S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Hadopi : des cinéastes dénoncent le programme de François Hollande

SACD et ARP

Une brochette de personnalités du cinéma et du théâtre ont fait publier dans le Journal Du Dimanche une lettre ouverte à François Hollande.

Derrière le clavier, on retrouve Jean-Jacques Beineix, Rémi Bezançon, Catherine Breillat, Michel Hazanavicius, Pierre Jolivet, Jan Kounen, Philippe Lioret, Brigitte Rouan, Jean-Paul Salomé, Coline Serreau, Bertrand Tavernier, Georges Werler mais également Jean-Paul Alègre, Anne Delbee, Sophie Deschamps, ou encore Louise Doutreligne. Plusieurs sont membres de la société civile des Auteurs, Réalisateurs, Producteurs (l’ARP) et la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD), également signataires.

Pascal Rogard Nicolas Seydoux Marais Hadopi

Nicolas Seydoux (Gaumont, ALPA), Pascal Rogard (SACD)
Marie Françoise Marais (Hadopi) au Sénat le 11/01/12

En substance, ce lobby du secteur dénonce d’abord la pauvreté du programme culturel du candidat François Hollande. « Il n’y a pas de fatalité à ce que nos élites politiques renoncent à défendre, contre toutes les démagogies, des mesures de soutien à la création. Cela demande des convictions, de l’imagination, parfois une forme de courage qui fait l’apanage des grands hommes d’Etat, de ceux pour qui l’identité d’un pays passe aussi par la construction d’une culture aussi commune que diverse » taclent-ils.

Pire : en plus d’être maigrelet, selon l'entourage du candidat d’Hollande, ce programme ne se concentrerait que sur l’abrogation d’Hadopi, soit une hérésie pour ces acteurs qui ont porté toujours plus haut l’étendard Hadopi : « Si cette abrogation constitue l’alpha et l’omega de votre politique culturelle, vous ferez sans doute plaisir à tous ceux qui parient sur la force électorale de la jeunesse contre la faiblesse numérique du peuple des créateurs. Mais la culture mérite mieux. La culture, dans sa conception universaliste et émancipatrice, constitue l’un des socles de la nation française et fonde l’identité de la France au regard de nombreux pays du monde. Les français sont donc en droit d’attendre du prochain président de la République française qu’il en ait pleinement conscience et qu’il exprime cette dimension avec force au cours de sa campagne et au cœur de son quinquennat ».

Et les signataires de mitrailler de questions François Hollande : « Nous attendons donc de votre part que vous dépassiez une certaine facilité électoraliste pour aborder les seules questions qui vaillent : comment réinventer la démocratisation de la culture? Comment moderniser le financement de la création à l’heure d’Internet? Comment assurer une juste rémunération des créateurs? Comment faciliter, à l’ère numérique, la diffusion et l’exportation des œuvres européennes? Comment mieux soutenir la création contemporaine francophone? Comment protéger, à l’heure des terminaux connectés sur des contenus mondiaux, le système des exclusivités permettant le financement des œuvres européennes? Comment faire évoluer les règles protégeant la culture du "matériel" dans l’univers de la culture de "l’immatériel" ? »

Des questions qui restent posées, malgré les efforts de l’actuel locataire de l’Élysée, et une lettre ouverte qui sous-entend qu’Hadopi n’est pas coûteuse, est d’une efficacité redoutable et doit être conservée par tous les candidats 2012.

Ce n’est pas la première fois que le milieu du cinéma s’inquiète du sort de la Hadopi. Mais tous ne suivent pas cette doctrine consistant à assimiler abrogation d’Hadopi et jeunisme.

Pendant les débats parlementaires justement, Victoria Abril, Chantal Akermann, le producteur Paulo Branco, Catherine Deneuve, Louis Garrel , Christophe Honoré, Chiara Mastroianni, Jeanne Balibar ou encore l’ex délégué de l’ALPA entre 1988 et 2002 Jean Sainati avait signé une autre tribune dans Libération/Ecrans.fr cette-fois.

Ils dénonçaient un texte qui « s’obstine à voir dans les utilisateurs, dans les spectateurs des enfants immatures à l’origine de tous les maux de l’industrie cinématographique », ou encore une loi « démagogique, techniquement inapplicable, bêtement ignorante des nouveaux procédés de téléchargement et purement répressive », une loi qui serait « l’ultime et vaine tentative d’éradiquer le piratage par la sanction, sans se soucier de créer une offre de téléchargement légale, abordable et ouverte sur Internet », les signataires réclamant aussi que l’on cesse « de vouloir en faire une société virtuelle de surveillance où tout un chacun se sentirait traqué ».
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 16/01/2012 à 09:14

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 85 commentaires

Avatar de madhatter INpactien
madhatter Le lundi 16 janvier 2012 à 11:13:42
Inscrit le jeudi 15 décembre 05 - 375 commentaires
Oh bah non : Kounen, Tavernier et Hazanavicius...

