S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

L'impact de Facebook aurait créé 232 000 emplois en Europe

Dont 21 900 en France, mais... il y a un mais

Après l’étude américaine démontrant les bienfaits d’Hadopi sur les ventes légales, voici une étude réalisée par le cabinet Deloitte qui devrait faire couler autant d’encre. Elle annonce en effet que le réseau social Facebook a généré indirectement 232 000 emplois et 15,3 milliards d’euros dans toute l’Union Européenne incluant la Suisse.

Facebook impact Europe

Concernant la France, l’impact de Facebook serait de 1,939 milliards d’euros et 21 900 emplois, soit respectivement 12 % et 9 % des conséquences du réseau social en Europe. Mais comment Deloitte explique-t-il cette influence économique de Facebook ?

Du fait de son très grand nombre d’utilisateurs – 800 millions dans le monde dont 25 millions en France – Facebook attire les entreprises, dont certaines sont même devenues dépendantes du réseau social. L’éditeur de jeux Zynga en est le meilleur exemple. Les applications dédiées à Facebook ont ainsi créé 2100 emplois en France en 2011 selon l’étude du cabinet.

Facebook impact EuropeFacebook impact Europe

Les métiers liés à Facebook

Mais la majorité des emplois créés indirectement par Facebook a pour principale source le secteur de la communication. Les fameux Community Managers (CM), qui gèrent les pages Facebook des entreprises afin de communiquer avec leurs fans/clients, sont par exemple plus nombreux chaque jour. Ils ne sont cependant pas les seuls.

« Nombreuses sont les entreprises, de toutes tailles, qui ont vu leur activité se développer et se diversifier grâce à Facebook, qu’il s’agisse de grandes marques, d’agences de communication ou de marketing. Community managers, social strategists, e-influenceurs, autant de nouveaux métiers également créés pour répondre à ces opportunités. Selon l’étude Deloitte, ces activités ont représenté près de 1,1 milliard d’euros de chiffre d’affaires et près de 12 000 nouveaux emplois en France en 2011. »

Ce seul secteur d’activité a donc représenté 58 % des revenus générés indirectement par Facebook en France, et 55 % des emplois. Et bien sûr, les agences marketing se sont adaptées au réseau social n°1 en France et dans le monde, certaines étant même uniquement dédiées à Facebook. C’est notamment le cas de la société française KRDS, citée dans l’étude, et qui recrute désormais 70 personnes.

Les ventes de produits technologiques

Le reste de la somme et des emplois générés par Facebook en France, soit 647 millions d’euros et 7300 employés, est lié aux ventes de technologies d’après l’étude. Il s’agit globalement des produits nécessaires pour aller sur Facebook, notamment les smartphones.

Facebook impact Europe

L’étude a ainsi calculé le pourcentage d’utilisateurs de smartphones en Europe utilisant Facebook sur son appareil, pour ensuite établir le nombre de ventes attribuables à Facebook, pour ensuite le multiplier (via un certain coefficient) par le prix des smartphones et des forfaits internet, mobile et fixe. Une méthode qui peut néanmoins être contestée, même si l’on parle ici de toute façon d’impact indirect.

Facebook profite au Royaume-Uni de Facebook

La France n’est cependant pas le pays européen à profiter le plus de l’impact de Facebook. Le Royaume-Uni et l’Allemagne dominent ainsi les débats avec 2,6 milliards d’euros chacun (et 35/36 000 emplois), suivis par l’Italie (2,5 Mds, 34 000 emplois). L’Espagne complète le top 5 européen avec 1,4 milliard d’euros et 20 000 emplois.

Attention cependant, comme maintes fois précisées dans cet article, les chiffres ci-dessus concernent en grande partie l’impact indirect de Facebook sur l’économie. Un impact qu’il faut donc prendre avec un certain recul, sachant la complexité des modes de calculs opérés. Néanmoins, les conséquences directes sont elles aussi chiffrées par l’étude, et si elles sont plus sures et plus précises, elles sont logiquement bien inférieures à l’indirect.

Facebook impact Europe

Le cabinet Deloitte nous explique ainsi que Facebook compte 600 employés dans l’Union Européenne, pour une valeur économique de 124 millions d’euros. De quoi remettre en perspective les chiffres indirects auparavant avancés. Néanmoins, en rajoutant les effets de la consommation grand public et professionnelle via Facebook, l’impact direct grimpe à 214 millions et 3100 emplois.

L'Irlande, grand gagnant de la présence européenne de Facebook

Le pays qui profite le plus des recrutements de Facebook est sans surprise l’Irlande, base européenne du réseau social, avec 420 emplois et 83,9 millions d‘euros générés en 2011. Loin derrière, nous retrouvons le Royaume-Uni avec 100 emplois et 26,3 millions d’euros. Quant à la France, elle compte… 30 petits emplois et 4,5 millions d’euros, soit tout de même plus que l’Allemagne (2,8 M) et l’Italie (2 M).

