S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Windows Azure : Microsoft pourrait autoriser les machines virtuelles Linux

Avec la CTP de mars prochain ?

azureWindows Azure est une plateforme applicative distribuée sous la forme d’un service. Il s’agit de l’offre concurrente à Redmond à ce que propose notamment Amazon avec EC2 : on y trouve l’hébergement, le stockage de la base de données, la synchronisation, le bus de messages et ainsi de suite. Si l’offre est centrée bien sûr sur les produits de Microsoft, voilà que des sources indiquent désormais qu’Azure pourrait proposer des machines virtuelles persistantes sous Linux.

Selon Mary-Jo Foley de ZDnet, Microsoft pourrait au printemps proposer une première Community Technology Preview (CTP) de cette capacité de machine virtuelle persistante. Cela signifie que les clients pourraient créer des machines virtuelles permanentes et les utiliser sur une longue période sans perte d’état. Mais l’information étonnante est que cette capacité serait utilisable avec Windows et Linux.

Ces informations font en fait suite à une mise à jour importante d’Azure le mois dernier qui ajoutait plusieurs fonctionnalités et revoyait nettement à la baisse le coût du service (notamment via l’utilisation de formules forfaitisées). Parmi les nouveautés se trouvait une fonction dite « VM Role » posant les bases de la création de machines virtuelles. Mais il s’agissait plus d’une bêta que d’une vraie fonctionnalité et les détails manquaient. En outre, les machines n’étaient pas persistantes : le moindre redémarrage faisait perdre l’état en cours.

azure

La création de ces machines est un ajout particulièrement important puisque les clients peuvent créer des sessions entièrement dévolues à des rôles précis. Foley cite en exemple SharePoint dont un serveur pourrait être ainsi monté et gardé en l’état. Mais tant que l’état n’est pas sauvegardé, les machines virtuelles perdent une grande partie de leur intérêt.

Selon les sources de Foley, le support de Linux dans les machines persistantes aurait fait l’objet de nombreuses demandes. Elles indiquent également que lorsque la CTP sera lancée vers la fin du mois de mars, le support de Linux ne sera pas assuré par Microsoft. Les utilisateurs auront la responsabilité de fournir leurs propres images et de les entretenir. Rien n’est dit sur l’évolution éventuelle de ce support par la suite.

Foley rappelle que la fonctionnalité des machines virtuelles persistantes serait essentiellement destinée à créer un appel du pied aux clients éventuels. Le message serait simple en effet : venez avec vos propres applications et prenez votre temps vers les outils officiels d’Azure. Mais si Microsoft confirme ces machines, il n’est pas dit que les clients souhaitent aller plus loin que leur simple utilisation.
Source : ZDnet
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 02/01/2012 à 18:20

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 19 commentaires

Avatar de bilbonsacquet INpactien
bilbonsacquet Le lundi 2 janvier 2012 à 19:26:05
Inscrit le mercredi 25 mai 05 - 776 commentaires
Foley, c'est la femme à Akwel ?
(j'suis déjà dehors !)
Avatar de ErGo_404 INpactien
ErGo_404 Le lundi 2 janvier 2012 à 19:53:59
Inscrit le lundi 16 mai 05 - 3902 commentaires
A vrai dire peu importe si les entreprises se limitent à utiliser Linux sur Azure, ça signifie que Microsoft ne s'enferme pas dans son propre marché et souhaite séparer son offre d'hébergement et son offre logicielle. Dans tous les cas, ils gagnent des sous et ça leur faire de la pub.
Avatar de Zeredfox INpactien
Zeredfox Le lundi 2 janvier 2012 à 21:07:43
Inscrit le vendredi 20 mai 05 - 1492 commentaires
Foley, c'est la femme à Akwel ?
(j'suis déjà dehors !)



A vrai dire peu importe si les entreprises se limitent à utiliser Linux sur Azure, ça signifie que Microsoft ne s'enferme pas dans son propre marché et souhaite séparer son offre d'hébergement et son offre logicielle. Dans tous les cas, ils gagnent des sous et ça leur faire de la pub.


+1
Avatar de Psycho10 INpactien
Psycho10 Le lundi 2 janvier 2012 à 21:57:30
Inscrit le mercredi 19 juillet 06 - 8283 commentaires
Foley, c'est la femme à Axel ?
(j'suis déjà dehors !)

