S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

PlayStation 3 : la class action sur « Autre OS » déboutée par un juge

Vous avez accepté la licence, donc chut

La PlayStation 3 s’est caractérisée à ses débuts par une fonctionnalité très particulière dont il était déjà mention sur la boîte d’emballage : « Autre OS » ou la possibilité d’installer une distribution Linux pour bidouiller et utiliser sa console autrement. Et puis un jour, Sony a supprimé cette fonctionnalité via une mise à jour de sa console. Depuis, une class action était ouverte aux États-Unis, mais un juge vient de tout arrêter.

Sony PlayStation 3

La PlayStation 3 était donc vendue comme ayant la possibilité de faire fonctionner un Linux. Les bidouilleurs s’en donnaient évidemment à cœur joie puisque de nombreuses possibilités se retrouvaient ainsi débloquées. Mais cette même liberté a offert à des bidouilleurs d’un autre genre, dont un certain GeoHot, l’opportunité de chercher plus efficacement un moyen de contourner les protections de la console.

Pour se simplifier la vie, Sony avait à l’époque publié la version 3.21 du firmware qui supprimait purement et simplement la fonctionnalité « Autre OS ». Devant une décision aussi radicale, le client Anthony Ventura avait déposé une plainte devant le tribunal de Californie en avril 2010 qui s’était rapidement transformée en class action. Le verdict était particulièrement attendu.

Et il ne risque pas de ravir les plaignants : la plainte est déboutée. La décision du juge Richard Seeborg se base sur un élément particulièrement simple : lorsqu’un client devient propriétaire d’une console, il accepte du même coup une licence d’utilisation. Or, celle-ci stipule que le firmware de la machine peut être modifié de manière unilatérale et que des fonctionnalités peuvent apparaître… ou disparaître. En outre, le juge estimait que la suppression de « Autre OS » entrait dans le champ des fonctionnalités pouvant disparaître.

En résumé, l’acceptation de la licence prend le pas sur la suppression d’une fonctionnalité dont il a pourtant été fait la publicité pendant un temps. Une décision qu’Anthony Ventura ne comprend pas et dont il compte faire appel. 
Source : Gamasutra
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 13/12/2011 à 17:16

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 152 commentaires

Avatar de Malesendou INpactien
Malesendou Le mardi 13 décembre 2011 à 19:32:48
Inscrit le vendredi 21 mai 10 - 6045 commentaires
"Autre OS" ?
C'est un concurrent à "Fenêtres" ?


Non, c'est anecdotique tant ils combattent pas dans la même catégorie.
Avatar de Barfix INpactien
Barfix Le mardi 13 décembre 2011 à 19:43:59
Inscrit le samedi 6 août 05 - 216 commentaires
très bon article de Numerama qui nous dit comment sony met le bois a ses clients.

[url=http://www.numerama.com/magazine/19859-mettre-sa-ps3-a-la-poubelle-ou-renoncer-a-ses-droits-de-justiciable.html[/url]



Edité par barfix le mardi 13 décembre 2011 à 19:45
Avatar de x689thanatos INpactien
x689thanatos Le mardi 13 décembre 2011 à 19:44:38
Inscrit le mardi 9 mai 06 - 4369 commentaires


Tu compares un contrat signé avec un truc qui te demande juste de cliquer sur un bouton, clic qui peut être effectué par ton chat. J'avais lu un dossier qui expliquait pourquoi un cluf valait tripettes en France parce que ce n'est pas signé de ton sang par toi (à l'ancienne ou électroniquement), je suis loin de mon PC mais c'était chez CanardPC je crois.


http://www.canardpc.com/news-52496-cl_f_you__.html
De grand maitre B évidemment ^^'

Edité par x689thanatos le mardi 13 décembre 2011 à 19:46
Avatar de Barfix INpactien
Barfix Le mardi 13 décembre 2011 à 19:47:24
Inscrit le samedi 6 août 05 - 216 commentaires
tEdit mesuigouré



Edité par barfix le mardi 13 décembre 2011 à 19:48
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
127.0.0.1 Le mardi 13 décembre 2011 à 19:50:09
Inscrit le mercredi 29 avril 09 - 13213 commentaires
Pour utiliser la console il faut accepter le CLUF et c'est pareil pour chaque maj.
Si on refuse, on est invité à se retourner auprès de notre revendeur.


Le problème c'est que si on refuse la mise à jour, on n'a plus accès a certaines fonctions essentielles de la console (jeux en réseau, ...).

Alors imaginons le cas tordu :
1. Sony sort une console avec plein de fonctions
2. Au bout d'une semaine, impossible de se connecter au réseau
3. Sony sort une maj qui corrige le problème, mais supprime la moitié des autres fonctions
4. dans le cul, lulu.

