S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Brevets : Apple obtient le bannissement des produits HTC Android aux USA

Mais aucun HTC ne devrait quitter le pays pour autant

Le Sud-Coréen Samsung n’est pas le seul à visiter régulièrement les tribunaux par la faute d’Apple. Le Taiwanais HTC est lui aussi en guerre judiciaire face à la Pomme, notamment outre-Atlantique, ceci depuis l’an passé. Et parmi les nombreux différends qui opposent HTC et Apple, ce dernier vient de marquer des points importants. L’ITC, l’International Trade Commission, vient en effet de donner raison à Apple : HTC viole bien deux brevets de la Pomme (les 6,343,263 et 5,946,647*). Résultat, HTC ne pourra plus vendre ses produits Android incriminés aux États-Unis. Mais cette victoire d’Apple est loin d’être complète.

Apple brevet

La nouvelle pourrait paraitre particulièrement catastrophique pour HTC, dès lors qu’il est devenu récemment le plus gros vendeur de smartphones outre-Atlantique, grâce à ses fortes ventes de terminaux Android et Windows Phone 7. Mais cette décision révèle en fait plusieurs bonnes nouvelles.

Tout d’abord, Apple n’a pas réussi à convaincre l’ITC de la violation de tous ses brevets, notamment les brevets 5,481,721 et 6,275,983. Ce qui pour HTC, mais aussi la plupart des partenaires de Google Android, est un immense soulagement.

Quatre (longs) mois pour réagir

Autre bonne nouvelle, le document de l’ITC est clair : l’interdiction des produits HTC ne débutera qu’à partir du 19 avril 2012. Et HTC pourra importer des produits jusqu’au 19 décembre 2013 à titre de remplacement des smartphones. En somme, la firme asiatique pourra vendre jusqu’à cette date tous ses produits violant les brevets d’Apple sans aucun risque.

Qui plus est, la firme taiwanaise dispose donc de plusieurs mois pour revoir ses copies ou pour retourner devant les tribunaux afin d’inverser la tendance. Et HTC a d’ores et déjà annoncé qu’il comptait supprimer ou modifier les technologies liées aux brevets d’Apple. Au final, les chances que les produits HTC ne soient plus disponibles outre-Atlantique sont donc quasi nulles.

On se rappellera d’ailleurs que HTC ne fait que prendre exemple sur Samsung, qui a annoncé en octobre dernier qu’il mettra à jour ses terminaux afin d’éviter l’interdiction de ventes dans de nombreux pays, notamment en Europe. La méthode est donc déjà éprouvée.

La guerre des brevets n'est pas terminée

HTC ne peut de toute façon se permettre d’abandonner le marché US, il est donc certain que des modifications seront réalisées dans les mois à venir. D’autant plus que ce n’est pas le premier revers de HTC face à Apple aux USA. L’ITC, le mois dernier, avait en effet débouté S3 Graphics, en voie d’être rachetée par HTC, suite à une plainte contre Apple, toujours concernant des brevets.

Et n’oublions pas que si Apple s’est attaquée à HTC, ce dernier a aussi monté un dossier aux USA contre la Pomme, dossier alourdi par Google lui-même en septembre dernier afin de toucher plus encore le fabricant de l’iPhone. Rajoutez qu’une autre plainte de HTC contre Apple a lieu en Allemagne.