maitrecapello.gif
Eh ouais, MEC


Edité par psycho10 le lundi 2 janvier 2012 à 21:58
Avatar de dualboot INpactien
dualboot Le lundi 2 janvier 2012 à 22:23:38
Inscrit le lundi 30 novembre 09 - 1046 commentaires
Ils se mouillent pas trop quand même, le but est de que les utilisateurs de Linux migrent vers leurs produits. Surtout qu'ils fournissent aucun support.
Ça va être du genre, bah si votre application fonctionne mal, viendez sur notre OS proprio.
Un attrape couillon quoi, désolé d'être aussi dur mais bon, c'est plus le véritable objectif de Microsoft.
Perso, Linuxiens passez votre chemin, si vous voulez quelque chose de pro.
Avatar de Tolor Modérateur
Tolor Le lundi 2 janvier 2012 à 23:01:39
Inscrit le mercredi 5 août 09 - 12179 commentaires
Ils se mouillent pas trop quand même, le but est de que les utilisateurs de Linux migrent vers leurs produits. Surtout qu'ils fournissent aucun support.
Ça va être du genre, bah si votre application fonctionne mal, viendez sur notre OS proprio.
Un attrape couillon quoi, désolé d'être aussi dur mais bon, c'est plus le véritable objectif de Microsoft.
Perso, Linuxiens passez votre chemin, si vous voulez quelque chose de pro.

Personne ne sait rien de leur offre, mais tu sais déjà qu'elle ne sera pas pro
Avatar de Laere INpactienne
Laere Le lundi 2 janvier 2012 à 23:03:00
Inscrite le vendredi 30 novembre 07 - 769 commentaires
Ils se mouillent pas trop quand même, le but est de que les utilisateurs de Linux migrent vers leurs produits. Surtout qu'ils fournissent aucun support.
Ça va être du genre, bah si votre application fonctionne mal, viendez sur notre OS proprio.
Un attrape couillon quoi, désolé d'être aussi dur mais bon, c'est plus le véritable objectif de Microsoft.
Perso, Linuxiens passez votre chemin, si vous voulez quelque chose de pro.


...

Ils ne proposent pas de service avec un meilleur support qu'Amazon à ce niveau:

Ils te fournissent le serveur virtuel (le hardware) et toi tu fournis le VHD (le software donc). Evidemment ils ne founissent donc aucun support sur la partie software. En même temps, trouve moi un hebergeur qui fasse le support du software que tu fournis toi.

Par contre ca n'a vraiment RIEN d'extraordinaire. Le noyau Linux a des drivers compatibles Hyper-V. Azure tourne sur Hyper-V, donc...

En realité, Azure avait déjà une CTP qui permettait d'installer ton propre OS sur une machine virtuelle Azure, et qui permettait donc d'avoir Linux. Par contre ca ne correspondait pas vraiment aux besoins clients, car les machines étant non persistantes (potentiellement recyclées à tout moment, comme toutes les autres machines virtuelles Azure), elles pouvaient être remises à l'état initial à tout moment (le VHD founi par le client.)... Avec perte des données à la clé.

Solution: Utiliser le stockage persistant Azure Storage, comme pour les applis Azure classiques.
Probleme avec la solution: Si on met sont propre VHD, c'est probablement qu'on veut faire tourner une appli non prevue pour une ferme de serveur. Et que donc l'appli stocke ses données sur le HD, et que donc toutes ces données seront perdues au recyclage.

Du coup la fonctionnalité actuelle était limitée à "je veux faire tourner une appli Azure sur Linux, ou avec un Windows custom. En sachant que si je veux modifier la config de l'OS, il va falloir que je deploie un nouveau VHD... parce que sinon (si vous avez suivi) ces modifs seraient perdues au prochain recyclage. Et franchement, être obligé de redeployer un VHD complet (genre 10Go) juste parce qu'on a installé une mise à jour ou parce qu'on a changé un fichier de config, c'est un peu pourri. A moins d'implementer son propre systeme de configuration automatique de machine virtuelle, genre refaire Azure.

Vous l'aurez compris, cette fonctionnalité était completement inutile.

Les machines Azure persistantes permettent de combler ce manque, par exemple pour faire tourner des machines portant des noeuds Cassandra ou autre, afin de remplacer Azure Storage.
Avatar de dualboot INpactien
dualboot Le lundi 2 janvier 2012 à 23:48:47
Inscrit le lundi 30 novembre 09 - 1046 commentaires

Personne ne sait rien de leur offre, mais tu sais déjà qu'elle ne sera pas pro

Bah si justement c'est indiqué dans la news, ils disent qu'il n'y aura pas de support.
Avatar de Tolor Modérateur
Tolor Le lundi 2 janvier 2012 à 23:52:28
Inscrit le mercredi 5 août 09 - 12179 commentaires

Bah si justement c'est indiqué dans la news, ils disent qu'il n'y aura pas de support.

et en quoi ce n'est pas pro?
Dans la plupart de mes projets, je n'ai absolument pas besoin de support sur les VM (ni même les non vm, en dehors du support sur le hardware)

Edité par Tolor le lundi 2 janvier 2012 à 23:53
Avatar de rbag INpactien
rbag Le mardi 3 janvier 2012 à 07:01:03
Inscrit le mardi 12 décembre 06 - 313 commentaires


...
Les machines Azure persistantes permettent de combler ce manque, par exemple pour faire tourner des machines portant des noeuds Cassandra ou autre, afin de remplacer Azure Storage.


merci pour l'explication complète !
;