La vérité, c'est que la suppression de OtherOS n'a absolument rien a voir avec une mise à jour "corrective" ou "additive", mais simplement a voir avec l'incapacité de sony a garantir le bon fonctionnement de ses DRM.
Avatar de AirTé INpactien
AirTé Le mardi 13 décembre 2011 à 20:02:10
Inscrit le mardi 1 juillet 08 - 1186 commentaires
Aucune fonction essentielle à son rôle premier n'est supprimé. Le lecteur Bluray fonctionne tjs (et a même profité de maj pour ajouter la 3D), il est tjs possible de jouer (en ligne également), il est tjs possible de regarder ses images/vidéos (DLNA inside), d'écouter sa musique, etc...
Mais non, c'est bien d'une fonction utilisée par 0.0001% des utilisateurs, essentiellement pour la recherche scientifique, qui fait jaser.

Quitte à mettre de l'argent pour utiliser Linux, autant s'acheter un PC qui possèdera une accélération graphique, plus de mémoire etc... Les seuls qui se plaignent et pour lesquels je suis d'accord, ce sont les équipes qui se servent de cluster de PS3 pour la recherche.
Mais pour l'utilisateur lambda, vu les limitations j'ai du mal à l'approuver.
Ceci dit, je trouve que ça manque de fair-play de la part de Sony mais que les causes ne sont pas à mettre sur son dos (piratage et concurrence à moindre frais avec IBM).
Avatar de x689thanatos INpactien
x689thanatos Le mardi 13 décembre 2011 à 20:11:31
Inscrit le mardi 9 mai 06 - 4369 commentaires
Aucune fonction essentielle à son rôle premier n'est supprimé. Le lecteur Bluray fonctionne tjs (et a même profité de maj pour ajouter la 3D), il est tjs possible de jouer (en ligne également), il est tjs possible de regarder ses images/vidéos (DLNA inside), d'écouter sa musique, etc...
Mais non, c'est bien d'une fonction utilisée par 0.0001% des utilisateurs, essentiellement pour la recherche scientifique, qui fait jaser.

Quitte à mettre de l'argent pour utiliser Linux, autant s'acheter un PC qui possèdera une accélération graphique, plus de mémoire etc... Les seuls qui se plaignent et pour lesquels je suis d'accord, ce sont les équipes qui se servent de cluster de PS3 pour la recherche.
Mais pour l'utilisateur lambda, vu les limitations j'ai du mal à l'approuver.
Ceci dit, je trouve que ça manque de fair-play de la part de Sony mais que les causes ne sont pas à mettre sur son dos (piratage et concurrence à moindre frais avec IBM).


Pc de salon. pas trop grosse et pas trop moche non plus.
Et sans devoir acheter une uc type micro ; Qui coute aussi cher qu'une ps3.

Surtout que sony a fait ça pour éviter le piratage. Alors que ces efforts ont déjà étés anéantis.

Donc oui, c'est n'importe quoi
Avatar de Miles Prower INpactien
Miles Prower Le mardi 13 décembre 2011 à 20:17:38
Inscrit le mardi 15 janvier 08 - 579 commentaires
La suppression est arrivée juste au moment où XBMC était en bonne voie pour venir sur OtherOS (et les EFL étaient aussi possibles). On avait de quoi décoder sans soucis du 1080p 7.1 high profile sous mplayer avec un vo utilisant SPU…

@ Décision du juge : wtf ? Comment ce genre de clause peut être reconnue comme n'étant pas abusive ?
Avatar de Miles Prower INpactien
Miles Prower Le mardi 13 décembre 2011 à 20:22:36
Inscrit le mardi 15 janvier 08 - 579 commentaires
"The dismay and frustration at least some PS3 owners likely experienced when Sony made the decision to limit access to the PSN service to those who were willing to disable the Other OS feature on their machines was no doubt genuine and understandable. As a matter of providing customer satisfaction and building loyalty, it may have been questionable," Seeborg wrote.


"As a legal matter, however, plaintiffs have failed to allege facts or articulate a theory on which Sony may be held liable," he continued.


Voilà qui est déjà un peu plus clair sur la motivation de cette décision. Que je déplore.
Avatar de AirTé INpactien
AirTé Le mardi 13 décembre 2011 à 20:38:12
Inscrit le mardi 1 juillet 08 - 1186 commentaires
Il est clair que c'est limite abusif ce genre de suppression, mais Sony reste dans son droit.
Attention ! J'ai certainement ce discours car je n'utilisais pas OtherOS et donc que sa suppression m'importe peu. J'essaie juste de relativiser et de remettre les choses dans l'ordre.
;