Cette guerre incessante des brevets mobiles que nous vivons depuis deux ans est donc encore loin d’être terminée. D’autant qu’Apple devrait continuer ses recherches afin de vérifier que d’autres de ses brevets n’ont pas été violés. Sans compter que Google passera la vitesse supérieure dès lors que les autorités de concurrence auront validé son rachat de Motorola Mobility et ses 17 000 brevets


*Le brevet 6,343,263 porte sur le « traitement du signal en temps réel pour la transmission de données en série ». Le brevet 5,946,647 est un « système et une méthode pour effectuer une action sur une structure en informatique ». Le premier date de 2002, le second de 1999, donc bien avant le lancement d'un quelconque téléphone par Apple.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 20/12/2011 à 07:07

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 198 commentaires

Avatar de Dacoco974 INpactien
Dacoco974 Le mercredi 21 décembre 2011 à 19:52:03
Inscrit le vendredi 23 décembre 05 - 2289 commentaires


Avec un peu de retard, voici :http://www.lepop.re/ :)



meme pas une machine sous windows ?
elle est belle l'ouverture d'esprit du libre


Ça permet de rogner sur le prix des machines (et au passage, d'éviter que ça devienne trop des machines de jeux, c'est pour bosser à la base ) et effectivement, il y a une différence de prix perceptible (en comptant la ristourne accordée par les fabriquants, la garantie de 3 ans et les divers accessoires accompagnant le PC)


J'ai rien contre linux, c'est juste que le coté user-friendy de la chose ne me parait absolument pas évident, comme pour 99% des gens.


Ouais enfin, ça a changé depuis 10 ans, tu as vu la tête d'un Ubuntu récent ? C'est une interface pour noobs et très accessible (sr17 peut te parler d'Unity et de Gnome 3 ).
Avatar de pithiviers INpactien
pithiviers Le mercredi 21 décembre 2011 à 20:09:53
Inscrit le mardi 10 août 10 - 1157 commentaires


Ouais enfin, ça a changé depuis 10 ans, tu as vu la tête d'un Ubuntu récent ? C'est une interface pour noobs et très accessible (sr17 peut te parler d'Unity et de Gnome 3 ).

Peut-être que ça a changé (j'espère, vu d'où ça partait, ça ne pouvait que s'améliorer).
Mais temps que linux ne sera pas distribué clef en main sur des ordis destinés aux grands publics avec les applications qui vont bien déjà installer (monsieur-tout-le-monde il ne va pas installer 50 applications différents pour voir laquelle est la mieux pour lire ses films ou écouter la musique, il veut juste que ce soit simple et que ça fonctionne), ça restera un hobbie de geek.
Mais pour ça faudrait que les linuxiens arrêtent de se tirer le moue entre les diverses distributions existantes et prospectent les fabricants de PC avec un linux pour monsieur-tout-le-monde sous le bras.
Là, peut-être que Linux s'arrachera des 1%
Avatar de ragoutoutou INpactien
ragoutoutou Le mercredi 21 décembre 2011 à 21:13:00
Inscrit le mercredi 25 juillet 07 - 4609 commentaires

Mais temps que linux ne sera pas distribué clef en main sur des ordis destinés aux grands publics avec les applications qui vont bien déjà installer (monsieur-tout-le-monde il ne va pas installer 50 applications différents pour voir laquelle est la mieux pour lire ses films ou écouter la musique, il veut juste que ce soit simple et que ça fonctionne), ça restera un hobbie de geek.


Mais que de stéréotypes malodorants...

Mais pour ça faudrait que les linuxiens arrêtent de se tirer le moue entre les diverses distributions existantes et prospectent les fabricants de PC avec un linux pour monsieur-tout-le-monde sous le bras.
Là, peut-être que Linux s'arrachera des 1%


Ubuntu prospecte les postes de travail, Red Hat et Suse prospectent les serveurs... pour le reste, effectivement linux peut être perturbant pour les personnes simples qui ne peuvent appréhender les situations ou plusieurs solutions différentes peuvent marcher.

