S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Sarkozy confirme la taxe sur les FAI pour financer le CNM

Oh une taxe, ça faisait longtemps

L’industrie musicale en rêvait, le président l’a fait. Les FAI français, accusés par l’industrie d’avoir engrangé des milliards d’euros sur leur dos, doivent désormais mettre la main à la poche afin de financer le Centre National de la Musique (CNM). Comment ? Grâce à la solution miracle habituelle : une taxe.

Taxe COSIP dessin snut

« Je souhaite que les fournisseurs d'accès, qui sont extrêmement prospères et tant mieux pour eux, puissent contribuer à la création musicale comme contribuent un certain nombre d'acteurs à la création cinématographique », a ainsi expliqué Nicolas Sarkozy lors du Forum d'Avignon, où il a notamment mentionné une Hadopi 3 et la future guerre contre le streaming.

Faisant référence aux chaînes de télévision qui financent le cinéma, le président souhaite donc que les FAI apportent leur contribution pour le monde de la musique. Mais là où les chaînes TV produisent elles-mêmes des films, les FAI se contenteront de financer le CNM, à l’instar du CNC (Centre National du Cinéma) financé notamment par la taxe COSIP. Or qui paie la taxe COSIP ? Les chaînes de télévision, les opérateurs mobiles et… les FAI. La boucle est bouclée.

L'UPFI, l'Union des producteurs phonographiques français indépendants, s'est immédiatement félicité de cette nouvelle de Nicolas Sarkozy. « Les producteurs indépendants espèrent que la construction du chantier lié à la création du Centre National de la Musique aboutira à la mise en service de cette structure dans le courant de l’année 2012 et souhaitent que les crédits qui l’accompagnent (70 M€) soient versés à cet organisme » a ainsi précisé l'organisation.

Qui paye les infrastructures d'Internet ? L'État.

Dans son élan, le président est revenu sur un sujet déjà abordé dans le passé, tout en se mélangeant les pinceaux : « On a le droit de parler des droits d'auteur et d'un gros mot, qui est la fiscalité numérique, car qui paye les infrastructures qui permettent à internet de vous relier, si ce n'est l'État, donc le contribuable ? »

Voilà une affirmation bien étonnante qui doit faire bondir les opérateurs téléphoniques et les FAI. Certes, la base du réseau actuel a été conçue avec les deniers du peuple après-guerre. Mais depuis une quinzaine d’années, les opérateurs financent seuls le réseau sans l’aide de l’État. Or des dizaines de milliards d’euros ont été investis depuis. Affirmer que les infrastructures actuelles sont payées par l’État est donc un énorme raccourci, pour ne pas dire plus.

Discuter droits d'auteur avec Mark Zuckerberg...

Nicolas Sarkozy a enfin fait une remarque sur l’imposition des sociétés internet étrangères tout en l’intégrant au sujet des droits d’auteur, ce qui reste assez peu compréhensible : « La mondialisation fait aujourd'hui que les géants de l'internet gagnent beaucoup d'argent sur le marché français. Tant mieux pour eux, mais ils ne payent pas un centime d'impôt à la France (...) j'affirme qu'on peut être un soutien de cette révolution internet et en même temps discuter avec Google, avec Zuckerberg, avec Microsoft, de sujets comme les droits d'auteur. » Nous pouvons néanmoins nous demander quel est le rapport avec la choucroute.
Source : AFP
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 19/11/2011 à 06:06

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 131 commentaires

Avatar de marsien INpactien
marsien Le samedi 19 novembre 2011 à 06:32:57
Inscrit le lundi 29 novembre 04 - 260 commentaires
On reste toujours sur la même ligne : taxer pour gagner plus... Seul problème, ce sont des taxes privées, au bénéfices de quelques uns, dont l'Etat ne fait même pas partie !!! C'est atterrant de la part du Président de la France
Avatar de yannlebeau INpactien
yannlebeau Le samedi 19 novembre 2011 à 06:39:05
Inscrit le samedi 5 septembre 09 - 24 commentaires
Allez encore une taxe de plus. Et une fois de plus sur les FAI, au final ce sera répercuté sur les gens. Trop de taxe ici, la France est en train de se noyer pour sauver certains secteurs économiques. C'est pas les subventions qui vont sauver les choses, c'est s'adapter au nouveau modèle économique.
Avatar de Zyami INpactien
Zyami Le samedi 19 novembre 2011 à 06:48:19
Inscrit le samedi 19 novembre 11 - 1454 commentaires
Encore une fois on écoute les marchands du temple mais pas les consommateurs.

Si le piratage est si important, pourquoi ne pas crée un nouveau marché dessus. Dire qu'il ne suffirait que légaliser le téléchargement pour arrêter tout ces sites illégaux.
Avatar de ano_635024317595613686 INpactien
ano_635024317595613686 Le samedi 19 novembre 2011 à 06:50:56
Inscrit le vendredi 16 mars 07 - 4152 commentaires
« La mondialisation fait aujourd'hui que les géants de l'internet gagnent beaucoup d'argent sur le marché français. Tant mieux pour eux, mais ils ne payent pas un centime d'impôt à la France (...) j'affirme qu'on peut être un soutien de cette révolution internet et en même temps discuter avec Google, avec Zuckerberg, avec Microsoft, de sujets comme les droits d'auteur. » Nous pouvons néanmoins nous demander quel est le rapport avec la choucroute.


Dans le passage coupé?

Sinon le seul rapport que je vois, c'est la seule amorce de justification de la taxation que nabot-roi ait pu trouver: On ne peut taxer les services web étrangers... alors on va faire raquer les abonnés via un FAI de plus en plus transformé en percepteur!

Bref, Zuckerberg il l'invite à l'Elysée pour le féliciter de ses milliards récemment lors de son "machin" nommé eG8... et il convie les français à payer les impots de ses milliards.

Mais le pays a voté pour cette salope...
Avatar de Muzikals INpactien
Muzikals Le samedi 19 novembre 2011 à 07:12:56
Inscrit le vendredi 18 janvier 08 - 859 commentaires
taxkozi a encore frappé ! Et c'est même pas pour remplir les caisses vides de l'état, c'est pour faire déborder davantage celles énormes d'une industrie de voleurs et de profiteurs ! Merci monsieur le président de la république des plus riches

Edité par Muzikals le samedi 19 novembre 2011 à 07:15

Il y a 131 commentaires

;