19539 commentaires
L'illégal tombe mais le légal ne progressera pas plus vite... Quand il n'y aura plus d'autre alternative que d'acheter sur Myuniversale.com, et que les gens n'iront pas, peut-être qu'on pourra envisager d'autres systèmes...

Les sites où les gens donnent un peu pour arriver à concrêtiser des projets sont très à la mode (Kickstarter, Mymajorcompany et compagnie), pourquoi est-ce qu'on ne les met pas plus en avant ? Jamendo idem, c'est le public qui supporte directement l'artiste qu'il aime, et lui permet de faire sa musique. Et si pas d'argent, tant pis ! On n'est pas non plus obligés de penser que chaque artiste doit vivre de son art, s'il ne rencontre pas de succès

Mais bon, on en a au moins pour 5 ou 10 ans avant d'en arriver là. Il va d'abord falloir que la LGO soit mise en place, qu'on voit qu'elle n'a rien apporté, si ce n'est des frustrations (pour ceux qui auront payé pour rien) et pas plus d'argent aux artistes (car les ayant droits seront aux manettes et se sucreront toujours autant au passage)
Avatar de Enyths INpactien
Enyths Le mardi 7 février 2012 à 19:51:14
Inscrit le vendredi 31 août 07 - 1615 commentaires

Elles-mêmes: je n'ai pas souvenir que les majors soient des associations à but non-lucratif.
Croire qu'on peut mêler culture et compétition économique n'est pas réaliste.

C'est ton avis, des systèmes peuvent être imaginés pour freiner les ardeurs de certains.


Parce que la taxe est un forfait global.
Plutôt que de faire une usine à gaz qui aurait horriblement cher à l'état pour faire le tri entre "sert à la copie"/"ne sert pas à la copie", il a été décidé de faire simple et moins cher.

Et pourquoi pour rémunérer une entreprise privée? C'est juste un intermédiaire qui donne un support technique à l'artiste (c'est toi qui l'a dit). Artiste qui au dernière nouvelle n'en voit pas franchement la couleur.
L'état n'a pas à mettre un tel système en place pour des sociétés anonymes qui cherche à faire de l'argent.


Non, ça n'est pas normal. Mais d'une part les DRM sont en voie d'abandon, d'autre part cette absurdité de DRM ne suffit pas à invalider tout le concept.

Ben si ça suffit à l'invalider, cette taxe n'est pas légitime. Ils ont perçu de l'argent injustement donc.


Cette taxe finance les auteurs.
Auteurs qui choisissent parfois de vendre (pas donner...) leurs droits à des entreprises.
Dans les deux cas, cette taxe permet de financer les auteurs.

Moi j'aimerais bien une taxe sur tous les produits réseaux d'informatique pour payer mes serveurs quand je fais une applications qui nécessite des webservice. Mais pourquoi faire ça alors que je suis un privé et que cet argent ne sera pas utilisé pour le publique?
C'est aussi aberrant, et encore ça me gênerait moins si c'était les artistes dans le besoin (et uniquement eux) qui touchent cet argent.
;