Le libre est un environnement qui se remet continuellement en question, les bonnes idées progressent fusionnent, se séparent et réévoluent dans leurs coins pour se rencontrer à nouveau plus tard, les moins bonnes disparaissent petit à petit... c'est finalement un écosystème très organique et naturel, là où d'autres perfections figées n'osent pas évoluer...
Avatar de j-c_32 INpactien
j-c_32 Le mercredi 21 décembre 2011 à 23:08:31
Inscrit le jeudi 11 juin 09 - 2254 commentaires

Mais temps que linux ne sera pas distribué clef en main sur des ordis destinés aux grands publics avec les applications qui vont bien déjà installer (monsieur-tout-le-monde il ne va pas installer 50 applications différents pour voir laquelle est la mieux pour lire ses films ou écouter la musique, il veut juste que ce soit simple et que ça fonctionne), ça restera un hobbie de geek.
Mais pour ça faudrait que les linuxiens arrêtent de se tirer le moue entre les diverses distributions existantes et prospectent les fabricants de PC avec un linux pour monsieur-tout-le-monde sous le bras.
Là, peut-être que Linux s'arrachera des 1%

Au delà du fait que les guerres de parts de marché ne sont jamais que des concours de taille de bite, il faut quand même noter que la solution "miracle" que tu préconise existe depuis des années. Par exemple, j'ai acheté mon portable chez un bon vendeur, et il était préconfiguré pour fonctionner clé-en-main, même mieux que Windows: flash, skype, codec, drivers, ... installés.
Bref, la légende: linux il faut minimum trois heures pour avoir quelques choses d'utilisable, c'est une légende urbaine, totalement contredite par la réalité quand on essaie une des rares solutions préconfigurées (avec windows, il y a même des choses impossibles, vu que MS ne tolère pas certaines préconfigurations pourtant demandées par l'utilisateur lambda). Encore faut-il ne pas s'arrêter à la moindre rumeur venue.
Avatar de pithiviers INpactien
pithiviers Le jeudi 22 décembre 2011 à 00:44:44
Inscrit le mardi 10 août 10 - 1157 commentaires

Au delà du fait que les guerres de parts de marché ne sont jamais que des concours de taille de bite, il faut quand même noter que la solution "miracle" que tu préconise existe depuis des années. Par exemple, j'ai acheté mon portable chez un bon vendeur, et il était préconfiguré pour fonctionner clé-en-main, même mieux que Windows: flash, skype, codec, drivers, ... installés.
Bref, la légende: linux il faut minimum trois heures pour avoir quelques choses d'utilisable, c'est une légende urbaine, totalement contredite par la réalité quand on essaie une des rares solutions préconfigurées (avec windows, il y a même des choses impossibles, vu que MS ne tolère pas certaines préconfigurations pourtant demandées par l'utilisateur lambda). Encore faut-il ne pas s'arrêter à la moindre rumeur venue.


Visiblement, tu n'as aucun monsieur-tout-le-monde dans ton entourage. Les linuxiens ne sont pas très nombreux mais ils ont l'air de vivre en vase clos.
Donc monsieur tout le monde, il achète son ordinateur chez darty, la fnac, carrefour, boulanger, pixmania.... Bref, ce que ton site référence comme de mauvais vendeurs mais qui sont de gros vendeurs, que monsieur tout le monde connait.
Quand au boutique en tête de classement, ça me fait doucement sourire, vu les noms, elles proposent autre chose que du linux tes micro-boutiques? Un vendeur informatique est bon s'il vend du linux et même uniquement du linux. Un vendeur est mauvais si il vend de tout, sauf du linux. Il ne serait pas un peu orienté ton site?
Faudrait un jour regarder la vérité en face, et comprendre que tant que des gros constructeurs comme HP, Dell... ne proposeront pas une partie de leur modèle grand public près à l'usage sous Linux et que ces mêmes ordis ne seront pas en ventes à la fnac, darty, auchan.... Linux ça restera ad vitam æternam 1% du marché.
Vous n'allez pas me faire croire que vous vous complaisez dans vos 1%, que ça vous effraie de toucher un public plus large? A moins que vous ne vouliez rester qu'entre initiés.
Avatar de j-c_32 INpactien
j-c_32 Le jeudi 22 décembre 2011 à 10:12:07
Inscrit le jeudi 11 juin 09 - 2254 commentaires
@ pithiviers:

Où veux-tu en venir exactement ?
Mon message spécifiait simplement que dire "linux ne décolle pas parce qu'il n'est pas capable de proposer un produit clé en main" est juste faux, contre-exemple à l'appui.

