S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

États-Unis : le report de SOPA n'aura été que de courte durée

La suite demain

Outre-Atlantique, le report de l'examen du projet anti-piratage SOPA a été vu comme une victoire d’étape par ses opposants. Elle n'aura été que de courte durée puisque le texte est inscrit demain, à l'ordre du jour de la Commission des lois de la Chambre des représentants.

Alors que les géants du web, mais également les « pères » fondateurs du net se sont élevés contre ce projet, le Judiciary Committee de la chambre des représentants repoussait cet examen à la dernière minute. Faute de visibilité, on présageait alors un calendrier parlementaire délicat pour ce projet soutenu par la MPAA et la RIAA. Cependant, la Commission des lois a inscrit à nouveau à son ordre du jour le projet de loi SOPA (Stop Online Piracy Act) pour le 21 décembre, soit demain. 

SOPA chambre des représentants Etats-Unis

Le projet SOPA et son équivalent au Sénat PIPA, propose d’industrialiser les injonctions à l’égard des « sites voyous » situés hors de la compétence géographique des tribunaux américains. Ce système d’injonction permettra aux ayants droit de casser n'importe quel "lien" menant à l'un de ces sites.

Le texte est suffisamment large pour autoriser les actions contre les régies publicitaires, les établissements bancaires, les FAI, les moteurs de recherche, mais aussi les registres DNS. C’est notamment ce dispositif de liste noire qui inquiète les pères du net qui craignent une menace sur les fondements des réseaux.

Du côté de l’Electronic Frontier Foundation, on fait valoir que les intermédiaires seront incités à répondre favorablement à ces injonctions quand ils ne seront pas suffisamment armés (avocat, service juridique, etc.) ce qui portera autant de coup à la liberté d’expression.

Dans sa dernière version, le projet SOPA essaye d’arrondir les angles. Comme le signale l’EFF, il ne requiert que «le moyen le moins onéreux, techniquement réalisable et raisonnable, visant à empêcher aux abonnés américains, l'accès au site étranger illicite visé par l’injonction ». Cependant, le texte exige aussi que ces actions « doivent être prises aussi rapidement que possible »…
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 20/12/2011 à 09:58

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 55 commentaires

Avatar de bord INpactien
bord Le mardi 20 décembre 2011 à 10:03:43
Inscrit le mercredi 19 mai 10 - 477 commentaires
Mais quelle victoire ! on a gagné 1 journée !
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le mardi 20 décembre 2011 à 10:15:35
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27113 commentaires
Rien d'étonnant...

Et après, quand le chiffrement de niveau militaire sera banalisé auprès du grand public, les criminels en tout genre diront merci à la RIAA et consorts d'avoir facilité leurs activités en incitant tout le monde à camoufler son activité sur le net.

Les cons, et cetera...
Avatar de cid_Dileezer_geek INpactien
cid_Dileezer_geek Le mardi 20 décembre 2011 à 10:17:27
Inscrit le lundi 16 mars 09 - 11554 commentaires
Faudrait qu'un cracker aille fouiller dans les PC du/des responsables qui ont fait remettre cette loi à l'ordre du jour pour voir si la corruption des ayants-droits est à l’œuvre ou pas.
Avatar de CounterFragger INpactien
CounterFragger Le mardi 20 décembre 2011 à 10:18:51
Inscrit le mardi 10 juin 08 - 2195 commentaires
PIPA

Avatar de cid_Dileezer_geek INpactien
cid_Dileezer_geek Le mardi 20 décembre 2011 à 10:19:12
Inscrit le lundi 16 mars 09 - 11554 commentaires
Rien d'étonnant...

Et après, quand le chiffrement de niveau militaire sera banalisé auprès du grand public, les criminels en tout genre diront merci à la RIAA et consorts d'avoir facilité leurs activités en incitant tout le monde à camoufler son activité sur le net.

Les cons, et cetera...


A mort les cons... ah ouais, c'est vrai ---------------parti se mettre à mort-------------->crever.gif
Avatar de ano_635145921246249171 INpactienne
ano_635145921246249171 Le mardi 20 décembre 2011 à 10:19:29
Inscrite le mercredi 4 novembre 09 - 1252 commentaires
Faudrait qu'un cracker aille fouiller dans les PC du/des responsables qui ont fait remettre cette loi à l'ordre du jour pour voir si la corruption des ayants-droits est à l’œuvre ou pas.


nan mais ca on le sait deja ...... cf news d'hier
Avatar de freedommaner INpactien
freedommaner Le mardi 20 décembre 2011 à 10:20:32
Inscrit le samedi 25 juin 11 - 169 commentaires
Faudrait qu'un cracker aille fouiller dans les PC du/des responsables qui ont fait remettre cette loi à l'ordre du jour pour voir si la corruption des ayants-droits est à l’œuvre ou pas.



Avatar de cid_Dileezer_geek INpactien
cid_Dileezer_geek Le mardi 20 décembre 2011 à 10:21:12
Inscrit le lundi 16 mars 09 - 11554 commentaires


et elle suce bien cette Pipa?

----------------------------------------------> embarassed.gif
Avatar de cid_Dileezer_geek INpactien
cid_Dileezer_geek Le mardi 20 décembre 2011 à 10:22:16
Inscrit le lundi 16 mars 09 - 11554 commentaires


nan mais ca on le sait deja ...... cf news d'hier


Attend je regarde, pas vu. icon_mrgreen.gif

Un autre détail pourrait salir un peu plus l’image de ce texte. Pour ses réélections, le représentant Lamar Smith a reçu 50 000 dollars de dons de l’industrie du cinéma et de la musique. En tout, ce sont plus d’un demi-million de dollars qui lui ont été versés par le lobby culturel ces dix dernières années selon Opensecrets.org.
ah oui

Edité par Cid_Dileezer_Geek le mardi 20 décembre 2011 à 10:25
Avatar de Fuli INpactien
Fuli Le mardi 20 décembre 2011 à 10:25:06
Inscrit le jeudi 10 mai 07 - 250 commentaires
Au lieu de se fendre d'une lettre, pourquoi ne pas instaurer une véritable grève de l'internet: on redirige toutes les requêtes DNS vers une seule et unique page prédisant la dangerosité de cette loi. TOUTES les requêtes pendant une journée. L'impacte sur l'économie sera probablement énorme, mais voila un bon moyen de pression pour que l'on cesse de demander aux FAI de faire la police pour gratuit et sans juges. Et évidemment, cela représentera ce qui risque de se passer en cas d'erreur de manipulation.

;