Aaaah, monde de merde.
Avatar de Eglantyne INpactienne
Eglantyne Le lundi 16 janvier 2012 à 11:13:55
Inscrite le jeudi 9 juillet 09 - 3082 commentaires
Leur manière d'utiliser le mot "Culture" me fait vom*r !


Et moi donc! Entre "culture" et "sécurité" qu'ils nous sortent pour tout et n'importe quoi, on n'est pas gâtés... !!!!!!!!!!!!

Avatar de chrisrc68 INpactien
chrisrc68 Le lundi 16 janvier 2012 à 11:15:11
Inscrit le lundi 1 janvier 01 - 157 commentaires
Il est quand même fort dommage qu'un chef d’État n'ai pas de compte à rendre à l'issue de son mandat et puisse partir "les mains dans les poches" en ayant foutu un tel bazar juste pour tenter de contrôler l'Internet .
Avatar de Eglantyne INpactienne
Eglantyne Le lundi 16 janvier 2012 à 11:18:25
Inscrite le jeudi 9 juillet 09 - 3082 commentaires
Il est quand même fort dommage qu'un chef d’État n'ai pas de compte à rendre à l'issue de son mandat et puisse partir "les mains dans les poches" en ayant foutu un tel bazar juste pour tenter de contrôler l'Internet .


D'autres bien meilleurs que lui ont déjà essayé de couper les fleuves avec une épée. Avec autant de succès.

Avatar de jb INpactien
jb Le lundi 16 janvier 2012 à 11:19:17
Inscrit le samedi 13 mai 06 - 3716 commentaires
J'aimerais bien qu'ils arrêtent de confondre "culture" et divertissement...
Avatar de batoche INpactien
batoche Le lundi 16 janvier 2012 à 11:20:41
Inscrit le lundi 25 décembre 06 - 1991 commentaires
Quand on voit les succès du cinéma français ses 5 dernières années comme Intouchable ou Bienvenu chez les chti, je n'ai pas trop envie de les plaindre. Et quand on voit les torrents les plus téléchargés ce sont tous des blockbuster américains.

Les titres 'piratés', c'est pas compliqué, sont le reflet des succès en salle ou en DVD : Un titre beaucoup piraté est un titre qui se vend bien, et qui fait recette.

C'est juste que les producteurs pensent que sans le piratage, ces titres rapporteraient encore plus de pognon. Amha, ils ont tord.

En fait, la possibilité qu'offre le piratage de se goinfrer de cinéma ou de musique, engendrerait, amha, une augmentation de l'attrait et de l'appétit pour ce domaine, que l'on n'aurait peut être pas eu sans le piratage, et qui profite aux producteurs de manière directe (dans la mesure où même les pirates payent du contenu, si si), et indirecte (par la communication de son intérêt pour tels ou tels contenu).
Avatar de CUlater INpactien
CUlater Le lundi 16 janvier 2012 à 11:21:33
Inscrit le jeudi 17 juin 10 - 1603 commentaires
Derrière le clavier, on retrouve
Bon bah boycott de ces crétins., on dira que c'est la faute au piratage si personne ne paye pour leur réalisation de toute façon.

Edité par Culater le lundi 16 janvier 2012 à 11:21
Avatar de coucou_lo_coucou_paloma INpactien
coucou_lo_coucou_paloma Le lundi 16 janvier 2012 à 11:32:05
Inscrit le jeudi 9 décembre 04 - 9134 commentaires
J'aimerais bien qu'ils arrêtent de confondre "culture" et divertissement...

Avatar de torentoz2 INpactien
torentoz2 Le lundi 16 janvier 2012 à 11:41:27
Inscrit le samedi 29 janvier 11 - 402 commentaires
Derrière le clavier, on retrouve


Vous auriez pu mettre une majuscule à Clavier. C'est un grand acteur Christian Clavier

Bon sinon, heureusement que les gouvernements s'occupent de lois pour empêcher le piratage qui nuit tant à la musique et le cinéma. Regardez Beyoncé et Jay-Z, on a chaque jour une info sur la layette incrustée de diamants ou le landau en or de leur bébé. Comment pourront-ils continuer à mener ce train de vie si on n'achète plus leurs disques ?
Soyez solidaires des artistes millionaires, ils ne peuvent plus revenir à la même vie que vous après avoir vécu dans une telle opulence de richesse. Donnez leur votre argent, ils en ont besoin !
Avatar de Dunaedine INpactien
Dunaedine Le lundi 16 janvier 2012 à 11:42:50
Inscrit le samedi 7 janvier 06 - 15989 commentaires
J'aimerais bien qu'ils arrêtent de confondre "culture" et divertissement...


Soyons honnête, le divertissement fait bien partie de la culture.

Mais cela ne change rien à la valeur des propos de ces rapaces: nulle.
;