Facebook impact Europe
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 24/01/2012 à 16:50

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 27 commentaires

Avatar de tmtisfree INpactienne
tmtisfree Le mardi 24 janvier 2012 à 19:30:27
Inscrite le mercredi 19 avril 06 - 2169 commentaires
et la perte de productivité à cause de facedebouc elle coute combien?

Première ligne lue sur le site Deloitte :

Deloitte’s Economic Consulting practice in the UK is pleased to present a new report produced on behalf of Facebook.

Dans le 'rapport' lui-même, on lit aussi que Deloitte a été mandaté pour déterminer la contribution économique de Facebook et que les données primaires ont été fournies par Facebook (1.2 Study framework).

Cela répond à ta question, je pense.

Edité par tmtisfree le mardi 24 janvier 2012 à 19:30
Avatar de Jeru INpactien
Jeru Le mardi 24 janvier 2012 à 19:38:22
Inscrit le samedi 10 février 07 - 1158 commentaires

Première ligne lue sur le site Deloitte :


Dans le 'rapport' lui-même, on lit aussi que Deloitte a été mandaté pour déterminer la contribution économique de Facebook et que les données primaires ont été fournies par Facebook (1.2 Study framework).

Cela répond à ta question, je pense.


hein?!
Avatar de tmtisfree INpactienne
tmtisfree Le mardi 24 janvier 2012 à 20:14:31
Inscrite le mercredi 19 avril 06 - 2169 commentaires


Le rapport est demandé par Facebook pour déterminer la contribution économique de Facebook avec les données de Facebook. Autant dire que l'indépendance de ces résultats n'existe pas et que donc l'intérêt de ce type d'étude est très faible (lire nul) : Facebook ne va pas se tirer une balle dans le pied.
Avatar de VersionBeta INpactien
VersionBeta Le mardi 24 janvier 2012 à 20:45:28
Inscrit le mercredi 19 mai 10 - 70 commentaires
Ça a dû générer des supers métiers Facebok, genre agent de surveillance des profils des employés (en cas de méchanceté gratuite vis à vis du patron), ou ingénieur en pistage de glandage sur le réseau !

Sans compter les voyantes spécialisées FB, qui n'ont même plus besoin de fouiller tes poubelles pour avoir des infos sur toi ! La classe...
Avatar de Gouffe INpactien
Gouffe Le mardi 24 janvier 2012 à 21:28:17
Inscrit le lundi 2 juin 08 - 163 commentaires

La réponse est quasiment dans la question ; ça sert pour les gogos qui mettent des marques parmi leurs "amis" ; à créer du buzz ramdam parce que c'est hype ; à cibler certaines catégories de populations ; générer de la pub à moindre frais ; faire bien devant les patrons... bref les applications sont nombreuses. Et toutes sont à gerber (imho) !


Et sinon un jour tu t'es jamais dit que les rédacteurs de PCI assuraient eux aussi un rôle de community manager? J'imagine que tu trouves leur rôle tout aussi à gerber?

C'est quand même incroyable de pas voir plus loin que ses idées préconçues... T'as bien choisi ton pseudo en tout cas.

Edité par Gouffe le mardi 24 janvier 2012 à 21:30
Avatar de coket INpactien
coket Le mardi 24 janvier 2012 à 21:55:50
Inscrit le lundi 5 novembre 07 - 1939 commentaires


Et sinon un jour tu t'es jamais dit que les rédacteurs de PCI assuraient eux aussi un rôle de community manager? J'imagine que tu trouves leur rôle tout aussi à gerber?

C'est quand même incroyable de pas voir plus loin que ses idées préconçues... T'as bien choisi ton pseudo en tout cas.




Ca n'a strictement aucun rapport ce que tu dis...

Ce que dit FrenchPig est simplement que c'est FB qui a commandé cette enquête, et que le demandeur a sûrement posé la question dans un sens qui l'arrange (par ex : combien d'emplois créés par FB, directement ou indirectement)


Pci, n'est pas à la solde des sociétés qui font les produis testés... On m'aurait menti???



Ils auraient pu aussi se pencher sur d'éventuels emplois détruits... on peut penser que l'engouement de ces entreprises pour FB est contre-balancé par des suppressions de budget pub ou marketing... Mais ce n'est (apparemment car je n'ai pas lu l'enquête en question) pas le cas.

Pour rejoindre un commentaire précédent, et dans un autre sujet,

on peut aussi penser, supputation aussi, que ces "CM" de la compagnie Lambda, cliente de FB, ont pour tâche entre-autres, de filtrer tout se qui passe par FB, venant d'employés de la ladite compagnie Lambda... Depuis des années, on demande aux managers de contrôler l'activité des subordonnés via leur agenda, mais aussi d'après ce qu'ils font sur leur PC...



Edité par coket le mardi 24 janvier 2012 à 21:59
Avatar de RaStiScaR INpactien
RaStiScaR Le mercredi 25 janvier 2012 à 00:04:32
Inscrit le mardi 9 février 10 - 822 commentaires
dans ma boite ils ont carrement ouvert une section Facebook avec au moins 20 personnes ....
;