S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Internet Explorer passera sous les 50 % de parts de marché d'ici mars

Une étape plus que symbolique

L’évolution de la part de marché d’Internet Explorer se fait depuis des années dans le même sens. Le navigateur de Microsoft perd graduellement des utilisateurs et cette chute ne connait aucun temps mort. Les dernières informations publiées par Net Applications confirment plusieurs tendances ayant presque un air de paradoxe : Internet Explorer 9 est le navigateur le plus utilisé sous Windows 7 tandis que la part de marché d’Internet Explorer recule encore.

html5labs IE9

Un roi malade

Véritable paradoxe ? Non. Windows 7 devient progressivement le système d’exploitation majoritaire dans bon nombre de pays, dont la France. La réduction du nombre de machines sous Windows XP entraine mathématiquement celle d’Internet Explorer. Parallèlement, Windows Update est un composant interne et est davantage suivi par les utilisateurs : le navigateur est plus souvent à jour qu’il y a quelques années. Les utilisateurs du navigateur transitent donc  vers la version 9. Un phénomène qui sera accentué par la récente décision de Microsoft de forcer les mises à jour du butineur sur les Windows en étant capables.

Cela n’empêche pas pour autant la part de marché globale d’Internet Explorer de chuter. Le navigateur de Microsoft attire de moins en moins les foules. Si les versions 8 et 9 dominent sous Windows 7, l’inclusion des autres systèmes change radicalement la donne.


Sur ce graphique de Net Applications, la ligne bleue représente Internet Explorer et on voit clairement la chute continuelle pendant toute l’année. L’évolution actuelle ne laisse aucun mystère sur la suite des opérations : Internet Explorer, actuellement à 51,87 %, va tomber sous la barre plus que symbolique des 50 % d’ici au mois de mars si aucun évènement ne vient infléchir cette tendance. Et aucun évènement particulier n’est prévu, la version 10 n’était même pas disponible en bêta.

Il faut bien noter que l’avenir d’Internet Explorer reste stratégique pour Microsoft. Si le géant passe au HTML5 et qu’un nombre croissant de ses services peuvent être utilisés avec n’importe quel navigateur, Internet Explorer reste un vecteur important de Bing puisque le moteur de recherche y est paramétré par défaut. La sortie de Windows 8 provoquera peut-être une cassure dans la tendance, mais rien ne permet d’en juger.

Deux héritiers ennemis

Une autre tendance forte se dessine et elle n’étonnera pas ceux qui suivent de près le monde des navigateurs : la part de marché de Chrome, actuellement de 19,11 %, continue à grimper et menace fortement Firefox de Mozilla et ses 21,83 %. Là encore, le croisement pourrait s’opérer d’ici mars, avec un passage de Chrome au-dessus des 20 % d’ici le mois prochain. Deux grandes évolutions à venir donc pour l’année 2012.


Si la part de marché d’Opera et des autres navigateurs moins connus reste négligeable, celle de Safari en revanche reflète une situation simple : les ventes de Mac ont augmenté et avec eux l’utilisation du navigateur d’Apple. Précision d’ailleurs : puisque le graphique n’inclut pas les plateformes mobiles, il s’agit ici du Safari classique uniquement.

Enfin, quelle est la situation sur plateformes mobiles justement ? Elle n’a rien d’étonnant : Safari pour iOS règne en maître. En décembre, le navigateur totalisait selon Net Applications 53,30 % de parts de marché. Très loin devant le butineur d’Android (15,87 %) qui s’est d’ailleurs fait doubler durant octobre par Opera Mini avec 21,66 %. Les navigateurs de Symbian et BlackBerry font respectivement 3,33 et 3,05 %.

Sur PC INpact, Firefox est toujours le maître

La situation chez nous est nécessairement différente des statistiques globales qui ne tiennent pas compte des populations particulières. Notre public est largement constitué de personnes intéressées voire passionnées par l’informatique et qui ont toutes les chances d’avoir véritablement choisi leur navigateur.

stats pci navigateurs

Ainsi comme le montre le graphique, Firefox est largement majoritaire avec 47,41 % des visites pour le mois de décembre, avec pratiquement 70 % de version 8.X et seulement 14 % de version 9.X qui est pourtant la dernière disponible. Chrome représente 26,49 % des visites mais sa tendance est à la grimpette.

Internet Explorer représente environ 11,86 % des visites, les versions 9 et 8 représentant respectivement 49, 53 et 37,88 %. Internet Explorer 6, qui ne se décide pas à mourir, représente encore 2,60 %. Enfin, quelques-uns utilisent manifestement la Developer Preview de Windows 8 ou celles d’Internet Explorer 10 puisque ce dernier compte pour 0,22 %.
Source : Computer World
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 02/01/2012 à 10:10

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 71 commentaires

Avatar de Schpountz42 INpactien
Schpountz42 Le lundi 2 janvier 2012 à 11:35:02
Inscrit le jeudi 26 février 09 - 2586 commentaires


+1

Surtout comprendre quel est le business model derrière tout cela ?
(récupération de données privées ou pas, etc.).