Je pense que sur le reste, on est totalement d'accord avec la situation:
le grand public achète ses produits chez des acteurs qui ne sont pas du tout impliqués ou intéressés par linux.
Ce n'est donc pas un "manque" de la part de la communauté linux ou des autres acteurs concernés.
Je pense qu'on peut résumer la situation comme ceci: le grand public a un besoin qui est rempli par un produit A qui les satisfait. Il existe également le produit B, qui convient mieux à certaines personnes et à certains usages (par exemple dans l'éducation). Et le produit B étant peu connu du grand public, les grandes distributions n'ont évidemment pas d'intérêt à soudainement le distribuer, vu que le produit A est suffisant.
Dans ces conditions il n'est pas étonnant que le produit B aie une très faible part de marché.

Comment changer cet état de fait si on fait partie des gens intéressés par B ?
Je vois 2 solutions:
- venir harceler le grand public pour faire connaitre B
- imposer, par un moyen ou un autre, la vente de B
Ces deux solutions ne sont pas acceptables (p-e que tu connais une "solution miracle"). Je ne serais pas contre une augmentation des parts de marché de linux, mais les avantages sont plutôt limités tandis que les solutions proposées pour augmenter les PDM ne sont pas correctes.
Je pense qu'on peut vivre avec 1% de PDM, il suffit d'être attentif à faire valoir ses droits lorsqu'on se fait marcher sur les pieds.


Edité par j-c_32 le jeudi 22 décembre 2011 à 10:12
Avatar de pithiviers INpactien
pithiviers Le jeudi 22 décembre 2011 à 12:33:30
Inscrit le mardi 10 août 10 - 1157 commentaires

Comment changer cet état de fait si on fait partie des gens intéressés par B ?
Je vois 2 solutions:
- venir harceler le grand public pour faire connaitre B
- imposer, par un moyen ou un autre, la vente de B
Ces deux solutions ne sont pas acceptables (p-e que tu connais une "solution miracle"). Je ne serais pas contre une augmentation des parts de marché de linux, mais les avantages sont plutôt limités tandis que les solutions proposées pour augmenter les PDM ne sont pas correctes.
Je pense qu'on peut vivre avec 1% de PDM, il suffit d'être attentif à faire valoir ses droits lorsqu'on se fait marcher sur les pieds.

Si se faire connaitre est inacceptable, je comprends pourquoi linux est si peu connu. Et du marketing bien fait, n'est pas du harcèlement.
Par exemple, à la FNAC ou chez Darty, t'as des stands Apple où les gens peuvent essayer les produits.
Pourquoi que ce serait impossible avec des machines tournant sous linux? Et pour que ça passe mieux auprès du public, tu ajoutes un démonstrateur linuxien qui aidera et répondra aux questions des gens. Dans les supermachés, y a bien des gens qui te font goûter du saucisson, pourquoi n'y aurait-il pas des gens pour faire la promotion de linux dans les enseignes vendant des ordinateurs?

La situation de linux est vraiment ubuesque. On a les linuxiens qui nous disent que c'est un OS génial, simple, que tout le monde pourrait utiliser. On a des constructeurs informatiques dont j'ai du mal à croire qu'ils ne seraient pas désireux de dépendre un peu moins de microsoft et pour qui linux pourrait être une solution (qui plus est gratuite). Et résultat: il ne se passe strictement rien dans la mise en avant de linux auprès du grand public.
Vu qu'il n'y a pas de licence à payer ni pour l''OS, ni pour la suite logiciel, l'argent économisé pourrait servir à faire la promotion des produits en payant des démonstrateurs en magasins et en vendant un ordi sous linux un peu moins cher que son homologue sous windows (tant que la fnac se fait autant de marges sur l'un ou l'autre, peu lui importera de vendre du linux ou du microsoft).