Je n'ai jamais installé Chrome pour une seule raison: je déteste les installations "forcées" associées à une autre appli. Pour moi c'est radical surtout que tout ce que fait Chrome, Opera le fait

copain
Avatar de Edtech INpactien
Edtech Le lundi 2 janvier 2012 à 11:36:43
Inscrit le mardi 17 octobre 06 - 3718 commentaires
Je tape toutes les URL à la main, je sais, j'ai un grain !
J'ai une cinquantaine de mots de passe, et pour l'instant, je ne me perds pas. Ca va peut-être venir, je vieillis, la sénilité me guette

Edité par edtech le lundi 2 janvier 2012 à 11:37
Commentaire de Edtech supprimé le 02/01/2012 à 11:37:57 : Commentaire en double
Avatar de atomusk Modérateur
atomusk Le lundi 2 janvier 2012 à 11:37:03
Inscrit le mardi 20 juillet 04 - 21714 commentaires

Pourquoi tu n'utlises pas une clé USB avec des applis mobiles (style framakey) ?


Déjà il faudrait que je me prenne une clé USB (la dernière a claqué et j'ai pas retrouvé la force de m'en prendre une nouvelle ), et à partir de là, quitte à le télécharger sur le net autant prendre Chrome, au moins pas de souci d'update (d'ailleurs il s'update FireFox en mode mobile ?)

Et puis bon, je l'installe une fois pour toute au début de ma mission et je suis tranquille quelques temps ... par exemple 1 an et demi

Mais oui, j'était passé par FramaSoft pour prendre un firefox mobile (pour tester une app sur Firefox) et Gimp
Avatar de Jarodd INpactien
Jarodd Le lundi 2 janvier 2012 à 11:37:44
Inscrit le mardi 26 octobre 04 - 19539 commentaires


IE6 a tenu très longtemps car il permet des tonnes de choses utiles pour les développeurs. Ce que ne permettent pas la majorité des concurrents.


C'est une blague ?

Il a permis quoi, d'apprendre à débugguer parce qu'il ne comprend pas les standards ? D'apprendre les balises propriétaires qui ne sont dispo que sur IE ? De gagner en productivité grâce à ses nombreuses extensions ?

Avatar de Schpountz42 INpactien
Schpountz42 Le lundi 2 janvier 2012 à 11:37:58
Inscrit le jeudi 26 février 09 - 2586 commentaires
Je tape toutes les URL à la main, je sais, j'ai un grain !
J'ai une cinquantaine de mots de passe, et pour l'instant, je ne me perds pas. Ca va peut-être venir, je vieillis, la sénilité me guette

En plus efficace que le Dr. Kawashima
Avatar de Seth-Erminatores INpactien
Seth-Erminatores Le lundi 2 janvier 2012 à 11:40:44
Inscrit le dimanche 13 novembre 05 - 8214 commentaires


C'est une blague ?

Il a permis quoi, d'apprendre à débugguer parce qu'il ne comprend pas les standards ? D'apprendre les balises propriétaires qui ne sont dispo que sur IE ? De gagner en productivité grâce à ses nombreuses extensions ?


j'ai eu la même réaction en lisant le commentaire
Avatar de Edtech INpactien
Edtech Le lundi 2 janvier 2012 à 11:41:08
Inscrit le mardi 17 octobre 06 - 3718 commentaires


C'est une blague ?

Il a permis quoi, d'apprendre à débugguer parce qu'il ne comprend pas les standards ? D'apprendre les balises propriétaires qui ne sont dispo que sur IE ? De gagner en productivité grâce à ses nombreuses extensions ?



Nan, pour les standards, c'est une horreur. Mais par exemple, tu peux balancer une impression d'un document web très facilement. Ou créer une exportation en mode page web autonome ou Excel. L'API d'outils (et pas de rendu) est très vaste, tout est paramétrable. C'est pour ça qu'à une époque, beaucoup de logiciels s'appuyaient dessus. Ça permettait de ne pas avoir à développer certaines choses.

Par contre, une mise à jour de IE et paf, le logiciel était cassé... C'est ça qui retient les entreprises de changer. Bien plus que le rendu !
Avatar de Vincent_H Equipe
Vincent_H Le lundi 2 janvier 2012 à 11:41:59
Inscrit le jeudi 30 janvier 03 - 15419 commentaires


J'ai fait des tests il y a quelques temps sur les impressions via le navigateur d'une page générée par un soft que je développais (en respectant bien les normes). Chrome ne dispose d'aucune option d'impression, mais alors rien du tout... Du coup, c'est le moins utilisable de tous... Alors s'il faut une extension pour imprimer...

Pour la synchronisation, je m'en fous royalement, j'ai un cerveau qui fonctionne encore bien


Comme je le disais, chacun ses objectifs. Mais dire Chrome n'a que peu de fonctionnalités est simplement inexact. Dans mon cas, je n'imprime rien. Par contre, j'ai plusieurs machines, donc la synchronisation totale m'est extrêmement utile. Ensuite c'est une question de goûts, et je n'aime pas vraiment ce qu'ils ont fait avec l'interface d'IE9.
Avatar de kamuisuki INpactienne
kamuisuki Le lundi 2 janvier 2012 à 11:47:23
Inscrite le mardi 23 juin 09 - 2275 commentaires
Allez seamonkey phibee.gif
;