Les avantages à une augmentation de la PDM de linux sont limités? et offrir une alternative aux gens à windows autre que apple, c'est pas un avantage? Un avantage pour les gens.
Je vais finir par croire que le vrai problème vient des linuxiens qui ont peur de perdre leur coté élitiste si linux devenait un OS grand public.

Après je ne parle pas de prendre 95% du marché, d'être le nouveau windows. Mais au niveau de Apple, ce serait déjà bien.
Juste offrir un 3ème choix aux gens (et même juste 1 second choix qd tu ne peux pas mettre plus de 1000€ dans un ordi).
Avatar de j-c_32 INpactien
j-c_32 Le jeudi 22 décembre 2011 à 13:00:08
Inscrit le jeudi 11 juin 09 - 2254 commentaires
@ pithiviers:

L'intérêt de Linux est son développement communautaire est le fait qu'il ne dépend pas d'une entreprise. Cela implique qu'il n'y aie pas de structure globale pour faire du marketing.
Tu noteras également que du marketing est fait, par exemple par Redhat, Canonical, IBM, dans la mesure de leur finance, bien loin de celle d'Apple, et à destination du public qui rapporte de l'argent (c-à-d les entreprises qui paient pour des services, pas les particuliers).
Ensuite, quel serait le retour sur investissement. Si dans le cadre d'Apple c'est assez clair (plus d'utilisateur = plus d'argent via l'achat des licences proprios et l'utilisation du store proprio également), ainsi que dans le cas du vendeur de saucisson, c'est moins clair pour Linux. Qui va payer les stands si aucun argent ne rentre ?

Je pense que tu penses que le but est d'augmenter les PDM juste pour augmenter les PDM. Mais à quoi ça sert ? Surtout si ça implique de changer les caractéristiques qui font que Linux est différent de Windows ou Mac.


La situation de linux est vraiment ubuesque. On a les linuxiens qui nous disent que c'est un OS génial, simple, que tout le monde pourrait utiliser.

Ben oui, c'est le cas. Cela n'implique pas qu'il doit donc avoir plein de PDM.

On a des constructeurs informatiques dont j'ai du mal à croire qu'ils ne seraient pas désireux de dépendre un peu moins de microsoft et pour qui linux pourrait être une solution (qui plus est gratuite).

La situation est bien moins simple. Les constructeurs ont des accords avec MS (cf les révélations récentes), et le grand public veut du MS. Au final, pas sur que ça leur soit plus avantageux de proposer Linux.
Et résultat: il ne se passe strictement rien dans la mise en avant de linux auprès du grand public.
Vu qu'il n'y a pas de licence à payer ni pour l''OS, ni pour la suite logiciel, l'argent économisé pourrait servir à faire la promotion des produits en payant des démonstrateurs en magasins et en vendant un ordi sous linux un peu moins cher que son homologue sous windows (tant que la fnac se fait autant de marges sur l'un ou l'autre, peu lui importera de vendre du linux ou du microsoft).

Sauf que si les licences ne sont pas payantes, il n'y a pas d'entrée d'argent, et donc pas d'argent pour payer les démonstrateurs.

Les avantages à une augmentation de la PDM de linux sont limités? et offrir une alternative aux gens à windows autre que apple, c'est pas un avantage? Un avantage pour les gens.

Tu confonds les causes et les conséquences: ce n'est pas l'augmentation de PDM en elle-même qui donne une alternative. Si Linux est accessible à celui qui souhaite se le procurer, que Linux aie 1% ou 50% de PDM, alors cet avantage existe.

Je vais finir par croire que le vrai problème vient des linuxiens qui ont peur de perdre leur coté élitiste si linux devenait un OS grand public.

C'est un petit facile de dire: "tiens, le linuxien ne dépense pas à perte son propre argent pour monter des stands dans les supermarchés pour convertir des gens qui semblent heureux avec un produit concurrent, c'est surement qu'ils sont élitistes.".
Parallèlement à ça, les LUGs et des tas de petites initiatives (dans la mesure des moyens de chaque bénévoles) sont régulièrement prises pour faciliter l'adoption de Linux pour les utilisateurs lambda.

Après je ne parle pas de prendre 95% du marché, d'être le nouveau windows. Mais au niveau de Apple, ce serait déjà bien.
Juste offrir un 3ème choix aux gens (et même juste 1 second choix qd tu ne peux pas mettre plus de 1000€ dans un ordi).

Comme tu le dis plus tôt, les gens n'ont pas le besoin de troisième choix, vu qu'ils sont content lorsqu'ils vont chez Darty. S'ils n'étaient pas content, ils chercheraient une autre solution. Ils ne peuvent pas avoir le beurre et l'argent du beurre.
Avatar de ragoutoutou INpactien
ragoutoutou Le jeudi 22 décembre 2011 à 13:04:02
Inscrit le mercredi 25 juillet 07 - 4609 commentaires
La situation de linux est vraiment ubuesque. On a les linuxiens qui nous disent que c'est un OS génial, simple, que tout le monde pourrait utiliser. On a des constructeurs informatiques dont j'ai du mal à croire qu'ils ne seraient pas désireux de dépendre un peu moins de microsoft et pour qui linux pourrait être une solution (qui plus est gratuite). Et résultat: il ne se passe strictement rien dans la mise en avant de linux auprès du grand public.


On a un historique de deux décennies de Microsoft n°1, de vente liée, ... dans le procès antitrust aux USA, on avait également découvert que Microsoft avait fait des prix très variables selon les constructeurs pour les licences OEM, selon que ceux-ci n'offraient que des produits microsoft ou glissaient aussi dans leurs offres des logiciels tiers...

Forcément, les constructeurs ont développé un savoir-faire quasi exclusif à Windows, et quand on leur dit "et linux", leur réaction est plutôt :

"ah non, j'ai déjà viré du personnel cette année, c'est pas pour mettre en place une nouvelle chaîne de contrôle qualité, d'intégration et former mes équipes de support pour un truc qui a 1% de part de marché, et puis mon fournisseur pour les puces xyz ne fait pas de pilotes linux et mon contrat d'exclusivité avec lui court encore pour 3 ans."

Le 1% passe d'effet à cause, et la boucle est bouclée, ...

et tout ça c'est sans compter la désinformation des linuxiens d'un soir qui ont essayé un truc téléchargé au pif et qui ont bloqué devant un problème, ont abandonné et ont commencé à déblatérer au sujet de Linux sur les forums (alors qu'installer un windows est à peu près aussi inaccessible au grand public)

Enfin, un des grands problèmes de linux est le manque de professionnels dans ce domaine: trop peu de vrais experts, pas assez de connaissance "canonique" des sujets techniques... à ton avis, combien de personnes en France ont une certification RHCA, et sur ce nombre, combien bossent pour RedHat

Avatar de pithiviers INpactien
pithiviers Le jeudi 22 décembre 2011 à 13:19:11
Inscrit le mardi 10 août 10 - 1157 commentaires

Sauf que si les licences ne sont pas payantes, il n'y a pas d'entrée d'argent, et donc pas d'argent pour payer les démonstrateurs.

J'ai jamais dit que c'était aux linuxiens de payer. Mais aux constructeurs de PC avec l'argent économisé en ne payant pas licence à microsoft.
Cela dans le but de s'émanciper de microsoft.

Après si ils sont pieds et poings liés à microsoft pour avoir baisser leurs frocs devant Bill Gates, c'est un autre problème.
;